Notre Dame de Paris en flammes 15 avril 2019

C’est évident mes professeurs d’Astucesdeprof.com :  Faites écrire sur l’incendie de notre grande Cathédrale Notre-Dame de Paris

A n’importe quel niveau de classe . Création libre et vous aidez un peu. Vous mettrez une lettre,  pas une note pour  que vos élèves s’expriment absolument.

Vous ne noterez que les bonnes copies mais au moins,  ils peuvent pour quelques un avoir quelque chose à dire en prose ou en vers de formidable et qu’ils n’auront jamais pu dire avant car ce bâtiment en feu , notre Cathédrale ne peut avoir que des conséquences  littéraires majeures et des pensées nouvelles  . Vous aiderez au besoin dans la recherche des idées, dans leur organisation : l’événement, un bâtiment ancien, religieux, et  appartenant au peuple français et au monde entier car  un lieu de tourisme mondial :  les gens, l’émotion, l’espoir malgré la perte partielle , déjà la reconstruction :  ils vont les décrire .

Ma Notre Dame de Paris :  je suis allée te voir à 22 heures. J’ai pris un autobus, le 89 , je suis descendue  à Cardinal Lemoine, j’ai descendu la rue jusqu’au Pont sur la Seine . On voit le dos de Notre Dame je le sais . Je savais que je Te verrai ô toi Notre Dame . Je t’avais vue il y a quelques jours encore quand je me baladais le long de tes quais et que j’allais voir une galerie de tableaux au quai en face . Le bus s’arrêta avant car il ne faisait pas toute la ligne , je suis allée à pied rejoindre dans la nuit, douce – il ne faisait pas froid,  le pont où Ste Geneviève, statue moderne, domine Paris face au chevet de Notre Dame que j’ai vu tout noir de l’incendie.  Elle n’avait  plus du tout de toit mais une sorte de terrasse avec des rebords ajourés et crénelés, une rosace noire, des vitraux obscurs sortes d’évidages béants et sombres,  mais les 2 tours blanches que l’on protégeait du feu résistaient et ont résisté – une tour avait été atteinte.  Grande Peur . Grande Frayeur. On a sauvé la façade, la structure, les voûtes  gothiques si hautes semblent tenir.  Un trou crée par la chute de la flèche si haute  a percé le plafond très haut. La Messe de Carême avait eu lieu et c’est à la sortie que la sirène s’était enclenchée. Des gens auront été pour la dernière fois à  celle-ci dans ce lieu qui ne sera plus ouvert pour longtemps . Nous n’entrerons pas avant longtemps dans ton sein Notre Dame …  Toi si jolie, comme un vaisseau sur ton île … Je ne pouvais pas ne pas Te voir, comme une personne que je connais bien, trop bien, et qui est en danger :  mon coeur est blessé, mon âme aussi , je marche de façon titubante , chaotique et tremblante. J’ai peur de voir, je vois, j’ai vu  et Tu es en danger… j’ai été vers Toi, je voulais Te voir : j’ai vu : saisissement de ma part, cris, pleurs,  sanglots comme chacun que je regarde, comme beaucoup… un jeune homme qui me prend le bras et qui me parle, il s’appelle Antoine, un autre un musulman qui regarde effaré  et tout à coup des chants se sont élevés à Notre Dame : Paix et douceur de chacun… C’était beau… à côté de musulmans, d’autres, de touristes, d’une petite asiatique dont je me souviendrai en manteau rouge qui m’a souri , de touristes  qui ne seront peut être même pas rentrés dans Notre Dame, une petite japonaise m’a confortée… Le miracle de Notre Dame qui j’espère en fera d’autres : le regard vers celui qu’on ne regarde jamais et des actions envers celui ou celle-là invisible et qui donnera le peu qu’il a pour rebâtir Notre Dame : Marie Laure Lenoir – créatrice d’astucesdeprof.com et parisienne mais Notre Dame est à tous. Elle est à Moi, Elle est à Toi qui me lis et n’en dis que du Bien. 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Améliorons le travail écrit et oral de nos lycéens

Faisons le point avec nos élèves et pour eux.

Rappelez bien à vos Lycéens comment doit être présentée et rédigée une copie.

Relisez l’article sur la présentation de la Copie. 

Analysons ensemble leurs points forts et leurs points faibles à partir d’une copie pour l’écrit, à partir du brouillon de l’oral pour l’oral et du temps de prestation simulé :

ils peuvent être à 2 . Un joue le professeur, l’autre joue l’élève! En temps de Covid ou de maladie, on ne fera pas ce type d’exercice à deux . 

Commençons toujours par les points forts et par la reconnaissance de leur travail.

Il faut les faire écrire sur le cahier de brouillon, écrire pour que la copie soit propre, puis recopier .

S’ils ne travaillent pas efficacement trouvons la raison et expliquons ce qu’il faut changer dans leur méthode. Ne les humiliez pas.

Solutions pour bien travailler en français à  la maison :  fermer le téléphone, être au calme, sans jeu, sans musique pour lire un texte, avoir un crayon pour noter sur le cahier de brouillon les idées en relisant bien la question… s’il s’agit d’une réponse à une question, se dire :  je travaille de 18 h à 20 h ou de 21 h à 22 h 30  mais pas plus tard de 15 h à 17 h s’il y a un temps de libre . Répartir son travail avec les autres matières. 

Savoir se donner des heures pour la discipline à travailler plus telle semaine ou répartir son temps quitte à reporter d’autres activités. Se garder des Temps  de lecture aussi. Noter ces moments. 

Ne pas se coucher tard si l’on peut.  Relire sans cesse le texte ou des parties de textes et noter au crayon ou au stylo sur le cahie r de brouillon telle idée, ou telle autre et ensuite en tirer les conclusions.

 

Où en sont-ils de l’écrit ? Savent-ils rédiger la réponse à la  question du Corpus . Avec la réforme Blanquer il n’y a plus ce type de question mais on peut s’exercer de cette façon à l’explication d’un texte si on le souhaite. 

Savent-ils donner exactement la pensée de l’auteur ? Il est important de savoir ce que dit l’auteur, après de dire si ce qu’il dit est encore susceptible de nous intéresser de nos jours ? le rapport au temps dans la pensée est passionnant et éternel…

Savent-ils faire une introduction et une conclusion ? Elles sont toujours à travailler régulièrement. Il faut en rédiger souvent. Dites-vous qu’une introduction bien posée (qu’on rectifie au cours de notre développement parfois) doit aboutir à une conclusion qui montre que l’élève a fait le tour du texte et qu’il a proposé une lecture qui puisse satisfaire son lecteur, vous le  professeur qui lit sa copie.

Temps  du travail pour rendre une copie. Revoir la méthode et le temps absolument à passer. (long et rendre une copie propre pour que le jour de l’examen cela soit fait dans le temps imparti. )

Il faut que sa  copie soit agréable à lire, aérée, qu’il l’ait relue, corrigée.

                                                                                                              Faites donner des parties de devoir ou des devoirs à faire (sur 7 heures de préparation et de rendu) sur 2 semaines.

Qu’elle soit un aboutissement de la compréhension du texte à étudier et de l’intérêt de l’œuvre de l’auteur dont il doit connaître la vie et l’œuvre .

Il faut qu’il soit satisfait de son travail à la fin et surtout corriger l’expression au fur et à mesure, et l’orthographe toutes les 5 lignes   listez les fautes avec eux qu’ils font :  faites leur utiliser le mot juste .

  • Revoir la réponse à la question du Corpus. N’est plus au programme 
  •   en 2019 lors de la réforme Blanquer.
  • Cependant pour des types d’explications de niveau supérieur ou pour une conférence, pourquoi ne pas appliquer le plan qui suit  pour répondre aux points communs à plusieurs textes à confronter? 

 

  •  Savoir faire une Introduction
  • Savoir faire une conclusion
  • Savoir faire un plan de commentaire de texte
  • L’oral
  • Le brouillon pour préparer l’Oral

Vous trouverez les explications dans les articles-astuces de mon site astucesdeprof.com

Vous pouvez les améliorer, les adapter ces façons de faire c’est évident et merci de  compléter nos méthodes ou de les simplifier.

Autant de points qu’il faut bien préciser et faire faire à nos lycéens de seconde et en première :  il faut les faire rédiger pour des devoirs au moins 2 heures de suite sur les 3 heures et quart du sujet à traiter que l’on a pris le temps de choisir vite et définitivement.

Il  faut savoir travailler le jour de l’examen ou du devoir qui compte ou de la Composition,  donc faites faire des exercices pas forcément notés dans la moyenne des notes mais faites en faire car on a souvent le nez en l’air pour écrire et il faut les stimuler. 

Débloquez-les en leur donnant un début de phrase , je vous le conseille.  On est en mars, ou en avril,  il faut qu’ils commencent à bien rédiger … et à travailler pour le jour de l’examen ou du contrôle écrit. Il faut avoir une bonne note aussi le jour du contrôle ou de l’examen . Il faut avoir aussi une bonne note aux contrôles continus n’oubliez pas… 

De même commencez à préparer des élèves à l’oral : cela peut être une détente par petits groupes.  Laissez-les parler pour le commentaire préparé chez eux puis faites avec le même élève un entretien sur un sujet prévu chez eux. 10 minutes chacun. Les autres préparent par écrit , car vous pouvez en faire passer un et faire un cours théorique.

A chaque trimestre, il faut faire le point, savoir remédier à chaque étape pour que chaque lycéen puisse réussir. C’est votre but  et surtout il faut qu’il soit conscient de ses atouts et de ses manques. Pensez aux atouts avant de dire ce qui ne va pas  car il ne faut pas déprimer l’élève.

Respectez-le dans son travail, il vous respectera. Soyez méthodique il vous remerciera, faites régulièrement des reprises d’aspects de travail écrit, oral, répétez ce qu’il faut de fois pour obtenir un bon résultat.

Interrogez les bons élèves pour qu’ils lisent des phrases de leur copie. Que les autres fixent leur attention.  Faites recopier certaines phrases … expliquer qu’il faut partir de son expression et non pas de copie mais qu’il faut recommencer et se faire aider d’un meilleur que soi.

Que cela devienne un jeu d’être bon en français.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Comment apprendre à traiter un sujet : un portrait

Créer un sujet : sur le portrait

Ce type de sujet ne correspond plus en 2019-2020 au programme de seconde première. Par contre vous pouvez peut être l’utiliser en 3 ème pour apprendre à raconter, à détailler des aspects de la personne et physique et morale ou pour un commentaire de 20 lignes .  Il pourra peut être vous servir un jour ou vous permettre une certaine documentation pour une dissertation future puisque le sujet d’invention n’existe plus. Seule la dissertation -avec 2 sujets de dissertations proposés au choix) et naturellement le commentaire sur des textes choisis par l’Education Nationale . Vous choisissez parmi eux . Vous n’avez plus à chercher. Par contre cette année vous créerez vos sujets ensemble et des modèles ont été préparés dans des livres que vous ne prenez pas dans les annales des élèves. Attention. Il faut être subtil et logique dans le choix des textes pour qu’ils ne fassent pas de la « copie ». Soyez vigilants. Donc Créez des sujets à partir comme je vous l’ai souvent dit de sujets proches mais pas identiques pour qu’on puisse créer ses réponses.

Apprendre à traiter un sujet  quand on est professeur de Lettres c’est un moment essentiel d’un aspect pédagogique de votre métier . Il faut faire faire des exercices de recherches d’idées,  laisser écrire chaque élève, lancer une phrase de début et la faire copier afin que chacun continue ,  laisser le temps suffisant. Vous aurez noter ce temps. On arrêtera cet exercice que l’élève continuera chez lui. A noter sur le cahier de texte. 

Le portrait : on le rencontre chez Balzac, chez Hugo,

chez les auteurs du 19 ème siècle.  Dans tout bon roman,  l’auteur se devait de brosser un portrait physique puis moral  du personnage principal que l’on présentait, que l’on mettait en situation , les personnages secondaires étaient aussi très bien décrits quand ils apparaissaient dans l’histoire .  N’oubliez pas que la photo n’a existé qu’à la fin du 19 ème siècle et de façon beaucoup plus à l’unité que maintenant et que le portrait soit en gravure ou en caricature ou en peinture était l’expression de l’époque . Donc il fallait décrire.   C’est moins vrai  de nos jours… et si le portrait est moins minutieux, il peut exister encore dans les grandes lignes et surtout peut  permettre de dégager l’aspect moral d’un être humain. Il se fait donc mais d’une autre manière et de façon éclatée .

 Je vous donne des pistes à partir de grands auteurs qui ont écrit des portraits : 

Un texte de Balzac : le portrait de Vautrin 

Nous sommes à la pension Vauquer où réside le fameux Vautrin . On décrit un certain nombre de personnages à table tout simplement chez Madame Vauquer une tenancière de pension de famille pour personnes peu riches…

 Entre ces deux personnages et les autres, Vautrin, l’homme de quarante ans, à favoris peints, servait de transition. Il était un de ces gens dont le peuple dit : Voilà un fameux gaillard ! Il avait les épaules larges, le buste bien développé, les muscles apparents, des mains épaisses, carrées et fortement marquées aux phalanges par des bouquets de poils touffus et d’un roux ardent. Sa figure, rayée par des rides prématurées, offrait des signes de dureté que démentaient ses manières souples et liantes. Sa voix de basse-taille, en harmonie avec sa grosse gaieté, ne déplaisait point. Il était obligeant et rieur. Si quelque serrure allait mal, il l’avait bientôt démontée, rafistolée, huilée, limée, remontée, en disant : Ça me connaît.  » Il connaissait tout d’ailleurs, les vaisseaux, la mer, la France, l’étranger, les affaires, les hommes, les événements, les lois, les hôtels et les prisons. Si quelqu’un se plaignait par trop, il lui offrait aussitôt ses services. Il avait prêté plusieurs fois de l’argent à madame Vauquer et à quelques pensionnaires ; mais ses obligés seraient morts plutôt que de ne pas le lui rendre, tant, malgré son air bonhomme, il imprimait de crainte par un certain regard profond et plein de résolution. A la manière dont il lançait un jet de salive, il annonçait un sang-froid imperturbable qui ne devait pas le faire reculer devant un crime pour sortir d’une position équivoque. Comme un juge sévère, son oeil semblait aller au fond de toutes les questions, de toutes les consciences, de tous les sentiments . 

Un texte de Victor Hugo : Esmeralda 

Dans un vaste espace laissé libre entre la foule et le feu, une jeune fille dansait.
Si cette jeune fille était un être humain, ou une fée, ou un ange, c’est ce que Gringoire, tout philosophe sceptique, tout poète ironique qu’il était, ne put décider dans le premier moment tant il fut fasciné par cette éblouissante vision.

Elle n’était pas grande, mais elle le semblait, tant sa fine taille s’élançait hardiment. Elle était brune, mais on devinait que le jour sa peau devait avoir ce beau reflet doré des andalouses et des romaines. Son petit pied aussi était andalou, car il était tout ensemble à l’étroit et à l’aise dans sa gracieuse chaussure. Elle dansait, elle tournait, elle tourbillonnait sur un vieux tapis de Perse, jeté négligemment sous ses pieds ; et chaque fois qu’en tournoyant sa rayonnante figure passait devant vous, ses grands yeux noirs vous jetaient un éclair.
Autour d’elle tous les regards étaient fixes, toutes les bouches ouvertes ; et en effet, tandis qu’elle dansait ainsi, au bourdonnement du tambour de basque que ses deux bras ronds et purs élevaient au-dessus de sa tête, mince, frêle et vive comme une guêpe, avec son corsage d’or sans pli, sa robe bariolée qui se gonflait, avec ses épaules nues, ses jambes fines que sa jupe découvrait par moments, ses cheveux noirs, ses yeux de flamme, c’était une surnaturelle créature.

A partir d’une personne rencontrée célèbre  ou pas de l’élève

A partir du physique on peut imaginer sa vie, sa raison sociale, la surprise par rapport à celle-ci si on connaît mieux.

une personne très bien vêtue, ou un pauvre sans domicile fixe peuvent faire l’objet de portraits.

Une description de quelqu’un hors norme, hors mode, qui crée sa mode, sa typologie… là description du vêtement, de la silhouette et revenir au portrait.

 

Plan à proposer  et constitution du devoir avec les points indispensables  à faire trouver par les élèves d’après les textes étudiés en exemple.

Une introduction

Situer le personnage dans un cadre. 

  • La personne elle-même , la nommer, qui est-elle par rapport à l’élève ?
  • La mettre en situation
  • Décrire une silhouette, la démarche, donner l’ensemble puis des détails : ce qu’on voit de  plus près un peu comme le ferait le  zoom en photo.
  • Les traits , les cheveux la couleur , la coiffure  la coupe, les rajouts , le visage, les yeux la couleur, les traits , le teint, le nez, la peau : lisse, ridée. 

Les mains, les jambes, la taille , des traits qui vous sont importants.

Le ton de voix

L’attitude

le comportement

les vêtements

Il faut mettre en situation le personnage dont on fait le portrait

par une petite histoire ou plusieurs anecdotes

une conclusion.

Rencontre -t -on souvent ce type de personne ?

Savoir clore et montrer que c’est une personne au trait de caractère éternel mais extraordinaire ou exceptionnel , un peu unique en son genre.

Travail préparatoire 

Avant l’exercice, il faudra faire relire  en exemple des portraits choisis chez nos grands auteurs des passages de Balzac, de Zola, de Stendhal, de Molière, de La Bruyère…  et chez des contemporains dans des manuels scolaires.

Ayez 3 ou 4 portraits : pourquoi ne pas faire faire le portrait d’un grand chanteur ou d’une chanteuse  : je pense à Johnny Halliday qui vient de décéder, d’acteurs ou d’actrices (Mireille Darc, Jeanne Moreau, Danielle Darrieux, Jean Rochefort ) ,  d’un auteur (je pense à jean d’Ormesson : autre portrait possible à faire …. ou d’autres auteurs bien vivants  que vous voyez à la Grande Librairie : pourquoi pas le portrait d’Amélie Nothomb…? ou des acteurs que vous connaissez bien en vie!  tel que Pierre Richard (qui peut faire l’objet d’un portrait) , tel que Jugnot (le père du jeune Jugnot : on peut être acteur de père en fils) … il faut dire que les gens vivent plus longtemps et que là nous avons une série de personnes qui ont eu souvent une longue vie grâce aux progrès de la médecine mais c’est vrai que tous ces décès attristent ceux qui les subissent … peuvent nous attrister… il faut savoir exprimer ses sentiments aussi en Littérature. 

Ou alors on établit des portraits grâce aux romans du 19 ème siècle.

L’homme qui rit de Victor Hugo et dans les Misérables : Jean Valjean et monseigneur Myriel . Victor Hugo décrit longuement ses personnages. Retrouvez les références et les moments . 

Notre Dame de Paris du même Hugo : vous avez le portrait de Quasimodo et d’Esmeralda.

Balzac : des hommes , des femmes de son époque

extraits du Lys dans la vallée : portrait de Félix de Vandenesse et de Madame de Mortsauf.

Vous pouvez faire faire notre portrait ou celui de proches : oncle, grand-père ou femmes de la famille.

d’après des romans actuels : je pense à  La petite barbare d’Astrid Manfredi .

le portrait de cette petite jeune femme coquette, perchée sur hauts talons, aimant les fringues…. dépensant sans compter pour la mode et son apparence,  au coeur de pierre… manipulant les hommes et les êtres humains, n’ayant aucune morale .

La symphonie pastorale de Gide le portrait  du pasteur et de  la jeune fille aveugle

Thérèse Desqueyroux : vous pouvez la faire décrire ou s’inspirer d’elle de François Mauriac…

Le grand Meaulnes  d’Alain Fournier :  Augustin Meaulnes… face à françois Sorel.

Créez donc votre sujet sur le portrait à partir de vos lectures personnelles. N’oubliez pas de construire le corrigé en même temps que le sujet du devoir sur le portrait. Définissez bien si vous le voulez beaucoup axé sur le physique et lié naturellement au côté moral et psychologique.

Cet article se transformera grâce aux compléments des textes sur les portraits que vous me citerez ou d’apports personnels que vous aurez pu écrire. 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Les Figures de style

Préalable  à mon étude sur les figures de style.

En français, il y a des mots qui peuvent avoir plusieurs sens suivant leurs utilisations.

On dit qu’un mot  est polysémique.

Un mot a ainsi un sens concret et un sens figuré .

la discipline qui consiste à connaître les sens du mot s’appelle la sémantique : le mot ayant plusieurs sèmes.

C’est pourquoi il faut souvent compulser le dictionnaire et « interpréter » les sens dans une étude : analyse ou commentaire de texte.

Ce cours sur les figures de style permet de comprendre qu’on peut « interpréter » un texte selon les périodes de notre vie différemment. En même temps il faut être le plus objectif et impartial possible pour donner les ou la possibilité de sens et pouvoir ainsi vraiment communiquer et partager nos idées . Ce sont les oppositions de langage, les manques de langage  qui créent la guerre c’est pourquoi tous les peuples dits civilisés demandent l’accès à l’école pour chaque enfant puisque notre but c’est de rendre un enfant adulte, responsable, heureux dans sa vie et celle des autres.

L’étude de la Littérature n’est pas figée et demande de la réflexion tout au cours de notre scolarité et de notre vie adulte. Ainsi vous ouvrez des possibilités de lire toute la vie de l’élève. Vous aurez intéressé l’élève à son cours… de Français. Et c’est essentiel pour la direction de vos cours.

D’où notre travail dans les analyses de textes ?

Mais alors comment savoir si nous avons raison ?

Certes, il faut envisager un certain nombre de sens d’où notre travail d’écoute des sens possibles. Cette prise de conscience de multiplicité des sens consiste dans la démarche suivante : 

Il faut donc savoir quel est le sens du mot dans tel cas de figure.

Il faut donc bien les utiliser et en comprendre le ou les  sens.

A chaque figure de style que je vous propose, vous trouverez les exemples dans vos études de texte de façon personnelle. Ainsi votre travail sera enrichi et plaisant à constituer. Je vous les nomme par ordre de fréquence. 

Votre cours ou vos moments de cours nommeront les figures de style et permettront aux élèves de les introduire grâce à des phrases données par vous et qu’ils amélioreront.  

1. Les figures de style : leurs noms, des exemples qu’ils trouveront aussi.

2. Des phrases d’introduction pour les annoncer dans les explications de textes écrites.

Vous utiliserez pour créer votre cours selon vos niveaux de classe cet ouvrage. Vous aurez aussi vos manuels scolaires suffisant pour expliquer ces figures de style et bien les nommer : elles ont des noms qui amuseront vos élèves et qui leur permettront d’impressionner leurs parents et amis.  

Ch IV : les détournements de sens

Dans  l’introduction à l’analyse Stylistique

Par Catherine Fromilhague et Anne Sancier.

Chez Dunod 1991.

A partir des textes à lire ou à apprendre voici de façon pratique et amusante les façons dont vous analysez les figures de style. Utilisez sur  le site  un de mes liens coup de coeur : études-litteraires.com et apprenez par coeur régulièrement un exemple et le nom de sa figure de style et trouvez  un  exemple à vous. Faites vous de petites fiches et placez les figures de style dans votre conversation. « Tu n’es pas bête » : c’est une litote ! signifie  » tu es intelligent »  et dans les mots croisés on donne souvent les définitions pour le nom de figure de style  du genre » anaphore », « périphrase ».  Vous aurez des phrases pour  introduire les figures de style dans vos devoirs.

Des noms des figures de style

La gradation

L’action est mise en valeur par l’accumulation des verbes de mouvement.

Dans la fable de la Fontaine : Perrette et le pot au lait .

Tous les enfants connaissent la précipitation de Perrette et l’extrême vivacité des verbes utilisée par La Fontaine…. vous leur ferez recopier et apprendre. Vous ferez faire un petit paragraphe écrit utilisant la gradation.

Ou alors vous prenez la phrase par la fin en commençant par :  » le fabuliste  sait décrire à merveille une scène et voilà comment des verbes nous présentent la figure de Perrette cassant tout « … et on cite le vers… et on se souviendra de la gradation avec la succession des noms qui représentent sa fortune étalée, disparue dans sa chute : 

v. 23 Le lait tombe ; adieu veau, vache, cochon, couvée.

On remarquera les 2 sons en « v » et les 2 sons en « co » avec cette gradation descendante ou décroissante par rapport à la taille de l’animal  : la 2 ème étant grande : la vache et la dernière toute petite et fragile : la couvée d’oiseaux.  veau : le petit, et la couvée en fin de vers , objet d’espérance avec la croissance de l’animal . Vous apprenez à développer dans le détail l’importance de chaque mot. On fera s’exercer l’élève à ces développements d’images stylistiques.

Autre exemple de gradation : tirade du nez dans Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand que je vous conseille de voir et de lire un peu .

« C’est un roc !… c’est un pic !… c’est un cap !…

Que dis-je, c’est un cap ?… c’est une péninsule ! « 

L’anaphore : « Rome » dans Horace va être reprise 4 fois en tête des 4 premiers vers et Camille accuse Rome

Se rapporter au texte d’Horace : Camille qui aurait dû se contrôler, et féliciter son frère d’avoir purifié Rome, l’accuse de la mort de son amant (au sens de fiancé) et dans son extrême colère et tristesse, elle utilise avec violence le nom de la ville qui roule son R par 4 fois : Rome, Rome, Rome, Rome.

L’anaphore : Elle est utilisée dans les discours. Nous nous souvenons de 

« Et moi Président… disait le président François  Hollande « afin de se faire élire.

Il donnait tous les points de son programme politique de futur Président de la République française.

L’utilisation des adjectifs pour caractériser une Ville est aussi frappante dans le poème de Musset .

Dans Venise la Rouge…

Autre aspect d’explication stylistique : le bruit…

Il faut bien distinguer les consonnes des voyelles. Il faudra distinguer les allitérations et les assonances dans la musicalité des poésies ou des poèmes plus ou moins classiques.

les allitérations… révèlent les consonnes qui font des bruits : les sifflements du s répétés, tels des « serpents ». dans Racine , les sons en « ou » dans Venise la Rouge de Musset ou les roulements des R dans Horace : Rome… par Camille.

Ou les assonnances : les répétitions de voyelles.

 La litote

Va je ne te hais point dans le Cid par Chimène.

Veut dire je t’aime … à Rodrigue qui vient de tuer Don Gormas : Père de Chimère.

On dit apparemment l’inverse de ce qu’on voudrait dire.

Il n’est pas grand signifie … il est petit.

Il n’est pas mince : il est gros.

Avec la litote vous vous permettez de ne pas « blesser » la personne. C’est bien. Eviter de faire de la peine est une bonne attitude.

Le parallélisme 

certains titres de romans sont des parallélismes :

ex : Vent d’Est, Vent d’Ouest

La périphrase : on utilise plus de mot qu’il ne faut pour parler d’une ville

ex : La Venise du Nord : pour Amsterdam qui a des canaux comme Venise elle située au sud de l’Europe, au nord de L’Italie.

La Ville-Lumière  : pour Paris  toujours très illuminée.

l’antithèse : un autre titre de roman est une antithèse  : 2 notions qui s’opposent.

L’Etre et le Néant  de Jean Paul Saurtre.

La comparaison : avec l’adverbe comme ou avec un outil de comparaison pareil à, semblable à

Vous apprenez la définition ci-dessus : vous soulignez le mot grammatical et vous expliquez sans faire de contresens.

de Baudelaire dans Correspondances :

«  Il est des parfums frais comme des chairs d’enfants ».

ou encore

« le rêve de l’homme est semblable

aux illusions de la mer « . de Toulet 

ou encore  de Musset :

C’était, dans la nuit brune

Sur le clocher jauni

la lune

Comme un point sur un i  

la lune le comparé

le i le comparant

l’outil de comparaison comme

vous expliquez…

La métaphore : image sans outil de comparaison grammaticale.

toujours du Musset

Etoile qui descends sur la verte colline

Triste larme d’argent du manteau de la nuit

pas d’outil de comparaison : la larme d’argent : comme une triste larme d’argent le contient implicitement. L’Etoile est personnifiée. Elle a une majuscule.

La métonymie : on utilise la partie pour le tout, l’abstrait vers le concret

Votre professeur vous dira  : Prenez votre Lagarde et Michard  : les noms des auteurs du livre représentent ce  » livre d’histoire littéraire  » très prisé pendant des générations et qu’on réédite.

 ex : Le dernier Françoise Sagan est intéressant mais triste  : pour expliquer qu’il s’agit du dernier roman de cette femme auteur très célèbre à son époque à la fin du 20 ème siècle. Elle a écrit  » Bonjour Tristesse ».

on pourrait dire le dernier Goncourt… (prix Goncourt) : métonymie.

La synecdoque : on utilise le tout pour la partie, le concret pour aller vers l’abstrait .

« Les cuivres et les bois se déchaînèrent » pour parler des instruments d’un orchestre au moment de l’audition d’un morceau de musique. (on prend le concret  : ici les instruments pour l’abstrait : la musique donnée par l’orchestre.

autre exemple de synecdoque :

extrait de Ruy Blas :

Je le dis, vous pouvez vous confier , madame, 

A mon bras comme reine, à  mon coeur comme femme « .  Victor Hugo 

on parle d’un élément concret pour parler d’une idée abstraite : mon bras correspond à la vaillance, au courage, le coeur correspondra à l’amour que la personne qui dit ces mots porte à la personne aimée.

expliquez ces images et nommez à quelle classe sociale elles correspondent :

ce sont des synecdoques : un symbole pour un métier

l’épée :  la noblesse

le goupillon : le clergé, l’église

le barreau :  la magistrature

Les synesthésies : associations de sensations multiples différentes appartenant soit à la vue, soit à l’ouïe, soit au toucher… en même temps.

Chez Baudelaire : le poème Correspondances est un exemple.

La personnification : un nom propre : une personne représente un symbole.

La Beauté avec un grand B majuscule.

L’antiphrase montre une opposition, une contradiction, un contraste.

Elle est souvent ironique

ex : C’est du joli !

ex : c’est une soirée vraiment réussie! (alors qu’elle ne l’est pas du tout réussie) ironique.

Le chiasme est la façon dont on croise des mots se répétant à certaines places. 

Sur 2 vers : croisement du 1 er mot qui se répète au 2 ème vers en bout de ligne.

Le mot de la fin du vers aussi avec le mot du début du vers d’après.

L’hyperbole : souvent présente : c’est une exagération. L’auteur exagère. Il augmente le sens d’un mot pour exprimer son idée avec colère, violence, dénonciation.

ex : un vent à décorner les boeufs.

explication à fournir : les cornes des boeufs étant réputées à être solides, si le vent les décorne c’est que celui-ci est extrêmement fort. Pesez bien vos mots.

 ex : je suis mort de fatigue 

L’oxymore : réunion de 2 mots d’habitude pas utilisés ainsi et opposés dans leur sens.

Le soleil noir : je suis le veuf l’inconsolé Verlaine.

La terre est bleue comme une orange… Eluard

Mon mal est délicieux 

« L’homme fort et blond au type allemand était un foudre d’indécision » Belleto

 Comment expliquer : un foudre  suppose une quantité. Or cela annule l’indécision : manque de décision) il y a là une opposition totale entre les 2 termes. Donc,  cet homme puissant n’avait pas un physique qui correspondait à un caractère faible et pas du tout autoritaire. Il y a donc une contradiction chez cet homme.

La métaphore : image au sens général qui est une comparaison.

Les poèmes sont emplies de métaphores

Les essais philosophiques aussi avec l’Antiquité  et les personnifications qu’elle utilise. La personnification commence toujours par une majuscule

ex de personnification :

de Zola : la cathédrale explique tout a tout enfanté et conserve tout. 

( Elle est la mère, la reine, énorme au milieu du petit tas des maisons basses, pareilles à une couvée abritée frileusement sous ses ailes de pierre.)

Cet article pourra être complété par vous. Je recopierai votre réponse  en fonction des manques à cet article  . Je ne vous en donne ici qu’un schéma à parfaire ensemble avec la classe. 

 Retrouvez les titres de mes 177 astuces dans les pages  en notant sur rechercher sur le site :  titres de mes astuces de la p. 1 à 15 les dernières  parues. 

Taper le mot « notation »  sur rechercher sur mon site et  « écrit » ou  » oral  » aussi si vous avez besoin de critères précis ou cliquez sur les astuces utiles. Vous aurez des réponses avec les articles ayant ces mots-clés. Vous cliquez dans le titre et retenez d’autres titres au besoin à lire aussi.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

La versification : méthode sur les stances du Cid de Rodrigue. Mémorisation.

Préalable important  à l’étude du Cid écrit en 1636. Il nous faut connaître l’Histoire de l’Espagne pour comprendre la nôtre (près de 4 siècles après) . Article  rédigé  par l’auteur d’Astucesdeprof.com qui réfléchit aux phénomènes religieux au 21 ème siècle et aux violences qui en découlent avec le terrorisme et les djihadistes .

En même temps, il y a une montée des phénomènes religieux : beaucoup de pratiques religieuses chrétiennes et des 3 religions monothéistes : juives,  chrétiennes, musulmanes.  Tant que ces religions sont modérées, elles peuvent permettre aux gens d’atteindre le bonheur spirituel, si elles deviennent trop radicales, trop intégristes, elles amènent à des violences. Il faut donc que ces religions fassent ce que l’on appelle de L’oecuménisme pour que des gens ayant une foi sincère puissent vivre ensemble et non pas subir la violence que l’on connait par un terrorisme qui a dévié la religion de son élan qui est uniquement de spiritualité et d’atteinte d’un bonheur humain sur terre et dans le ciel ou l’éternité.

C’est une question individuelle à ce moment qui ne doit pas dominer l’être humain et l’opprimer et le tuer. A nous contemporains de notre siècle de comprendre que notre pensée doit s’élever pour que l’être humain soit heureux et non pas esclave, opprimé ou torturé.

A chacun de se cultiver, de comprendre les enjeux et de ne pas laisser dominer des modes de pensée inhumains. Le but de tout être humain et de son entourage est l’épanouissement et le bonheur , son bonheur et celui des autres. Nous sommes tous de passage jusqu’à notre Mort. Il faut vivre dignement avec respect et bonheur pour soi-même d’abord, ses enfants en même temps et les autres, avoir une belle vision de la société. Nous sommes dans un monde en réflexion . Elevons-nous tous dans la pensée. La littérature peut nous y aider j’en suis convaincue. D’autres disciplines aussi comme la philosophie naturellement. 

Pour les religions chrétiennes composées des catholiques divisés entre traditionalistes et modernes ,  des protestants divisés entre luthériens et calvinistes , des évangélistes  ,  des orthodoxes grecs, russes , orientaux . Ces religions sont reconnues, elles se distinguent  d’associations de pensées  sectaires  : scientologie car détournées par l’argent de leur but, ou d’associations de pensées philosophiques intéressantes, et outre ce socle chrétien français , les grandes religions  juives  et musulmanes appartiennent aux courants monothéistes .

En principe, beaucoup de ces mouvements de pensées appartenant à des religions monothéistes ou à des systèmes de pensée ,  tous veulent notre bonheur sur terre et dans le ciel, on croit à une vie éternelle sauf concernant ces mouvements djihadistes qui veulent détruire le christianisme et détruire le bonheur de l’homme par des actes criminels, assassins, créant le terrorisme que nous connaissons.

Curieusement, avant la destruction du mur de Berlin nous avions une opposition des 2 grands blocs URSS / Etats-Unis et depuis la disparition de ce mur, s’est développée l’opposition des Pays méditerranéens moyen-orientaux avec ce radicalisme musulman, ce terrorisme qui envahit chacun des pays et européens, et même orientaux à tendance modérée et des Etats-Unis dont l’attaque et la destruction des Twins a marqué l’escalade, ce terrorisme ayant existé avant l’attaque des Twins qui marque la date du terrorisme qui se déploie aussi individuellement  .

A nous de distinguer et de faire distinguer des mouvements de pensée perverses pour notre humanité, à Nous de nous rendre vigilants et prudents sans doute au vu des attaques d’individus isolés sur des individus isolés,  les rendant martyres de notre société. J’ai écrit cet article en 2016, je le relis en 2021 après l’année 2020 qui aura été marquée par la pandémie de la Covid 19  .

Or des événements barbares ont eu lieu sur notre sol : l’assassinat d’un prêtre en pleine église durant la Messe, et il y a peu de temps  : l’assassinat du Professeur d’Histoire au sortir de son école. Ne l’oublions pas. C’est trop grave. Ne laissons pas faire une justice humaine rendant martyres trop d’hommes et de femmes innocentes. Sachons ne pas accepter l’inacceptable. N’oublions pas.  Sachons être vigilants et transformer les mentalités dans le sens de plus d’humanité face à une barbarie existante qui est sous nos yeux. Faisons dominer la Pensée par la Littérature et une Pensée Juste et bonne pour l’humanité, pas destructrice. Sachons utiliser les mots, le langage, communiquer en somme.

Nous sommes morts si nous ne savons plus parler, dénoncer ne plus accepter , nous risquons de mourir de manque de communiquer si nous laissons faire  et pourtant les Etats se parlent, les Gouvernants se parlent.

Vous lirez au moins un quotidien régulièrement. Le monde est notre souci , on doit s’y intéresser. Le titre d’un journal le « Monde » est révélateur de la conscience que nous devons avoir du monde dans lequel nous vivons. Le titre d’un autre quotidien :  » le Figaro  » a repris le nom d’un personnage de Beaumarchais pour dénoncer les mensonges et les calomnies. En fait élargissons notre langage, celui de nos élèves et la Pensée surgira, bonne pour l’humanité. Ne laissons pas faire ce qui se passe sous nos yeux en France, en Europe… Ne nous cachons pas, ne nous voilons pas la face au sens propre comme au sens figuré. 

Retrouvons une culture qui peut nous aider à vivre tous ensemble venant d’horizons et de religions diverses qui étaient mentionnées dans nos œuvres françaises et européennes depuis longtemps .

L’Espagne a été musulmane jusqu’au 14 ème siècle par moitié dans la moitié sud. C’est Isabelle la Catholique qui a fait répandre le catholicisme partout et unifier l’Espagne.  Voyez Cordoue avec sa mosquée et sa cathédrale à l’intérieur du même lieu.

la versification avec les stances du CidCet édifice est quand même parlant : il est répertorié à l’Unesco d’ailleurs et l’imbrication de la cathédrale dans la mosquée est quand même pleine de sens. On la nomme la mosquée cathédrale de Cordoue. Ayons cet édifice en tête et apprécions nous les uns les autres sans chercher à dominer. On voit en entrant les arcs arrondis d’un lieu qui est une ancienne mosquée .  Puis surprise, on continuera plus loin et l’on voit de l’art gothique… correspondant à la religion catholique qui est un lieu de culte. 

De même en Espagne, il faudra leur apprendre que les Juifs ont dû se convertir au catholicisme. Donc réfléchissons aux suprématies de certaines religions sur d’autres à des temps de l’Histoire et sachons analyser historiquement ce qui se passe sous nos yeux au 21 ème siècle.

la mosquée cathédrale de Cordoue
La partie cathédrale à Cordoue

 

 

versification stances du Cid

Imbrication de 2 arts religieux dans un même édifice à Cordoue

 

Depuis 10 ans ou 15 ans surtout et bien avant avec les passages à la décolonisation où l’apport des peuples venant d’Afrique ont pu être musulmans en majorité et chrétiens, l’Europe a changé de façon extrême et change encore.  Nous assistons à ce changement et il va falloir le gérer pour garder notre identité.  On avait converti beaucoup de peuples au christianisme : catholicisme et protestantisme. Donc la notion de laïcité devra être développée dans le respect des religions de chacun ou de l’absence de croyance (athéisme)  pour montrer qu’elle doit permettre de faire vivre ensemble des gens de différentes religions ou sans religion et qu’il ne faut surtout pas faire dominer une religion par rapport à une autre dans la sphère publique de notre vie.  Cependant il n’est pas question de perdre une religion le christianisme qui est le ciment de notre culture européenne et qui est la composante de toute notre littérature française .

Il faut savoir équilibrer notre vie et donner aux hommes et femmes de France tous les possibles afin de permettre l’épanouissement de ceux-ci et de celles-ci et faire en sorte qu’aucune religion ne  suscite la violence, ni le crime, ni la mort. Redevons humains par la Pensée il y a urgence. Sachons réfléchir, unir les possibles par la pensée. Grâce à la pensée littéraire nous le pouvons.

Le Professeur doit ouvrir la pensée des élèves, ne pas le figer dans une pensée unique.

Il doit ouvrir tous les possibles sans imposer, sans faire de la pression morale ou autre. Le professeur doit être convaincu de ses propres idées mais il doit écouter et faire réfléchir sur des textes venant d’horizons divers. 

Etre professeur de Lettres c’est faire connaître aux élèves des textes venant de beaucoup d’auteurs très divers, passionnants , appartenant à différents siècles pour  leur permettre  d’ avoir  une pensée forgée sur le roc de leur culture française d’abord,  européenne ensuite , puis universelle . Quel programme. Pensez-y! 

Une morale laïque devra être bien comprise et définie en gardant dans la sphère privée et intime sa religion si on adhère à une ou pas (on a la liberté d’être athée)   et laisser la pensée libre de toute contrainte religieuse ou non.

La liberté de pensée est le maître-mot et est française.

Cela n’empêchera pas des gens « religieux » ayant la foi de la manifester dans leur intimité ou dans des lieux de culte spécifiques intérieurs ou extérieurs bien définis et délimités : lieux de pèlerinage par exemple où là la manifestation d’une religion peut être présente dans tel ou tel pays. il faut suivre cela de façon précise pour ne pas entraîner des violences ou des dominations rendant la vie de l’être humain impossible. 

Relisons le Cid à la lumière de cette réflexion.  

Ecoutons la video sur facebook du site astucesdeprof.com  dite par notre très grand acteur Gérard Philipe. 

Avec des textes comme le Cid : à la fin vous avez le retour du Cid qui a lutté contre les Maures , profitez de rappeler l’Histoire de façon vraie et nette.

De venger son père n’existe plus guère. La tragédie ne se fera plus sur ses sujets.

On pourrait analyser les sujets qui ont forgé les tragédies (d’après l’antiquité et les guerres) si vous êtes dans la séquence du Théâtre au 17 ème siècle.

La tragédie, il faudra la définir et  établir des listes, faire des recherches en groupe sur le genre et le mot.  Ce sera très intéressant. Vous canaliserez, vous orienterez de façon objective leurs réponses.  Mais cet exercice  leur plaira en ne dépassant pas certaines limites . Il   faut avoir du tact. Mais la littérature pourra les rendre observateurs et tolérants.

Le Cid

Dans l’acte 1 sc 6

Don Rodrigue va devoir venger son père de l’humiliation porté par le père de Chimène à son égard.

 Rappelons ce que dit Don Diègue  : 

Acte 1 sc 5

Ne réplique point, je connais ton amour ;

Mais qui peut vivre infâme est indigne du jour.

Plus l’offenseur est cher, et plus grande est l’offense,

Enfin tu sais l’affront, et tu tiens la vengeance :

Je ne te dis plus rien. Venge-moi, venge-toi ;

Montre-toi digne fils d’un père tel que moi.

Accablé des malheurs où le destin me range,

Je vais les déplorer : va, cours, vole, et nous venge.

A l’acte 1, sc. 6 ,  Don Rodrigue va déclamer ses fameuses stances du Cid. 

Je vous conseille de faire apprendre par cœur la 2 ème stance à défaut de regrouper les stances selon la mémoire de vos élèves. Certains ont des facilités, d’autres moins. Faites apprendre en fonction de leurs capacités. C’est un conseil pour ne pas angoisser vos élèves. Il faut que le cours de théâtre soit un plaisir. Chacun son rythme. (vous notez les  très doués).

 Mais qu’ils sachent au moins une ou 2 stances : nous apprenions les 4 stances sur plusieurs cours . Sachez évaluer les apprentissages par cœur de vos élèves… mais faites travailler avec le ton, le rythme ces stances au moins à la lecture. Quand on sait par cœur, on peut interpréter, se laisser à la fougue, au doute, au lyrisme, à la grandeur, à la misère… que vos élèves s’éclatent en disant ces vers d’un autre âge ! et là vous relevez les mots qui reviennent : « infâme », digne fils, malheurs…. Et vous commencez ainsi l’analyse de texte qui se fera très bien au cours. Vos élèves peuvent alors noter les mots qui surgissent et préparer ainsi leur analyse de texte ou leur commentaire. L’analyse du texte se fera sur un passage de votre choix de 20 vers qui pourra servir à l’oral du bac de français.

La versification. Sachons compter les vers et connaître le nom de ces types de vers.

Vous prenez un peu de temps sur plusieurs séances : ils s’amuseront et sauront faire des vers. Apprenez leur à faire eux-mêmes des poèmes qui riment et qui ont une versification dite classique (voir les traités de versifications)  ainsi qu’à produire  des poèmes en prose ou en vers libres. 

Revenons à la versification dite classique.

Comptons ensemble les syllabes (pieds), sachons faire remarquer les élisions de deux voyelles proches , les e muets, les liaisons à bien faire (alors que nous les omettons le plus souvent ) , comptons sur nos doigts . Une syllabe par doigt. Vous faites cet exercice ensemble. Il  fonctionne très bien.

Chaque stance est composée de 10 vers : l’un octosyllabe, 4 alexandrins, 1 de 6 pieds, 1 décasyllabe, 1 de 6 pieds, 2 de 10 pieds ou décasyllabes. 

On appelle pieds ou syllabes le son qui compte 1 que l’on additionne aux suivants. Lorsque 2 voyelles se suivent à la fin d’un mot et au début d’un autre mot,  on peut en « avaler » une, On peut au contraire faire compter un pied (ou syllabe) de plus lorsque vous voyez qu’il y a tel mètre on comptera un pied de plus s’il en manque un. 

Per/cé/ jus/ques/ au/ fond/ du /cœur /(8 pieds octosyllabes)la

D’une/ at/tein/te im/pré/vue/ aus/si/ bien /que /mor/telle (12 pieds alexandrins)

on comptera sur ses doigts comme si on jouait du piano! pour avoir chaque syllabe et comprendre les élisions, les E  muets (on note avec une virgule)

e muet élision e i ( 2 voyelles : une est « avalée » : le e est avalé) :

e muet à la fin de  mortelle ( « le » ne compte pas on laisse l en suspens ).

 

Les rimes suivent 3 types de schéma possible :

Quant aux rimes les 4 premiers vers des stances,

elles suivent le schéma abba : rimes embrassées,

puis les 2 suivantes sont des rimes suivies sur le schéma aa bb

 puis les 4 dernières : les rimes alternées ou croisées sur le schéma abab.

Ces lettres « a « correspondant à une rime que l’on retrouve toujours en » a « et de même pour « b » qui correspond à un autre type de rime à chaque fois finissant par le même son. On peut créer une autre rime de type « c » qui rimerait différemment.  Il existait dans les écoles aux siècles passés où on faisait beaucoup de poèmes des traités de versification. Il en  existe toujours. Il s’agit de poèmes à formes fixes que nous définirons dans une autre astuce ou que vous pourrez nous mentionner. Vous devez bien connaître ces règles afin de les transmettre de façon naturelle à vos élèves. Vous y reporter régulièrement et les revoir  dans vos manuels scolaires en livres ou sous forme numérique. 

Voici à apprendre les fameuses Stances du Cid de Corneille.

 

Percé jusques au fond du coeur (8)

D’une atteinte imprévue aussi bien que mortelle,(12) 

Misérable vengeur d’une juste querelle, (12)

Et malheureux objet d’une injuste rigueur,(12)

Je demeure immobile, et mon âme abattue (12)

Cède au coup qui me tue.(6 vers de 6 pieds )

Si près de voir mon feu récompensé,(10 décasyllabes)

O Dieu, l’étrange peine ! (6) (e muet )

En cet affront mon père est l’offensé,(10)

Et l’offenseur le père de Chimène ! (10)

 

Que je sens de rudes combats !

Contre mon propre honneur mon amour s’intéresse :

Il faut venger un père, et perdre une maîtresse :

L’un m’anime le cœur, l’autre retient mon bras.

Réduit au triste choix ou de trahir ma flamme,

Ou de vivre en infâme,

Des deux côtés mon mal est infini.

O Dieu, l’étrange peine !

Faut-il laisser un affront impuni ?

Faut-il punir le père de Chimène ?

 

Père, maîtresse, honneur, amour,

Noble et dure contrainte, aimable tyrannie,

Tous mes plaisirs sont morts, ou ma gloire ternie.

L’un me rend malheureux, l’autre indigne du jour.

Cher et cruel espoir d’une âme généreuse,

Mais ensemble amoureuse,

Digne ennemi de mon plus grand bonheur,

Fer qui causes ma peine,

M’es tu donné pour venger mon honneur ?

M’es-tu donné pour perdre ma Chimène ?

 

Il vaut mieux courir au trépas.

Je dois à ma maîtresse aussi bien qu’à mon père :

J’attire en me vengeant sa haine et sa colère ;

J’attire ses mépris en ne me vengeant pas ;

A mon plus doux espoir l’un me rend infidèle,

Et l’autre indigne d’elle.

Mon mal augmente à le vouloir guérir ;

Tout redouble ma peine.

 

Mourir sans tirer ma raison !

Rechercher un trépas si mortel à ma gloire !

Endurer que L’Espagne impute à ma mémoire

D’avoir mal soutenu l’honneur de ma maison !

Respecter un amour dont mon âme égarée

Voit la perte assurée !

N’écoutons plus ce penser suborneur,

Qui ne sert qu’à ma peine.

Allons, mon bras, sauvons du moins l’honneur,

Puisqu’après tout il faut perdre Chimène.

 

Oui, mon esprit s’était déçu.

Je dois tout à mon père avant qu’à ma maîtresse.

Que je meure au combat, ou meure de tristesse,

Je rendrai mon sang pur comme je l’ai reçu.

Je m’accuse déjà de trop de négligence :

Courons à la vengeance ;

Et tout honteux d’avoir tant balancé,

Ne soyons plus en peine,

Puisqu’aujourd’hui mon père est l’offensé,

Si l’offenseur est père de Chimène.

 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

La notation : le barème ( version 1)

 Voici les étapes de la notation des copies avec le barème uniquement.

Vous lirez dans « Astuces Utiles » l’article  sur

 le temps de la correction rédigée de façon  plus approfondie.

Vous aurez compris qu‘il faut donner une notation juste et justifiée et que vous devez considérer le travail de correcteur de façon très rigoureuse et pas à la va-vite. Vous laisserez au crayon la note jusqu’à la relecture finale de certaines copies.

Le relevé des notes doit être préparé en pensant au Conseil de Classe.

Vous émettez des jugements de valeur sur les élèves précisément. 

Faites le relevé des notes sur votre ordinateur.

Faites vos moyennes de classe sur un logiciel Excel .

 

Le barème de notation sur 20 en première que je vous propose peut vous aider en attendant d’avoir crée votre système de notation. Il  s’applique  spécifiquement   à   des copies de devoir de français de lycéens de seconde et  de première cycle long .  Vous pouvez l’adapter à d’autres sections et à d’autres niveaux en concertation.

 En seconde, on sera plus indulgent et on fera des exercices progressifs et partiels évalués comme tels. Puis les devoirs définitifs entreront dans la moyenne et seront notés comme on pourra vous le demander.

Vous déciderez si chaque partie du devoir vaut plus que la moyenne ou moins puis vous additionnez les 3 notes et la notez au crayon. Voyez l’article entier pour plus de compréhension.

Sur 4 : l’introduction

Sur 12 : le développement   sur 6 pour 2 parties, sur 4 pour 3 parties

Sur 4 : la conclusion 

A l’examen du bac de français des consignes seront données au correcteur .

Cette année en 2021, il n’y aura pas pour la seconde année d’examen au niveau national : on l’a appris. (janvier 2021)  seules quelques épreuves peuvent prétendre à  un Oral.

Les copies sont anonymes, le nom du candidat et les informations  étant repliés .

 

Pour être un bon correcteur il faut avoir une certaine culture

le site : www.babelio.com contient des titres et des résumés  de  livres contemporains du 20ème et 21 ème siècle ainsi que des classiques qui peuvent vous aider lors vos corrections. 

Vous pouvez cliquer sur mon lien coup de coeur alalettre.com  sur mon site astucesdeprof.com

Vous pouvez tirer parti des sujets pour mettre de côté des titres de livres lus par les élèves qu’ils citent! Ainsi vous augmentez vos connaissances. Je vous dis que la progression d’un professeur vient souvent de l’échange de connaissances entre lui  et ses élèves ou leurs parents à qui ils parlent pour faire un devoir ! . C’est un bon moyen de communiquer entre nous tous et vous établissez et complétez  alors des lexiques avec les titres d’oeuvres et les noms des auteurs et leurs siècles.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Le marivaudage : le jeu de l’amour et du hasard.

Pour connaître l’objectif de mon site astucesdeprof.com commencez par  lire   » A propos « 

et surtout « Mode d’emploi » 

De l’Amour et du marivaudage.

Substantif venant de l’auteur Marivaux (1688-1763).

Le marivaudage est un comportement, une manière d’être ou de faire amoureuse, légère. Il consiste à porter un masque en se mettant à une autre place en jouant un rôle, en voulant rendre léger l’acte grave d’aimer. Savoir dire de jolis mots et de jolis compliments permet aussi de marivauder.

Faire sa cour : on  prendra une autre place pour s’assurer que l’on vous aime pour vous et non pas pour ce que vous représentez dans votre classe sociale.

 On prendra alors la place du valet alors qu’on est le maître.

On prendra la place de la domestique alors qu’on est la maîtresse.

Mais si les deux futurs promis se déguisent que peut-il se passer ?

Le double imbroglio va se produire dans la pièce qui suit de Marivaux :  Le jeu de l’amour et du hasard . Il permet un dénouement heureux.

le marivaudage
le marivaudage

 

Chacun des deux promis Dorante et Silvia veut vérifier s’il correspond bien à l’image idéale d’un mari et d’une femme. N’ont-ils pas un autre visage dans la vie de tous les jours?  On voit que Silvia a vu que  dans  bien des cas réels le mari s’affirmait comme quelqu’un de fort désagréable dans la vie de tous les jours alors qu’en dehors  du foyer il revêtait un caractère des plus charmants. 

Silvia est vraiment consciente des conséquences du mariage à son siècle.  Il lui est égal de rester fille si ce n’est pas pour être avec un homme qu’elle aime qui serait d’un commerce agréable. Tout est donc dans le bon caractère de chacun dans le mariage.

On s’aperçoit que certains ne sont vraiment  pas faits pour le mariage . Certes, il n’y a que  bien peu de cas qui réussissent  et ce n’est pas si stupide que de s’observer avant de se marier car on peut être très malheureux à deux. Alors mieux vaut rester seul célibataire. Déjà à cette époque. Le sujet est éternel que de bien se trouver.

Que recherche Silvia  en un mari ? là son père M. Orgon ainsi que son frère Mario veulent aussi qu’elle soit heureuse   : je trouve  plutôt l ‘idée bonne car on obligeait trop souvent une jeune fille à se marier contre son gré.

Acte 1 sc 1

Sylvia fait un descriptif de plusieurs situations d’hommes mariés.

Le fantasque et voilà l’emporté.

SilviaOui, Tersandre ! il venait l’autre jour de s’emporter contre sa femme ; j’arrive, on m’annonce, je vois un homme qui vient à moi les bras ouverts, d’un air serein, dégagé, vous auriez dit qu’il sortait de la conversation la plus badine ; sa bouche et ses yeux riaient encore ; Le fourbe ! Voilà ce que c’est que les hommes. Qui est-ce qui croit que sa femme est à plaindre avec lui ? je la trouvai toute abattue, le teint plombé, avec des yeux qui venaient de pleurer, je la trouvai comme je serai peut-être , voilà mon portrait à venir ; je vais du moins risquer d’en être une copie. Elle me fit pitié ? Lisette ; si j’allais te faire pitié aussi ; Cela est terrible, qu’en dis-tu ? Songe à ce que c’est qu’un mari.

Lisette.- Un mari ? c’est un mari ; vous ne deviez pas finir par ce mot-là , il me raccommode avec tout le reste.

sur les maris : lire le livre de Françoise Dorin : un mari c’est un mari. 

Voir le livre sur le théâtre de Jean Piat ( mari de la précédente justement  couple aimant et célèbre s’il en est  ! ) intitulé  : « et …vous jouez  encore ?« 

Les pères veulent donc que leurs enfants se connaissent avant de s’engager : très bonne idée moderne. M.Orgon est un père compréhensif ce qui est rare. 

Dorante va revêtir la livrée de domestique et dans le même temps Silvia celle de domestique. Les couples sont respectés mais on ne sait plus leur condition sociale.

Acte 2 sc 7.

Dorante. Quelle espèce de suivante es-tu donc avec ton air de princesse ?

Acte 2 sc 12

Dorante. – Je voulais sous cet habit pénétrer un peu ce que c’était que ta maîtresse avant de l’épouser. Je hais la maîtresse dont je devrais être l’époux et j’aime la suivante qui ne devait trouver en moi qu’un nouveau maître . Que faut-il que je fasse à présent ? Je rougis pour elle de le dire, mais ta maîtresse a si peu de goût qu’elle est éprise de mon valet au point qu’elle l’épouserait si on la laisse faire. Quel parti prendre?

Sylvia ,– à part . – Cachons-lui qui je suis… (Haut) Votre situation est neuve assurément ! Mais, Monsieur, je vous fais d’abord mes excuses de tout ce que mes discours ont pu avoir d’irrégulier dans nos entretiens.

Dorante .  Au point de renoncer à tout engagement, puisqu’il ne m’est pas permis d’unir mon sort au tien ; et dans cet état, la seule douceur que je pouvais goûter, c’était de croire que tu ne me haïssais pas.

SylviaUn cœur qui m’a choisie dans la condition où je suis, est assurément bien digne qu’on l’accepte, et je le payerais volontiers du mien, si je ne craignais pas de le jeter dans un engagement qui lui ferait tort.

DoranteN’as tu pas assez de charmes, Lisette ? y ajoutes-tu encore la noblesse avec laquelle tu me parles ?

Pendant la pièce, nous nous amuserons avec le couple de domestiques Lisette et Arlequin devenus les maîtres. Nous retrouvons chez Marivaux ces dialogues de gens simples qui veulent jouer aux maîtres dans la jolie pièce de l’auteur :  » L’île des esclaves ». Je vous conseille de la voir en video ou de la lire. Elle est intéressante au plus haut point. Là, dans » le jeu de l’amour et du hasard », ils essaient de se  bien parler ou de bien se tenir avec réserve mais rien ne convient. Ils forcent le trait,  et ils ont  bien du mal à parvenir à être distingués.   Le comique est donc tiré de là, de ces exagérations, de ces attitudes reproduites peu naturelles.  Voici l’acte 2 scène 3 qui est très amusant à jouer. Faites jouer vos élèves. 

Et les maîtres Sylvia et Dorante   pendant ce temps sont plutôt distingués et ne parviennent pas à se tutoyer.

Chacun reste donc dans sa classe sociale même si on joue. A la fin, il faut que les classes sociales redeviennent celles qui conviennent et chacun reprend son rang puisqu’il y a double subterfuge. Tout finit bien…

 On n’en est pas encore aux mariages princiers avec des roturiers ou des roturières permis au 20 ème siècle dans les cours des royaumes du Nord et d’Espagne : on aura mis 2 siècles depuis Marivaux et 3 siècles depuis Molière pour être enfin libre de s’épouser en  dehors de son milieu . Des amoureux ont pu être ainsi très malheureux et peuvent l’être encore dans certains pays . Mais nos auteurs du 17 ème et 18 ème siècle essaient toujours de faire gagner l’Amour. 

Avec Marivaux , nous sommes  avant la Révolution française. Il faut donc connaître son Histoire pour comprendre les coutumes, les mœurs comme nous disons .

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Réflexion sur 2 types d’écriture : manuscrite et sur clavier.

Vos réflexions : Ecrire avec un stylo ou écrire directement sur ordinateur, au clavier . Qu’en pensez-vous?

Nous sommes vraiment à un tournant de notre civilisation où deux types d’écriture coexistent.

L’écriture à la main : crayon, stylo plume encre, stylo bic, bille feutre et l’écriture en tapant sur le clavier avec plus ou moins de doigts  sur un  clavier ordinateur.

De 2 types d'écriture

Il faut admettre que c’est un point important qui peut poser problème et en même temps il faut considérer que c’est un grand progrès qui peut vous aider dans votre pédagogie de professeur de lettres et qu’il faudra aménager au cas par cas.  Il faut donc que vous admettiez les deux modes d’écriture pour vos élèves et avec eux.  Tous les étudiants sont sur leur tablette dans les trains.

 Mais  tant qu’on passera le bac à l’écriture à  la main  sur des copies, il faudra que vous développiez la rédaction écrite à la main. Il faudra toujours apprendre à l’enfant à écrire et bien lisiblement . La main étant la prolongation  de la pensée. Songez et revoyez le Penseur de Rodin au Musée Rodin nouvellement restauré  à l’hôtel Biron à  Paris près des Invalides. 

Je voudrais qu’on réfléchisse sur le style obtenu dans les deux cas. Je crois devoir vous répondre qu’il n’est pas le même au clavier et par écrit. Le style est plus rapide sur clavier  car on écrit plus vite aussi  (il y a une facilité non négligeable à se corriger ou à couper ) , le style est sans doute plus élaboré dans le cas manuscrit mais  cela n’empêche pas de se corriger sur clavier  et d’être aussi exigeant qu’à la main  . La pensée peut être plus lente  à la main pour se transformer en une phrase… la main étant le prolongement de la pensée .   Le clavier, lui, contient un aspect ludique. Certains élèves disent avoir des crampes à la main en écrivant  trop : là ils n’en ont plus! l’écriture à la main sera plus « réfléchie » et plus « laborieuse » même si on la préfère à l’écriture sur clavier. Si l’on peut avoir une jolie écriture ce sera un atout.  

Il est évident qu’il faut se corriger dans les deux types d’écriture manuelle et sur clavier  et toujours se relire à voix basse pour la construction correcte de la phrase. 

On sera strict sur l’orthographe. Une mauvaise orthographe est un critère social.  Il faut  donc vérifier ce que le correcteur d’orthographe a mis.  Vous pouvez avoir  de mauvaises surprises.   A la main, faites corriger aussi  les fautes proprement.  Relisez alors toujours dans les 2 cas  ou enlevez même le correcteur automatique dans le deuxième.  Donc les apprentissages d’orthographe seront toujours les bienvenus en apprenant des listes de mots par coeur et en utilisant le dictionnaire. 

Nous sommes donc toujours dans l’obligation de faire   travailler nos élèves au début de leur vie lycéenne à la main. Cependant le clavier peut les aider. Développez cet outil et qu’ils apprennent toujours à  bien présenter leur copie au stylo.

 Mon site numérique a donc sa raison. On m’a demandé si je ne  voulais pas écrire un livre. Or, j’ai répondu :  non.  Je ne sais pas terminer un ouvrage.  Et grâce à ce support,  je peux corriger, reprendre, reprendre en 1 article un article trop long que je peux diviser en 3 ou 4 avec des titres spécifiques.  je peux faire évoluer mon site à mon rythme, à mon idée et selon les demandes de mes lecteurs .  J’ai besoin de dire et de communiquer mon expérience pédagogique en Lettres  à un grand nombre dans le présent ou presque. Ce support évolutif et participatif va  me le permettre . Ce site astucesdeprof.com  doit vous inciter à la réflexion sur votre métier afin de l’améliorer. 

J’attends donc vos écrits évoquant vos expériences et vos réalisations en Lettres pour les classes de seconde et première : préparation au bac de français. 

Quel est le support qui prime pour vous ? papier ou ordinateur? 

C’est parce que vous aurez écrit suffisamment à la main avec un stylo que vous aurez su bien écrire.

Acceptez-vous à ce jour des copies ou des travaux faits en groupe tapés sur ordinateur?

Est-ce que vous savez repérer si un élève n’a fait que recopier d’un site internet pour lycéens des éléments de devoir? ou non? Il faut que vous le détectiez.  Quel est votre critère de notations?  Remettez bien au propre toujours vos notes chaque fois qu’il le faut et mettez bien vos critères d’évaluation.

Notez aussi vos remarques : tenue de la classe, de certains, leur comportement à votre cours, amélioration surtout et progrès de tous. Créez-vous des méthodes au fil du temps? Notez-les. Et si vous avez des formations pédagogiques voyez dans quelle mesure vous allez pouvoir les appliquer et accélérer vos résultats. 

Attention donc à  la copie qui ne fait que recopier un écrit qui peut être une étape d’un travail écrit mais qui ne peut constituer en aucun cas une note entrant dans la moyenne. Il faut le faire comprendre à l’élève.   Ayez un carnet de notes d’exercices partiels pour que peu à peu cette « recopie » passive se transforme en un écrit personnel de l’élève. Soyez y sensible. 

Il faut  être vigilant à l’heure actuelle sur la probité de la note.

De taper sur un clavier va leur faciliter l’écriture de leur première phrase  toujours difficile à écrire, il faudra les aider à la trouver . En tapant ce sera plus facile. Et on peut intervertir des phrases avec la fameuse fonction du « copier-coller » qu’il faut connaître tout de suite.

Comment gérez-vous alors vos corrections? C’est une réponse que vous devrez apporter. 

1) L’élève progresse-t-il grâce à son ordinateur, alors qu’à l’écrit avec un stylo il ne progressait pas?

2) Comment faire faire des progrès avec l’écriture au stylo?

Faites-vous des cours afin que vos élèves tapent rapidement avec tous les doigts et sachent se corriger?orthographe, ponctuation qui ne se retrouve pas en tête d’une ligne et utiliser la touche espace insécable, majuscules, minuscules, temps, conjugaison, participe passé. Il faut prévoir des cours de correction d’orthographe, de syntaxe : on reconstruira la phrase incomplète, on se relira à mi-voix. Faites-vous améliorer aussi la graphie  manuscrite de vos élèves afin qu’elle soit lisible?  

3) Présentent-ils bien leurs dossiers, leurs copies? Là, nous retrouvons la pédagogie qu’auraient eu les écoles de secrétariat à une certaine époque  car si vous leur faites des cours de Littérature, d’orthographe, de grammaire il faut imaginer qu’il faille avoir des cours de secrétariat afin de palier le manque évident de réponse à des lettres administratives comme au courrier quotidien qui se fait par courrier électronique. Il faut donc prévoir de connaître un minimum de mise en pages, de présentation comme pour une lettre à la main car si nous voulons qu’elle ait un caractère juridique ou de réponse simple mais indispensable à un courrier il faut qu’elle soit comme pour le courrier manuscrit bien présentée et orthographiée. Comme Il leur faudra aussi bien présenter leur liste de textes à l’oral du bac pourquoi ne pas leur donner de bonnes notions de secrétariat même en cycle long? 

Vous pourrez lire : de la présentation de la liste à l’oral du bac de français. 

 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Temps de corrections des copies : la notation et du contrôle continu

Temps de corrections

On notera que ce long article a été divisé en 4 . On pourra lire séparément chacun des titres  à noter après le site d’astucesdeprof.com, puis cliquer sur  l’un d’eux. 

 vos 2 agendas, vos lieux de  travail, vos temps de correction , le barème :  la notation.

L’article qui suit reprend les deux derniers.  L’astuce utile sur le temps de corrections des copies : la notation  est le plus visité.  le pic en a été atteint  le 21 octobre 2015 avec 1382 vues la journée lors des vacances de Toussaint .  C’est la page d’accueil du moment qui est toujours le plus vu puisqu’elle déroule les autres articles et viennent en 2 ème position soit des autres articles sur Horace ou Marivaux ou nos Classiques  et d’autres sur des sujets à traiter ou des cours à faire et puis un regard toujours sur la notation.  Mon site obtient de 18000 à 20000 vues par an. Certains professeurs peuvent regarder plusieurs fois un article astuce. Je pense atteindre à peu près 20 000 personnes par an depuis 2015 .

 le 18 janvier 2021 nous en sommes à 146 273 vues   ce qui manifeste de l’utilité de mes conseils à de jeunes professeurs  de lettres à chaque rentrée  et surtout de celle-ci où la réforme de l’épreuve va prendre en compte  le contrôle continu qui va avoir des conséquences : il faudra savoir si l’on compte tout exercice ou simplement des exercices qui sont aboutis après des temps de préparation avec observation .

Les école d’élite que je connais doivent se méfier de noter trop bas le contrôle continu car l’élève peut être pénalisé grandement. Faites alors des exercices préparatoires avec des notes adaptées . Revoyez ensemble vos critères pour ne pas léser vos élèves que vous cherchez à rendre très bons et qui souvent ont été notés plus bas pour qu’ils aient une réussite plus grande! mais là avec le contrôle continu il ne faut pas aller contre vos élèves bons  et  je crois ne pas me tromper.  Ne gardez pas vos critères d’avant la réforme. Parlez- en bien en concertation et voyez les bases réelles pour ne pas « casser » la moyenne de vos élèves qui travaillent tant. Vous seriez très ennuyés et surtout eux. Soyez raisonnables dans vos notations . Voyez mon article au besoin sur la notation et ses critères. 

  Ayez toujours bien confiance en vous. Sachez gérer votre fatigue. Je vous apprends cela : voyez les articles à la catégorie : savoir être ou à organisation.

Pour les professeurs non débutants,  j’ai   rédigé une nouvelle version plus synthétique,  : La notation : le barème version 2 . Il existe une version 1 . C’est la présentation qui est plus lisible dans la version 2. Vous pouvez toujours revenir à la version complète qui est celle-ci lorsque vous vous heurtez à certains moments litigieux de votre notation.

Nous vous  remercions.   Nous sommes donc confortés dans l’idée qu’un article sur la notation des copies de français était indispensable.  La notation doit avoir ses critères.  Il est évident que c’est à chacun de trouver ses solutions   au fil des années.  Il faut éviter le maximum d’injustice

Astucesdeprof.com se veut un site de formation permanente. 

Mon objectif est vraiment que vous soyez un professeur très organisé dans votre vie professionnelle afin d’avoir une vie privée bien séparée avec des heures précises.

Pour cela,  ayez deux agendas : un professionnel et un  personnel que vous regardez absolument au moment des devoirs à donner et surtout à rendre.  Notez-y vos dates de devoirs à donner (un sujet à créer suppose 2 ou 3 heures de recherche et de création )  et à  rendre ( le travail donné suppose environ  11 heures de correction pour une classe de lycée de 35 élèves) .

Choisissez  votre carnet de notes avec  une version papier par commodité en classe à noter au crayon au cours sur le carnet  et une version ordinateur. Vous recopiez à l’encre à la fin sur votre carnet et vous vérifiez toujours 2 fois sur ordinateur sur logiciel Excel ou sur un logiciel adapté aux Lettres   trouvé lors du Salon Educatec-Educatice. 

Relisez minutieusement pour les noms des élèves bien orthographiés , à vérifier . Une erreur d’attribution  ne doit pas se produire Vous installez vos notes : écrit, oral …, par mois, par trimestre .  Gagnez du temps en établissant les Moyennes en numérique. 

Notes d’évaluation :  elles n’entrent pas dans la moyenne et augmentent de  1/2 à 1 point et demi celles-ci. Elles vous donnent une marge de manœuvre pour remarquer les progrès d’un élève, son travail.

Pédagogie et attribution des notes sont en effet  liées. 

1) Réflexion sur la notation

On donnera une note écrite. On proposera des devoirs partiels  à la correction rapide , des questions de texte auxquelles répondre avec un barème simple  admis par vos élèves . Soyez précis sur les devoirs qui entreront dans la moyenne en plus des devoirs obligatoires .  Vous prévenez les élèves. Ce point est très important. Des notes qui  n’entrent pas dans la moyenne serviront à l’apprentissage et à l’évaluation.
Vous  les écrivez dans une colonne à part sur votre carnet avec le demi- point ou le point en plus. Voyez avec votre Lycée le nombre de notes demandé pour les évaluations  et les notes du contrôle continu. Soyez très précis ensemble en concertation des lettres. 
 
On donnera aussi une note orale. On ne bradera pas ces notes : soyez ferme et justifiez vos critères. Etablissez bien votre liste d’élèves à interroger.
Ne leur mettez pas « zéro » mais interrogez-les une prochaine fois et  vous les maintiendrez ainsi. Car la note zéro fausse vos moyennes. Trouvez un autre type de punition. Parlez en à votre conseiller d’éducation de niveau. 
Ayez un carnet de notes très précis avec des justifications notées en temps réel . 
 
Analysez toujours les notes à l’écrit par rapport au ressenti d’un élève :
Toute correction revêt un caractère très  « grave  » : expliquez-le  à l’élève qui vous trouverait trop sévère . Il ne faut pas en effet qu’un élève soit « abonné » à une note .Tentez régulièrement de revenir sur certaines évaluations  .
La nouvelle note peut provoquer un sursaut de travail  qui lui permettra de progresser .  
 
Le style, la phrase, la présentation de la copie se travaillent. L’élève doit travailler au brouillon et recopier même plusieurs fois pour rendre une copie propre ou un devoir propre. 
 
Si une copie n’a pas une bonne note il faut expliquer à  l’élève   qu’il n’a pas passé assez de temps ou qu’il n’a pas appliqué les bonnes méthodes. 
 
Quand vous pensez que le devoir est une recopie d’un sujet tout fait , les élèves doivent savoir qu’on ne peut vous tromper . Ce n’est pas leur style.  Demandez leur de rédiger eux-mêmes, d’écrire pour eux sur un cahier. Sachez remarquer  toujours leurs progrès.
 
Attention. Le professeur de Lettres est humain et psychologue . Mais ne débordez pas de votre rôle.  Soyez le plus neutre possible en même temps qu’attentif . ll faut que l’heure de français soit agréable, respectez-les dans leur sensibilité et leur âge. Soyez toujours assez distants vis-à-vis d’eux  en classe et j’écrivais cela avant la Covid 19,  et là, en situation de pandémie, masqués, ayant les gestes barrières, en suivant les consignes sanitaires du Covid 19 à tout moment .
 
Notez les noms de ceux qui se mettent à  répondre en classe. Remarquez ceux qui participent à la vie de votre classe de français
Travaillez avec eux de façon efficace et faites travailler seuls chacun . 
 
Vous ferez écrire des devoirs très longs chaque trimestre à corriger et toutes les 2 ou 3 semaines vous donnerez un devoir.  Entre temps vous faites des exercices non notés et vous écrivez vos remarques sur des élèves. 

 

2) Temps de Correction et notation en seconde et première de Lycée en Français.

Pour information pour les autres niveaux en Lettres,  en collège, le temps de correction  sera de moins de 10 minutes par copie , en Faculté , il sera plus long allant jusqu’à 30 minutes ou plus . Mon site cible les élèves du lycée en Lettres seconde, première,  et pas les terminales qui ont un programme très spécifique (études de romans ou d’oeuvres complètes en Terminale L)  et où la correction est plus longue. 

Il faudra compter 20 minutes par copie dès la seconde à corriger. Vous utilisez toujours une photocopie de la liste des classes à corriger le jour en question. Vous en faites faire d’avance une dizaine par classe pour noter au crayon  des appréciations et noter les progrès .  Au moment de la correction, vous notez le nom de l’élève et vous mettez à la fin de la lecture un avis dont vous reprendrez plus tard la lecture en détail.  Au début , vous mettez une note provisoire au crayon. 

Vous notez le nombre de copies : le sujet du devoir , la date, l’année, le temps passé à corriger , le nom, avec un + ou un – ou un ?  si on doit revoir une copie . Vous mettez une  courte appréciation au crayon légèrement , à gommer et à  recopier au stylo rouge à la fin .

Vous reconsidérerez à un moment les notes entre 8 et 12 pour améliorer ou pas une copie surtout celles qui ont 10 .

Au bout de 5 ou 6 copies d’observation et de références pour votre corrigé votre travail ira à un bon rythme .

Relisez sur rechercher sur le site astucesdeprof.com : le cours de corrigé 

Au début la correction est lente. Il faut envisager ses critères. 

Ne corrigez pas beaucoup comme à l’habitude une copie d’examen. Et en corrigeant moins je vous fais gagner du temps. Pas trop de rouge. Vous saurez que pour une copie d’examen : seule l’appréciation en tête est très importante.

Pesez bien vos mots . Parlez de la compréhension de l’élève et de son expression : le fameux style aisé ou pas  par rapport au texte expliqué. Soulignez les fautes d’orthographe , écrivez parfois la bonne orthographe pour les copies pendant l’année et  notez les incorrections de phrases avec des petites vagues rouge mais corrigez peu,

Un  B : Bien ou AB :  Assez Bien, ou vague ou confus. ou contresens , à revoir  suffisent comme jugement d’un passage  avec une  écriture de taille normale. 

S’il y a un examen ou un devoir qui compte en 2022 : Une copie d’épreuve anticipée de français ( eaf ) n’est pas une copie comme une autre. Cependant justifiez bien votre note surtout si la note est en-dessous de 5. L’élève peut demander à voir sa copie : pensez-y et même pour une bonne copie.

Vos copies au quotidien doivent être corrigées entre 8- 10 jours ou 15 jours maximum . Vous avez d’autres classes à gérer : rajoutez les autres temps obligés.  Vous pouvez rendre plus tôt .   Vous calculez votre temps en multipliant le nombre de copies par le temps à corriger pour chacune  : x copies x 20 = nombre de minutes  puis vous divisez par 60 minutes pour obtenir le  temps. 

Ainsi pour 35 copies à 20 minutes chacune vous passerez 700 minutes  soit 11 heures de correction. Au moins, vous êtes prévenus.  Certes vous irez plus vite avec le temps et certaines copies tantôt les très bonnes tantôt les mauvaises vous gagneront du temps . 

Placez bien sur votre agenda vos heures de corrections . 

Les notes constituent un aspect de votre profession très important.  On sera très sensibilisé cette année avec la Ministre de l’Education nationale aux notes dans la scolarité.  Il y aura sans doute de la concertation. Vous regarderez le site de l’Education Nationale. Elles doivent être justes, justifiées avec des possibilités de réajustement individuel (exceptionnel cependant)  avec ou sans l’élève.  Ne sous-estimez pas cet aspect , il est essentiel. Il ne doit  pas devenir fastidieux car il fait partie de votre métier. Répartissez alors vos copies dans le temps en 3 à 6  séances de 2 heures par exemple .

Une bonne notation comprise par les élèves est indispensable à leur progression. Vous leur expliquerez votre notation. Ils rendront ainsi de meilleurs devoirs. 

La notation demande une réflexion que vous aurez certainement dans l’année.

A chaque note de devoir important, vous formulez à la suite de votre correction un jugement de valeur sur le travail de chaque élève ou appréciation : préparez des formules toutes faites sur votre cahier personnel de pédagogie.

 Vous reportez la note et l’appréciation sur le carnet de notes personnel ou sur un autre support qui vous permettra de répondre de l’élève le jour du conseil de classe trimestriel.  Ayez en tête toujours « le conseil de classe » pour avoir des avis sur vos élèves dans votre discipline et qui donne un surcroît de travail à apprécier qui sera d’au moins 3 heures de réflexion sur le travail trimestriel de vos élèves.  

La notation correspond dans l’esprit des élèves à un salaire. Il évalue son niveau par rapport à un autre. Il faut donc être « juste ». Cette notion relève d’une prise de conscience morale de votre profession. Même des élèves qui ont généralement des bonnes notes peuvent avoir des baisses de notes. Ne figez jamais les notations ni dans un sens ni dans un autre. Mettez toujours une appréciation sur le devoir que vous voyez. Un élève peut avoir des résultats irréguliers. Ne figez pas la note d’un bon ou d’un mauvais élève ni d’un moyen. Mon barème vous sera utile. 

Vous êtes là pour enseigner mais aussi pour faire progresser chacun de vos élèves. 

Vous prévenez les élèves de la date du rendu de leurs copies.  Vous donnerez un travail complet tous les 15 jours  et quelques fois toutes les 3 semaines à votre choix sauf la semaine où il y a un DST (devoir sur table) :  vous ferez en sorte que les corrections ne s’accumulent pas.

Faites faire des préparations non notées surtout et les devoirs de « punition » sont vues à part avec une correction superficielle qui ne doit pas vous ajouter du travail.  Vous mettez : vu.  Respectez le travail utile de l’élève puni . Restez calme . Donnez toujours du travail à un élève puni que vous prenez toujours à part. Il ne faut pas humilier. 

Reprenons votre travail de correction : Passez au moins 2 heures à la suite par jour pour la correction sur  vos temps libres   en notant la date de correction , le nom de la copie.  Vous laissez au crayon la note en mettant un ? s’il y a un doute (un+ ou un -) pour plus tard.  Vous reverrez  après une dizaine de copies corrigées les copies corrigées au début car on est plus sévère et on n’a pas toujours bien établi ses critères. 

Avant de corriger :  vous comptez  une heure  pour regarder les copies et vous faire une idée en lisant 2 ou 3 copies. Vous commencez de corriger au crayon.  Vous pouvez déjà au stylo rouge souligner les fautes à corriger dans la marge et  vous soulignez les  phrases  incorrectes en dessinant un trait en forme de vagues . L’élève aura à corriger ces points à chaque rendu de devoir à refaire. 

Vous allez vous créer un barème pour ce sujet en fonction des objectifs et aussi des copies que vous avez lues. Ne perdez pas de temps, les notes seront inscrites au crayon jusqu’au bout  car il ne faut pas raturer ou effacer sans cesse.

A la fin,  vous retracerez votre note au stylo feutre mince ou au stylo bille rouge après avoir gommé proprement votre note sur 20. Notez le 0 pour les notes en-dessous de la moyenne ex : 08/20  afin que l’élève ne rajoute pas un 1 car il faut penser à la tricherie.  

Vous comptez 1h et demie à la fin pour gommer vos notes au crayon, pour recopier et remettre au rouge la note proprement. Vous pourrez recompter vos notes ou les changer un peu selon le travail de l’élève : vous aurez mis des ? lors de vos corrections avec une note avec un + ou un – . Vous avez votre liste complète notée.

Il n’y a plus qu’à rendre vite nom et note et à haute voix dans l’ordre croissant les copies. J’y tiens et pas dans le désordre. 

Donc résumé du moment de la notation :
  Faire 3 piles : les « très bonnes « (pas forcément les plus longues),  les « bien présentées qui semblent avoir un plan  et qui sont bien écrites », les « moyennes », les » pas bonnes du tout avec peu d’écrit, et un mauvais français »  . Notez déjà des noms pour les très bons ou les très mauvais sur votre carnet de travail .
 
3)  Notation sur 20.

 

Sur 4 : l’introduction,

sur 12 : sur 6 points  si 2  parties de développement , sur 4 points si 3 parties. 

 sur 4 : la conclusion.

 

Attention,

Le bac de 2021 sera sans doute en grande partie en contrôle continu mais peut être y aura  t-il une épreuve comptant plus? nous ne savons mais je ne vois pas toujours de bac au niveau national encore cette année vue la situation économique et sanitaire.  Vous vous renseignerez absolument en temps voulus pour le bac de 2021 . Tout dépend de l’évolution du virus c’est évident.

Revenons à la réforme  en français en seconde et en 1ère : 

il y a une question de grammaire – et vous avez le choix dans  l’épreuve nouvelle entre : le commentaire ou un des 2 sujets de dissertations (3 sujets en tout au choix) .

Le devoir est alors écrit ou recopié  sur un plus long temps 2 h et demi ou 2 h 45 et le brouillon en 1 h 30 ou un peu plus : soit 4 heures toujours avec au moins 10 minutes de correction finale d’orthographe ou de correction de la phrase.

Donc vous répartirez la nouvelle notation pour l’examen selon les directives, en gardant les façons de faire que j’ai pu vous fournir ou les façons dont on vous dit de faire depuis l’ouverture de mon site astucesdeprof.com ouvert en avril 2015 et où j’ai pu parler de la notation et du temps de correction dans le moindre détail pour l’épreuve anticipée de français (eaf) au niveau national jusqu’en 2018.

 

Vous mettez alors plus ou moins la moyenne pour chaque section du devoir selon le style de l’élève et la rigueur de sa pensée et la propreté de la copie et de l’écriture aussi. 

de 0,5 à 3,5 ou 4 (exceptionnellement)  sur 4 pour l’Introduction, 

de  3 à 8 ou même plus etc. sur 12 (3 parties sur 4 ou 2 parties sur 6)  selon vos critères ou des critères plus officiels

et 0,5 à 3,5 sur 4 pour la conclusion.

Vous pourriez mettre le maximum s’il y a tous les critères : clarté de la phrase, un plan bien structuré et adapté, fluidité  à la lecture, orthographe soignée, présentation de la copie, écriture lisible. Soyez vigilant sur  l’écriture. 

Relisez en notant sur « rechercher sur le site » : copie à rendre en seconde, première, nombre de pages.

 Vous insisterez en corrigé sur les aspects de présentation du devoir.

Au bout d’une dizaine de copies, vous relevez vos critères de rédaction. Créez en même temps votre futur cours du corrigé.  

Vous établissez une liste des aspects que vous voulez trouver, ceux que vous avez trouvés effectivement dans des copies et pas dans d’autres : vous mettez uniquement les  points en plus.  Vous notez les erreurs qui reviennent aussi. Ces critères vous semblent importants et s’ils  manquent , vous enlèverez un ou des points. ( – 2 pas plus ) .  Vous notez sur un cahier de correction vos propres critères  en fonction de la première lecture des copies pour un devoir  .

 Il faut qu’il y ait une homogénéité dans les décisions quitte à relire à certains jours de votre correction. 

Quand vous aurez l’habitude de corriger,  sachez qu’il y a quelques notes en-dessous de 8 dans une classe, 1 ou 2 avec moins de 6,  un grand nombre entre 8 et 12,  bien moins de 12 à 14 , 1 ou 2 ont 10,  peu avec15, 16 c’est très bien et  très peu 17, et vous n’allez pas au delà de 16 (surtout dans vos débuts)  suivant les lycées en cycle long.

Suivez les consignes de correction quand on a des devoirs communs. Vous  relevez ces obligations sur votre cahier de correction et vous lisez le sujets en relevant ce que vous souhaitez trouver dans les copies à tel moment, puis vous voyez ce que vous obtenez comme réponses effectives . Vous regroupez et notez les manques et les autres idées. .   Relisez toujours la copie ayant une très bonne note :  parfois on a été trop généreux pour une copie : on baisse alors la note  et une autre mérite mieux vers la fin de la correction . 

A relire  :  » Vos corrections le jour de l’examen » 

 Vous apprendrez à l’élève à corriger sa copie de façon utile :  2 fois chaque faute d’orthographe en vérifiant que le mot à copier soit juste , des règles de grammaire à apprendre et à écrire une fois , 1 ou plus de phrases à reformuler. Qu’ils apprennent à se relire pour l’orthographe toutes les 5 à 10 lignes quand ils rédigent, et ceci de façon régulière. 

cours de corrigés

copie à rendre en seconde, première-quantité:nombre de pages, de lignes

http://astucesdeprof.com/2015/05/11/comment-creer-un-sujet-de-devoir-votre-travail-de-secretariat

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+