A préparer pour votre premier cours

0008576280R-4368x2912Préparation de votre personne, de votre mental.
Il faut préparer quelques jours avant Vous : votre tenue, votre aspect . Vous devez vous sentir bien et juger de la tenue qui convient dans votre école suivant le quartier, la région, les collègues. Vous ne vous faites pas faire de nouvelle coiffure un jour de rentrée. Allez chez le coiffeur 2 jours avant,  il faut être nette, agréable à regarder, mais habituée à vous-même : coiffure naturelle pour les femmes, pas de signes distinctifs, ne pas être  excentrique. Soyez correcte, naturelle et n’ayez pas un aspect  ni trop artiste ni  trop négligée . Ne   suivez pas  une mode qui peut choquer votre auditoire, vous rendre ridicule, ou être l’objet de critique   . L’aspect esthétique doit suivre en effet une  norme. Demandez à  un de vos proches. Faites-vous aider au besoin. Il faut donner une bonne première impression  à vos élèves. 

Pour les femmes

Dans des écoles d’élite ou citadines soyez élégante, dans des écoles plus simples, soyez naturelles mais chics et ayez du  goût pour le transmettre à vos élèves. Votre arrivée dans la classe est donc importante. Soit vous aurez placé votre vêtement de dehors dans la salle des vestiaires des professeurs et là vous ne vous posez plus  le problème, soit vous trouvez une place sur une patère ou un meuble pour ce vêtement d’extérieur dans la  classe . C’est important. Soyez ordonnée . Posez votre cartable ou votre sac de façon ordonnée sans le balancer  de façon brutale .  Maîtrisez bien ces deux aspects : savoir où  poser vos affaires de façon calme. Votre arrivée dans la classe sera remarquée . En outre,  votre classe  ou vos classes  doivent devenir vos lieux de vie. 

 Sur vous, toujours concernant votre aspect : ayez des petits détails qui accrochent le regard , boucles d’oreille discrètes, qui ne remuent pas, collier, bracelet, foulard autour du cou ou sur les épaules pas autour de la tête .  Il ne faut pas trop distraire quand on écoute. Il faut porter de jolies couleurs compatibles entre elles , un  collier, un bracelet, une jolie montre complèteront votre façon de vous vêtir . N’ayez pas de signe distinctif qui concernerait votre religion.ou une appartenance trop précise à un certain milieu.  Vous devez être « neutre », laïque comme on dit. Donc vous choisissez des vêtements qui vous vont bien et qui sont pratiques sans qu’on puisse vous catégoriser ou vous cataloguer. Vous devez être à la disposition du plus grand nombre possibles sans distinction. Mais soyez agréable surtout à regarder et bienveillante en étant ferme. Vous ne pouvez être familière surtout pas les premiers cours où vous devez vous imposer et imposer le respect du professeur de Lettres que vous êtes. 

Evitez ce qui est  terne ou noir ou rehaussez avec une couleur rose pâle, ou autre. Il faut que l’élève ait de quoi regarder agréablement  mais peut-être pas trop, car en effet il doit  comprendre ce que vous dîtes . Si vous êtes trop jolie ou si vous avez des éléments trop visibles ou trop mobiles,  des anneaux qui remuent trop ils risqueront de ne pas vous écouter. Il faut donc trouver un juste milieu mais mieux vaut être jolie que triste et mieux vaut être respectable que critiquée  et surtout ne prenez pas le risque d’être ridicule.  

Donc, je ne vous conseille pas d’excès mais une touche personnelle bien à vous et pas de  nouvelle façon de vous habiller ou de vous coiffer trop récente de la veille . Il faut que vous soyez une personne sûre d’elle et se connaissant. Conservez votre appartenance normale sans qu’il puisse y avoir de critique négative de la part des élèves.   

Il faut apprendre à se mouvoir dans la classe avec naturel. Exercez-vous chez vous devant un miroir en pied. De même assise, devant votre bureau observez votre visage dans un miroir, votre mobilité quand vous parlez, répétez des phrases de façon correcte et persuasive avec le ton. Ralentissez votre débit de parole si vous avalez trop vite les mots, si vous parlez trop vite. Accélérez-le si vous êtes trop lente. Modulez la voix. 

Donc soyez séduisante modérément pour que le cours passe et surtout n’innovez pas trop car vous ne seriez plus naturelle et vous ne seriez pas à l’aise pour votre premier cours. Vous aurez répété, étudié votre façon de parler chez vous devant un miroir. On vous regardera demain et les autres jours.   Apparaissez le mieux possible, mettez-vous à votre avantage pour que vous puissiez le mieux faire la transmission de votre Savoir. Vous faites cours un point c’est tout. Ne déviez pas. Revenez à votre propos.  

Sachez que vous avez la télevision et le cinéma pour concurrents  : soyez agréables à regarder et même si vous avez un physique normal ou ingrat demandez à quelqu’un de vous mettre en valeur car on vous regardera tout le cours. Jouez un peu sur votre charme ou vos atouts : une voix, un regard, une façon de vous déplacer. 

Ayez une mobilité de visage, d’expression, et de la voix. La voix :  travaillez-la chez vous, n’ endormez pas l’auditoire. Placez bien votre voix, ne la forcez pas. Apprenez au besoin avec des acteurs ou des orthophonistes. Travaillez aussi votre attitude ou vos attitudes . Pour des femmes  : Ne  touchez pas vos  cheveux,  ne tordez pas des mèches,  ne rejetez pas sans cesse une mèche qui vous gêne (mettez un lien), n’ayez pas non plus de mèches couvrant les yeux ou une partie du visage. On doit voir complètement votre visage. Ayez de jolies lunettes si vous en portez.   Sachez porter votre regard sur certains. Travaillez aussi ce regard. Il ne doit pas être « vide » ni sans cesse en colère. 

Pour les hommes,

Soyez agréables : Ayez une tenue agréable dans laquelle vous êtes bien. Changez un peu de tenue, de couleurs  à d’autres cours. Ayez une jolie montre.  Ne jouez pas forcément au général d’armée, ne bougez pas votre jambe même sous le bureau , ne vous grattez pas le nez . Ayez les cheveux propres , allez aussi chez le coiffeur  et ne tombez pas dans le côté artiste ou marginal.  Pas de tics, une attitude sobre. Ne bougez pas trop dans la classe, un peu mais modérez-vous. Vous aussi organisez votre espace de vie dans la classe : ayez un cartable, un sac pas béant, des affaires rangées, des stylos ou crayons et gomme à portée de main, quelques fiches ou un cahier et prévoyez de remplir le cahier de texte à chaque cours de façon claire et propre. 

Sachez regarder votre auditoire ou faire semblant.  Fixez du regard une personne puis gentiment regardez d’autres une par une avec confiance car dîtes-vous qu’eux aussi ils ont le trac de vous connaître. Ne soyez pas timide ou trop sévère. Apprenez aussi à regarder, à vous mouvoir. Votre corps doit être un allié. Dites- vous aussi qu’on vous regarde. Suivez des cours de théâtre au besoin. Sachez converser, raconter des anecdotes et reprendre votre cours. Notez-les sur un carnet pour les cours suivants afin de vous améliorer. 

Vous êtes professeur de lettres : même si vous n’êtes pas conventionnels, ne choquez pas. Développez le goût chez vos élèves mais le bon goût.
Vous n’êtes plus élève : dîtes-vous le.
1er cours : Votre tenue, votre apparence. Présentation de votre cours :  cette année qu’allons-nous faire ? Qu’ils sachent où ils vont aller. A vous d’avoir très bien préparé cela avec le Directeur d’école, le Programme.  Vous avez eu les deux jours de préparation de professeur , vous aurez pris de notes. Vous avez tous les atouts.
 
Préparez bien l’appel des élèves, répétez les noms chez vous et rectifiez bien avec eux leur nom : vous demandez bien la liste des noms de votre classe dont vous ferez des photocopies pour vous si on a oublié. C’est indispensable pour le début de votre classe. Tout est dans le respect de l’élève et vous appellerez par la suite l’élève par son prénom .
En principe vous pouvez tutoyer l’élève mais selon des écoles vous demandez ce qui se fait. Il ne doit pas vous tutoyer.  On peut  vouvoyer un élève en seconde.   Ne déformez surtout pas de façon régulière un nom : faites un effort ou évitez alors de faire l’erreur car là vous auriez des problèmes de discipline dans la classe  . Prévoyez avec eux ce que vous ferez avec eux le lendemain si ce n’est qu’une présentation et ce qu’ils doivent apporter : cahier, livre, un écrit de leur composition pourquoi pas?
2ème cours : Véritable premier cours. Mise au calme de la classe. Ils sont prêts à vous recevoir .  Vous y allez.  Vous établirez une bonne répartition du temps dans le cours : séquences que vous vous êtes promis de faire. 10 minutes d’introduction.  S’il y a à prendre une page dans un texte : bien la dire deux fois.  Voir si l’élève est prêt. Ne faites pas trop attendre non plus car il pourrait y avoir des réactions difficiles à gérer.  Gérer le temps dans une classe s’apprend,   se sent j’allais dire et permet de gérer les réactions que vous noterez. Le rythme est essentiel : je disais toujours de faire son cours  « ni trop vite, ni trop lentement ». En effet de cette perception du temps dans la classe dépend la discipline de la classe. Evitez-vous toujours de susciter des réactions surtout dans vos débuts d’indiscipline. Soyez prudents est mon conseil et n’attisez pas des réactions évidentes à moins d’être plus vieux dans le métier.  
Introduisez toujours votre cours de français de façon précise et agréable : il sera bien préparé de façon écrite par vous puis bien relu et comme parlé ensuite : il faut parvenir à parler naturellement .  Vous ferez  un texte que vous aimez :  il « passera » mieux qu’un auteur que vous n’aimez guère. Lisez vous-même le texte que vous aurez très bien préparé chez vous puis demandez à un élève que vous avez remarqué (vous noterez son nom) qui saura très bien lire de lire. Il faut que la musique de la langue soit présente.
Si  vous avez 2 h de cours : il faut répartir bien votre cours vous et les élèves. Ne vous déviez pas du cours en répondant à leurs questions.
Par la suite,  vous y répondrez  en aménageant  des cours par très petits groupes. Vous apprendrez à faire la classe depuis votre bureau d’abord puis, les autres fois  en marchant calmement dans la classe pour rendre attentifs des élèves plus éloignés de vous. Mais conservez au début une position centrale,  à votre bureau en regardant bien un élève puis en balayant votre regard sur d’autres sur lesquels vous prenez appui.
Plus tard, pour des cours de révision ou de travail en groupe , vous apprendrez à faire déplacer les bureaux pour que les élèves puissent travailler en groupe et se regarder en travaillant ensemble pour un exercice de documentation avant un écrit et travailler de façon « active » : cela s’apprend même si l’installation tout au début demande de l’ordre et de la discipline et un sens du déménagement de façon douce et non bruyante. 
Ces méthodes en groupe supposent une ligne de conduite de votre part bien prévue d’avance . Ces méthodes permettent une autre façon de travailler intéressante personnelle pour les élèves si vous les dirigez bien. Il faut donc suivre au début assez longtemps la méthode traditionnelle du cours à votre bureau et être un peu au milieu des rangs au début puis alterner quand vous serez à l’aise avec des techniques de groupes pour lesquelles j’espère vous aurez des cours de formation. 
Le ton de voix , j’insiste,  doit être agréable, ni trop fort, ni trop faible, pas trop rapide, ni trop lent.  Prononcez bien. Répétez des phrases chez vous.  Si vous avez un oubli, ne tardez pas et passez à autre chose.Evaluez bien le temps, des minutes en trop peuvent être fatales et entraîner des bavardages.  A la fin du cours,  10 minutes avant : donnez le  travail. Qu’ils écrivent sur leur agenda ou cahier de texte. Qu’ils aient une lecture et  de  l’écriture à faire. Il faut leur donner à  répondre absolument  à des questions du prochain texte ou du même texte. Après on donnera à faire des commentaires du texte , des rédactions et d’autres exercices oraux aboutissant à de l’écrit. Car vous aurez fait comprendre à votre classe que cette année :  vous leur apprenez à réfléchir sur un texte, vous leur permettez d’ interpréter un texte, un auteur et qu’ils  doivent et savoir rédiger et savoir passer un oral quand ils seront en Première s’ils sont en Seconde.
 
Le but de votre enseignement à ce niveau et il faut le répéter souvent :  Faire apprendre à penser, à parler de la pensée de l’auteur avec objectivité ou impartialité, faire apprécier l’auteur et savoir transcrire la pensée de l’auteur à l’ écrit.
 On travaillera ce programme sur un et deux ans  selon le niveau de classe et vous leur apprendrez aussi à s’exprimer à l’oral comme vous vous apprenez ce jour à être Professeur (mais cela vous le gardez pour vous).

Car sachez que vos élèves vous apprendront ce que vous ne savez pas.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+