Des textes pour l’été à lire ou à apprendre

Recueil : les contemplations (1856)

Victor Hugo (1802-1885)

titre : le premier vers : Elle était déchaussée, elle était décoiffée.

Un de mes élèves Tom VOLF  avait aimé beaucoup ce poème : je vous le donne. Cet élève a pu faire de la chanson et se présenter en spectacle dans des cabarets ou caves parisiens, il a fait par la suite de la très belle photographie au grand Nord ou de personnes  et a réalisé adulte un événement récent  : l’exposition sur Maris Callas à la Seine Musicale. On est parfois heureux d’avoir des élèves  plein de ressources et croyez-moi, cela fait très plaisir et on est très fier. C’est un aspect de votre enseignement : vous en aurez d’autres , pensez-y. 

Demandez à vos élèves ce qu’ils aiment… c’est une bonne idée que le partage des coups de coeur poétiques et cela donnera de la vie à vos cours. 

Elle était déchaussée, elle était décoiffée,
Assise, les pieds nus, parmi les joncs penchants ;
Moi qui passais par là, je crus voir une fée,
Et je lui dis : Veux-tu t’en venir dans les champs ?

Elle me regarda de ce regard suprême
Qui reste à la beauté quand nous en triomphons,
Et je lui dis : Veux-tu, c’est le mois où l’on aime,
Veux-tu nous en aller sous les arbres profonds ?

Elle essuya ses pieds à l’herbe de la rive ;
Elle me regarda pour la seconde fois,
Et la belle folâtre alors devint pensive.
Oh ! comme les oiseaux chantaient au fond des bois !

Comme l’eau caressait doucement le rivage !
Je vis venir à moi, dans les grands roseaux verts,
La belle fille heureuse, effarée et sauvage,
Ses cheveux dans ses yeux, et riant au travers.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Comme un lundi, ou un jour de rentrée en plus

Moi je serais vous

Demain je préparerai un début de cours, une rentrée comme vos élèves ne s’ attendent pas à avoir surtout si vous avez quitté vos classes de façon difficile. N’ayez pas de rancune ni  de rancœur… redémarrez bien. Reprenez à zéro.

 Dites un bonjour détendu en leur racontant un épisode quasi personnel de votre vie ou le début d’un livre ou d’un roman qui vous a plu : le début du  » Rouge et le Noir » de qui ? au fait : on fait deviner Stendhal, le début de » l’Education Sentimentale  » : de qui ?on fait deviner Flaubert … Vous leur racontez le début d’un livre au programme classique pour qu’ils aient envie de le lire… Vous aurez préparé cette narration chez vous en copiant sur une fiche des moments de votre récit. Cela se prépare aussi. 

Souvenez-vous : une rentrée. Rappelez-vous : c’est épouvantable  pour les Elèves mais aussi pour Vous mais de cela ils s’en moquent! On est cruel avec un professeur . Utilisez le jeu de rôle de temps à autre et ici c’est le moment : sachez vous mettre  à la place de l’autre, de l’élève . Vous imaginez ce qu’ils ressentent et vous comprendrez bien des choses. Si vous croyez qu’avec vos propres enfants si vous en avez,  il n’y a pas de ces difficultés,  vous vous trompez! ou vous avez de la chance et remerciez-les. 

Alors, comment changer cette difficulté d’aborder son cours en un moment positif et même d’agréable? 

 Respirez ! Dites-vous que votre auditoire est sympathique et qu’il attend beaucoup de vous . Ne l’ennuyez pas et ne le faites pas bailler . Changez votre vision de la classe et n’ayez plus d’a-priori.

Soyez dé- ten- du. Regardez-vous chez vous dans un miroir –  en étant ou assis ou debout. Encore une fois, étudiez vos expressions, vos tons de voix aussi comme un acteur. Evitez toujours la monotonie. Remettez-vous souvent en question. 

Souriez un peu en étant sûr de vous, en étant ferme… qu’il n’y ait pas de flottement.

Tiens j’ai lu un livre … vous racontez mais vous l’avez préparé ce récit, ce résumé. 

Ils se diront  : ah ! nous n’avons pas cours… nous n’allons pas écrire. Vous savez à tous les cours , ils écrivent beaucoup trop . Lorsqu’ils se disent cela : vous avez gagné… par contre vous les ferez écrire chez eux, au calme . Vous leur apprendrez à écrire sans fond bruyant , en sachant arrêter les jeux ordinateurs quand il le faut.

A vous aussi de les éduquer fermement sur ce point : il faut savoir se restreindre dans les jeux pour être bon élève et prendre le temps d’écrire, de savoir rédiger, de savoir corriger l’orthographe la langue française exigeant une bonne orthographe qui est un critère social.  Il leur faut retrouver du Temps qu’ils n’ont plus avec leurs portables, leurs tablettes, leurs jeux video qui sont des loisirs  qu’il faut les traiter comme tels . Il faut savoir leur mettre des priorités. Nous ferons un travail important d’éducation.

« Ah ! j’ai vu un film … »  or ce film a un rapport avec Churchill or il se trouve que vous lisez la biographie de Clémentine Churchill par Philippe Alexandre et Béatrix de l’Aulnoit.  » Et vous quel livre aimeriez-vous leur raconter ? » Notez-le vite et votre début de cours sera fait et  ils seront stupéfaits de la façon dont vous l’abordez. Pas assommant votre cours. Vous essayez donc de vous servir de lectures que vous avez aimées pour faire passer un message, pour faire des liens avec d’autres livres, d’autres auteurs, d’autres systèmes d’idées. 

Et après ? Et bien,  vous leur demandez ce qu’ils ont fait et s’ils ont quelque chose à raconter même si c’est un voyage et que cela apparaît de la géographie et bien soit  : il y a une façon de raconter de façon littéraire un voyage et vous en profitez pour parler des romans qui retracent des voyages au 18 ème siècle par exemple  avec Bernardin de St Pierre ou au 19 ème siècle avec Chateaubriand ou avec Stendhal  . On évoque les carnets de voyage qui ont existé au 19 ème siècle et même au 18 ème. On peut citer Baudelaire et son joli poème : l’invitation au voyage.  Ces voyages qui se sont développés au 20 ème et 21 ème siècle grâce à l’avion  et qu’on l’on essaie de rendre accessibles à beaucoup quoique ces voyages puissent coûter très chers parfois même si on peut profiter de promotions attractives des mois d’avance. Tout est bon pour aborder un genre littéraire dans les descriptions et certains lèveront le doigt et répondront.

 On aura fait de l’Histoire Littéraire. Qu’ils sachent que vous pouvez interroger 5 élèves . Les autres sauront se taire… et au cas vous poursuivrez à un cours prochain. Utilisez la liste alphabétique . 

Et tout à coup faites raconter une anecdote, mesurez les mots, rendez agréable leur prestation c’est à eux de prendre la parole . Il faut savoir aussi partager la parole avec des expériences que l’on apprend à raconter.  Après tout, c’est un début d’oral du bac que vous allez faire sans en avoir l’air.

On écoute bien l’élève, puis on reprend un peu ce qu’il dit, si ce qu’il dit ne va pas on passe à un autres. Et tout à coup faites-leur résumer un livre, un film. Vous leur dites : préparez votre plan et votre formulation  par rapport aux idées chronologiques dans votre tête  pendant 5 minutes. On se tait et on réfléchit! 

Après ces prestations orales,  vous leur faites répondre au travail qu’ils avaient à faire . Vous prévenez qu’on continuera au  prochain cours si vous n’avez pas de temps et vous faites noter sur le cahier de texte , il faut qu’ils sachent qu’il est toujours utile de faire son travail et même de l’améliorer.

Ou vous leur rendez des copies si vous jugez que vous avez assez de temps et que vous êtes prêts pour un résumé des notes obtenues au devoir que vous rappelez bien.  Vous donnez bien les notes en prononçant bien chaque nom  et sur un rythme assez rapide.   Ils seront stupéfaits que vous les ayez ces copies et leurs notes… auxquelles ils tiennent tant et là vous aurez de bons débuts de cours pour cette rentrée.  Vous aurez bien noté toutes les notes sur votre carnet en double.  Vous faites une analyse des notes pour juger des niveaux de chacun et des améliorations à apporter ou des progrès réaliser à faire constater aussi. Il n’y a pas que l’échec qu’il faut mentionner. 

Voici un type de phrases de conversation devant la classe ... que vous avez répétée chez vous ou dans les transports à voix haute ou basse.

Moi, je vais vous dire ce que je lis : je lis « la comtesse Greffulhe  », l’ombre des Guermantes de Laure Hillerin qui a servi de modèle à la duchesse de Guermantes : de qui est le livre : à la recherche du Temps Perdu ? J’en profite pour relire Marcel Proust et le faire lire en extraits choisis que je choisis avec soin … on a alors une vision de la société au début du 20 ème siècle dans des châteaux ou en Normandie à Cabourg… ou ailleurs…qu’on définit. 

Usez des questions-réponses.

 La comtesse Greffulhe ( incarnée par un personnage :  la duchesse de Guermantes chez Marcel Proust ) était une femme ravissante, dont on a retrouvé les robes que faisaient des couturiers : pas de mode standardisée à l’époque, elle était mariée à un homme très riche, peu sympathique même si on pouvait croire au début qu’ils seraient heureux… Elle a permis à quantité de musiciens de se faire connaître , elle était une sorte de producteur avant la lettre. Elle a crée un Salon où se rencontraient les beaux esprits ou les esprits de son siècle le 20 ème siècle. Le début et la fin du 19 ème. On définira alors ce qu’étaient les Salons, sortes d’académies dirigées par des femmes riches et cultivées qui recevaient des gens de tous bords politiques ou de pensées et dont on parle dès le 18 ème siècle du temps de Voltaire. 

Je vous ai dit ce que je lisais en ce moment avec d’autres romans plus contemporains mais vous notez aussi les livres ou extraits de livres que vous avez lus en vacances ou pendant vos heures de lectures que vous devez avoir absolument dans votre semaine ou dans des semaines de vacances. Vous vous faites un carnet de lecture ou de livres dont vous avez entendus parler déjà. On ne peut pas tout lire mais faites parler de bons lecteurs qui vous entourent et prenez des notes. Parlez-en à vos élèves et donnez des titres de livres.

 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Pendant votre trajet : Passer en revue vos classes dans votre tête

Pendant votre trajet , soyez détendu c’est très important  et en même temps déroulez votre journée dans votre tête. 

La veille , vous avez fait une fiche pour le lendemain et chaque jour ainsi : vous les placerez dans une boite  avec l’année, le lycée,  les classes, les heures, les annonces importantes pour celles-ci. Vous la prenez avec vous et la remettez dans sa boite. 

Ayez bien en tête votre journée

A chaque journée : une fiche avec vos heures comme sur un agenda

Vos classes

Une visibilité évidente.  Les rendez-vous, visite au secrétariat, voir tel autre professeur ou la Direction parfois. Un conseil de classe, un rendez-vous de parent, un déjeuner dehors. 

Votre cours du jour, son début , un peu du contenu, cours,  texte, page, lignes .  

Fin des cours  à telle heure  moins 5 minutes avant pour donner travail ou dire qu’on a fini ce qu’on fera au prochain cours ou au retour des vacances : vous leur souhaitez de bonnes vacances. Là,  ils se diront que vous êtes sympathique. Soyez normaux dans vos rapports humains. Au retour vous leur parlerez de leurs vacances… Sachez être agréable et ferme. Après on travaille. Ils le sauront. Donnez en somme des conditions de travail satisfaisantes comme plus tard dans un bureau idéal. 

Donnez du  travail  pour le jour de la rentrée : un travail non noté (vous prévenez mais il doit être fait : vous interrogerez de toutes façons)  pour ce jour-là et un travail noté pour quelques jours après à recopier très proprement d’un travail réalisé pendant un moment de leurs vacances. Vous leur donnez une méthode de travail avec des jours et des heures de travail précis.  A chaque fois ou vous proposez une réflexion à noter sur cahier de texte absolument ou vous donnez un extrait de texte dans le livre . N’oubliez pas d’ici vendredi vacances de février de donner du travail suffisamment mais pas trop non plus en seconde, première, …  pour les journées du retour . Il  y a les autres matières … mais qu’ils fassent un travail agréable  (lecture, un court passage, compréhension, réponse à des questions) et rédaction d’un écrit (voir Facebook du jour) . 

Bien commencer votre cours, reformulez le début de chacun

Qu’ils sachent ce qu’ils vont faire. Vous leur rappelez gentiment.

Bien clore votre cours. Tout cours doit se terminer. Vous le dites !

Voir la gestion du temps dans mes astuces, minuter votre cours.

Il faut savoir partir, quitter ses élèves. 

Pour Telle classe vous vous dites dans votre tête pendant votre transport  : 

Ce que vous faites ce matin 

les méthodes que vous allez leur proposer .

Faites sortir à l’heure vos élèves.

Pas de punitions juste une remontrance et l’annonce au cas d’être sérieux au cours prochain sans colère à froid  . Voyez cet aspect avec la Direction. N’en faites pas à votre tête. Vous êtes dans une communauté de vie.  

Soyez donc toujours avant l’heure pour faire sortir  à l’heure . Vous noterez l’attitude et le nom de certains , vous ne retardez pas.  Si vous avez des rendez-vous avec des parents que ça ne traîne pas . Pas plus de 10 minutes  et on se dit au revoir. C’est à vous de dire au revoir. Pas de réunionnite aigue qui perd du temps des autres et soyez très aimable et rassurant en même temps dites ce que vous souhaitez du parent et écoutez ce qu’ils disent . Merci pour tous.

Vous avez une deuxième heure : telle autre classe vous la visualisez, vous remettez en route cette classe pour que tout se passe bien.

S’il y a une heure de battement entre deux cours profitez pour perfectionner un cours suivant et noter ce qui n’a pas été au précédent. Que ça ne recommence pas. Proposez vous des solutions mais pas de discours moral! ça ne passe pas. Intéressez tout de suite les élèves à votre cours sans maugréer… on repart à zéro d’un bon pied bon oeil. On tourne en dérision l’attitude d’un qui vous ennuie on n’y prête pas attention ou on rebondit… trouvez mais n’enfoncez pas en disant arrêtez ça ne marche pas… vous nommez la personne dans le silence et vous lui dites que penses tu de ce passage quitte à le faire relire. Vous le faites travailler!

 

Gérez     bien      votre       temps 

 Et   celui      de      vos       élèves

 

Soyez un professeur à l’heure. Ne retardez ni les autres professeurs, ni la vie familiale des parents de vos élèves. 

Pensez à ce que vous direz de façon précise .

Voyez qui vous interrogerez .

Comment vous  reprendrez l’élève dans sa formulation de réponse.

Faites bien l’exercice pour que vous n’ayez pas toujours raison et que vous alliez assez souvent dans le sens de l’élève…

Sachez rectifier délicatement la pensée d’un élève intimidé.

Essayez de trouver leurs centres d’intérêt pour qu’ils puissent faire un devoir sur un sujet de votre choix (un seul) afin qu’ils rédigent convenablement et bien pour les jours qui suivent la rentrée.

Prévoyez un seul sujet très précis et pas 3 au choix. Qu’ils écrivent une page ou plus bien écrite sur un aspect ou d’un texte ou d’un sujet libre donné par vous . Qu’ils s’expriment librement mais sous votre direction.

Ce devoir de vacances sera fait pour qu’ils rédigent  un aspect de leur vie hors scolarité   ils montreront la façon dont ils peuvent exprimer des souhaits,  ou parler de leurs loisirs, de  leurs occupations manuelles ou autres . Ils pourront évoquer  des rencontres et faire des analyses sociologiques précises . Il faut qu’ils s’expriment par écrit pourquoi ne pas faire écrire  une lettre de remerciement à une invitation avec les marques de la Lettre. Exercice utile s’il en est dans la vie de tous les jours.   Ils peuvent taper sur ordinateur et vous présenter une version imprimée avec leur nom et classe et qu’ils prennent un temps de correction de la phrase, qu’ils relisent pour l’orthographe, toutes les 10 lignes au moins très sérieusement .

Qu’ils notent au crayon dans la marge  le temps passé à la correction de leur copie, qu’ils en comprennent l’enjeu.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Mes conseils au 1er Aout pour votre rentrée 2017 2018

Bientôt  le 1er aout 2017. Il est temps que je vous prépare à votre Rentrée pour qu’elle se passe calmement et détendue. La page d’Accueil peut vous permettre de bien commencer votre réflexion. Vous la déroulez selon les aspects que vous voulez améliorer pour vos cours de lettres.

Soyez toujours détendus. Dites-vous que vos élèves qui ne vous connaissent pas, que vous ne connaissez pas non plus sauf exception de redoublement ou des hasards de la vie vous attendent plein d’espoir et de curiosité mais aussi,  de craintes , alors ,oui, conservez-la cette distance encore un peu de temps pour avoir cette assurance et fermeté qui vous est nécessaire pour gérer ce groupe de jeunes , sachez-vous  dire que vous  leur êtes indispensable et que votre personnalité doit montrer ses meilleures facettes.

Partez toujours de façon positive et heureuse, intéressante, permettant une pensée ouverte à vos élèves afin  de les canaliser de façon calme et compréhensive.

Il arrivera que vous observiez des esprits qui raisonnent faussement. C’est rare mais il faut connaître que ça existe.  Rectifiez-les en leur faisant reformuler leur phrase. 

Sachez, pendant le déroulement de votre cours,  ne pas être débordé et arrêtez au besoin  une discussion qui risque de ne mener à rien qu’à des redites inintéressantes. Dans la vie courante, vous vous apercevez de ces discussions qui ne mènent à rien. A un moment il faut arrêter très vite. Soyez ferme sur cet aspect. Vous dites : » nous arrêtons là la discussion, nous allons passer au passage suivant… » . 

Arrangez-vous que la pensée formulée par un tel soit de plus en plus claire et compréhensible pour le groupe classe.

Sachez-leur faire prendre la parole tout de suite en levant le doigt et en ne coupant pas la parole, en rabaissant le doigt si la chose qu’ils voulaient dire a été dite. Limitez les temps de questions-réponses  surtout lors de vos premiers cours . Expliquez bien ce que vous attendez d’eux à tout nouvel exercice de pensée ou d’écriture.

Soyez clair, votre classe s’en portera mieux. Ne dites qu’une idée ou un ordre  à la fois. Vérifiez que l’idée ou que l’ordre ait été compris de tous et votre classe se passera bien. Il n’y aura pas de bruit ou de chahut. Le chahut est la conséquence d’une incompréhension.  L’incompréhension de toute sorte entraine des brouhahas qu’il faut savoir arrêter immédiatement sans colère en gardant son sang-froid. Jamais de colère, jamais de voix trop forte. C’est fatigant pour tous. 

 Vous serez strict, vous ne ferez pas de réflexions humiliants des élèves, Considérez toujours l’élève et non sa famille ou des frères et soeurs que vous auriez pu avoir,  faites- vous une déontologie rigoureuse de respect de l’élève qui vous respectera alors, soyez sévère et juste surtout : donnez-vous des critères de justice, ne devenez pas la cause de chahut : sachez comprendre que certaines de vos phrases ne sont pas adaptées, remettez-vous en question , soyez ordonné avant toute chose et rendez-les ordonnés dans leur tenue de classeurs ou dans leurs maniements des idées ou dans leur façon de travailler et d’anticiper. 

 Continuez aussi vos vacances bien utiles et méritées. Certains de vous corrigent des copies de devoirs de vacances. Donc vous savez que  vous travaillez toujours et pouvez aider toujours les élèves. C’est beau. L’article sur la notation est  très visité je le sais. Il vous est utile et vous pouvez l’adapter aux barèmes que les cours de vacances vous proposent. Il est bon en effet que nos élèves de tout niveau puissent continuer de rédiger, d’écrire des journaux de vacances… car ils seront meilleurs à la rentrée. Ils ont une faculté d’oubli extraordinaire,  sachez-le. Donc des réponses à des gens de la famille ou à des amis  peuvent leur permettre de ne pas oublier et de faire plaisir, d’apprendre à remercier d’un cadeau, de vacances  en utilisant la Poste.

Astucesdeprof.com a dû prendre une pause pour raison de santé fin juin 2017.  La petite mascotte a subi une opération au visage qui lui a permis de beaucoup réfléchir. Elle remercie oh combien !  la médecine, le chirurgien et le progrès et ne regrette pas d’avoir pu faire de la prévention . Il y a des gens à admirer dans le domaine médical et chirurgical.   Elle revient rajeunie, en bonne santé pour commencer à étudier la façon dont vous allez faire votre première rentrée ou votre rentrée qui se rapproche même si c’est un peu triste d’y penser. 

Elle souhaite un site qui se veut renouveler par vos idées, vos commentaires à des articles plus anciens que vous pourriez écrire de façon simple pour permettre à d’autres professeurs de faire partager des moments pédagogiques pouvant les intéresser. Pour l’instant, personne n’a commencé à me parler de son métier. J’attends patiemment… A quand le premier ou la première en commentaire que je reprendrai… Je vous répondrai personnellement pour vous remercier. Et d’autres suivront …. Mon site a plus de 2 ans : je vois le moment propice où vous pouvez intervenir.

La petite Mascotte vous laisse toujours libre de lui écrire de façon courte ou longue ou en envoyant des videos par facebook du site astucesdeprof ou de commenter sur ce site si vous êtes professeur débutant ou plus ancien ayant des classes de seconde première en lettres.

Voici les articles de mon site astucesdeprof.com que je vous conseille de relire. 

Les articles sont par ordre chronologique pour votre première rentrée ou votre rentrée concernant  les classes de seconde première préparation au bac de français si vous êtes un professeur plus ancien les suivants …

Vous allez dans Catégories  à Rentrée  et à Archives dans les mois scolaires qui vous intéressent. Vous cliquez dans le mot  Rentrée : vous retenez sur un carnet ou sur tablette ou ordinateur ou sur carnet papier le titre d’article pédagogique qui vous intéresse.

Vous notez le début du titre sur « rechercher sur le site » ou vous notez : Rentrée, premier cours , le début du titre suivant.

124 articles-astuces que j’ai écrits : j’attends les vôtres qui peuvent constituer des compléments utiles à vos collègues  . Ces astuces  vous aideront et vous les adapterez à vous naturellement.

Je vous conseille de lire dans l’ordre si vous êtes jeunes dans le métier :

  • Notez « premier cours » et relevez les articles-astuces qui vous gagneront du temps et de l’argent ( n’achetez pas tous les livres, restreignez vous, achetez en connaissance de cause, ne gaspillez pas d’argent ) . Débarrassez-vous de certains livres scolaires au fur et à mesure de votre carrière, vendez-les, n’accumulez pas.   Faites-vous en prêter ou ayez des spécimens.
  • Faites vous faire votre carte de professeur (pour aller dans des Musées pas tous cependant ou à des concerts … ) .  Faites vous faire plein de photos d’identité.
  • Vos outils de travail
  •  Vos liens internet utiles pour la rentrée : un site à étudier sans perdre trop de temps etudes-litteraires.com
  • Mes réflexions sur l’usage du numérique indispensable
  • Réflexions sur 2 types d’écriture : manuscrite et sur clavier
  • Préférer le travail en équipe mais savoir communiquer si on est seul
  • Vous et votre libraire : vos adresses indispensables
  • Le choix des livres, des cahiers d’exercices, des livres papiers et numériques, le choix de l’école où vous êtes.
  • Minutage de votre premier cours
  • Vos différents types de cours de lettres en Lycée
  • Cours d’explication de texte, de la lecture, de l’interrogation des élèves
  • La répartition de vos séquences sur l’année : quelques exemples

Se procurer aussi chaque année avant les examens la revue du Monde de l’Education sur le bac de français de l’an dernier paru en Mai dernier. Cette revue existe pour beaucoup de disciplines.  Vous pouvez vous le procurer chaque année en Mai.. dans les kiosques  ou chez les  marchands de journaux qui font papetier et libraire . pour vos types de classe secondaire. 

Avoir les annales corrigées de l’examen de l’épreuve anticipée de français 2017 et travailler avec des annales corrigées d’autres années surtout. Car l’année précédente convient pour savoir le type de sujet mais il ne faut jamais commencer par une correction du bac passé. Vous devez juste vous en avoir connaissance. C’est tout. Vous devez amener les élèves à acquérir une méthode sur 2 ans pour réussir à l’examen et aimer rédiger.

Je sais que vous aurez d’autres niveaux de classe : répartissez alors bien vos préparations pour la rentrée pour que vous soyez à l’aise partout ! et Prenez bien votre Temps, faites-les choses calmement.  Vous pourrez faire des adaptations à la prérentrée dont vous lirez aussi l’article : notez sur rechercher sur le site : la Prérentrée.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Une année scolaire 2016-2017 qui s’achève : Le point avec astucesdeprof.com

Nous sommes le samedi 8 juillet 2017. Nous attendrons les résultats de Paris le 10  pour les épreuves anticipées de français (EAF) . L’Ecrit est passé, on termine l’ Oral.

Allez sur le site de l’éducation Nationale : education.gouv.fr

 Il faut bien 3 ans pour avoir une idée générale de votre métier. Vous regarderez un article qui est intitulé : votre carrière.

Pour vous, les professeurs confirmés ayant plus de 3 ans d’enseignement, vous pouvez nous donner votre regard et vos méthodes. C’est aussi à vous que je m’adresse pour que vos jeunes collègues gagnent du Temps. 

L’année vient donc de se terminer avec vos moments de réussites que vous notez sur vos cahiers pédagogiques. Ne pensez plus aux moments d’échecs… tournez la page, vous éviterez ces situations.

Ne baissez pas les bras.  Perséverez . Apprenez un peu la psychologie de l’adolescent. Vous comprendrez mieux alors vos élèves.

Ecoutez un peu la petite Mascotte de mon site astucesdeprof.com 

Revoyez en tête de l’accueil l’article et cliquez dans  : A propos

Relisez souvent  le « mode d’emploi » et notez sur rechercher sur le site :  le « mode d’emploi » (sans les parenthèses) et cliquez dans le titre . Apparaît  alors le nom d’un et de plusieurs articles.

Pour la 3 ème année vous pouvez prendre la parole . Faites-le  vraiment .   Utilisez le facebook du site astucesdeprof.com qui peut vous permettre de dire vos impressions . Nous respectons votre anonymat .

 Par mail vous m’écrivez  à astucesdeprof@gmail.com soit pour compléter une astuce soit pour nous donner des titres de textes de groupements de textes pour des séquences. 

Aux talents professoraux dans ces niveaux 2nde 1ère en lettres qui peuvent m’aider, je tends la main . La petite Mascotte a besoin de se renouveler.

Votre année 2017 est terminée. Notez vite des noms, des téléphones de collègues avec qui  vous travailliez, les années, les adresses de lieux de travail . Les années passent vite :  Mettez des titres d’oeuvres, des séquences qui ont bien fonctionné. Des réussites de certains de vos cours… des méthodes…  sur vos ordinateurs que vous rangerez comme vos dossiers papier à l’ancienne si vous en avez encore.

Etudiez bien pour la rentrée déjà les livres, les manuels scolaires qu’on vous propose en lettres. Répartissez dans le temps sur votre agenda avec des points d’interrogation et au crayon  des chapitres et des textes.

De grands éditeurs : sachez leurs noms vous préparent de très beaux livres.   Des versions numériques existent. Des cahiers très pratiques d’exercices existent. Sachez qu’il faut faire faire beaucoup d’exercices d’écriture à nos élèves car ils appartiennent à  la civilisation de l’oral,  de l’image,  et si vous avez des jeunes avec vous cet été, faites-les écrire sur un événement, sur le sport qu’ils aiment . Qu’ils écrivent au stylo  : offrez leur un petit carnet ou un joli cahier ou … même sur ordinateur, 

Dites-nous le choix de vos lycées concernant les manuels littéraires qui peuvent nous intéresser. 

Mettez-vous en contact avec la Direction de votre Lycée , et avec la maison d’édition choisie. Ils vous enverront des spécimens de votre discipline.  Connaissez les usages et n’abusez pas des offres des éditeurs .

Soyez bien élevés avec les éditeurs comme avec les autres personnes qui s’intéressent à la pédagogie .

Faites-vous faire par votre établissement une carte de professeur pour entrer dans les Musées . Faites-vous faire avec l’été beaucoup de  photos d’identité  d’avance pour la Rentrée.

Préparez 5 cours d’avance pour être au point même si vous n’êtes pas encore nommés dans un Lycée ou un collège ce qui peut arriver ! Il faut être toujours prêt et prendre bien ses rendez-vous et ses trajets  sur votre agenda pour arriver en avance  :  Croyez-moi. C’est une bonne gymnastique. 

Bon été et observez la vie d’un professeur de Lettres qui souhaiterait faire des classes aussi de seconde ou première  et s’en sent capable après avoir eu des classes de collège. Pourquoi pas vous? Faites-vous aider de mon site. Il est pour vous si vous avez passé le pas. Ce sera très intéressant … certes vous aurez du travail, un autre travail et pourquoi pas plus tard aller en Université… c’est à vous de créer vos envies selon vos capacités. Sachez faire vos demandes. On peut préparer quelques années scolaires d’avance. 

Avec toute mon amitié .

Bonnes Vacances …. Bonne Rentrée 2017-2018

La petite mascotte d’astucesdeprof.com

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

la relecture, la correction rapide de vos courriers mails et vos réponses sur réseaux sociaux

Avec le numérique, vous disposez d’un nouveau moyen de communication, d’information, d’invitation . Nous disposons  d’ un support de communication en direct, rapide  alors  que l’ancien support papier supposait du temps  : la lettre , la carte postale, qui existe toujours, suppose une écriture réfléchie, que l’on améliore, que l’on râture, que l’on recopie à la fin  proprement pour enfin l’envoyer en mettant  un timbre du bon prix , en le choisissant et en l’envoyant  par la poste. Il nous faut attendre la réponse  plus ou moins de jours qui pourront  vous paraître fort longs .

Ce mode du courrier papier  aura duré des siècles et  permettait de donner de ses nouvelles, de dire son amour , de souvent pleurer si l’on annonçait des deuils ou des maladies , de mener des actions, d’espérer et de se faire pardonner . 

Même si le numérique a été une avancée extraordinaire et un gain de temps extraordinaire,  s’il nous permet d’aller bien plus vite dans nos informations, dans nos négociations, dans nos achats, s’il est un progrès, on ne doit pas répondre aussi rapidement qu’on le fait ou au moins si on est rapide il faut être courtois, poli et réfléchi. Méfiez-vous de vos réponses en « boom rang » qui peuvent revêtir un caractère définitif. Prenez quand même le temps de la réponse à nouveau car vous faites des dégâts à répondre comme dans  une conversation où l’autre est là. Il y va de votre avenir. Ne le bloquez pas d’un coup. Ne faites pas de la peine en un retour de mail ou de sms : redevenez raisonnables et laissez le Temps faire son oeuvre. Par moment sachez faire attendre, par contre quand il s’agit de réponses, de remerciements, d’invitations, répondez dans les délais demandés. 

On se doit de relire et de corriger nos messages numériques. Relisez-vous, présentez bien ce que vous avez à dire même si c’est spontané . C’est un bon outil du fait que tous peuvent s’exprimer. Mais il faut quand même avoir  une certaine déontologie à savoir le respect de l’autre  . Je vous suggère de vous y appliquer.

Lorsque vous écrivez un mail, mettez-le en forme avec la présentation de toute lettre administrative avec son objet. Certes   pour une lettre de type personnel, on sera moins rigoureux  mais  vérifiez, relisez, corrigez , raccourcissez. Sachez répondre vite à des invitations, à des remerciements, ne laissez pas un courrier sans réponse si on vous invite. Vos hôtes ont besoin de compter leurs invités et de donner une réponse s’il y a un cocktail ou un repas. Pensez à être très vigilant sur ce point. C’est une question de politesse. Sachez dire oui ou non rapidement. On ne laissera pas une invitation dans la tergiversation. Sachez faire une lettre de remerciement rapide et ne laissez pas sans réponse. 

Mettez bien les éléments essentiels à une lettre. Date, année,  objet, précision, concision, objectivité, impartialité, orthographe, syntaxe,  signature (au cas en Lettres manuscrites et signée) .                                                                                                                                                                                                                                                    

Pour ceux qui utilisent les réseaux sociaux , j’en profite pour vous dire qu’il faut écrire bien le français, que ce ne soit pas un brouillon. Corrigez votre orthographe. N’employez pas de jurons.  Vous êtes lus. Vous pouvez être punis ou mis hors circuit  pour calomnie grave. En tant qu’utilisateur, ne mettez pas trop de noms mais des initiales peu de photos privées, sachez faire la part du côté  public ou privé de vos informations, de vos posts, de vos nouvelles . Vous serez vus. Attention.   Sachez limiter vos amis et voir si leur site vous convient ou  si tout simplement il est en activité. Pour des aspects trop personnels, méfiez-vous de textes, de photos.

Soyez des gens responsables et respectueux de vous, des autres. Vous pouvez toujours « modifier » , corriger, supprimer un écrit à vous. Vous pouvez masquer un « post » qui ne vous plait pas dans la ligne directrice de votre Facebook.

Ayez donc une ligne directrice. Il peut être uniquement un échange de photos, pour des voyages, des nouvelles mais écrites disons correctement . Vous pouvez toujours améliorer…c’est bien lorsque l’on habite loin et que l’on voyage longtemps. 

Apprenez à utiliser le petit signe en v, comme les ailes d’un oiseau, en haut à droite de votre case écrite. Vous pointez dedans et vous pouvez  « modifier » : un cadre se présente de votre écrit . Vous pouvez corriger ce que vous avez écrit . Il faut écrire avec l’orthographe. Vous enregistrez ou modifiez les corrections et même après avoir envoyé si vous estimez qu’il y a des négligences.

On pardonnera à ceux qui n’écrivent pas encore bien le français. Le réseau social peut leur permettre de s’exprimer et après d’apprendre aussi bien le français. Donc ne les attaquez pas de front par des mots mal élevés ou des indignations mal venues : contrôlez-vous en somme. Donc pour moi le réseau social peut et doit être un outil d’éducation… et d’expression. Donc qu’on réponde à des gens étrangers en leur permettant eux des fautes et en ne corrigeant pas forcément sauf s’ils vous le demandent  et aux autres et à faire en sorte qu’ils puissent se corriger de plus en plus en relisant leur réponse même plus tard et en cochant à modifier. Ils pourront corriger une faute ou un jugement un tant soit peu brutal ou même violent.

SI vous ne comprenez pas du tout une langue, je vous conseille de n’être pas ami avec des gens dont vous ne connaissez pas la langue car il peut y avoir des aspects qui feraient qu’on se servirait de votre site pour des actes malveillants. Soyez donc très vigilants, logiques, prudents pour ne pas être vus de tous. Par contre avec des gens de langue étrangère que vous connaissez un peu, il est formidable de pouvoir communiquer à distance sur des sujets différents des nôtres avec des photos qui nous permettent ainsi de voyager.

Je vous conseille vraiment d’ être irréprochables, et polis sur réseau social. Je suis assez choquée de l’évolution actuelle.  D’autres dénoncent et vous demandent d’être corrects dans l’expression. C’est bien . Les gens deviennent conscients qu’il faut être respectueux des autres… D’ailleurs sachez que des termes sur des personnes réelles pourront sans doute être passibles de tomber sous le coup de la Loi. Nous ne connaissons pas encore quelle est la législation mais elle existe. Vos lecteurs pourraient en tout cas supprimer vos dires. Mieux vaut être « prudent ».  On ne dit pas n’importe quoi… par réseau social même connu … Il faut redresser les habitudes de laxisme et d’agression verbale car on peut vous les reprocher même plus tard dans votre carrière. En fait vous ne devez pas dire n’importe quoi…

Vous n’avez pas à agresser avec les mots , vous allez  enlever les jurons et faire attentions aux  corrections automatiques qui peuvent  entraîner des erreurs de mots.  Enlevez les correcteurs automatiques s’ils vous gênent! et vous relisez . Vous dites votre pensée, vous ne dites pas à l’autre qu’il est un imbécile ou autres mots violents.

N’injuriez pas un élu ou quelqu’un de « connu » . Vous le regretteriez . Relisez-vous avant d’envoyer un texte et même relisez les semaines suivantes.  Il faut donc savoir être éduqué sur réseau social et faire l’effort ou de mettre des photos et peu de textes .Si c’est trop personnel, utilisez le petit courrier que vous faites apparaître…ou écrivez une carte postale, une lettre, ou un mail ou un sms! tout document peut resurgir à un moment où vous ne vous y attendiez pas. Terrible! soyez très vigilants avant de poster photos personnelles  ou textes. Ces conseils rappelés  , Facebook peut vous permettre de très belles rencontres intellectuelles déjà  . Comme tout progrès il faut savoir l’utiliser avec prudence. 

 

Très important :  n’oubliez pas que tout don, toute demande sur votre fin de vie ( et ceci à n’importe quel âge)   ou tout testament doit être écrit de façon manuscrite : à la main daté, signé et précédé du fait que vous êtes en possession de toutes vos capacités intellectuelles.

Regardez vos droits et ayez quelques notions de Droit qui peuvent vous permettre de ne pas empoisonner l’existence de vos proches à certains moments difficiles. Que tous aient des notions de droit français, et s’initient au droit et demandent des renseignements en toute objectivité et tout quiétude sans énervement et sans angoisse à des notaires et à des avocats et sachent suivre les lois existantes et écouter.  C’est aussi un aspect de toute une éducation aussi à envisager pour éviter des conflits familiaux  trop courants au moment de décès ou de divorces. 

 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

La relecture et la correction de la copie du lycéen

Conseils à vos élèves à donner pour le rendu de leur copie soit à la maison , soit en devoir sur table en classe. Comment obtenir une meilleure note par la relecture, la correction, la présentation de la copie ?

Vous avez surement des devoirs sur table avant février ou plus tard . 

Au moment où l’élève pense avoir terminé sa copie chez lui , son devoir, montrez-lui bien qu’il reste presque autant de temps à la maison à faire en sorte que son devoir soit rendu propre (à l’écrit ou au clavier ordinateur), qu’il soit  bien présenté, sans faute et à l’heure ou 3 minutes avant le jour du devoir sur table : il faut qu’il relise absolument pour l’orthographe de façon régulière et pas qu’à la fin pour les pluriels, les temps : imparfait, futur, passé simple, les modes conditionnel, subjonctif, participe passé  , les personnes,  l’orthographe usuelle, et pour la fluidité et la clarté de la phrase avec la syntaxe : correction grammaticale de la phrase et qu’il faudra surement recopier une dernière fois et pas à 2 heures du matin.

Qu’il gère aussi son temps tout comme vous pour la correction de vos copies.

Il faut savoir qu’à la fin avant de rendre une copie propre on a encore 1 bonne heure ou 2.  Notez les temps sur les agendas.  Il faut aussi lui faire prendre conscience du temps de recopie propre de son devoir et du temps à passer la journée et  non pas la nuit, la veille du rendu de devoir  .

 Vous allez relire les articles sur  le temps de recopie d’un devoir à rendre et le temps de relecture le jour de l’examen réduit à 10 minutes et des fautes à corriger toutes les 5 lignes pendant le devoir. C’est par l’exercice de relecture au cours de l’année que l’élève le jour de l’examen marquera sa différence et réussira. Le temps passé à un devoir chez soi est essentiel pour réussir en temps limité le devoir d’examen. 

Vous pouvez noter le mot « copie à rendre   » sur rechercher sur le site astucesdeprof.com  

Vous retiendrez 4 ou 5 articles-astuces à lire où je liste un certain nombre de fautes qui reviennent sans cesse  Relisez entre autres : 

sur l’écriture à la main et au clavier.

 le temps de la correction : la notation  (la fin de l’article) 

 la copie : le nombre de pages, de lignes. présentation.

Il faut savoir corriger dans les deux cas, que ce soit un devoir présenté main ou  sur ordinateur. 

la notation : le barème est l’article phare avec le temps de correction. 

Qu’ils connaissent votre principe de notation afin de travailler j’allais dire de façon « rentable »  en fonction de la notation de telle partie du devoir plutôt que de telle autre. Il faut savoir passer plus de temps là où la notation est plus forte. D’accord! Il ne faut pas négliger ni l’introduction. Il faut passer du temps à la conclusion par exemple plus qu’aux questions du corpus qu’il faut abandonner au bout de 45 minutes maximum à l’examen alors qu’on peut prendre 2 heures de temps pour les faire chez soi en exercice. 

 

 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Des réponses possibles à une question : comment régler le chahut ?

Etre chahuté : mes réponses à cette situation. 

Qui n’a jamais été chahuté?

Dites-vous que vous n’êtes pas le premier ou la première.

En principe , on arrive à arrêter un chahut : on laisse un temps car les élèves peuvent en avoir vraiment assez d’être immobiles en classe… Mettez des adultes dans une classe ou à l’Assemblée Nationale , vous en voyez des chahuts. Donc soyez rassérénés : ça arrive aux autres dans d’autres contextes . Je vous dédramatise la situation. Vous irez beaucoup mieux mais en effet que la situation dans une classe ne s’installe pas. Au début vous êtes excusable c’est pourquoi à toute rentrée, il faut être très ferme . On ne peut être détendu. Plus tard, oui, vous le serez  et quand vous connaîtrez votre public. 

On attend que ça passe et à un moment on reprend son activité en disant : nous allons reprendre. Il faut que le bruit cesse. N’attendez pas trop et reprenez ce que vous disiez en disant où on en était. Parlez en au professeur d’éducation physique vous pouvez vous faire aider par lui. Faites faire des mouvements de détente! ou de respiration. Pourquoi pas? ou faites un visionnage de photos d’un joli pays par ordinateur ou de recherches. 

Prenez rendez-vous si vous le pensez justifié avec votre Directeur ou Directrice si la situation devient très difficile et avant qu’elle ne le soit  ou avec votre surveillant général si vous préférez.  Vous ne regretterez pas. Prenez conseil auprès d’eux.

Le Directeur peut vous proposer  de venir à un moment de votre cours : il choisira soit au début du cours ou au milieu du cours pour parler à votre classe  : exigence d’ordre, de silence pour entendre votre cours. S’il comprend que dans  votre classe cela ne va pas,  sans vous juger, il va  les redresser , eux. Vous lui demandez vraiment son appui sans aucune honte. Laissez le faire .  N’ayez pas honte non plus. 

 Gardez votre rôle  et soyez tête haute . Ne parlez pas quand de Directeur parle : Vous reprendrez votre cours à son départ ou s’il souhaite encore rester un peu à part, vous reprenez votre cours  s’il vous dit qu’il reste encore un peu de temps pour faire comprendre aux élèves qu’il faut être vraiment calmes  et il  s’en ira quand il jugera bon  .  Vous continuerez mais faites une agréable lecture ou parlez agréablement. Ayez un cours qui change du moment précédent qui a entraîné le chahut.  Les élèves verront s’ils se lèvent ou pas.  Les élèves seront sur leurs gardes pour un prochain cours. 

Vous aurez prévenu votre classe alors que vous  voulez travailler avec eux de façon différente. Vous pouvez leur demander sur un papier ce qu’ils aimeraient étudier et comment ils envisagent leur cours dorénavant   et pourquoi. Ils peuvent vous dire s’ils ont une difficulté dans votre matière ou de compréhension ou de méthode. 

Arrivez à votre prochain cours à l’aise avec ses conseils , sûre  de vous, car je vous le dis, il faut que vous le soyez , n’y allez pas à reculons, ils le sentiraient…Donc vous vous dites :  je n’ai pas peur. Respirez.

Servez-vous des techniques de détente . Vous pouvez faire en sorte de rendre silencieux les élèves avec ces mêmes techniques. 

Pour régler vous mêmes les chahuts :

Ce qu’il ne faut plus faire :

Ne hurlez pas ,Ne vous cassez pas la voix . Ne criez pas, ne tapez pas avec la main sur le bureau, vous pourriez vous faire mal à la paume de la main! , regardez calmement , recommencez à parler… en demandant une action précise : ouvrez votre livre à la page tant : quelqu’un va lire et vous résumerez l’idée principale au brouillon. On lira la formulation d’un d’entre vous. Ils vont donc travailler!  Contrôlez toute colère  : premier conseil définitif et trouvez une action à faire précise et surtout sans les injurier même si vous n’en pouvez plus . Le soir et même peu après le cours ,  ne pensez plus à cette scène et oubliez tout .

Ils  chahutent . A  la limite vous laissez le bruit se développer . Vous attendez imperturbable, ne prononcez pas un mot,  regardez sans colère,  attendez. Ils finiront par se taire et à un moment très précis que vous choisissez :   vous nommez quelqu’un précisément  : veux-tu me lire ce texte ? page tant. Vous dites aux autres qui doivent aussi travailler et être actifs  : Vous allez préparer votre lecture à voix murmurée et l’un d’entre vous va lire ce texte de Prévert. Je dis cela car un bon auteur peut vous sauver . Pas forcément celui qu’on vient de faire mais un autre que vous sortez de vos possibilités de cours de dernier moment. (mon astuce : un Jacques Prévert, un Verlaine, un Hugo, ou une pièce de théâtre sur leur livre et vous distribuez les rôles : un tel tu fais tel rôle, et un autre  tel autre rôle, après ceux qui se sentent proches de tel rôle vous levez le doigt : vous le relirez ce passage de… En fait,  il faut que vous ayez du travail agréable toujours en réserve : dans des listings sur une fiche : Textes agréables à lire    avec des pages précises pour ne pas avoir l’air de chercher si vous avez une idée de génie et détendante et cultivée vous le faites. Tant pis pour votre façon mécanique de faire un cours. Vous allez innover en parlant agréablement. Pensez aux gens de la télé : mon exemple c’est Stéphane Bern qui raconte agréablement et cultive… Soyez naturel . N’ayez pas peur surtout. Imitez-Le . Parlez chez vous sur un sujet prochain.

 Quand une classe a été insupportable à la prochaine entrée, il faut faire le calme dès l’entrée en classe et si les élèves  sont dans leur classe, qu’ils fassent le calme quand vous entrez. A la limite,  faites-les lever à nouveau comme on faisait à une époque et on se rassied sans trop de bruit. On regarde la classe, on fait l’appel et on dit ce qu’on fait. On ne ménage pas de silence. On ne relève pas les réflexions qu’on entendrait . On entend tout quand on est professeur . On va diriger le cours et garder sa ligne directrice. On travaille mais en stimulant tout le monde  . On peut poser des questions d’histoire littéraire et ça marche.C’est utile en plus : savoir les prénoms des auteurs, leurs siècles, une oeuvre, un titre, une citation : de qui est -elle? On ne fait pas de cours de morale ça ne passe pas. On dit qu’on veut que son cours soit dans le silence. Qu’on lève le doigt pour prendre la parole. Qu’on écoute un autre. Vous verrez qu’ils seront d’accord.

Beaucoup trop d’élèves souffrent de cours bruyants. En fait c’est sans cesse qu’il faut être à l’affût de vos difficultés et surtout voyez à quelle heure est le cours fatidique. En fonction de l’heure vous envisagez d’orienter votre cours vers un cours passif ou actif. Vous placez un devoir quand ils sont en bonne forme et qu’ils n’ont pas eu des exercices dans d’autres matières à l’heure d’avant. Notez l’évolution du cours et soyez satisfaits.  Envisagez une façon de procéder et ne donnez pas des devoirs qui empirent le chahut :   ça ne marche pas forcément et ça vous donne du travail… ! pas la peine de vous punir!   Ils feront de la résistance .Il faut donc les préparer… si on fait écrire, à que ce soit un exercice gratuit!  

 On donne des ordres clairs. Prenez vos cahiers. Aujourd’hui on étudiera… les figures de style. C’est amusant ou vous faites répondre à des quiz littéraires.  Vous leur faites trouver des exemples après les vôtres.

N’acceptez plus le bruit et faites prendre conscience que Vous voulez le silence quand vous parlez . Vous dites : nous avons décidé que je dois pouvoir parler  : nous reprenons, vous saurez faire un moment de détente au besoin plus tard en racontant des épisodes d’un roman. 

Vous répétez les règles du vivre ensemble . Vous dites que tous vous vous en porterez mieux.

Exigez qu’ils  entrent en ordre dans le calme s’ils viennent de dehors  sur plusieurs fois au moins 3 fois de suite avec l’aide d’un surveillant qui prendra son rôle à coeur et vous laissera  commencer votre cours en sa présence ( à la limite : il prend un bouquin ) dans un coin face à la classe.  Mais il est présent et  a l’air sévère. A la limite, le fait de faire cours devant le surveillant vous permettra de faire un bon cours et de l’intéresser lui. Ne demandez que cela une fois ou deux de façon espacée au surveillant mais qu’il ait la possibilité de rôder derrière la porte à chacun de vos cours si cela s’est mal passé avant tout un temps. Qu’ils aient un peu peur de la sanction. Si un élève est ciblé, il faudra lui trouver un sort précis avec ce surveillant : un travail à faire à la maison ou en étude en plus. 

Donnez clairement ce que vous attendez d’eux sans crier.

Au cas vous écrivez sur le tableau vos directives : vous passez un contrat avec eux. Et on notera au fur et à mesure les progrès. 

Je ne dois pas bavarder.

Je dois savoir prendre la parole   en levant le doigt  et écouter l’élève précédent  en attendant de prendre la parole. Je dois parler à haute voix et préparer ma réponse au brouillon au besoin.

Vous le professeur je dois diversifier les élèves :

Que ce ne soit pas toujours le même qui réponde.

je dois éviter des sujets « délicats » qui créeraient un chahut.

Je dois avoir bien préparé  mon  cours, mes  questions, et un texte qui ne peut que leur plaire. Analysez bien votre public.

Vous serez étonnés de parler dans le calme. Ca fait du bien à tout le monde surtout continuez tant vous serez surpris de ce nouvel état de classe. Continuez de parler dans le silence.

Vous faites une autre façon de faire cours surtout. Ne soyez pas théorique et faites un bon moment avec d’autres textes qui passent mieux, qui ne sont pas trop vieillis, qui sont des chefs d’oeuvre et pas des textes hermétiques. Ne soyez pas scolaires. Rajoutez des compléments. 

Continuez avec le surveillant sur 2 ou 3 fois pas forcément à la suite  ou d’autres fois  car une classe chahuteuse ne devient pas calme soudainement. Il faut du temps et à chaque fois une reprise en main et savoir si vos élèves vous leur demandez ont suivi votre nouveau « contrat » de tenue en classe. Soyez ferme dans votre nouvelle classe devenue calme. 

Vous serez heureux d’être dans une bonne ambiance mais presque déstabilisé tant vous vous y étiez habitué ! Cela vous fera du bien et dites-vous que votre nouvelle classe est normale, l’autre ne l’était pas : n’y retournez pas . Surtout conservez-la .

Vous  remercierez le surveillant et tâcherez de lui parler d’égal à égal … ne soyez pas penaud mais demandez une aide et vous resortez bien et à votre poste de professeur qui a reconquis l’ambiance normale que doit avoir une classe : le silence pour ne pas avoir mal à la tête à la sortie. Il faut penser au confort de chacun. 

A d’autres moments vous ferez une séance cinéma et à l’autre cours vous ferez parler les élèves qui devront après produire un écrit. En lettres c’est obligatoire que vous fassiez écrire… et que vous fassiez bien s’exprimer : ils seront heureux .

Vous pouvez avoir plusieurs classes : il y en aura où ça ira , voyez pourquoi ça va bien et une où ça n’ira pas. Voyez si un élève vous fiche le bazar ou plusieurs. Ciblez-les bien et séparez-les physiquement sans leur montrer que vous avez compris. Vous faites un  changement partiel de place ou général de la classe : prenez l’ordre alphabétique pour que certains soient au premier rang et d’autres dans le fond. Trouvez des solutions.

Si vous vous faites chahuter dans toutes les classes, là faites-vous aider et sur plusieurs cours pas à tous les cours mais régulièrement.

Tâchez de savoir pourquoi. Est-ce votre ton de voix : si vous avez une voix un peu enfantine ou curieuse posez-la mieux : faites vous aider avec des phoniâtres ou en prenant des cours de théâtre.

Faites vous aider par quelqu’un qui vous aime et vous respecte. Il faut qu’on vous respecte, qu’on vous apprécie. Car vous pouvez aimer beaucoup votre métier et décider de le continuer mais en 2 ans ou 3 ans vous ne devez plus avoir de chahut ou vous devez savoir les régler à chaque fois ou à chaque rentrée scolaire  : qui n’en a pas? ne croyez pas que tel professeur n’en a jamais…N’oubliez pas que vous êtes comme au théâtre ou devant le petit écran à tous les cours. Ne soyez pas original ou ridicule .  Pensez à être propre, soigné, bien habillé, changez de couleurs etc…Pensez au monde de la télévision, de l’image. Avez-vous une bonne image ? Etudiez-la.

Donc faites votre cours différemment même si vous trouvez que vous devez faire des choses autres un peu hors programme que vous récupèrerez bien mieux d’une autre façon je vous prie de le croire. Si vous vous ennuyez à votre propre cours c’est que les élèves vont s’ennuyer aussi. Donc parlez des textes qui passent bien …à vos  collègues plus anciens au Lycée.  Ce sera une bonne façon de travailler en groupe.

Ensuite disposez votre classe en petits groupes c’est un pli à prendre . voir l’astuce sur la pédagogie pour 2 heures de cours.

Faire passer un film au cours fatidique : sur un roman à lire en plusieurs fois.

Le Rouge et le Noir, Mme Bovary : vous me trouvez un film. Et on étudie le personnage et l’acteur qui l’incarne.  Concernant le contexte historique on fera des recherches dans les dictionnaires. On pourra résumer des films et parler des personnages et des acteurs. 

Relisez mes articles :  la gestion du temps pendant le cours , le bilan de la rentrée, comment préparer le premier cours à revoir souvent  sur rechercher sur le site. 

le minutage du premier cours

http://astucesdeprof.com/2016/10/08/le-bilan-de-votre-rentree-un-mois-apres-des-facons-de-tout-resoudre-les-difficultes-ou-les-enervements-les-leurs-et-les-votres/

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Des réponses à des attitudes d’élèves dans votre classe .

Réponses possible à des attitudes d’élèves qui rendent votre métier difficile. 

Je répondrais au fur et à mesure à des questions que l’on m’a posées ces derniers temps.

Que faire quand un élève ricane lors d’une explication à un cours ?

Sur l’ambiance d’une classe : comment gérer une situation ?

Vous devez vous rappeler comment vous étiez en classe et analyser aussi l’énorme changement de la société dans laquelle vivent vos  élèves par rapport à votre génération. Et cependant ces réactions sont quand même les mêmes. Adaptez-vous à ces nouveaux comportements…et réfléchissez à votre manière de réagir et à votre façon de faire face à une situation sans que cela ne devienne sans cesse  un drame personnel.

Prenez alors de la distance, de la hauteur.  Ne relevez pas forcément l’attitude d’un élève et vous poursuivez votre cours de façon plus intéressante.  Ne vous enfoncez pas dans une habitude parfois pernicieuse de faire de la morale pure … Soyez  » intelligent  » et « diplomate » . Sachez évoluer mais en étant très conscient que vous avez fort à faire pour solutionner des problèmes psychopédagogiques.  D’être professeur suppose vraiment de passer par des étapes initiatiques . Vous aurez à  faire l’ étude de votre propre caractère et à savoir si vous pouvez maîtriser la situation  . Il faut être stoïque dès que l’on éduque, dirige ou gouverne! Ce préalable étant établi : voici des solutions. 

La classe est un lieu de vie en groupe, social et d’apprentissage des rapports de  l’individu avec un groupe dont il doit faire partie et  auquel il doit s’intégrer. 

Certes, vos lycéens sont là pour s’améliorer dans leur expression du français  si vous êtes professeur de lettres  de jeunes de  16 à 19 ans et vous devez les amener à l’obtention du bac de français . Ce sont des jeunes adolescents adultes. Ils ont une vie souvent autonome très jeunes . Qu’ils sentent que vous ne portez pas de jugement ( social ) sur eux. Vous devez vous occuper d’abord d’eux, de leur intelligence. Soyez discrets sur leur vie ou leur famille entre collègues.  Ayez des réactions sobres. Eviter les colères, les répétitions avec une voix fatigante pour les élèves. 

 La voix, son débit sont des éléments très importants  : elle ne doit pas être  trop rapide, ni trop lente, ni trop basse, ni trop forte . Il faut savoir manier le mot juste. Etre rigoureux sans être conventionnel : le mot conventionnel étant à estimer par chacune d’entre vous. Il faut parfois lâcher des principes que l’on croyait stables pour en emprunter d’autres et s’adapter alors mieux à son auditoire. L’analyse de celui-ci doit se faire de plus en plus vite au fil des années, la psychologie , les attentes  de ceux qui vous écoutent doivent être le fondement de vos cours.

Le ricanement est donc une attitude de l’élève qui cherche à déstabiliser le professeur ou celui qui a l’autorité  : soit de façon inconsciente mais qui perdure, soit de façon consciente : c’est devenu un moyen de pression. Sachez dans quel cas se trouve l’élève ? Le ricanement peut exprimer le manque systématique de respect de l’élève pour le professeur juste pour montrer sa supériorité ou son indifférence complète  par rapport au professeur qui parle et le tester… il faut alors savoir répondre et s’exprimer,  prendre à part, discrètement l’élève en dehors des autres . Il lui faudra  du temps pour s’améliorer car ce trait se sera installé durablement dans sa jeunesse…. La personne qui le subit est comme  » déboussolée »… oui, c’est le mot. Elle doit donc s’orienter, changer de cap, ne pas utiliser la ligne droite. Il faudra lui indiquer que son attitude vous gêne. je dois reconnaître que tu me gênes et que tu gênes la classe … s’il répond … vous écoutez, intéressez-vous à lui – sans plus – et s’il ne répond pas, il vous aura écouté sans plus … vous lui direz :  » je veux bien que tu ne discutes pas ainsi et nous reprenons le cours à tel moment . Nous en sommes ligne  « tant »  et vous répétez ce que vous disiez  » quand il ou elle vous a gêné. Vous le faites passer du « je « à « nous » car cet individu « dérange » le groupe. 

Sachez que les élèves de cet âge ont  des réactions nerveuses dues à leur jeunesse : des rires nerveux, des fous rires, ils jugent l’adulte et veulent s’affirmer mais pas de la façon que vous souhaiteriez  .  Vous devez faire avec et accepter et on reprend son sérieux c’est tout. Ca arrive ..  C’est humain. Tout dépend de l’heure de votre cours où fatalement ils se détendent plus qu’en mathématiques  ! Ils doivent apprendre à se contrôler grâce à vous. 

Ne soyez pas vexé ou vexée ! Mais soyez attentif à votre comportement ! Dites-vous ce qui ne va pas de votre côté  concernant vos  gestes, votre coiffure, … vos paroles, vos défenses répétitives … Si vous punissez, il faut qu’il y ait un acte de réparation précis.

Ne laissez jamais sans effet une punition. On promet beaucoup trop de punitions . Pensez aussi à cet aspect en tant que parent. A vous d’être efficace et de prévoir des punitions en travail efficace, pas en quantité mais vraiment à faire et à donner tout de suite . Vous vérifierez . L’élève ne recommencera pas.

Il faut que vous donniez à l’élève la notion du Bien et du Mal soutenant toute la base de toute éducation de l’individu. Il faut que le jeune ait un adulte avec  du répondant et  surtout pas laxiste. Le jeune doit se forger le caractère et être civique . Vous devez participer à cet aspect éducatif. 

 Qu’il travaille sur ce trait éprouvant et qui le fait apparaître comme « stupide » et complètement « idiot » aux yeux des autres car le ricaneur n’est pas un dominant .  Faites lui prendre conscience de la façon dont il apparait , lui , en ricanant sans cesse. Quelle image il donne de lui ? faites-le réfléchir. Vous  ferez cela pour d’autres traits de caractère d’élèves gênant le cours. 

 Donc voici les deux solutions proposées dans bien des cas :  trouvez une nouvelle place à l’élève perturbateur  et  reprenez  le  cours  . N’en faites pas trop, il ne le mérite pas . Ne prenez pas cela au tragique . Il existe des moments de vie normale. Ne soyez pas trop rigide. Et vous dites bien :  » Maintenant  » (ce maintenant doit être dit fermement)  on reprend le cours à tel endroit.  Parlez avec calme pour votre propre équilibre. 

Reportez-vous  l’article sur  : vos outils de travail  . 

 Si beaucoup d ‘élèves ricanent ou rient,  à ce moment-là,  la cause vient de vous ou de quelque chose qui se passe à tel moment. Demandez ce qui se passe . Vous serez surpris… .  Vous aurez la réponse . Prenez-la de façon légère.  

Evitez surtout de recréer la même situation   : Ne provoquez pas les mêmes conditions de trouble, d’excitation d’une classe. Ne répétez pas des expressions, des ordres. Abandonnez.

 Trop répéter nuit de façon absolue. Vous le constaterez en vieillissant. Il faut ne plus relever mais prendre note. Le ricaneur n’est pas forcément bien dans sa peau et il a un pouvoir d’entraînement remarquable à vos dépens . Vous pouvez  le vivre mal. Ce trait de caractère est quand même lié à un âge où on se cherche… .  Attention donc à cet envahissement de la classe par un élève .

Le portrait du  ricaneur ferait un excellent sujet sur un trait de caractère comme le faisait La Bruyère ou Molière au 17 ème siècle. Vous pourrez en faire un sujet d’invention…et le traiterez de la sorte. Pas forcément avec une classe où il y en a un .

Pensez toujours que vos élèves ont leur vie … on l’oublie trop . Mais vous n’avez pas à vous immiscer dans celle-ci. Ne prononcez pas des phrases tout haut dans la classe que vous regretteriez. Vous devez faire cours et vous le dites.  Vous offrez des temps de décompression à des moments du  cours.  Par contre si vous voyez qu’une activité se passe bien, surtout continuez-la  et respectez leur travail! et ne commencez  pas autre chose. Continuez ce qui leur plait. Faites une lecture pour meubler la fin du cours ou ce que vous attendez d’eux au prochain cours en discutant un peu. 

Je vous ai parlé d’utiliser le jeu de rôle. Cette technique vous permet de mieux apprécier vos réactions.Je vous propose de lire l’excellent livre de pédagogie indispensable pour bien comprendre vos classes ou d’autres lieux d’apprentissage sur :

l’Acte d’apprendre par Bernadette Aumont et Pierre Marie Mesnier  aux éditions de  L’Harmattan .

Vous reproduirez le jeu de rôle chez vous avec un professeur  d’une situation possible de ricanement d’un élève. Vous jouez l’élève , vous voyez le comportement du professeur… vous en tirerez vous-même la conclusion… 

Le jeu de rôle peut vous permettre de connaître  le miroir que vous renvoyez aux autres. Il faut en réaliser un peu… pas trop mais quand même et de façon ponctuelle. Vous évoluerez ainsi de façon positive. 

Que la situation s’arrête, qu’elle ne devienne pas obsessionnelle . L’élève doit se plier à des règles de politesse de base et se contrôler . N ‘aggravez pas le problème en le rappelant . Parlez d’autre chose…Passez à autre chose.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

le bilan de votre rentrée deux mois après : des façons de résoudre toutes vos difficultés : les vôtres et les leurs

Alors cette rentrée s’est-elle bien passée ?  Qu’est-ce qui vous a marqué ? Pouvez-vous faire vos observations,  noter vos découragements?  Vous parcourrez   cet article et vous vous arrêterez  sur les façons de résoudre des difficultés et si tout va,  tant mieux.

L’article se compose de 3 parties :  l’enseignement, l’apprentissage et les questions que vous pouvez vous poser en trouvant des solutions avec des collègues et en vous rendant au Salon de l’enseignement Educatec-Educatice.

Vous pourrez vous y rendre au moins une demi-journée . Parlez-en à votre Direction ou au Secrétariat et prévenez de votre jour.  Préparez bien ce Salon.  Il vous changera vos perspectives. Vous vous retrouverez avec des professionnels de l’enseignement. Vous devez refuser l’isolement du professeur . Vous êtes l’un des maillons essentiels de l’Education de nos Jeunes et de leur avenir en ce début du 21 ème siècle. 

L’enseignement  et l’apprentissage constituent   2 aspects de votre profession.

Imaginez ce que  pensent de vous vos élèves.  Faites le point sur  Vous et prenez surtout de l’assurance. 

1- L’ enseignement que vous voulez donner.

La parole :

Etes-vous précis dans vos demandes auprès des élèves?  

Vous comprennent- ils bien? Ne parlez pas trop vite.  N’avalez pas les mots.  

Préparez-vous bien vos exercices de formulation? les écrivez-vous?  

 Votre question  est-elle  précise? Les suivantes aussi? 

Vos phrases orales sont-elles complètes ? : sujet précis, verbe à bien conjuguer , compléments  d’objets directs et indirects, circonstanciels de temps, de manière, de moyen, de lieu, de cause, de conséquence . La syntaxe est importante. 

Prenez-vous le temps de vérifier les noms d’auteurs ?  il faut refuser l’à-peu-près . Vous utiliserez et ferez utiliser le dictionnaire . Vous vous servirez d’ une histoire littéraire  du livre choisi par le Lycée et  du fameux Lagarde et Michard  pour chaque siècle . Constituez des fiches de connaissances à ressortir  au bon moment. 

 Terminez-vous bien vos phrases?  Savez-vous placer une seule  idée par phrase ? Savez-vous ordonner vos idées. La règle est la suivante : Une idée  une phrase, une deuxième idée  une autre phrase et ainsi de suite avec des conjonctions ou des mots de liaison. Partez-vous d’une idée générale vers le particulier ou élargissez-vous du plus petit vers le plus grand.

Donnez-vous bien le travail? avec précision et sujets ou N° de questions préparés avant le cours.

Il faut aussi leur montrer comment on mûrit un sujet en réfléchissant,  en se documentant.  On ne fait pas un devoir au dernier moment alors que vous l’avez donné 15 jours avant :  Vous leur apprenez à travailler au moins en 3 fois .  

Votre cahier de texte de classe  est-il bien à jour

Savez-vous les faire travailler sur un brouillon? Ce  brouillon comme son nom l’indique a le droit d’être raturé !   Avez-vous constitué  des méthodes efficaces à adapter à chacun?

 Dans astucesdeprof.com noter sur  » rechercher sur le site « le début du titre et relire  :

la copie à rendre en seconde, première : quantité, le nombre de pages, de lignes. 

2- L’apprentissage que vous allez forger  : les fondements de vos savoirs.

Ne reproduisez pas toujours les façons de faire que vous avez eues avec vos Professeurs.

Partez de ceux-ci mais soyez aussi inventifs et créatifs à partir d’une classe. Vous noterez vos méthodes.

Halte aux devoirs punitions, aux interrogations surprises en français :  Ils peuvent être cause de perte d’autorité et de troubles .  Il faut des punitions intelligentes pour tout le monde!  Considérez toujours un élève que vous avez puni et que la punition soit suivie d’effets.  Le regard est important. Refusez toujours de votre part la précipitation. Prenez un temps pour une décision.  

Les apprentissages doivent être en assez grand nombre avant de rendre un  devoir noté. 

Le devoir noté :

Savoir faire faire une introduction, faire faire un développement : travailler avec eux, leur laisser le temps d’écrire et leur lancer une phrase ou un mot pour débuter  . On fera des exercices réguliers personnels écrits en classe  , car s’ils sont une génération de l’oral et de l’image.   ils peuvent  ne pas  aimer écrire . Il faudra insister.

Dans astucesdeprof.com noter sur » rechercher sur le site » les mots introduction, conclusion,  plan de devoirs de français, sujets de français, auteurs, textes classiques à lire et à apprendre et vous lirez mes articles au choix.

Servez-vous alors des tablettes ou de l’ordinateur. On écrit plus facilement  grâce à l’ordinateur pour certains, d’autres préfèreront toujours le stylo et tant mieux .  Le clavier ordinateur est d’une aide énorme pour des élèves en difficultés.   Autant d’exercices à faire, à résumer :  les vies d’auteurs, les lieux de naissance des auteurs, leurs régions avec les noms des villes.  

Un autre aspect est la justification de leur pensée par rapport à l’auteur plus ou moins bien dite et la façon de prendre  leurs notes.

Il faut  leur dire, avant un devoir ,  les critères de votre notation.  Ainsi, ciblera-t-on les difficultés ,  on apprendra la façon de relire sa copie, de travailler le brouillon, de savoir faire un plan, d’écrire d’abord spontanément. S’ ils ont du mal, vous ferez  des ateliers d’écriture en leur donnant des types de phrases, en leur montrant comment « rallonger » ou « raccourcir » une phrase. 

Dans astucesdeprof.com noter et relire : Dire vos objectifs : mise en situation lors de l’analyse de texte. 

Avez-vous analysé la tonalité de votre groupe classe ? Ne soyez pas susceptibles si on se moque de vous, changez un peu vos phrases, votre tenue… vos attitudes, et restez vous-même. Sachez quand même évoluer . Notez des noms d’élèves avant votre cours  pour lesquels vous devez devenir plus attentifs. 

Je  vous donne ici la façon de résoudre chacun de vos soucis afin que cela ne devienne pas une situation de débordement, de surcharge de travail, de fatigue intellectuelle, d’épuisement comme dans toute tâche d’éducation avec un grand nombre d’élèves.  

Etablissez votre emploi du temps réel avec les transports.  On reproche aux professeurs leur faible nombre d’heures de présence. Ayez un calendrier personnel précis avec les heures réelles, effectives de votre travail que je vous demande parfois  de savoir arrêter net. 

 Vous aurez du mal à tenir vos rythmes au début mais écrivez bien vos temps de travail global chaque semaine et sachez faire respecter des heures limites de réunion .

Sachez partir pour ne pas manquer votre train ou le bus. Votre vie privée, vos heures de repas et de repos aussi sont importants . Soyez très vigilants sur ces points. Regardez votre montre… discrètement mais vraiment et sachez partir poliment.

Quand vous voyez qu’une situation en classe ou dans votre vie personnelle se dégrade, changez votre mode de fonctionnement. Soyez humble et adaptez-vous. Soyez ferme.  Avez-vous une situation difficile ? Notez-la tout de suite. Vous pouvez la redresser, il est temps. Vous expliquerez toujours votre nouvelle façon de faire et la raison du changement. Qu’ils participent avec vous. 

Ils doivent toujours vous percevoir en bonne forme,  ne l’oubliez pas. Ne montrez jamais votre fatigue, votre tristesse,  ni votre début de fièvre ou allez vous coucher! pour éviter plus d’absence.  Soyez d’égale humeur. 

 Ils sont très sensibles à vos réactions et en même temps très exigeants et durs… A vous de dominer la situation et surtout à relativiser. Ils sauront que vous êtes au-dessus de leur mesquinerie ou de leur méchanceté momentanée. Vous serez toujours le reflet de votre état donc soyez en bonne forme et apaisé. Parfois tout se passe très bien. Soyez rassuré .

Ce sont des jeunes,  il faut les intéresser, les rendre curieux. S’ils s’ennuient à votre cours,  ils vous le feront sentir par du chahut ou du bruit qu’il faut savoir maîtriser et arrêter . Donc faites un bon cours, bien rythmé, bien géré dans le temps. C’est l’unique solution : demeurez calmes, ne leur en voulez jamais même si c’est difficile et intéressez-les, rendez-les curieux de votre matière liée aux autres matières. Qu’ils se disent : je suis en classe et c’est bien, je me cultive.

Ne détournez jamais votre cours de votre objectif.

Vous revenez à votre auteur, à votre ligne directrice à savoir de comprendre un texte et d’en résumer la teneur où là, des sujets sur la guerre, la violence, la religion sont traités de façons différentes à travers les siècles.

Là, vous aurez le soutien du texte et de l’auteur. Ce n’est pas vous qui parlerez mais l’auteur. Pensons à Voltaire, à Zola,  dans nos sujets qui peuvent être traités à ce jour et en ce 21 ème siècle.

Par contre,  songez à rendre légère l’ambiance avec des textes sur l’Amour,  sur la Nature, sur la Beauté, sur la femme, sur la Société d’une époque . Alternez la poésie , le théâtre avec des genres sérieux et graves. Pensez à Ronsard, Lamartine.

Dans astucesdeprof.com cliquez dans astuces utiles   et relire :  le déroulement du cours

Analysez calmement les choses . C’est cela l’éducation :  un adulte face à des adolescents en pleine attente d’un monde perturbé plus ou moins selon les régions et savoir rendre une situation possible.   Vous aurez parfois l’impression d’être dans une arène. Sachez-le,  il faut donc faire cesser très vite cette sensation.

Réglez les problèmes en dehors du cours.

Ne jugez jamais un élève en public. Vous aurez votre classe contre vous. Soyez diplomate. Parfois,  il faut savoir séparer deux individus en évitant de présenter cela comme une punition et sans  forcer la voix .

 Les élèves trouvent toujours que les professeurs qui crient de trop ne sont pas de bons professeurs .

Attention à votre santé et à votre voix.  Ne soyez pas enroués ou enrhumés en début de trimestre. Voyez un médecin ou un phoniâtre (qui vous pose la voix)  ou prenez un micro de temps à autre pas tout le temps et pas trop fort  . Faites-vous aider par un surveillant, un conseiller d’éducation, par votre hiérarchie au besoin.  Faites-le vite.  Quand vous punissez, punissez justement et vite surtout ou sans cela ne punissez pas un innocent. 

Que ceux qui auraient tendance à faire de la provocation soient modérés avec vous.

Quels sont les moyens pour changer l’ambiance de la classe? 

Vous pouvez changer l’aspect de la classe et vos problèmes de discipline seront réglés.

bien voir ses élèves

Savoir les faire bouger dans la classe : ils doivent être tranquilles, sachez les appeler,  les mettre en groupe , faire mettre calmement des bureaux en rond ou face à face pour un travail très précis . Que vous puissiez passer entre les tables rassemblées par groupes. Et que vous passiez derrière eux en ayant un tabouret pliant au besoin pour ne pas rester debout  pour  juger de leur travail qui doit avancer :  il doit y avoir une copie ou une tablette pour le groupe que les deux autres recopient. Faites de la documentation  sur les tablettes : vie d’un auteur. Une étude d’un texte peut être faite en groupe.

Est-ce que votre cours se passe normalement comme vous le souhaitez ou pas du tout ? Posez-vous la question ? Trouvez la réponse avec un professeur plus âgé dans le métier . Vous pouvez trouver un soutien avec les délégués : qu’ils soient conscients de leur rôle. Vous les aiderez dans leur médiation. On peut parler un peu mais il ne faut pas empêcher une ambiance d’être apaisée, silencieuse complètement  même si vous donnez 5 à  10 minutes de détente par intervalles choisis par vous ou eux après un moment plein de passion  . Une classe doit être faite dans une ambiance de calme et de confort pour les élèves. N’acceptez pas une classe bruyante.

Si vous n’avez aucun problème,  je vous félicite vraiment. Vous en imposez. Dites-nous comment?

N’ayez jamais honte de dire ce qui ne va pas et faites-vous soutenir.: analysez vite et bien la situation et trouvez des solutions au retour des vacances de Toussaint, vite et fermement.

Ne montrez jamais vos craintes. Ils le sentiraient. Soyez calmes au retour. Prenez bien votre temps en ce moment et ne pensez  qu’à vous  la première semaine.

La deuxième semaine, vous répartirez votre travail de rentrée de fin de premier trimestre et d’amorce du deuxième avant fin novembre.  Prévoyez  vos évolutions de cours à un mois et demi. Ayez de bons cours. C’est mon souhait. 

Améliorez toujours votre voix, votre diction, ne parlez pas trop vite. Etudiez aussi  votre attitude. Soyez conscients qu’on vous regarde. Ne soyez pas excentrique ou ridicule mais sobre et élégant discrètement et en changeant un peu de couleurs, régulièrement,  pour ne pas lasser. Vous êtes regardé,  n’oubliez pas. Soyez naturel mais apprêté! et impeccable. 

Connaître les envies de la classe, savoir comment rendre vivant votre cours, justement avec les délégués . Leur demander les charges de travail dans les autres matières les veilles de vos  jours de cours  et les jours eux-mêmes , avoir les emplois du temps de vos élèves et vous dire : ce jour-là, je peux leur donner un travail long ou un travail noté en classe : ils n’auront pas eu de devoir de maths avant!

Arrivez-vous calme,   parvenez-vous à calmer le jeu, à n’être pas trop susceptible, à avoir un contrôle sur vous-même et sur vos élèves.

Dans astucesdeprof.com noter et relire : préférer le travail en équipe mais savoir communiquer si vous êtes seul. 

Prenez-vous de bonnes décisions ? Notez-vous les choses positives?  Savez vous développez ces aspects positifs?  Savez-vous limiter des cours, savez-vous réorienter vos séquences dans un projet intéressant? Savez-vous donner le travail de façon « raisonnable », ni trop, ni trop peu. Voyez si vous êtes bien dans le Programme (vous pouvez avoir d’autres niveaux de classe) et adaptez vous bien à l’âge et à la psychologie de vos élèves. Prenez conseil. 

Relisez les séquences, rééquilibrez vos cours comme pour une recette de cuisine, il faut que votre cours dispose d’ingrédients qui font monter l’intérêt de la classe.

Dans astucesdeprof.com noter le mot séquence sur rechercher sur le site et relire les articles . 

N’entraînez ni trop de passions, ni n’acceptez pas trop de léthargie.

Analysez votre groupe classe pas seulement pour les seconde, première, c’est valable pour tout niveau. Ressortez les personnalités qui se dégagent, dites-vous que vous allez vous occuper de tel plus en retrait.  Faites vous aider des parents, posez les bonnes questions, soyez à l’écoute des  parents, qu’ils aient bien leurs rôles aussi . Si des élèves se couchent trop tard, pensez-y,  relevez cet aspect : on travaille mal, sachez donc qu’il faut éduquer à limiter tout ce qui est réseau social ou téléphone car le manque de sommeil entraîne des dégâts d’attention ou de fatigue . Connaître leur utilisation des supports : leur faire un cours sur l’utilisation du numérique : travail de documentations et jeux. Vous proposez des émissions et vous montrez comment  choisir leurs émissions.

Relisez mon article : de l’imprimerie au numérique : une révolution sans précédent.

Il faudra qu’ils sachent s’arrêter quand il faut et être maîtres de leurs choix de loisirs télévisuels ou de jeux.   Qu’ils sachent exploiter ce qu’ils savent de ce qu’ils ont appris par eux-mêmes. On ne peut éviter tout ce qu’on a dans la société. En même temps, il faut tenir compte de tous ces temps qu’ils ne passeront pas à « travailler ». Il faut donc leur apprendre à s’organiser et que les médias soient bien utilisés.

Acceptez qu’il n’y a pas seulement votre matière et valorisez les autres matières en travaillant avec d’autres professeurs : art, histoire même mathématiques et sciences . Gymnastique avec des textes sur le corps en suivant l’adage de Montaigne au 16 ème siècle :  » un esprit sain dans un corps sain ». Faites décrire des sports qu’ils font où ils excellent où des activités loisirs pour leur améliorer leur écrit. Qu’ils sachent raconter ce qu’ils connaissent. Et vous n’oubliez jamais de corriger l’orthographe et de faire de la grammaire!  et de la syntaxe. Relevez les formes de langage et acceptez une langue littéraire commune à tous. Ne soyez jamais familiers, vous êtes dépositaire de la langue française. Relevez des phénomènes de langue ou de langage.  Vous-mêmes corrigez-vous sans cesse. Soyez sensibles au fait que certains de vos élèves parlent une autre langue chez eux. Observez leurs progrès si vous êtes dans ces cas. 

3- Mes dernières questions seront les suivantes :

Mon site astucesdeprof.com  vous est-il utile ? Avez-vous de bonnes classes ou une classe difficile? 

Quels titres d’articles lisez-vous ? Comment puis-je vous les rendre plus lisibles? 

Avez-vous senti l’aide que je voulais vous apporter grâce à  mon site astucesdeprof.com ?

Etes-vous déjà fatigué ? avez-vous  trouvé des solutions pour l’être moins grâce à mes propositions de bien gérer vos temps  ? Avez-vous analysé les choses qui ne vous vont pas?  Prenez-vous une distance avec votre travail ? 

La gestion du groupe : commencez-vous à analyser ce groupe classe, savez-vous ce qu’il souhaite.

Des savoir-faire ? Avez-vous trouvé des trucs pour faire travailler à certains moments vos élèves de façon plus intense et savez-vous les détendre aussi en les intéressant en les stimulant en les lançant sur un sujet qui pourrait être porteur dans votre classe .

 Savez-vous comprendre qu’un texte ne passe pas et savez-vous le remplacer par un autre qui leur « parlera » ou l’introduire de façon autre avec un autre texte?  Ne vous obstinez pas.

Savez-vous prendre à partie sans humilier, en valorisant des élèves laissés parfois de côté, savez-vous écarter gentiment celui qui monopolise la parole en permettant à un ou deux de parler eux aussi. Savez-vous vous taire et faire travailler et faire parler un élève.

Savez-vous mieux gérer une situation, comprendre qu’ils ont eu une situation avant votre cours qui a pu faire qu’ils n’étaient pas à votre écoute. Sachez parfois ce qui s’est passé avant et faites venir un élève qui semble vouloir vous parler. Il peut y avoir des événements. Par contre,  s’ils ont une « pression » et qu’ils sont distraits,  savoir leur faire comprendre qu’il ne faut pas oublier ce problème mais le mettre entre parenthèse et faire cours. 

 Il faut les rendre attentifs au moment présent. S’ils ont un devoir dans une autre discipline après votre cours, tâchez de le savoir,  c’est important pour vous,  ils penseront au devoir qui va suivre.

N’ayez pas des phrases répétitives inutiles ou des comportements curieux dont ils pourraient se moquer.

Remettez -vous bien en question  par rapport au groupe et soyez un individu sympathique et compréhensif. Soyez un professeur qui apporte un savoir,  qui oriente une pensée en la laissant libre, qui fait réfléchir,  qui fait poser les bonnes questions, qui fait fournir des réponses et qui permet aux élèves de s’ écouter entre eux… 

On n’a pas à savoir vos opinions ni vos croyances : c’est une règle absolue . Vous ne montrez pas non plus vos préférences pour tels élèves. Vous faites la classe pour chacun. Vous faites votre cours,  Vous êtes discrets sur votre situation familiale .  Vous êtes,  vous, travaillant. Et chez vous,  vous êtes vous . Ne jugez pas non plus le statut familial d’un élève . Jamais d’humiliation. Respectez l’élève et Il vous respectera .

Mais observez,  ne soyez pas négatif, sachez apaiser, ne parlez pas d’un sujet qui a donné des réponses négatives ou intolérantes, ne jugez pas, ne blessez pas, épanouissez, rendez curieux.

Analysez vos réactions : avez-vous les réactions qu’il faudrait ? 

 Savez-vous ne pas vous lamenter du niveau de certains élèves ? Savez-vous être constructifs avec ceux que vous jugiez mal? Savez-vous supprimer les phrases qui ne servent à rien? Savez-vous objectiver une situation et relayer avec des élèves de la classe qui pourraient faire changer les choses? Savez-vous agir pour que des élèves d’une classe ne subissent pas  les  influences négatives  d’autres qui  perturberaient  votre cours? Savez-vous féliciter des élèves? 

Avez-vous changé  votre image du professeur ? Cette nouvelle image est-elle meilleure ?

 Je vous ai offert 110 astuces que vous pouvez relire en cliquant sur Accueil , sur A propos,  sur le  mois d’Archives ,  sur le titre  des astuces p. 1 à suivantes. Relisez le mode d’emploi ou notez des mots ou des noms sur  rechercher sur le site.

Vous pouvez cliquer sur les liens utiles ou les astuces coup de coeur. 

Que vos élèves soient heureux avec vous et vous le serez . C’est tout le bien que je vous souhaite. Ne leur en voulez jamais : ce sont des jeunes.

Ne rabâchez pas vos difficultés . Ne forcez jamais la voix, modulez-la, faites beaucoup de progrès de diction, de naturel. Soyez sympathiques avec les élèves afin qu’ils aiment aller au cours.  Lisez d’avance, répétez, gérez surtout votre temps . 

N’insistez pas sur vos difficultés et repartez toujours comme  si tout allait bien et Ca ira bien. C’est évident. N’en doutez plus. A répéter souvent. 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+