les conseils aux parents d’un élève en fin de réunion individuelle

Trouvez des méthodes pour un élève moyen ou médiocre. Vous essaierez de mettre des appréciations après le conseil de classe de façon à orienter le travail de l’élève de façon précise. Ne mettez pas : peut mieux faire! mais « du travail plus intense  » ou une « méthode à mieux maîtriser » . Préparez et faites évoluer vos appréciations : vous travaillerez l’aspect synthétique de vos appréciations. Demandez à des collègues. Utilisez celles qui vous correspondent . Vous gagnerez du temps.

Donnez d’abord les aspects positifs de l’élève puis ensuite ce qui ne va pas et les remédiations possibles. Procédez toujours ainsi entre vous entre adultes. Vous dites le positif et ensuite ce qui ne va pas et vous demandez un changement . Les rapports humains s’en trouvent améliorer. Croyez-moi. Félicitez quand l’élève est bon et dites du bien de l’élève ça leur fera très plaisir :  il faut savoir aussi reconnaître les qualités des bons élèves .

Il faut apprendre aux  parents à  rendre autonomes leurs enfants dans leur travail en les aidant dans leur emploi du temps à la maison . On se détend, on goûte, on travaille selon le carnet de texte et on leur dit d’apprendre aussi les leçons et de préparer des devoirs à l’avance avec les lectures à faire en avance, à revoir le cours du jour …  : c’est le meilleur service à rendre à leurs enfants mais qu’ils  en discutent avec leur enfant.

Qu’ils les aident à trouver les documents,

Qu’ils les aident à rédiger, à lancer des premières phrases, à  aider à faire un plan ou à préparer leurs fiches de lectures. Qu’ils leur montrent qu’écrire demande de l’exercice, de la répétition, de savoir se servir du brouillon, qu’il faut changer une phrase, un mot qui corresponde bien à la pensée d’un auteur que l’on rappelle, mais surtout qu’il ne fasse pas le devoir pour lui . Il faut que l’élève apprenne à écrire .

Conseils que les parents doivent transmettre à leur enfant :

1) Qu’il ne doit pas recopier des devoirs sur internet, que le professeur va s’en aperçevoir tout de suite, que l’élève peut s’inspirer de textes mais  qu’il doit s’exprimer lui,  même maladroitement au début , qu’il soit conscient que de la recopie n’est pas fructueuse et qu’il parte de leur propre style et que c’est un vol . C’est un effort d’écrire et de se corriger, de se relire et de refaire. Prévenez qu’il faut mieux avoir une note à lui qu’à vous! ou qu’à une personne qui aide mais qu’un des parents puissent aider ou soutenir  comme il le faut est une bonne chose 

2) Qu’il vaut mieux au moins lire soi-même des extraits d’un livre que pas du tout avant un devoir, au moins le passage du livre  qui précède son texte voir une dizaine de pages avant  pour introduire avec ses phrases le devoir à faire. Ne pas lire d’études sur le livre ça perd du temps. Sa lecture personnelle même partielle sera plus utile et efficace.  Il aura fait avant un résumé du passage qui précède. Il faut qu’il apprenne à trouver des idées et à les rédiger même mal. C’est le plus gros du travail en français avec la lecture et des résumés partiels au cours de la lecture que fait l’élève

3) C’est par l’exercice répété et maladroit que l’élève écrira de mieux en mieux.

4) Qu’il tienne  un cahier d’écriture quotidienne comme un journal.

5) Qu’il sache utiliser le brouillon pour refaire la phrase, corriger pour l’orthographe et la correction des temps (grammaire) ,

6) Sur tout nouveau support, sur ordinateur, même par courriel et par messages écrits, par facebook, rappelez-leur qu’on peut se  relire et corriger son  orthographe et ses formulations afin qu’elles soient assez respectueuses afin de ne pas choquer les nombreux lecteurs qu’ils ne connaissent pas sur telle personne .

Ce 6 ème point servira à eux   comme aux  adultes.

Dites-vous qu’une réunion de Parents doit aider les parents et être sympathique.

 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

l’accueil individuel des parents

La rencontre individuelle : 

S’il y a beaucoup de parents , vous leur parlerez 3 à 5 minutes pas plus  et c’est vous qui leur dites au revoir. Evitez toujours les réunions qui n’en finissent pas! Sachez arrêter un entretien.

Vous expliquez vos objectifs.

Vous parlez de la lecture des oeuvres.

Que les parents sachent que les enfants ont un polycopié de bibliographie à certains moments de l’année qu’ils peuvent regarder même pou

Vous demandez si votre élève parvient à lire et s’il lit bien d’avance et pas au dernier moment les oeuvres que vous donnez à la classe 3 semaines au moins avant pour qu’ils étalent leur lecture de façon régulière . Voyez avec ses parents s’il répartit bien son temps de lecture et s’il lit bien d’avance et pas au dernier moment et qu’il établisse un agenda afin de réserver tel temps à la lecture, comme on peut le faire pour un temps de télévision s’il y a une émission proposée par un professeur car la télévision doit être aussi un outil pédagogique. Ils pourront en discuter ensemble.

Photocopiez encore une fois comme pour les corrections la liste de noms de vos élèves. Notez bien les noms ( nom différent de l’enfant et nom du parent, faites épeler le nom). Sachez qui a la garde parentale (c’est très important pour votre responsabilité : à voir avec le professeur principal). Chez vous, revoyez bien la progression ou pas de chaque élève. Connaissez-les bien. Cela prend un certain temps nécessaire à toute réunion de parents.

Apprenez à ne pas tout dire de son enfant à un parent si vos propos risquent de se retourner contre l’élève à la maison. Si un élève a deux lieux de vie, rappelez le rôle du parent pour que son enfant n’oublie pas ses cahiers, ses devoirs, ses livres en fin de séjour.   Ce sont des choses qui arrivent et vous ne devez pas punir. Ne mettez jamais un zéro dans cette situation difficile. Elle est à envisager. Dites ce qui est positif.

Si un parent perdait son calme, gardez votre calme ou faîtes vous aider s’il y avait un problème, et soyez prudent.  C’est rare quand même. mais ça peut arriver .. apprenez à analyser et avoir du tact en ce cas.

Mettez quelques appréciations au crayon à la suite de leurs notes et ainsi quand le parent viendra vous saurez parler de l’élève . Vous préparez bien votre réunion de votre classe. Vous notez les progressions des élèves ou les baisses avec un + ou un –

Si un parent ou des parents ne venaient pas : prenez rendez-vous sur le carnet de correspondance de l’élève un jour. Proposez 2 moments différents. Si un parent vous envahit même par gentillesse, vous lui dites que vous êtes pris. Adaptez-vous parfois au parent pour le bien de l’élève . Certains ne parlent pas notre langue. Notez-le sur votre carnet. Soyez très respectueux envers eux. L’élève aura d’autant plus de mérite à bien travailler. Y aurait-il un problème de compréhension chez un élève, ou de bilinguisme ce qui est dépassé facilement.

Le professeur principal peut vous être utile avant la réunion si vous avez un souci avec un élève. Il a accès à des dossiers, doit rester discret mais peut vous aider à comprendre une situation familiale ou un état de santé qui pourrait perturber l’élève. Mais ne tombez jamais ni dans la pitié ni dans la compassion et sachez que vous devez l’aider scolairement : vous vous occupez de l’élève. Il faut l’aider lui et mettre à l’aise la famille. Ne pensez pas pour les autres : soyez à votre place. Soyez très discret. N’étalez pas des situations d’élèves. Vous n’aimeriez pas que l’on fasse cela pour votre enfant. 

C’est de l’élève dont il s’agit dans votre métier. Ne parlez pas de ses parents à un collègue.  Vous devez vous créer une déontologie de discrétion et de distance par rapport à ce que vous savez d’un élève.

Voyez la bonne volonté de l’élève. Vous leur donnez une solution pour que l’élève fasse des progrès : un meilleur emploi du temps, supprimer des activités , lui demander qu’il suive des soutiens en français pendant un certain temps , l’inciter à lire et qu’il ait des endroits calmes dans la maison ou l’appartement pour le travail .

Il faudra rappeler des conditions de base :  pas de bruit : pas de  télévision allumée toute la journée : savoir l’éteindre, sans musique tout le temps aux oreilles (ça rend sourd) , savoir ne faire qu’une activité (le cerveau doit faire une chose à la fois bien)  : ça va plus vite et savoir limiter naturellement les jeux ordinateurs et surtout savoir faire arrêter un jeu à n’importe quel moment pour travailler . Avoir un temps de sommeil suffisant pour une meilleure attention en classe. Revoir avant de se coucher des leçons pour le travail de mémorisation et la revoir avant de partir en classe. 

Vous devez élever au meilleur niveau l’élève dans le respect de celui-ci et de sa famille.

Ne comparez pas non plus des frères et soeurs dans leur travail que vous avez pu avoir d’une fratrie. Ici c’est le côté éducatif de l’enfant en question dont on s’occupe.

Vous relevez donc les notes, les progrès dans votre matière.

Vous notez les baisses de note et de travail sans doute insuffisant mais à faire justifier.

astuce : pour que la réunion vous soit utile : prenez vous aussi  des notes courtes sur votre petit carnet avec le prénom et le nom de l’élève pour que vous puissiez mieux  comprendre sa situation, son mode de vie après un entretien. Vous notez au besoin avant le prochain parent. 

Vous accueillerez aimablement ensuite le parent suivant. Vous regardez toujours à deux moments discrètement votre montre et soyez attentif à ces parents intimidés ou quelque fois à l’aise et pouvant aider au niveau des Associations de parents d’élèves de l’école. Sachez leurs noms. Ils peuvent vous aider. 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Vos réunions de parents d’élèves 2019 : comment les préparer? la psychologie avec les parents

Parlons des réunions de parents d’élèves qui ont un caractère obligatoire.

Vous arrivez à l’heure. Soyez à votre avantage le jour de la réunion. Vous serez en « représentation ».

Vous allez donc y participer et la première fois vous ne savez pas trop quelle est votre place, votre rôle .

Le parent : dans quelle disposition d’esprit vient-il ? Comprenez bien ce qu’il souhaite.  Pour lui c’est important de connaître le professeur, de voir sa tête… ensuite  de savoir  si son enfant travaille bien ou pas ?

 Vous avez chez vous fait un point sur chaque élève à partir des notes et mis un conseil.

Suivez votre carnet de notes . Ne vous trompez pas d’élève faites répéter le nom au besoin – ( complexité du nom ou nom différent d’un parent, ne faites pas de réflexion indiscrète sauf si la personne vous dit d’elle-même quelque chose…mais sachez l’arrêter )  Nous sommes dans un monde délicat où tout le monde est sur la défensive et ne souhaite pas être jugé.

 Restez chacun à votre place. C’est de l’élève dont il s’agit et de lui seul. 

Relevez les aspects positifs de l’élève .

Soyez aimable, normal  avec le parent  sur un pied d’égalité si je puis dire, c’est important et n’ayez pas un ton de donneur de leçons – j’ai trop vu de professeurs qui donnaient des leçons aux parents –

Un cas à part :  si le parent est agressif : là vous avisez et que l’on vous défende  on ne sait jamais dans cette ère de violence ou de manque de contrôle de soi  et souvent d’irrespect et de manque de politesse  … soyez vigilant  quand même  au cas ne répondez pas , taisez-vous et qu’on fasse partir la personne si elle n’est pas calme.  

Exposez clairement ce que vous souhaitez pour l’élève en question, ne blessez jamais des parents gentils et sans histoires  et écoutez-les pour qu’ils interviennent de façon positive dans le travail de l’enfant surtout dans la facilité de ses conditions de travail et respectez bien ces parents. Ils ont du mérite.  A d’autres,  faites leur comprendre qu’il faudrait un travail plus efficace et plus ciblé chez le jeune et qu’ils sachent parfois être plus fermes avec leur enfant  et en même temps qu’ils puissent vraiment dialoguer avec lui. Beaucoup de parents ne savent pas parler à leurs enfants ni entre eux d’ailleurs, ni avec des collègues, ni en politique, ni en famille. Ca s’apprend d’ écouter, de ne pas se mettre en colère, de savoir être ferme en restant calme et vous verrez ils obtiendront  beaucoup plus ainsi. On se dira : quel mérite il a de garder son calme alors que les autres sont en colère et ne savent même plus faire entendre leurs paroles éparpillées et diluées dans le bruit. 

Revenons à la réunion elle-même  au début  : il y aura une présentation générale avec le Directeur ou la Directrice puis chaque professeur sera présenté : il  donnera un résumé de son programme et de sa pédagogie dans sa disciplineayez une petite fiche ou sur votre carnet de notes avec des appréciations succinctes ou sur votre ordinateur pourquoi pas? et vous regardez votre auditoire de parents pas votre ordinateur. 

Vous devez connaître bien toute votre classe. Vous  montrez aux parents comment vous avez démarré l’année dans un petit discours que vous aurez préparé chez vous, quelques minutes si la Direction vous le demande, à savoir votre progression, ce que vous attendez des enfants à l’écrit et à l’oral et comment ils doivent travailler le français. Vous les intéressez à votre programme.   Les parents peuvent prendre ou non des notes pour chaque matière. S’ils vous demandent de répéter un nom ou un mot, soyez polis faites-le avec amabilité. Cela s’apprend d’être professeur devant des  parents d’élèves.

 

Notez d’avance ce que vous allez dire à un parent pour tel élève. Si vous avez les deux parents vous vous adresserez tantôt à l’un tantôt à l’autre et aux deux. Soyez donc à même de vous adapter à toute situation et cela vous intéressera et plaira aux parents soucieux de l’avenir de leur enfant pensez-y.

Dites une fois seulement un aspect du comportement de l’élève aux parents . Ecoutez : cela peut faire du bien aux parents d’un enfant en difficulté de s’exprimer et d’avoir des solutions . Quand un élève ne pose pas de problèmes faites-leur compliments ils seront très contents et que ça continue.

Notez l’élève ou les élèves qui mettent en difficulté votre cours et là vous demandez la fermeté des parents pour que la tenue de leur enfant change après la visite qu’ils vous auront faite.

Après la réunion de parents, ou même avant, vous aurez demandé le soutien des conseillers d’éducation pour que tel élève ne perturbe plus votre cours si vous êtes débutant. Ce surveillant peut passer au milieu de votre cours selon votre entente et faire le point sur le bruit et le calme exigé dorénavant  sinon la personne aura un travail précis à rendre. Il faut des punitions justes. 

Vous pouvez demander la visite impromptue d’un surveillant pour vous aider. Les élèves verront que vous êtes soutenus. Mais c’est vous qui demandez.

Demandez bien ce que vous souhaitez concernant l’élève difficile et s’il y a un véritable problème de comportement demandez des explications ou demandez à ce qu’ils voient avec une psychologue . Que la réunion vous serve. Mais n’accablez jamais trop les parents ! Voyez avec le professeur principal et un personnel de psychologie s’il est possible de permettre un rendez-vous ultérieurement avec la famille et l’élève. . 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Il faut continuer d’être amoureux des livres et se rendre chez son libraire

Il faut être amoureux des livres

Et de son ou de sa  Libraire et se rendre dans des Librairies et ne pas acheter en ligne sans toucher, sans voir, sans regarder un livre, sans parler à son Libraire qui parfois rajoute des commentaires à ses livres. Apprenez à commander un livre et apprenez-le aux élèves et aux parents. 

 Votre travail de professeur de Lettres est alors très facilité car il est bon que vous parliez livres classiques mais aussi modernes dans vos cours. Cela distrait d’une explication un peu rigide et vos lycéens seront attentifs et passionnés. Vous aurez alors pour vous votre auditoire… plus de problème de manque d’intérêt au cours. C’est interdit.

Les bouquinistes  à Paris, il faut s’y promener un jour … le long de la Seine.

Les marchands de livres anciens : entrez dans leurs boutiques !  Quelles cavernes d’Ali Baba souvent !

Relisez mes article dont vous avez le titre cliquez dans ce titre et lisez-les et faites aussi votre article pour un cours prochain… à noter sur votre cahier pédagogique de cours.

En voici les titres. Vous notez le début du titre ou le mot Libraire .

– Vos auteurs contemporains français : un lecteur un livre.

– Vous et votre Libraire : vos adresses indispensables

– Les écrivains les plus lus en France

– A la recherche d’auteurs contemporains

– Une liste bibliographique qui fera plaisir aux Parents de vos élèves.

– Des livres de fin d’année 2016 à lire ou à offrir

– Les Prix littéraires. Lire nos auteurs actuels selon nos goûts

Au début on n’a pas tout lu, on ne peut tout lire :

Ma grande astuce c’est : «  Ecoutez » alors la façon dont on vous parle d’un livre !

Et ne dites jamais que vous n’avez pas lu le livre mais vous devez mettre en valeur la personne ou l’élève  qui vous raconte le livre c’est tout ce qu’on vous demande comme professeur de Lettres.

Et …lisez un peu d’un livre plutôt que pas du tout

mais

Admettez que vous savez d’emblée que vous ne pouvez avoir tout lu.

On verra … plus tard quand vous aurez accumulé tant de titres et de textes que vous serez un puits de sciences littéraires et vous serez surpris vous-mêmes.

Chaque quartier, chaque arrondissement de grandes villes en possèdent de belles librairies

Chaque ville, chaque village, chaque bord de l’eau parfois

Elles se nichent à des endroits curieux, impossibles, inimaginables selon la passion de son Libraire.

C’est pourquoi vous ne pourrez jamais cliquer sur des ventes en ligne de livres sur mon site à moins d’être à des lieues d’un libraire, mais je veux que vous soyez en contact avec les livres et avec les libraires ou le ou la libraire.

Ceux-ci aiment leur métier. Ils sont indispensables, ils sont le dernier maillon et vous ne pourrez jamais cliquer sur un énorme vendeur en ligne sur mon site pour acheter ces bijoux uniques et personnels que sont les livres qui ont besoin de paroles, de mots, d’amour, de tendresse .

Allez sur rechercher sur mon site astucesdeprof.com et noter Libraire, livre ou le début d’un titre d’astucesdeprof.com  ce que vous souhaitez et cliquez dans chacun de ces articles que j’ai aimés écrire et que je vous demande de compléter avec le nom de votre Libraire adoré ou de vos libraires chez qui vous regardez les dernières parutions et qui se donnent le mal de donner un petit résumé et une appréciation. Il ou Elle vous aidera beaucoup.

Donnez les adresses de vos libraires en ville.

Sachez qu’à l’émission la Grande Librairie le Mercredi maintenant sur la 5 vous avez toujours le moment du Libraire donc quand je vous ai nommé dans mes articles-astuces un certain nombre de libraires en 2015 je n’oublie pas tous ceux que je pourrais rajouter et que j’ai rajoutés depuis  . j’ai pu vous en faire rencontrer grâce au facebook de mon site astucesdeprof. com

Aimons nos Libraires pour être bons Professeurs de Lettres et cultivés et donnons le goût à nos élèves d’aller chez eux. Très bonne occupation en plus . Il faut s’y rendre avec votre petit carnet de titres de livres à lire ou pas!  Vous pouvez vous y rendre surtout en ce moment où des livres ont des prix décernés en 2018 mais il y a encore tous les autres livres qui vous attendent avec leurs auteurs hommes et femmes vivants ou morts qui ont écrit pour vous. Trouvez votre auteur, trouvez vos centres d’intérêts et savoir si vous voulez livre un petit ou un gros livre. Vous avez tous les droits. . La littérature est éternelle vous le savez, elle vous rendra libre et vous permettra d’être vous-même et d’être agréable à autrui. 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

la pause vacances du 1er trimestre : faites votre bilan de rentrée

Appel à des professeurs débutants ou confirmés en Lettres niveau seconde première bac de français pour m’aider  dans la création d’articles-astuces proposant vos savoirs-faire pendant vos classes. Je vous remercie à l’avance.

Voilà vous êtes en vacances. Je vous ai dit de vous détendre, de vous reposer mais si toutefois en lisant quelques articles vous aviez envie de les transformer,  pourquoi ne pas vous détendre ou vous défouler  en  les changeant, en leur donnant un coup de jeune je serais ravie de vous lire et d’en faire profiter vos jeunes collègues professeurs de lettres débutants ou non en seconde, première préparation au bac de français. 

Je me permets de vous demander de m’aider. J’écris moins car je me remets d’une opération d’un oeil et j’arrête d’être sur écran .Ma vue est bonne, très bonne. Merci au Chirurgien. Mais pour aller vraiment bien,  j’ai besoin de quelques uns d’entre vous pour reprendre des articles et que vous me disiez  la façon dont vous faites vos cours. Dites- moi les  réussites  que vous avez eues lors de cours qui ont bien fonctionné; Votre article-astuce pourra être synthétique pour servir efficacement  ou littéraire selon votre tendance d’écrivain  .

Merci de m’envoyer par mail vos commentaires à des astuces correspondant aux Archives des mois scolaires, ceux  de novembre et mois suivants pour le moment à astucesdeprof@gmail.com  

Vos articles-astuces ne demanderont pas forcément de correction de ma part et je les recopierai tels quels,  parfois je me permettrais d’en garder le sens et de le reprendre. Ne passez pas trop de temps et soyez spontanés tout en étant correct ou même excellent  dans le style et naturellement soyez vigilant pour l’orthographe. Sinon je corrigerai. Merci de m’adresser  ( voir Contact ) vos mails  vers mon mail astucesdeprof@gmail.com

Je vous propose d’améliorer, en raccourcissant, étant plus synthétique l’article intitulé . Vous pouvez ne me parler que d’un aspect du titre de l’astuce mais je vous donne les intitulés complets pour les noter sur rechercher sur le site, les lire, et les reprendre par écrit.

Les titres des articles-astuces concernés sont :

le cours d’explication de texte, de la lecture, de l’interrogation des élèves.

ainsi que

vos différents types de cours de lettres en lycée

et des articles sur votre façon de répartir vos objets d’étude et vos séquences sur l’année scolaire avec des choix de textes. La forme de listing peut convenir sans vous perdre de temps.

Tout apport de votre part nous aidera à rendre vivant ce site que j’ai crée depuis avril 2015  sur support wordpress et présenté avant en 2014 sous un autre titre.

Vous pourrez donner un nouveau titre à votre article-astuce  et vous me dites le nom ou pseudo que vous voulez ou non que j’appose. Vous pouvez ajouter votre Ville ou votre département . 

Ce site est une oeuvre personnelle écrite par Marie-Laure Lenoir comme je la ferais pour un livre pédagogique . Grâce à lui, j’ai des visiteurs nombreux et je vous remercie de me lire : presque 20 000 vues par an de gens francophones. Le site est ciblé sur 2 classes aboutissant au bac de français il est donc purement français avec de la littérature française correspondant à la France et à la France d’Outre Mer  et à tous les lycées français à l’étranger.  Il est accompagné par un Facebook que vous pouvez regarder où sont mentionnés des événements littéraires. Il est de langue française ce qui ne vous empêche pas de vous cultiver par vous-mêmes avec les littératures étrangères lues dans la langue ou traduites. Notre site est en français pour la classe de bac de français même si cette classe va peut être aboutir à plus de contrôle continu à partir de 2019 avec notre ministre de l’Education Nationale Jean-Michel Blanquer  ? Le français sera toujours le français et sa pédagogie aussi. Mon site demeurera soyez sans inquiétude et vos questions pédagogiques aussi.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Des textes pour l’été : A une passante de Charles Baudelaire

 

A une passante

La rue assourdissante autour de moi hurlait.
Longue, mince, en grand deuil, douleur majestueuse,
Une femme passa, d’une main fastueuse
Soulevant, balançant le feston et l’ourlet ;

Agile et noble, avec sa jambe de statue.
Moi, je buvais, crispé comme un extravagant,
Dans son œil, ciel livide où germe l’ouragan,
La douceur qui fascine et le plaisir qui tue.

Un éclair… puis la nuit ! – Fugitive beauté
Dont le regard m’a fait soudainement renaître,
Ne te verrai-je plus que dans l’éternité ?

Ailleurs, bien loin d’ici ! trop tard ! jamais peut-être !
Car j’ignore où tu fuis, tu ne sais où je vais,
Ô toi que j’eusse aimée, ô toi qui le savais !

Baudelaire
Les Fleurs du mal, 1857

 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Des textes pour l’été à lire ou à apprendre

Recueil : les contemplations (1856)

Victor Hugo (1802-1885)

titre : le premier vers : Elle était déchaussée, elle était décoiffée.

Un de mes élèves Tom VOLF  avait aimé beaucoup ce poème : je vous le donne. Cet élève a pu faire de la chanson et se présenter en spectacle dans des cabarets ou caves parisiens, il a fait par la suite de la très belle photographie au grand Nord ou de personnes  et a réalisé adulte un événement récent  : l’exposition sur Maris Callas à la Seine Musicale. On est parfois heureux d’avoir des élèves  plein de ressources et croyez-moi, cela fait très plaisir et on est très fier. C’est un aspect de votre enseignement : vous en aurez d’autres , pensez-y. 

Demandez à vos élèves ce qu’ils aiment… c’est une bonne idée que le partage des coups de coeur poétiques et cela donnera de la vie à vos cours. 

Elle était déchaussée, elle était décoiffée,
Assise, les pieds nus, parmi les joncs penchants ;
Moi qui passais par là, je crus voir une fée,
Et je lui dis : Veux-tu t’en venir dans les champs ?

Elle me regarda de ce regard suprême
Qui reste à la beauté quand nous en triomphons,
Et je lui dis : Veux-tu, c’est le mois où l’on aime,
Veux-tu nous en aller sous les arbres profonds ?

Elle essuya ses pieds à l’herbe de la rive ;
Elle me regarda pour la seconde fois,
Et la belle folâtre alors devint pensive.
Oh ! comme les oiseaux chantaient au fond des bois !

Comme l’eau caressait doucement le rivage !
Je vis venir à moi, dans les grands roseaux verts,
La belle fille heureuse, effarée et sauvage,
Ses cheveux dans ses yeux, et riant au travers.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Comme un lundi, ou un jour de rentrée en plus

Moi je serais vous

Demain je préparerai un début de cours, une rentrée comme vos élèves ne s’ attendent pas à avoir surtout si vous avez quitté vos classes de façon difficile. N’ayez pas de rancune ni  de rancœur… redémarrez bien. Reprenez à zéro.

 Dites un bonjour détendu en leur racontant un épisode quasi personnel de votre vie ou le début d’un livre ou d’un roman qui vous a plu : le début du  » Rouge et le Noir » de qui ? au fait : on fait deviner Stendhal, le début de » l’Education Sentimentale  » : de qui ?on fait deviner Flaubert … Vous leur racontez le début d’un livre au programme classique pour qu’ils aient envie de le lire… Vous aurez préparé cette narration chez vous en copiant sur une fiche des moments de votre récit. Cela se prépare aussi. 

Souvenez-vous : une rentrée. Rappelez-vous : c’est épouvantable  pour les Elèves mais aussi pour Vous mais de cela ils s’en moquent! On est cruel avec un professeur . Utilisez le jeu de rôle de temps à autre et ici c’est le moment : sachez vous mettre  à la place de l’autre, de l’élève . Vous imaginez ce qu’ils ressentent et vous comprendrez bien des choses. Si vous croyez qu’avec vos propres enfants si vous en avez,  il n’y a pas de ces difficultés,  vous vous trompez! ou vous avez de la chance et remerciez-les. 

Alors, comment changer cette difficulté d’aborder son cours en un moment positif et même d’agréable? 

 Respirez ! Dites-vous que votre auditoire est sympathique et qu’il attend beaucoup de vous . Ne l’ennuyez pas et ne le faites pas bailler . Changez votre vision de la classe et n’ayez plus d’a-priori.

Soyez dé- ten- du. Regardez-vous chez vous dans un miroir –  en étant ou assis ou debout. Encore une fois, étudiez vos expressions, vos tons de voix aussi comme un acteur. Evitez toujours la monotonie. Remettez-vous souvent en question. 

Souriez un peu en étant sûr de vous, en étant ferme… qu’il n’y ait pas de flottement.

Tiens j’ai lu un livre … vous racontez mais vous l’avez préparé ce récit, ce résumé. 

Ils se diront  : ah ! nous n’avons pas cours… nous n’allons pas écrire. Vous savez à tous les cours , ils écrivent beaucoup trop . Lorsqu’ils se disent cela : vous avez gagné… par contre vous les ferez écrire chez eux, au calme . Vous leur apprendrez à écrire sans fond bruyant , en sachant arrêter les jeux ordinateurs quand il le faut.

A vous aussi de les éduquer fermement sur ce point : il faut savoir se restreindre dans les jeux pour être bon élève et prendre le temps d’écrire, de savoir rédiger, de savoir corriger l’orthographe la langue française exigeant une bonne orthographe qui est un critère social.  Il leur faut retrouver du Temps qu’ils n’ont plus avec leurs portables, leurs tablettes, leurs jeux video qui sont des loisirs  qu’il faut les traiter comme tels . Il faut savoir leur mettre des priorités. Nous ferons un travail important d’éducation.

« Ah ! j’ai vu un film … »  or ce film a un rapport avec Churchill or il se trouve que vous lisez la biographie de Clémentine Churchill par Philippe Alexandre et Béatrix de l’Aulnoit.  » Et vous quel livre aimeriez-vous leur raconter ? » Notez-le vite et votre début de cours sera fait et  ils seront stupéfaits de la façon dont vous l’abordez. Pas assommant votre cours. Vous essayez donc de vous servir de lectures que vous avez aimées pour faire passer un message, pour faire des liens avec d’autres livres, d’autres auteurs, d’autres systèmes d’idées. 

Et après ? Et bien,  vous leur demandez ce qu’ils ont fait et s’ils ont quelque chose à raconter même si c’est un voyage et que cela apparaît de la géographie et bien soit  : il y a une façon de raconter de façon littéraire un voyage et vous en profitez pour parler des romans qui retracent des voyages au 18 ème siècle par exemple  avec Bernardin de St Pierre ou au 19 ème siècle avec Chateaubriand ou avec Stendhal  . On évoque les carnets de voyage qui ont existé au 19 ème siècle et même au 18 ème. On peut citer Baudelaire et son joli poème : l’invitation au voyage.  Ces voyages qui se sont développés au 20 ème et 21 ème siècle grâce à l’avion  et qu’on l’on essaie de rendre accessibles à beaucoup quoique ces voyages puissent coûter très chers parfois même si on peut profiter de promotions attractives des mois d’avance. Tout est bon pour aborder un genre littéraire dans les descriptions et certains lèveront le doigt et répondront.

 On aura fait de l’Histoire Littéraire. Qu’ils sachent que vous pouvez interroger 5 élèves . Les autres sauront se taire… et au cas vous poursuivrez à un cours prochain. Utilisez la liste alphabétique . 

Et tout à coup faites raconter une anecdote, mesurez les mots, rendez agréable leur prestation c’est à eux de prendre la parole . Il faut savoir aussi partager la parole avec des expériences que l’on apprend à raconter.  Après tout, c’est un début d’oral du bac que vous allez faire sans en avoir l’air.

On écoute bien l’élève, puis on reprend un peu ce qu’il dit, si ce qu’il dit ne va pas on passe à un autres. Et tout à coup faites-leur résumer un livre, un film. Vous leur dites : préparez votre plan et votre formulation  par rapport aux idées chronologiques dans votre tête  pendant 5 minutes. On se tait et on réfléchit! 

Après ces prestations orales,  vous leur faites répondre au travail qu’ils avaient à faire . Vous prévenez qu’on continuera au  prochain cours si vous n’avez pas de temps et vous faites noter sur le cahier de texte , il faut qu’ils sachent qu’il est toujours utile de faire son travail et même de l’améliorer.

Ou vous leur rendez des copies si vous jugez que vous avez assez de temps et que vous êtes prêts pour un résumé des notes obtenues au devoir que vous rappelez bien.  Vous donnez bien les notes en prononçant bien chaque nom  et sur un rythme assez rapide.   Ils seront stupéfaits que vous les ayez ces copies et leurs notes… auxquelles ils tiennent tant et là vous aurez de bons débuts de cours pour cette rentrée.  Vous aurez bien noté toutes les notes sur votre carnet en double.  Vous faites une analyse des notes pour juger des niveaux de chacun et des améliorations à apporter ou des progrès réaliser à faire constater aussi. Il n’y a pas que l’échec qu’il faut mentionner. 

Voici un type de phrases de conversation devant la classe ... que vous avez répétée chez vous ou dans les transports à voix haute ou basse.

Moi, je vais vous dire ce que je lis : je lis « la comtesse Greffulhe  », l’ombre des Guermantes de Laure Hillerin qui a servi de modèle à la duchesse de Guermantes : de qui est le livre : à la recherche du Temps Perdu ? J’en profite pour relire Marcel Proust et le faire lire en extraits choisis que je choisis avec soin … on a alors une vision de la société au début du 20 ème siècle dans des châteaux ou en Normandie à Cabourg… ou ailleurs…qu’on définit. 

Usez des questions-réponses.

 La comtesse Greffulhe ( incarnée par un personnage :  la duchesse de Guermantes chez Marcel Proust ) était une femme ravissante, dont on a retrouvé les robes que faisaient des couturiers : pas de mode standardisée à l’époque, elle était mariée à un homme très riche, peu sympathique même si on pouvait croire au début qu’ils seraient heureux… Elle a permis à quantité de musiciens de se faire connaître , elle était une sorte de producteur avant la lettre. Elle a crée un Salon où se rencontraient les beaux esprits ou les esprits de son siècle le 20 ème siècle. Le début et la fin du 19 ème. On définira alors ce qu’étaient les Salons, sortes d’académies dirigées par des femmes riches et cultivées qui recevaient des gens de tous bords politiques ou de pensées et dont on parle dès le 18 ème siècle du temps de Voltaire. 

Je vous ai dit ce que je lisais en ce moment avec d’autres romans plus contemporains mais vous notez aussi les livres ou extraits de livres que vous avez lus en vacances ou pendant vos heures de lectures que vous devez avoir absolument dans votre semaine ou dans des semaines de vacances. Vous vous faites un carnet de lecture ou de livres dont vous avez entendus parler déjà. On ne peut pas tout lire mais faites parler de bons lecteurs qui vous entourent et prenez des notes. Parlez-en à vos élèves et donnez des titres de livres.

 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Pendant votre trajet : Passer en revue vos classes dans votre tête

Pendant votre trajet , soyez détendu c’est très important  et en même temps déroulez votre journée dans votre tête. 

La veille , vous avez fait une fiche pour le lendemain et chaque jour ainsi : vous les placerez dans une boite  avec l’année, le lycée,  les classes, les heures, les annonces importantes pour celles-ci. Vous la prenez avec vous et la remettez dans sa boite. 

Ayez bien en tête votre journée

A chaque journée : une fiche avec vos heures comme sur un agenda

Vos classes

Une visibilité évidente.  Les rendez-vous, visite au secrétariat, voir tel autre professeur ou la Direction parfois. Un conseil de classe, un rendez-vous de parent, un déjeuner dehors. 

Votre cours du jour, son début , un peu du contenu, cours,  texte, page, lignes .  

Fin des cours  à telle heure  moins 5 minutes avant pour donner travail ou dire qu’on a fini ce qu’on fera au prochain cours ou au retour des vacances : vous leur souhaitez de bonnes vacances. Là,  ils se diront que vous êtes sympathique. Soyez normaux dans vos rapports humains. Au retour vous leur parlerez de leurs vacances… Sachez être agréable et ferme. Après on travaille. Ils le sauront. Donnez en somme des conditions de travail satisfaisantes comme plus tard dans un bureau idéal. 

Donnez du  travail  pour le jour de la rentrée : un travail non noté (vous prévenez mais il doit être fait : vous interrogerez de toutes façons)  pour ce jour-là et un travail noté pour quelques jours après à recopier très proprement d’un travail réalisé pendant un moment de leurs vacances. Vous leur donnez une méthode de travail avec des jours et des heures de travail précis.  A chaque fois ou vous proposez une réflexion à noter sur cahier de texte absolument ou vous donnez un extrait de texte dans le livre . N’oubliez pas d’ici vendredi vacances de février de donner du travail suffisamment mais pas trop non plus en seconde, première, …  pour les journées du retour . Il  y a les autres matières … mais qu’ils fassent un travail agréable  (lecture, un court passage, compréhension, réponse à des questions) et rédaction d’un écrit (voir Facebook du jour) . 

Bien commencer votre cours, reformulez le début de chacun

Qu’ils sachent ce qu’ils vont faire. Vous leur rappelez gentiment.

Bien clore votre cours. Tout cours doit se terminer. Vous le dites !

Voir la gestion du temps dans mes astuces, minuter votre cours.

Il faut savoir partir, quitter ses élèves. 

Pour Telle classe vous vous dites dans votre tête pendant votre transport  : 

Ce que vous faites ce matin 

les méthodes que vous allez leur proposer .

Faites sortir à l’heure vos élèves.

Pas de punitions juste une remontrance et l’annonce au cas d’être sérieux au cours prochain sans colère à froid  . Voyez cet aspect avec la Direction. N’en faites pas à votre tête. Vous êtes dans une communauté de vie.  

Soyez donc toujours avant l’heure pour faire sortir  à l’heure . Vous noterez l’attitude et le nom de certains , vous ne retardez pas.  Si vous avez des rendez-vous avec des parents que ça ne traîne pas . Pas plus de 10 minutes  et on se dit au revoir. C’est à vous de dire au revoir. Pas de réunionnite aigue qui perd du temps des autres et soyez très aimable et rassurant en même temps dites ce que vous souhaitez du parent et écoutez ce qu’ils disent . Merci pour tous.

Vous avez une deuxième heure : telle autre classe vous la visualisez, vous remettez en route cette classe pour que tout se passe bien.

S’il y a une heure de battement entre deux cours profitez pour perfectionner un cours suivant et noter ce qui n’a pas été au précédent. Que ça ne recommence pas. Proposez vous des solutions mais pas de discours moral! ça ne passe pas. Intéressez tout de suite les élèves à votre cours sans maugréer… on repart à zéro d’un bon pied bon oeil. On tourne en dérision l’attitude d’un qui vous ennuie on n’y prête pas attention ou on rebondit… trouvez mais n’enfoncez pas en disant arrêtez ça ne marche pas… vous nommez la personne dans le silence et vous lui dites que penses tu de ce passage quitte à le faire relire. Vous le faites travailler!

 

Gérez     bien      votre       temps 

 Et   celui      de      vos       élèves

 

Soyez un professeur à l’heure. Ne retardez ni les autres professeurs, ni la vie familiale des parents de vos élèves. 

Pensez à ce que vous direz de façon précise .

Voyez qui vous interrogerez .

Comment vous  reprendrez l’élève dans sa formulation de réponse.

Faites bien l’exercice pour que vous n’ayez pas toujours raison et que vous alliez assez souvent dans le sens de l’élève…

Sachez rectifier délicatement la pensée d’un élève intimidé.

Essayez de trouver leurs centres d’intérêt pour qu’ils puissent faire un devoir sur un sujet de votre choix (un seul) afin qu’ils rédigent convenablement et bien pour les jours qui suivent la rentrée.

Prévoyez un seul sujet très précis et pas 3 au choix. Qu’ils écrivent une page ou plus bien écrite sur un aspect ou d’un texte ou d’un sujet libre donné par vous . Qu’ils s’expriment librement mais sous votre direction.

Ce devoir de vacances sera fait pour qu’ils rédigent  un aspect de leur vie hors scolarité   ils montreront la façon dont ils peuvent exprimer des souhaits,  ou parler de leurs loisirs, de  leurs occupations manuelles ou autres . Ils pourront évoquer  des rencontres et faire des analyses sociologiques précises . Il faut qu’ils s’expriment par écrit pourquoi ne pas faire écrire  une lettre de remerciement à une invitation avec les marques de la Lettre. Exercice utile s’il en est dans la vie de tous les jours.   Ils peuvent taper sur ordinateur et vous présenter une version imprimée avec leur nom et classe et qu’ils prennent un temps de correction de la phrase, qu’ils relisent pour l’orthographe, toutes les 10 lignes au moins très sérieusement .

Qu’ils notent au crayon dans la marge  le temps passé à la correction de leur copie, qu’ils en comprennent l’enjeu.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+