1er janvier 2017 : mes voeux pour mes lecteurs d’astucesdeprof.com

 

Je vous souhaite une bonne année 2017  tant sur le plan personnel que sur le plan professionnel.

Soyez heureux et ne vous laissez pas enfermer dans des pensées tristes . Demain tout ira mieux. Que la raison et le bon sens dominent votre pensée. 

Evoluez en douceur et prenez de la distance par rapport aux événements divers. N’écoutez pas en boucle les informations. Lisez un journal, écoutez une radio pour les informations ou les chansons françaises ou la musique classique française, allemande, italienne, anglaise, norvégienne, russe … . Sachez éteindre les écrans, sachez utiliser les ordinateurs mais lâchez-les aussi et allez dans la nature, et reprenez votre stylo ou votre crayon, votre pinceau, votre instrument de musique, vos instruments  d’artistes. 

 Prenez une distance, ne répondez jamais en réponse immédiate,  excepté pour des choses que vous faites bien  du quotidien en ayant toujours à l’esprit  les conséquences  de vos paroles . Pensez à l’émotivité des gens. Soyez respectueux de leurs sensibilités et soyez attentifs à eux. Mesurez toujours vos paroles de la  même façon qu’ils doivent mesurer les leurs pour ne pas vous blesser non plus. 

Vérifiez toujours vos informations et ne répondez pas en retour rapide à une annonce  pouvant créer le scandale ou  la calomnie .  

Prenez votre temps de réponse et ne suivez pas toujours un groupe d’un réseau social, n’acceptez pas non plus pour ami tout ami sur ces réseaux,  choisissez bien, sachez « supprimer » ou ne pas « ajouter » des « amis » qui dérangeraient votre ligne directrice : voyez si la ligne directrice de leur Facebook vous convient , sachez aussi  s’il est inactif car il ne servira à rien  et soyez prudents dans vos amitiés .  Soyez vous-mêmes dans vos opinions sans colère et sans haine. Apprenez à améliorer vos posts et vos photos et vos textes avec un souci de la forme et de l’orthographe à corriger au besoin. 

Attention à la pensée unique : c’est-à-dire celle qui suivrait un courant que vous ne vérifieriez pas  . Soyez tolérants cependant et à l’écoute pour remédier à des situations inadmissibles au 21 ème siècle.   Sachez hiérarchiser les priorités et votre rapport à l’argent. Dans la littérature étudiez ce rapport auprès de nos 3 principaux écrivains français  : chez Balzac, chez Zola, chez Hugo et vous aurez des réponses ainsi que sur d’autres sujets de société fondamentaux. 

Faites de la pédagogie à tout niveau, vous professeurs de Lettres et autres . Soyez respectueux et polis dans vos formulations. Pesez vos mots pour ne pas accroître les maux…de l’humanité du 21 ème siècle. 

Acceptez de vous faire aider. Donnez votre amour et recevez beaucoup des autres. Acceptez leur gentillesse à votre égard. 

Sachez être seul pour vous reposer . Sachez être à plusieurs pour partager vos idées et les défendre. 

Sachez ce que vous voulez et réalisez un bon nombre de vos projets. 

la mascotte d’astucesdeprof dessinée par mon développeur  Ivan Seissen 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Le Salon educatec-educatice du 16 au 18 novembre 2016

Le salon Educatec-educatice se tiendra du 16 au 18 novembre 2016 Porte de Versailles.

Vous avez pu être informés depuis un certain temps sur le facebook de mon site astucesdeprof.com et directement en notant sur google educatec-educatice.com 

Fixez  votre rendez-vous, prenez votre badge gratuit et préparez ce salon vous étant destiné à vous,  mes professeurs de lettres de tous niveaux en fonction des questions que vous vous posez afin  d’améliorer votre enseignement .  Vous  découvrirez de nouvelles facilités de gérer votre classe grâce aux technologies numériques . Vous trouverez des solutions à vos difficultés de mener mieux une classe, de l’intéresser grâce à des techniques numériques qu’ils connaissent mieux que vous, de les faire se documenter, et même de lire sur des livres numériques s’ils ont du mal à lire sur des manuels papiers!

Tout est bon pour vous et eux . Vous pouvez continuer en même temps de faire des cours de base intéressant avant de les faire travailler en groupe .  Vos bonnes anciennes façons de faire ne sont pas effacées d’un trait de crayon à cause de nouvelles technologies et apprenez à utiliser les deux.

Mon site astucesdeprof.com vous a montré ces double possibilités de l’écriture et du clavier numérique : voir mes articles et entrez le mot numérique et clavier sur rechercher sur le site. 

Vous pourrez envisager des cahiers de notes, des cahiers de textes, des livres numériques. Vous allez disposer de tous les outils numériques qui peuvent favoriser votre enseignement et les difficultés que peuvent rencontrer des élèves peuvent être résolues par les logiciels par exemple concernant l’orthographe.  Nous pouvons solutionner des difficultés pour ceux qui seraient très mauvais en orthographe. Ils se corrigeront eux-mêmes.  Je suis sûre de ces outils qui feront aimer le français dorénavant aux élèves qui  étaient persuadés d’être mauvais.

N’oubliez pas  de vous inscrire dès maintenant à des événements qui vous intéressent. Ils sont très demandés. Voici ceux du mercredi : allez sur le site educatec-educatice.com

prenez des documents auprès des éditeurs scolaires.

sur les stands : Bordas, Nathan, le Robert.

Hachette

et autres éditeurs scolaires qui vous correspondent dans votre discipline.

allez sur les stands  : le livrescolaire.fr qui ont des manuels papiers, et numériques concernant le collège et Le lycée n’a pas encore tous les outils numériques. la réforme ayant commencé par les petites classes mais certains aspects peuvent exister.

 INSCRIPTION AUX EVENEMENTS

MERCREDI 16 JEUDI 17 VENDREDI 18 NOVEMBRE BADGE

MERCREDI 16 NOVEMBRE

CONFÉRENCES

s’inscrire

MERCREDI 16 NOVEMBRE 201609H30 à 10H20Salle 1

Lycées: comment sont conduites les politiques éducatives dans les nouvelles régions ?

La fusion de régions a nécessité de coordonner des politiques éducatives sur de très grands territoires. La mobilisation des équipes a-t-elle été favorable aux politiques de…

s’inscrire

MERCREDI 16 NOVEMBRE 201610H30 à 11H20Salle 2

MICROSOFT – Minecraft et coding en classe: le b.a.-ba pour vous lancer

s’inscrire

MERCREDI 16 NOVEMBRE 201611H30 à 12H20Salle 2

CAFE PEDAGOGIQUE – Collaborer, une nouvelle culture professionnelle pour les enseignants ?

Comment le numérique aide-t-il les enseignants à collaborer ? Des fablabs au coworking, des communautés d’apprentissage à l’apprentissage par les pairs, comment évolue la…

s’inscrire

MERCREDI 16 NOVEMBRE 201611H30 à 13H00Salle 1

Table-ronde sur l’appel à projets e-FRAN et présentation de projets lauréats (organisée avec la Mission Monteil, la Caisse des dépôts et des consignations et le programme Investissement d’avenir du CGI)

  1. e-FRAN, une action structurante pour le numérique dans l’éducation par Jean-Marc Monteil 2. Focus sur 4 projets e-FRAN lauréats 3. Table ronde : « Associer…

s’inscrire

MERCREDI 16 NOVEMBRE 201614H00 à 14H50Salle 2

MICROSOFT – Collaborer en classe : les 5 trucs & astuces pour garder l’attention des élèves

s’inscrire

MERCREDI 16 NOVEMBRE 201614H15 à 15H00Salle 1

Plan numérique: Collectivités, rectorats, EPLE et entreprises, main dans la main pour une transformation éducative réussie

Annoncé en mai 2015 par le Président de la République et largement commenté depuis, le plan numérique pour l’éducation a donné lieu à un premier déploiement à la rentrée 2016….

s’inscrire

MERCREDI 16 NOVEMBRE 201615H00 à 15H50Salle 2

Lea.fr – VidéoLive :

Comment dynamiser vos classes autour de l’engagement citoyen ?

Amener des conférenciers, parmi les plus reconnus et les plus qualifiés, à pouvoir échanger sur l’engagement citoyen en direct avec les élèves sans limite géographique et en…

s’inscrire

MERCREDI 16 NOVEMBRE 201616H00 à 16H50Salle 2

Conférence de Synthèse de LUDOVIA sur EDUCATICE

Synthèse des travaux de la 13ème édition de l’Université d’été Ludovia « Présence, attention et engagement en classe avec le numérique» Cette conférence présentera les…

s’inscrire

MERCREDI 16 NOVEMBRE 201616H15 à 17H45Salle 1

MINISTERE DE L’EDUCATION L’éducation aux médias et à l’information (EMI) au service du parcours citoyen au cycle 3

L’EMI au service du parcours citoyen au cycle 3 #EMI A partir des témoignages de deux enseignants (1er et 2nd degré) on identifiera les axes de travail l concrets à mettre…

ATELIERS

s’inscrire

MERCREDI 16 NOVEMBRE 201614H30 à 17H30Salle Phénix A

Mondialisation de l’enseignement et des sciences

Conférence organisée par le ministère russe de l’Éducation

Pour Jeudi 17 novembre reportez vous au  programme educatec-educatice et inscrivez-vous à des conférences ou allez à des ateliers. N’hésitez pas à vous renseigner, à poser des questions aux éditeurs scolaires, aux fournisseurs de matériels et de logiciels

Au jour le jour… n’est-ce pas? Vous nous direz vos découvertes, les échanges sur les stands : n’hésitez pas à « communiquer ».

JEUDI 17 NOVEMBRE

CONFÉRENCES
s’inscrire
JEUDI 17 NOVEMBRE 2016 – 09H30 à 10H20 – Salle 1
Mutualisation des achats: une aubaine pour les collectivités et les industriels
Face aux enjeux d’une diffusion réussie du numérique dans les établissements scolaires, des collectivités se mobilisent pour faciliter la procédure d’acquisition au travers de…

s’inscrire
JEUDI 17 NOVEMBRE 2016 – 10H30 à 11H20 – Salle 2
ARUBA – Apprentissage Numérique, Mobilité & Sécurité
L’apprentissage numérique n’est pas une nouveauté dans le monde de l’éducation, il est même d’usage de parler d’apprentissage hybride. Mais cela apporte un certain nombre de…

s’inscrire
JEUDI 17 NOVEMBRE 2016 – 10H30 à 11H20 – Salle 1
MATCHWARE – Cycle 4 au collège : élaborer, en équipe, une progression pédagogique intégrant les enseignements complémentaires.
Un chef d’établissement de Collège vous présentera comment son équipe a pu : • définir une organisation des EPI grâce aux cartes mentales • prendre en…

s’inscrire
JEUDI 17 NOVEMBRE 2016 – 11H30 à 12H20 – Salle 1
EDUCAVOX – Comment le politique peut-il être en adéquation avec les problématiques numériques de l’éducation ?
Nouvelles formes de déploiement de gouvernance et de régulation, interventions de nouveaux acteurs, comment les territoires essaient-ils répondre aux enjeux économiques,…

s’inscrire
JEUDI 17 NOVEMBRE 2016 – 11H30 à 12H20 – Salle 2
SQOOL – Les EdTech à l’école, la France est-elle prête ? Maturité numérique et retours d’expériences, ou comment le numérique enrichit la pédagogie et contribue à transformer l’école
Marco Lopinto, Directeur du développement SQOOL, associé Unowhy Hervé de Colnet, Directeur de marché, secteur Public, Worldline Antoine Trillard, DSI, ville de Chelles Elise…

s’inscrire
JEUDI 17 NOVEMBRE 2016 – 14H00 à 14H50 – Salle 2
MICROSOFT-INTEL-ECONOCOM – Plan numérique pour l’Education : nouveautés, retours d’expérience et prochaines étapes
Du matériel Windows aux outils collaboratifs en passant par une offre de services complète et un accompagnement pédagogique, découvrez la proposition de Microsoft, Intel et…

s’inscrire
JEUDI 17 NOVEMBRE 2016 – 14H00 à 14H50 – Salle 1
AFDET – APROTECT – Apprendre pour l’industrie du futur
L’Afdet organise une conférence, en partenariat avec l’Aprotect (Association des directeurs délégués aux formations professionnelles et technologiques) le 17 novembre 2016…

s’inscrire
JEUDI 17 NOVEMBRE 2016 – 15H00 à 15H50 – Salle 2
MICROSOFT – Dyslexie, et alors ? Redonner confiance avec le numérique
Rendre le numérique et ses fonctionnalités accessibles aux personnes atteintes de handicaps physiques ou cognitifs est depuis longtemps l’un des engagements forts de Microsoft….

s’inscrire
JEUDI 17 NOVEMBRE 2016 – 16H00 à 16H50 – Salle 2
ACER – Le partage d’expérience au cœur de l’implantation des projets numériques au sein des établissements / Retour sur des projets numériques soutenus par ACER en 2016. Partage d’expérience.
Thème 1 : La continuité des infrastructures et des pratiques entre le CM2 et la 6éme Thème 2 : Enrichissement digital de l’offre des établissements privés : services…

ATELIERS
s’inscrire
JEUDI 17 NOVEMBRE 2016 – 14H00 à 15H30 – Salle Aquila A
Du bon usage des réseaux sociaux
Intervenants : Bâtonnier Francis LEC Avocat-conseil de la Fédération des Autonomes de Solidarité, Vincent Bouba, Responsable de commission juridique, membre du Bureau National…

s’inscrire
JEUDI 17 NOVEMBRE 2016 – 14H30 à 16H30 – Salle Phenix A
Le moral des IEN, IA, IPR. Qualité de vie au travail et épuisement professionnel
Intervenants : Patrick Roumagnac, Georges Fotinos, José Mario Horenstein

s’inscrire
JEUDI 17 NOVEMBRE 2016 – 15H00 à 16H00 – Salle Aquila B
Conférence sur la relation ados/parents et l’importance de pouvoir communiquer dans la famille.
Rencontre avec l’auteur Marc Desaubliaux à l’occasion de la sortie de son dernier roman Deux garçons sans histoire et avec les responsables de l’association d’aide aux jeunes Le…

VENDREDI 18 NOVEMBRE

CONFÉRENCES
s’inscrire
VENDREDI 18 NOVEMBRE 2016 – 09H30 à 10H20 – Salle 1
Ressources numériques : réforme, prise en charge par les collectivités et nouvelles offres du marché
La volonté de renouveler sur deux ans l’ensemble des manuels scolaires du CP à la 3e, dans le cadre de la réforme des programmes, constitue un chantier d’une ampleur inédite…

s’inscrire
VENDREDI 18 NOVEMBRE 2016 – 10H30 à 11H20 – Salle 1
CAFE PEDAGOGIQUE – Nouvelles ressources, nouvelle pédagogie ?
Quelle place et quel impact des ressources numériques dans la formation de enseignants et la fabrication des séquences d’enseignement ? Entre les nouvelles banques de ressources…

Quelle place et quel impact des ressources numériques dans la formation de enseignants et la fabrication des séquences d’enseignement ? Entre les nouvelles banques de ressources numériques et les ressources auto produites par les enseignants quelles pratiques se mettent en place ? Comment les enseignants apprennent-ils ? Quel impact sur le suivi des élèves et quel(s) modèle(s) d’enseignement et d’enseignant ?

Avec des enseignants, des chercheurs et des cadres de l’éducation nationale.

s’inscrire
VENDREDI 18 NOVEMBRE 2016 – 11H30 à 13H00 – Salle 1
CLEMI (Réseau Canopé) Centre pour l’éducation aux médias et à l’information – « Numérique et interdisciplinarité au collège : une nouvelle donne pour l’éducation aux médias et à l’information ?  »
Enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI), une chance pour le travail en équipe, un levier pour faire vivre l’éducation aux médias et à l’information (ÉMI). La…

s’inscrire
VENDREDI 18 NOVEMBRE 2016 – 16H00 à 16H50 – Salle 1
Le dialogue entre acteurs, clé de voute du succès de politiques volontaristes
Après la loi sur la refondation de l’école qui prévoyait un renforcement des liens entre le ministère, les collectivités et les EPLE, quel est aujourd’hui l’état du dialogue…
ATELIERS
s’inscrire
VENDREDI 18 NOVEMBRE 2016 – 09H30 à 13H00 – Salle Aquila A
Maltraitances sexuelles et la parentalité, dans le cadre de la formation continue des membres des associations
Débat organisé par le GNIES (Groupe National d’Information et d’Éducation Sexuelle)

s’inscrire
VENDREDI 18 NOVEMBRE 2016 – 09H30 à 11H30 – Salle Phénix A
Quelle politique européenne d’éducation par le sport pour quelle société ?
Conférence de William Gasparini, sociologue, professeur à l’Université de Strasbourg Débat organisé par l’Ufolep

s’inscrire
VENDREDI 18 NOVEMBRE 2016 – 11H30 à 13H00 – Salle Phénix A
Les bénéfices du jeu en extérieur à partir du dispositif de la « Boîte à jouer »
Conférence organisée par la Ligue de l’enseignement en partenariat avec le laboratoire EXPERICE de l’Université Paris 13 et l’association « Jouer pour vivre »

s’inscrire
VENDREDI 18 NOVEMBRE 2016 – 14H00 à 16H00 – Salle Carina
Les Youtubeurs bouleversent-ils l’enseignement ?
Table ronde organisée par la Ligue de l’enseignement avec Roland Lehoucq et les vidéastes des chaînes e-penser, C’est Une Autre Histoire, L’Originale, Miss Book, Dans Ton Corps,…

s’inscrire
VENDREDI 18 NOVEMBRE 2016 – 14H00 à 15H30 – Phénix A
L’entreprise à l’Ecole ? Des idées pour transmettre aux élèves la diversité du monde économique et les valeurs de l’ESS
Un atelier animé par Philippe Frémeaux, journaliste économique et éditorialiste au magazine économique « Alternatives économiques », en présence de représentants du Ministère de…

Je vous indique les intitulés des conférences car vous envisagerez ainsi la globalité de votre métier d’enseignants.

On pourra  bientôt regarder le nouveau portail  de Lettres du Ministère de l’Education Nationale : eduscol

Vous vous dites aussi que vous devez détecter les goûts, les aptitudes  de chacun de vos élèves et vous intéresser à son orientation. Il y a beaucoup d’aides sur l’orientation du jeune. C’est un aspect important de votre jugement sur un élève. J’ai pu rencontrer la personne de L’Onisep qui dirige tout ce portail d’orientation, lui même orientateur. Il faut absolument cerner nos élèves.  voyez mes articles ou le Facebook  de mon site sur des adresses de personnes qui orientent selon des méthodes canadiennes qui sont excellentes.

 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Horace : acte 4 scène 5 . Camille et Horace : Rome l’unique objet de mon ressentiment…

 La façon de régler un conflit est-elle de tirer au sort les représentants de chaque état ennemi? Le sort a choisi 3 frères de Rome contre 3 d’Albe or deux belles sœurs appartiennent aux deux familles : … par union ou par fiançailles. Sabine une Curiace est la femme d’un Horace et Camille une Horace aime Curiace que son frère vient de tuer dans la scène fameuse que je vous donne.

Dans Horace de Corneille ils sont 3 à représenter Rome et 3 à représenter Albe. Ainsi évitera-t-on une guerre impliquant deux armées avec des populations civiles martyres . Le vainqueur donnera l’état vainqueur, le vaincu de même sera l’état vaincu. Et seuls 6 hommes seront concernés au lieu d’un grand nombre de populations civiles et militaires . Une solution assez unique en son genre. Corneille l’a relatée en tragédie.

horace

le serment des Horaces de Jacques-Louis David 

Reportez vous au site de l’ina  pour voir une video de nos tragédies classiques. 

Camille la soeur d’Horace aime Curiace or Horace vient de  tuer Curiace l’amant (au sens de fiancé) de sa sœur.

Camille devrait honorer Horace en héros  puisqu’il est le vainqueur et qu’il a sauvé Rome.

Il est évident qu’elle ne le peut et Horace va se mettre dans une colère folle qui va le mener à tuer sa sœur ( c’est un fratricide) après qu’elle aura deshonoré Rome par cette tirade célèbre que l’on apprenait par cœur. Il n’y a donc jamais de bonne façon de faire la paix idéale c’est-à-dire sans morts… Dilemme cornélien ici encore qui se finit par la mort caractéristique dans la tragédie. Elle devait choisir Rome et point son amour… !

Et voilà la fameuse tirade dont les R roulent comme un roulement de tambours …à tel point qu’Horace ne va plus  supporter de les entendre. Ici vous ferez mettre en évidence l’anaphore répétée sur les 4 premiers vers : Rome, Rome, Rome, Rome . Vous jouerez sur ces Rom’ qui résonnent de plus en plus forts et qui ne se disent jamais sur le même ton et sur l’adjectif possessif : « ton » et « mon » qui va se généraliser à tout un pays l’Italie  et à deux mondes qui s’opposent l’Orient et L’Occident  comme nous les avons opposés en ce moment… entre le moyen Orient et L’Europe…. Rien n’est nouveau. Seules les apparences changent.

La tragédie ne fait toujours que commencer… mais là, de nos jours, elle est pervertie, barbare, lâche. Il n’y a pas de déclaration de guerre, on a été pris par la surprise et la  terreur et aucune pitié ne se fait sentir par l’ennemi  sur la mort par tuerie, sur les blessures horribles, mutilantes, douloureuses  qu’il engendre de façon honteuse,  sur des civiles non impliqués qui allaient bien la minute précédant l’acte terroriste. Horreur et Honte à eux. j’écris ce passage aux lendemains de l’acte terroriste perpétré à l’aéroport de Bruxelles et dans le métro de la sortie des instances européennes le 22 mars 2016. Le 13 novembre 2015 , Paris avait été atteinte au Bataclan et sur les terrasses de café du 10 ème arrondissement, avec une attaque déjouée au stade de France où des milliers de personnes étaient réunies , et aussi avant dans les bureaux du journal satirique Charlie hebdo où des journalistes et du personnel ont été tués dans leur travail . L’Europe et les pays en voie de démocratie et de liberté sont donc ciblés, objets de leurs jalousies et de leurs haines. Que leurs coeurs s’ouvrent et comprennent…qu’il faut arrêter…leurs violences. Paix. Silence. Arrêtez. Stop.

Revenons à  Corneille : 4 notions étaient essentielles et présentes par 2  : Devoir et Vertu  : la vertu c’était le courage et l’Honneur et l’Amour. Nous sommes exactement à l’opposé dans le terrorisme. C’est le refus des Valeurs.  C’est le refus du face à face, et le refus de langage médiateur. Camille par contre est comme l’une de ces terroristes, elle déteste Rome puisqu’on lui a tué l’homme qu’elle aime et veut se venger en faisant s’unir l’Orient et L’Occident contre Rome que son frère a défendue! la réaction d’Horace va donc être fatale . Il ne peut plus entendre sa soeur. 

Camille

Rome l’unique objet de mon ressentiment !

Rome à qui vient ton bras d’immoler mon amant !

Rome qui t’a vu naître et que ton cœur adore !

Rome enfin que je hais parce qu’elle t’honore !

Puissent tous ces voisins ensemble conjurés

Saper ses fondements encore mal assurés !

Et , si ce n’est assez de toute l’Italie,

Que l’Orient contre elle à l’Occident s’allie ;

Que cent peuples unis des bouts de l’univers

Passent pour la détruire et les monts et les mers !

Qu’elle-même sur soi renverse ses murailles

Et de ses propres mains déchire ses entrailles 

Que le courroux du ciel allumé par mes vœux

Fasse pleuvoir sur elle un déluge de feux.

Puissé-je de mes yeux y voir tomber ce foudre ,

Voir ses maisons en cendres et tes lauriers en poudre,

Voir le dernier Romain à son dernier soupir,

Moi seule en être cause,  et mourir de plaisir.

 

Horace, mettant l’épée à la main, et poursuivant sa sœur qui s’enfuit .

C’est trop, ma patience à la raison fait place ;

Va dedans les enfers plaindre ton Curiace.

Camille, blessée, derrière le théâtre.

Ah ! traître

Horace

Ainsi reçoive un châtiment soudain

Quiconque ose pleurer un ennemi romain.

 

Versification :

On comptera 2 syllabes pour pati (passi-) ence

Et pour Curi-ace : cela s’appelle une diérèse

Lorsqu’il y a 2 voyelles on peut dédoubler ou compter une syllabe

Si c’est un alexandrin ici vous dédoubler la voyelle.

Entre Camille et Horace, l’alexandrin existe bien sur les 2 personnes

Camille 2 syllabes (traitre, le e muet à la fin de la ligne) le vers continuant avec Horace

Avec Horace : il prononce son vers sur 10 syllabes. Vous voyez alors toujours si le E est muet à l’intérieur d’un vers et qu’il compte à la fin de celui-ci. Soyez toujours logique dans la versification classique : partez du mètre voulu par l’auteur et corrigez vous selon que l’on prononce ou pas telle voyelle.

 

Cette tirade peut être un modèle d’écriture en poème classique ou en poème libre sur les événements actuels tragiques pour certains élèves qui seraient amenés à écrire sur ces événements. Vous jugez de la parution mais elle permettra à certains de s’exprimer par écrit , peut être pas tous. Mais vous serez surpris de leur production  que l’on ne soupçonnait pas et de leur façon de s’exprimer si bien à cette occasion . Vous pouvez éventuellement faire lire tout haut un texte réussi. Que la lecture soit bien faite par quelqu’un qui lit bien. Vous pouvez mettre un avis favorable qui pourrait augmenter la note d’un élève lors de la fin de trimestre.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Le Salon Educatec-Educatice du 9 au 11 mars 2016 – Porte de Versailles

Le Salon Educatec- Educatice tant attendu par le monde enseignant va bien se tenir les 9 au 11 mars 2016 soit dans un mois.

voir facebook du site ce 4 février 2016.

Il avait été reporté après les événements meurtriers du 13 novembre 2015 qui ont endeuillé Paris et la France.

Vous vous reportez à mon article  du 10  novembre 2015 : sur la Préparation à  votre visite au   Salon Educatec Educatice . Notez : Educatec-Educatice

Les procédés pour s’inscrire  à nouveau ont lieu depuis quelques jours. Prenez vos badges.  j’ai répondu déjà à leurs messages. Soyez bien présents  vous tous, enseignants ou appartenant à la Direction d’Ecoles , des personnels administratifs  de l’Education.  Tant de façons d’envisager la pédagogie sont remises en cause grâce aux nouvelles technologies qui nous sont une aide indispensable : créations de logiciels, de sites … Préparez votre salon encore mieux avec l’expérience que vous avez acquise ces derniers mois  et vous aurez les réponses  à vos questions.  Le salon va vous les apporter.

Si vous ne mettez pas tout de suite en application des nouveaux supports pédagogiques, vous devez vous mettre bien au courant.

Inscrivez vous d’avance à des conférences ou au moins à une car elles sont prisées. Ce salon est indispensable et vous permettra de devenir un professionnel de l’enseignement. Il faut de plus en plus considérer notre métier de façon professionnelle pour faire réussir nos élèves. Nous avons un challenge à devenir d’excellents professeurs.

 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Verlaine, Hugo, Musset : des textes à lire et à apprendre

Voici pour nos professeurs de lettres de seconde, première bac de français  et pour nos autres lecteurs des textes connus  que l’on peut  lire à l’occasion ou  apprendre par coeur . 

Relisez le  Mode d’emploi après avoir inscrit ces mots sur rechercher sur  mon site astucesdeprof.com –   Cliquez dans l’article. 

Voici des passages bien connus de nos poètes : Verlaine, Hugo, Musset  que nous aimons.

 

Verlaine

Poète dont les vers sont d’une extrême musicalité. Dans son Art poétique, Il crée le vers impair ( 5 ou 9 pieds ou syllabes)

De la musique avant toute chose,

Et pour cela préfère l’Impair,

De la musique encore et toujours !

Voici le très célèbre poème de Verlaine que l’on se doit de savoir par coeur ou de lire parfaitement extrait de Romances sans paroles  : Ariettes Oubliées

 

Il pleure dans mon cœur

Comme il pleut sur la ville

Quelle est cette langueur

Qui pénètre mon cœur ?

O bruit doux de la pluie

Par terre et sur les toits !

Pour un cœur qui s’ennuie,

O le chant de la pluie !

Il pleure sans raison

Dans ce cœur qui s’écoeure,

Quoi ! nulle trahison ?

Ce deuil est sans raison.

C’est bien la pire peine

De ne savoir pourquoi,

Sans amour et sans haine

Mon cœur a tant de peine.

 

Vous pouvez lire ou faire apprendre quelques vers (de 10 à 20 ou plus selon les élèves) que vous choisirez après les drames vécus à Paris par tant de familles de jeunes gens disparus et tant de blessés au Bataclan et dans les restaurants … Victor Hugo, toujours lui, est le poète qui se lève. Faites écrire en vers pour ceux qui le souhaitent des textes personnels sur la Jeunesse brisée, sur la Vie, sur la Mort, sur l’espoir ou l’Espérance à retrouver. Victor Hugo a écrit Stella (l’étoile en latin) poème repris en partie.

Il aura été notre grand écrivain ayant une œuvre énorme, lui qui aura connu les révolutions et la guerre. Il écrira des oeuvres appartenant à  tous les genres : poésie, roman, théâtre… dont on a tiré des films. Ses idées seront toutes reprises :  celles sur la peine de mort  abolie en 1981 et ses combats continuent encore concernant la Justice et les réalités indicibles de la  Prison. Lisons Victor Hugo. Reportez-vous à l’article sur lui à noter sur » rechercher sur mon site ».

Nous pouvons toujours trouver un passage de Victor Hugo qui corresponde à un aspect de notre humanité deux siècles après. Il faut avancer, il est une force qui va. Relevons les mots, les images  qui nous évoquent notre situation présente.

 

Victor  Hugo

Stella

Je m’étais endormi la nuit près de la grève

Un vent frais m’éveilla, je sortis de mon rêve

J’ouvris les yeux, je vis l’étoile du matin.

Elle resplendissait au fond du ciel lointain

Dans une blancheur molle, infinie et charmante,

Aquilon, s’enfuyait emportant la tourmente

L’astre éclatant changeait la nuée en duvet,

C’était une clarté qui pensait, qui vivait

Elle apaisait l’écueil où la vague déferle.

J ‘entendis une voix qui venait de l’étoile

Et qui disait : – je suis l’astre qui vient d’abord

Je suis celle qu’on croit dans la tombe et qui sort.

J’ai lui sur le Sina, j’ai lui sur le Taygète ;

Je suis le caillou d’or et de feu que Dieu jette,

Comme avec une fronde, au front noir de la nuit.

Je suis ce qui renait quand un monde est détruit.

O nations ! je suis la Poésie ardente.

J’ai brillé sur Moïse et j’ai brillé sur Dante.

Le lion océan est amoureux de moi.

J’arrive .Levez-vous, vertu, courage, foi !

Penseurs, esprits, montez sur la tour, sentinelles !

Paupières, ouvrez-vous ! allumez-vous, prunelles !

Terre, émeus le sillon ; vie, éveille le bruit ;

Debout vous qui dormez ! – car celui qui me suit,

Car celui qui m’envoie en avant la première,

C’est l’ange Liberté, c’est le géant Lumière !

 

Le Sina : le Sinaï pour inspirer Moïse le Prophète

Le Taygète : pour inspirer Lycurgue , législateur de Sparte

Extrait des Chatiments VI,15

 

 

Musset

La nuit de décembre

 

Du temps que j’étais écolier,

Je restais un soir à veiller

Dans notre salle solitaire.

Devant ma table vint s’asseoir

Un pauvre enfant vêtu de noir,

Qui me ressemblait comme un frère.

 

Son visage était triste et beau,

A la lueur de mon flambeau,

Dans mon livre ouvert il vint lire

Il pencha son front sur ma main,

Et resta jusqu’au lendemain,

Pensif, avec un doux sourire.

 

Comme j’allais avoir quinze ans,

Je marchais un jour, à pas lents,

Dans un bois, sur une bruyère.

Au pied d’un arbre vint s’asseoir

Un jeune homme vêtu de noir,

Qui me ressemblait comme un frère.

 

Je lui demandai mon chemin ;

Il tenait un luth d’une main,

De l’autre un bouquet d’églantine.

Il me fit un salut d’ami

Et, se détournant à demi,

Me montra du doigt la colline.

 

A l’âge ou l’on croit à l’amour ,

J’étais seul dans ma chambre un jour,

Pleurant ma première misère.

Au coin de mon feu vint s’asseoir

Un étranger vêtu de noir,

Qui me ressemblait comme un frère.

 

Il était morne et soucieux ;

D’une main il montrait les cieux,

Et de l’autre il tenait un glaive.

De ma peine il semblait souffrir,

Mais il ne poussa qu’un soupir,

Et s’évanouit comme un rêve.

 

 

Je m’en suis si bien souvenu,

Que je l’ai toujours reconnu

A tous les instants de ma vie.

C’est une étrange vision

Et cependant ange ou démon,

J’ai vu partout cette ombre amie.

 

…/ …

 

Partout où j’ai voulu dormir,

Partout où j’ai voulu mourir

Partout où j’ai touché la terre

Sur ma route est venu s’asseoir

Un malheureux vêtu de noir,

Qui me ressemblait comme un frère

 

Qui donc es-tu spectre de ma jeunesse

Pèlerin que rien n’a lassé ?

Dis-moi pourquoi je te trouve sans cesse

Assis dans l’ombre où j’ai passé

Qui donc es tu, visiteur solitaire,

Hôte assidu de mes douleurs ,

Qu’as-tu donc fait pour me suivre sur terre ?

Qui donc es-tu, qui donc es-tu, mon frère

Qui n’apparait qu’au jour des pleurs ?

 

Il répondra

Ami, Je suis la Solitude.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Les Prix littéraires. Lire nos auteurs actuels selon nos goûts

Vous pouvez relire nos grands  poèmes et pourquoi pas les citer à vos élèves .  Notez sur rechercher sur le site : textes à apprendre –  vous cliquez 2 fois. Vous choisissez votre série de 3 textes. Cliquez dans le titre choisi. Vous retrouverez Le Lac de Lamartine, des poèmes de  Verlaine, de Ronsard …

Ils sont dans la vitrine de vos librairies les livres qui ont obtenu les Prix littéraires prestigieux et ceux dont on a parlé pour la rentrée littéraire. Notez-les chaque année. Ce sont des auteurs du 21ème siècle attachants et de talent que vous allez pouvoir lire si ce n’est déjà fait . Vous regarderez aussi les nombreux auteurs de livres que votre libraire vous suggérera selon vos goûts. Aménagez-vous toujours un temps de lecture dans la semaine ou en congé scolaire d’un livre actuel que vous avez choisi de façon agréable en dehors des livres du programme dont vous relisez des passages pour vos cours. En tant que professeur de Lettres,  Il faut que vous soyez un peu au courant des nouveautés et des auteurs ou au moins pouvoir en parler. Notez le mot Libraires sur « rechercher sur le site  » correspondant à mon article sur  » Vous et vos libraires : vos adresses indispensables ».

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Le salon Educatec-Educatice 2015 de la Porte de Versailles n’a pas lieu.

Avis important sur les reports des Salons  après les attentats meurtriers du 13 novembre 2015 à Paris par mesure de sécurité . 

Après les graves évènements du 13 novembre dernier, le salon Educatec-Educatice 2015 est reporté aux 9,10 et 11 mars 2016 à Paris, Porte de Versailles – Hall 2.1

Le Salon Educatec-Educatice dont je vous ai fait un article détaillé auquel vous pouvez vous reporter et  qui  devait se tenir  au Parc des Expositions de la  Porte de Versailles à Paris 15ème du 18 novembre au 20 novembre  2015  (avec ceux de l’Education  du 19 au 22 novembre 2015)  est reporté à une date ultérieure. 

Se reporter sur internet pour chaque Salon qui  dans d’autres secteurs que l’éducation ont bien lieu . Se renseigner directement ou sur internet au cas par cas. 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Les Salons Educatec-Educatice et de l’Education 2015 : de leur préparation

Avis Important

Le salon Educatec-Educatice ne se tiendra pas du 18 au 20 novembre 2015 ainsi que les autres salons sur l’Education. : se reporter aux informations sur chacun sur internet. 

Ils sont reportés à une date ultérieure vus les attentats meurtriers du 13 novembre à Paris dans divers lieux  faisant 129 morts et 382 blessés essentiellement des jeunes hommes et femmes qui se distrayaient ce soir-là à Paris au Bataclan et sur d’autres terrasses et lieux de Paris. Le stade de France à St Denis était une cible pour un match : France Allemagne avec la présence du Président de la République François Hollande.

Comme l’an passé le salon Educatec-Educatice se tiendra au parc des Expositions de la Porte de  Versailles. (métro Porte de Versailles)   les mercredi 18, jeudi 19,vendredi  20 novembre 2015.

C’est le salon professionnel pour les Professeurs ou  les Directeurs d’école. Voyez ce moment comme un moment professionnel et privilégié de mise à votre portée d’outils numériques pédagogiques et de découvertes. Vous pouvez même participer par la suite à la préparation d’outils pédagogiques  : livres numériques ou autres supports pédagogiques. Suivez des conférences. Vous trouverez bien un jour sur les 3. Tâchez d’y aller absolument avec d’autres professeurs. Prenez le temps ou si cela se trouve c’est prévu dans votre lycée. Allez au devant. Allez à des conférences, inscrivez-vous au besoin. 

Vous pouvez aller sur le site Educatec-Educatice et demander un badge d’entrée.

J’y serai de façon individuelle étant créatrice d’un site de formation de professeur de Lettres seconde, première, bac de français. j’ ai 23 000 vues à ce jour  pour  le site astucesdeprof.com étant  vraiment ouvert depuis avril 2015 même s’il existait depuis 2014 sous une forme plus sobre . Reportez-vous à A propos, et à Mode d’emploi.   Il contient 86 articles à ce jour . Je vous ferai un résumé de ce salon.

Vous trouverez  au Salon Educatec-Educatice  tous les logiciels de pédagogie numérique et les livres numériques des grands éditeurs scolaires : Bordas, Hachette, Hatier entre autres. Allez à la découverte. Prenez des documentations même si vous n’appliquez pas encore les méthodes ou que vous ne vous serviez pas encore des moyens vraiment adaptés à notre époque. Nous sommes au siècle du développement numérique, véritable révolution depuis  l’Imprimerie.  C’est pourquoi moi-même j’ai crée ce site de formation par internet.

Voyez les cahiers de textes numériques, voyez les carnets de notes (pour les moyennes)  cela va vous gagner un temps fou. A défaut de vous rendre sur le salon ces jours-ci,  documentez-vous sur Google en entrant les mots : numérique ou les noms des éditeurs ci-dessus. Votre pédagogie peut s’en trouver transformée. 

Préparez votre visite avec les informations que vous avez sur les exposants. Allez précisément chez des éditeurs et préparez vos demandes suivant vos classes.

Prenez de la documentation mais juste ce qu’il faut et sachez la proposer à d’autres enseignants de votre lycée au besoin.

Allez sur certains stands : ceux des éditeurs scolaires, ceux des dictionnaires, ceux d’outils pédagogiques adaptés à vos niveaux de classes. 

Je vous conseille s’il existe cette année encore   d’aller à  : » une réalisation de rue des écoles «  « réviser son bac avec le Monde ». C’est un cahier que l’on peut acheter en kiosque vers le mois de mai, recueil  qui couvre le programme de Français 1re, toutes séries. Il est très complet et peut vous aider en vous donnant des textes précis rédigés. C’est vraiment bien. Vous aurez vos objets d’études ou des objets d’études pour une autre année.

Vous aurez des documentations sur la pédagogie et le numérique, sur les livres numériques, sur des applications selon les niveaux de classe. Tout existe mais il faut que vous soyez à l’aise avec ces applications. Utilisez peu à peu les moyens numériques. On peut faire un journal de classe : regardez c’est passionnant, on peut savoir faire s’informer des élèves sur des sites

En même temps se tiendra le Salon Européen de l’Etudiant et le Salon de l’Education là côté élèves du 19 au 22 novembre couvrant la fin de la semaine, démarrant un jour plus tard que Educatec-Educatice  . Prenez le temps d’y passer aussi pour voir les orientations de vos lycéens. Voir les sites internet. 

Si vous emmenez des élèves aux salons qui leur sont destinés, préparez ce salon sur un carnet avec des N° de stands regroupés et précis et utiles. La 1ère année, on ne sait trop faire visiter un salon : cela s’apprend.

Demandez à l’accueil et demandez les sujets qui sont les vôtres .   Faites une liste de quelques exposants très précis  tâchez de prendre rendez-vous : dirigez-vous vers leur stand en regroupant ceux qui sont dans les mêmes espaces. Ayez une vue d’ensemble, prenez le catalogue et avant le salon expliquez aux élèves les emplacements des stands où vous les ferez aller avec lettres et chiffres ex: un stand peut être à C33, un autre à E 15   un autre en coin d’allée avec 2 références  comme dans une course au trésor! Initiez-les à repérer et à regrouper leurs visites. On peut faire des kilomètres, évitez cela, regroupez vos stands : limitez-vous aux sujets qui peuvent être les vôtres : orientation . 

Faites leur préparer les questions qu’ils poseront sur tel stand. Trop d’élèves sont à traîner lamentablement et à s’asseoir et ils n’en ont tiré aucun bénéfice. Limitez les stands et adressez-vous la veille à des intervenants pour que certains élèves posent de bonnes questions pour avoir de bonnes réponses. Ayez donc un moment bien à vous sur chacun des stands. Cela sera mieux aussi pour ceux qui vous recevront. Ils s’occuperont alors bien de votre groupe d’élèves ou de lycéens ou d’étudiants. 

Il faut cibler les stands. Rassemblez à tel moment les jeunes dans tel espace (Lettre et Chiffre pour la situation du stand ce n’est pas compliqué!  ils sauront très bien faire les regroupements et voir les sujets qui sont les leurs). Vous leur ferez réserver à l’accueil un espace où ils peuvent aller, un autre où ils peuvent se retrouver si vous les perdez… à des heures précises . Un salon se prépare au moins sur un cours ou deux cours pendant 20 minutes d’un cours ou de 2 cours sur leurs carnets qu’ils prendront et sur lequel ils prendront des notes lors du  salon.   On vous reçoit, suivez les directives,  ménagez un moment pour le repas si vous y restez à ce moment ce qui  peut être sympathique. Repérez les espaces de petites restaurations. Motivez vos élèves en connaissant, en ayant repéré sur le catalogue ce qui les intéresse, et préparez plus avec 2 élèves délégués  Ne vous perdez pas, regroupez-vous quand même et arrangez-vous pour que vous et 2 élèves soient bien au courant des endroits où vous allez et réunissent les autres au besoin. Ayez 2 heures possibles ponctuelles de rendez-vous à ces endroits bien ciblés qu’ils auront noté avec l’heure de rendez-vous ou de sortie définitive.   Il y a des zones d’accueil, il y a le service Presse. Servez-vous de tout cela en anticipant par mail ou par une visite avant celle avec vos élèves.

 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Bérénice et le Prix Médicis de Nathalie Azoulai

Texte de Bérénice à vous refaire apprécier alors que Nathalie Azoulai a écrit un livre «  Titus n’aimait pas Bérénice » qui vient d’obtenir le Prix Médicis.

Or dans la pièce de Racine, je vous jure que Titus aime Bérénice mais c’est vrai que c’était « avant la mort de son père » et dans celle de Corneille « Titus et Bérénice » aussi. Donc Nathalie Azoulai est vraiment osée de nous dire le contraire. Je vais devoir lui répondre à sa question moi qui étais persuadée qu’ils s’aimaient mais qui commence à avoir des doutes…Je ne serai pas la seule.  En tout cas j’ai commencé à le lire . Le début est surprenant. Je vous le conseille vivement. Elle prend en somme la voix de Racine, elle l’analyse au présent de façon intime et faisant comprendre la versification de l’auteur, nous rendant sa musique, sa tendresse. Son approche de l’auteur nous le rend proche. Nous comprenons sa vie d’orphelin en somme à Port Royal mais il y avait des cousins. Il est chez lui. Il n’a rien vu d’autre et il faut qu’il aille à la Cour par un cousin pour réaliser sa vocation car à Port Royal il a étudié, a été un excellent élève, a commencé d’écrire, de versifier de façon unique et l’auteur nous fait comprendre cette vocation de tragédien exceptionnelle maniant la poésie de façon exceptionnelle. La façon d’approcher Racine est étonnante par Nathalie Azoulai. C’est une confession, un murmure. Grâce à son étude sur Racine nous nous disons véritablement qu’il ne faut pas abandonner l’apprentissage du latin et même du grec pour ceux qui le souhaitent et qu’il faut continuer de pourvoir en professeurs de lettres classiques sinon nous n’aurons plus de relais.

Bérénice dans la tragédie de Racine est reine de Judée et à la mort de Vespasien son père, Titus doit s’interdire d’épouser une reine d’un pays autre que Romain ou opposé à Rome. A l’époque, il fallait épouser une femme dont le pays  soit compatible avec votre royaume et à votre façon de régner. Vous ne pouviez épouser une femme d’un pays qui ne plaisait pas à votre propre pays.

Avant Georges VI, Edouard VIII a abdiqué le 11 décembre 1936 (après un règne d’un an) par amour pour Wallis Simpson. Dans l’Histoire, il y a des cas de mariages d’amour impossibles royaux ou princiers d’où le nombre de tragédies sur ce thème de l’amour impossible. 

Voici la tristesse de Bérénice alors qu’ils se sont aimés tout le temps que Vespasien vivait. Elle trouve faible et lâche surtout Titus qui dit : » il ne s’agit plus de vivre il faut régner ». Aucun amour n’est presque interdit dans nos républiques et nos royaumes. On ne comprend plus ces amours impossibles mais ils ont pu être le sujet de grandes tragédies tant les obstacles étaient insurmontables et il n’était pas question de les outrepasser. Là on est chez Racine, Titus ne se pose pas le problème il doit régner au détriment de son amour pour Bérénice. Quand elle partira elle ne pourra plus jamais le revoir. Les distances les séparant. Les retours en bateau étaient impossibles. Quand on allait dans un pays il fallait y rester. Les moyens de communication rapides ont changé ce rapport aux amours sans retour, qui ont fait le fond de nos tragédies antiques et classiques. Les amours interdits, impossibles ont donc été des sujets de tragédie extraordinaires et qu’on ne comprend presque plus au 21 ème siècle même si des distances peuvent quand même nous séparer de celui ou de celle que l’on aime. Presque rien n’est impossible avec l’avion  mais il faut toujours sacrifier l’un à certains moments pour pouvoir s’aimer quand on aime quelqu’un qui vous est étranger ou lointain .

Et bien ! régnez, cruel : contentez votre gloire :

Je ne dispute plus. J’attendais, pour vous croire,

Que cette même bouche, après mille serments

D’un amour qui devait unir tous nos moments.

Cette bouche à mes yeux s’avouant infidèle,

M’ordonnât elle-même une absence éternelle.

Moi-même j’ai voulu vous entendre en ce lieu.

Je n’écoute plus rien, et pour jamais : adieu.

Pour jamais ! Ah ! Seigneur, songez-vous en vous-même

Combien ce mot cruel est affreux quand on aime ?

Dans un mois, dans un an, comment souffrirons-nous

Seigneur, que tant de mers me séparent de vous ?

Que le jour recommence, et que le jour finisse,

Sans que jamais Titus puisse voir Bérénice,

Sans que de tout le jour je puisse voir Titus ?

L’ingrat , de mon départ consolé par avance,

Daignera-t-il compter les jours de mon absence ?

Ces jours si longs pour moi lui sembleront trop courts.

 

Proposez toujours au moment de donner le travail, donnez bien les possibilités de voir des pièces classiques.  Vous donnez les références, les dates de façon précise. Il est bon pour vos élèves de voir les pièces. Pensez-y. A Paris, mon site est parisien : je donne ce que je connais.  Vous regardez dans Pariscope  ou autre journal les différents petits théâtres qui donnent les classiques régulièrement et de très bonne façon ainsi que dans des théâtres plus grands. N’oubliez pas de leur fournir ces informations liées à votre cours. Regardez au moins le programme de la Comédie Française, du Lucernaire 53 rue Notre-Dame-des-Champs (6è)métro Vavin ou Notre-Dame-des-Champs : on joue le médecin malgré lui et le neveu de Rameau jusqu’au 10 novembre,  puis suivez les programmes  ,

du TNO théâtre du Nord-Ouest, 13 rue du Fg Montmartre (9ème) métro Grands Boulevards: www.theatredunordouest.com   on peut voir Mithridate de Racine la semaine du 11 novembre et suivante , Athalie, le 8 novembre, Les Plaideurs, Esther, la Thébaïde . Dans chaque théâtre on fait un très bon accueil aux écoles sinon à vos élèves individuellement à condition qu’ils réservent bien à temps. Qu’ils n’arrivent pas au dernier moment sauf exception. Ils peuvent aller à ces spectacles grâce aux sites internet : prix réduits. Bien prévoir les jours, les heures. Là réservez vite : ce sont les semaines où on joue les classiques. 

au théo théâtre , 20 rue théodore Deck  (niveau du 206 de la rue Croix Nivert métro Convention) on joue Musset  Feydeau. Molière : le misanthrope. 

au théâtre 14Jean- Marie Serreau : l’école des femmes de Molière 

les programmes changent beaucoup. Ne pas manquer un spectacle . Les spectacles « tournent ». et changent. 

 de l’espace Marais, 22 rue Beautrillis (4è) Métro St Paul, www.espacemarais.com qui joue DomJuan, l’avare, les fourberies de Scapin, le bourgeois gentilhomme de Molière, le Cid de Corneille

Le joli théâtre du Ranelagh 5 rue des Vignes (16è)métro La Muette, Passy ou RER C1-3 : Boulainvilliers  : Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand  et d’autres sur Paris et en province ou en banlieue. 

Parfois aussi au théâtre du Lucernaire et dans de petits théâtres du 15 ème arrondissement avec de jeunes comédiens de talents. Notez ces petits théâtres et entraînez vos amis. Relevez les dans l’officiel du spectacle.

En Province, profitez de toutes les opportunités et voyez avec les théâtres. Vous pourrez noter sur facebook du site vos spectacles dans les villes de France et dans des théâtres francophones concernant les pièces classiques françaises.

Vous regarderez sur facebook du site astucesdeprof.com  au besoin. Le théâtre de Pézenas propose des classiques, d’autres théâtres aussi. Que vos élèves voient au moins une pièce par an sinon plus ou alors à la télévision : vous donnez les programmes. 

En 2017 vous regarderez les théâtres où on a pu donner Bérénice et d’autres pièces dites du répertoire classique. A Paris des théâtres que je vous ai nommés en donnent régulièrement de ces pièces naturellement avec la Comédie Française qui se doit de les diffuser ainsi que des pièces actuelles.

Actuellement vous avez des pièces à Versailles grâce au Mois Molière.

 

 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Le cours d’1 heure. Pédagogie active pour le cours de 2 heures.

Pour 1 heure de cours en Lycée, vous aurez de 30 à  45 minutes effectives de cours sur les 55 minutes prévues .  Ne mettez jamais en retard vos élèves à la fin s’ils doivent aller dans d’autres  salles ou si vous devez quitter leurs classes  . On appréciera votre ponctualité. C’est à vous de décider quand on arrête le cours et vous le dites tout simplement : «  Nous avons terminé pour aujourd’hui. Nous reprendrons tel jour. Rangez vos affaires ou fermez vos cahiers!  » . Des ordres simples mais des ordres. 

En Lycée, en Bac +2, en Fac : les cours durent souvent 2 ou 3 heures  dans des grandes classes qu’il faut préparer soigneusement en plaçant des moments intéressants de cours ou de travail de groupe. Le temps de s’installer : calculez le temps , de reprendre certains aspects du cours précédent , de s’occuper de ses élèves.

Au collège, l’heure de français est d’une heure et en lycée de1 h et de  2 heures. Quand on a 2 heures, on fait une « récréation », une pause de 5 minutes ou un peu plus .  L’heure est calculée en général de 55 minutes selon les niveaux de classe  : ayez donc toujours à l’esprit le schéma suivant avec votre temps réel de cours qui se réduit à 45 minutes ou moins . Vous êtes libre. Il y aura quelques moments de vie de classe ou d’observations sur la classe.  Il faut toujours s’en tenir au cours  et avoir cependant un petit temps de vie de classe mais que l’on sait limiter et gérer à force de pratique. Un cours d1 heure ne se gère donc pas de la même façon précise qu’un cours de 2 heures ou de plus . 

L’accueil  : Vous regardez l’ensemble des élèves qui sont entrés ou qui entrent, vous leur dites parfois d’aller plus vite.  On balaie du regard agréablement au milieu puis de gauche à droite  et de façon détendue les uns et les autres en insistant sur certains , soyez humains.  On dit:   Bonjour soit en  plusieurs fois, selon les groupes d’arrivants,  soit on attend la fin de leur installation pour dire bonjour à l’ensemble de la classe. Ils restent debout et c’est vous qui leur dites de s’asseoir. Ils s’installent , on peut commencer par le côté pratique du cours.  Vous dites  les pages des textes et vous rappelez les cahiers dont on a besoin : il faut être précis .  On peut détendre un peu l’entrée avec une phrase de la Vie (notre vie ou vie de l’école ou par un  événement culturel)   et avoir des phrases sur un événement dans l’école .  Il  faut signaler toujours un événement important dans l’école : ne pas se taire et savoir commencer le cours  après avoir apaisé les esprits. Il faut faire cours sauf exception ne serait-ce que pour se détourner de  tristes pensées . On doit se mettre au travail et continuer de travailler et se tourner vers une activité très précise. Faire taire les élèves qui bavarderaient encore  et faire comprendre que des propos – quels qu’ils soient – doivent s’arrêter et ne sont plus fructueux mais nocifs à un moment en groupe.   Alors, on rappelle le cours passé  que l’on va développer.

Votre Introduction est importante : ne la bâclez pas, vous l’aurez bien formulée, bien préparée, répétée chez vous  : de quoi va-t-on parler? tel texte, page précise, vous rappelez le passage et où on en était la fois dernière.  Vous continuez le cours prévu en rappelant des événements, de l’histoire, des noms de personnage. Vous aurez appris par coeur votre introduction.

 Vous évitez les débuts de bavardages,  vous rappelez à l’ordre ou interrogez un qui pourrait répondre bien et fort  car vous avez besoin que les autres élèves entendent la réponse sinon vous répéterez la réponse de l’élève en écho.   On débutera le cours car attention à ne pas faire attendre trop. Evitez les temps morts.  Tout est dans le dosage de la parole et du silence. On parle alors  posément dans le silence de la classe. On apprend à s’écouter et à écouter le professeur.

Pour le cours d’1 heure

Explication d’un nouveau texte (préparé chez eux) qui se fait oralement pendant  une grande partie du texte. Ils seront contents de ne pas écrire mais il faut qu’ils apprennent à fixer leur attention et à réfléchir ensemble.

5 à 10 minutes : Introduction pendant que les élèves fixent leur attention,  prennent le temps de sortir le classeur, de l’ouvrir à la séquence sans écrire pendant qu’on écoute.  Ils y ont mis leurs réponses qu’ils pourront dire .  Ils ont ouvert la page du jour. L’installation doit se faire le plus systématiquement possible (on aura mis 3 ou 4 séances à expliquer comment on s’installe à votre cours)  pour que vous soyez tranquille pour commencer.  

20 minutes à  plus d’explication de texte : Bonne lecture 5 à 10 minutes puis explication que vous faites vous dans les débuts  d’année.   Vous suivez la méthodologie que vous connaissez. Plus tard des élèves participent .

10 minutes pour donner ses  hypothèses de lecture dans le calme : Vous ferez participer les élèves ayant répondu à des questions préparées et dictées par vous. Vous avez toujours  dans votre cahier pédagogique des numéros d’exercices d’avance avec des questions  à faire au cours ou à donner pour le cours suivant . Vous les écouterez bien. On apprend à s’écouter et à rectifier en argumentant. Certains peuvent prendre quelques notes, des mots… mais pas plus. Ca les occupe. Ils peuvent dessiner en vous écoutant, n’en prenez pas ombrage…

5 minutes : vous donnez le travail : « sortez vos agendas de textes : être très précis pour le jour, le cours suivant. Ainsi votre cours  suivant sera préparé. 

Leurs supports écrits :

Après la lecture et les explications orales , ils ont toujours une feuille considérée de brouillon  sortie du  classeur pour écrire des mots ou rédiger une réponse écrite et replacée après . Ils ont aussi leur feuille de cours propre où ils vont corriger leur travail. 

Ils pourront recopier les réponses au début  sinon il faut qu’ils aient après l’étude un schéma corrigé et précis. Vous leur dicterez : c’est plus simple. Après, ils rédigeront eux. 

Ils corrigeront surtout chez eux  leurs cours :  travail régulier à faire noter dans l’agenda de texte ainsi que le classement de  leurs cours de français. Ils reliront pour les fautes d’orthographe à corriger, pour la clarté des phrases de l’explication. Il faut qu’ils soient capables d’écouter complètement les interprétations du texte. On n’écrit pas en même temps qu’on lit et qu’on explique mais plus tard quand on a muri l’idée . Ne pas disperser l’élève .

Vous leur dicterez des types de phrases comme vous-mêmes préparez des phrases pour lancer leur pensée.     Je vous les donne entre guillemets.

« Nous en étions à tel moment du texte de J.J. Rousseau dans « l’Emile » ou de l’Education : article sur Rousseau pour une étude de texte  ou du début de la description des pensées de Madame Bovary dans le livre de Flaubert  ou du cadre de l’intérieur des Bovary ou d’aspects  de la vie terne de son mari, médecin de petite ville de province normande et de ses rêveries,elle qui s’ennuie tant . 

Je vous cite ce roman car jeudi 10 Septembre 2015  au Festival américain de Deauville une autre version du film a été présentée dirigée par Sophie Barthes née en France (diplômée de l’université Columbia) avec l’actrice Mia Wasikowska  et Charles :  Henry Lloyd Hughes  au CID (centre international de Deauville) .

La version précédente de Madame Bovary était avec Isabelle Huppert dans le rôle d’Emma. 

Il y a donc eu plusieurs versions cinématographiques d’un même roman. Leur faire faire la recherche les passionnera. C’est une idée  pour rendre vivant votre cours.

En une heure vous faites plutôt un cours « théorique » de stylistique  : relevé des champs lexicaux, plan à montrer et à dicter aux élèves en donnant les lignes et à leur faire revoir à la maison , versification au cas,  figures de style où vous pouvez un peu questionner les élèves sur le texte et où vous essayez de raconter et de capter leur attention par des savoirs qu’ils écoutent. Vous pourrez leur faire un peu d’histoire littéraire avec les dates importantes après votre oral (dates que vous avez notées sur votre schéma de cours) .  Relire mes astuces et écrivez des mots-clés :  premier cours, rentrée, histoire littéraire, figures de style. 

Relire le  B.O. de 2010 à lire. 

Rectifiez leurs phrases. Au cas, vous posez une question prévue : notez d’avance pour vos cours un certain nombre de questions sur le texte.

La pédagogie c’est l’art de la répétition sous diverses formes,  c’est l’art de donner des savoirs, de permettre l’interprétation du texte, sur le plan de la stylistique,  de la chronologie, de l’Histoire.

Ils apprendront à trouver des réponses sur de bons sites  internet, en sorte qu’ils soient curieux de la vie d’un personnage, d’un auteur, de sa vie, de l’histoire dans laquelle il a vécu pour arriver à l’appréciation du texte, du style, de l’explication de texte de façon technique et éviter de la rendre  fastidieuse. 

Attention au ton de voix et au leur aussi. Qu’ils prononcent bien, n’aillent pas trop vite en avalant leurs mots ou trop lentement en les cherchant trop. Exercez-vous beaucoup chez vous et faites-les s’exercer. 

Pour le cours de 2 heures

Minutez votre déroulé de cours à partir du premier cours . Vous leur donnez une pause à l’heure

Ne laissez pas assis 2 heures  vos élèves : permettez leur de se lever dans le calme   à la pause d’une heure ou avant pour quelques uns .  Veillez à ce qu’ils se tiennent droits sur leur chaise!  qu’ils puissent se lever un peu : on peut prendre un livre, un dictionnaire. Mais pensez à tout cela si certains le désirent.  Parlez-en au professeur de gymnastique! Pensez que le corps est un obstacle à l’attention. Ils sont jeunes et ont besoin de bouger… Les chahuts viennent souvent d’un besoin de mouvement. Rappelez-vous , Vous jeunes!

Vous comptez 5 minutes d’installation dans le calme de plus en plus.

  •  30 minutes d’exercices écrits personnels même s’ils travaillent en groupe
  •  8 à 10 minutes de correction sur son brouillon
  •  5 minutes  pour faire écrire le travail chez soi.

L’attention d’un élève ne va pas au- delà de 20 minutes! Certains seront attentifs alors que d’autres non. Il faut en être conscients.

S’il  manque des textes,  s’arranger pour qu’ils suivent avec quelqu’un et notez le nom de l’élève pour qu’il n’oublie plus son livre. Vous notez le comportement des élèves.

C’est pourquoi de faire la classe en changeant la vision de la classe par rapport au professeur est une bonne idée  en permettant que les élèves se voient  en cercle ou en rapprochant des bureaux  qu’ils se voient face à face  et  travaillent en groupe mais pas en U  . Le professeur passera au milieu d’eux se penchant un peu vers eux ou prenant un siège éventuellement pour être au même niveau. Il faudra  aménager la classe et faire replacer les meubles à la fin dans le calme. C’est  peut être la solution pour motiver une classe mais pas tout le temps. Gardez aussi la disposition en rangées de la classe et vous retournez une table pour qu’on travaille par 3 , pas plus . 

Cette 2 ème heure va vous permettre d’élargir vos savoirs-faire pédagogiques . Vous passez au milieu des élèves et vous observez.

Des façons de faire :

  • faire dicter parfois au début une réponse pour les aider. Puis qu’ils rédigent leur réponse en relisant une deuxième fois un passage à expliquer. Donnez-leur des types de phrases, des débuts de phrases. Lancez-leur l’idée comme je dis.  Appréciez le temps que vous devez leur laisser. 
  • dicter votre réponse ou des aspects de réflexions, émettre des hypothèses de lectures par eux ou par  vous-mêmes en correction s’ils n’y arrivent pas tout de suite .  
  •  revoir l’article   vos outils de travail.

Vous gardez toujours toujours votre fil directeur par rapport à votre séquence qui se déroulera sur 6 ou 7 séances. Vous donnez des références.

N’oubliez pas : faites penser, réfléchir, faites écrire, corriger sa pensée, voir si elle correspond à ce qu’on a dit : vérifier toujours la justesse de la pensée. 

 5 à 10 minutes   de remise au net par écrit des réflexions, des points importants de l’explication par les élèves .

Le travail oral durera 10 minutes en petit groupe.

Faites faire des bonnes lectures dans chaque groupe  d’un texte ayant un lien avec votre séquence.  Insistez sur la force de la voix, comme pour vous,  sur la bonne prononciation (faire répéter)  sur la bonne vitesse (ni trop vite, ni trop lente).  On minutera la lecture à voix basse  puis on lira à voix haute. Beaucoup passeront.

Vous avez  bien fait le schéma de votre explication ou de votre analyse de texte .  Par moment, accepter leur interprétation , bien écouter et réorienter l’élève qui s’égare . Le refaire formuler sa pensée si elle n’est pas assez précise. Vous le faites de manière à ne jamais humilier l’élève.

Il est difficile de rédiger en seconde. On sort des exercices de rédaction de la 3ème .

Il faut donc faire des exercices en classe ou en soutien pour certains que vous aurez repérés en relevant ces types d’exercices sans les noter  : faire des préparations de plan pour l’oral, faire écrire une introduction, un paragraphe de développement, une conclusion.

 Ils pourront travailler soit avec leur voisin soit avec un autre élève de leur choix et se déplacer et prendre la place d’un autre.

 Vous vous arrangez pour mettre les tables face à face afin d’ aménager pour une pédagogie active par 2. Cependant chacun écrira son texte ou aidera à corriger l’autre. Ils apprendront à confronter leurs idées , à rédiger ensemble et à se corriger  pour la correction de la  phrase, de la syntaxe, de l’orthographe grammaticale : les  verbes, la personne, le singulier, le pluriel, le temps, le participe passé, l’infinitif .

Vous ferez faire des fiches précises sur l’orthographe et les fautes grammaticales .

Alors que l’élève écrit 10 minutes il doit se corriger pendant 5 minutes  et il corrigera en même temps  toutes les 5 à 10 lignes ses fautes d’orthographe courantes . Certes il ne faut  pas entraver la pensée par l’orthographe mais  il est vraiment indispensable de rectifier les erreurs grammaticales et orthographiques au fur et à mesure de l’écriture pour que la correction devienne un automatisme .  Chacun rend une feuille ou écrit sur sa feuille avec son nom si vous,  professeur en relevez quelques unes. 

5 minutes  avant la fin du cours : on donne le travail qui est un travail personnel . Chez soi, l’élève  corrigera sa feuille  d’ explication de texte faite en groupe, il  reconstruira sa réponse, il résumera le travail fait et  montrera le rôle qu’il  a joué dans le groupe.Il fera éventuellement encore un travail court de rédaction sur une idée ou un début de sujet. 

Vous serez amené à revoir la gestion du temps régulièrement puis à revoir le déroulement du premier cours et vos outils de travail.  

Vous pourrez nous fournir par Facebook du site ou dans le commentaire les  temps de cours que vous appréciez.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+