Faire le point de votre rentrée scolaire 2020-2021 prudence Covid

Chers Professeurs

Vous êtes en vacances de Toussaint. Votre rentrée est faite, les bases de votre enseignement sont posées. Vos élèves commencent à prendre un rythme de travail régulier et vont se reposer tout comme vous, et avoir du travail à faire et des lectures que je pense vous avez pu donner .

Relisez des articles de mon site astucesdeprof.com en entrant les mots écrit, oral, minutage du cours, explication de texte, histoire littéraire, méthode de la dissertation, et notez ce que vous souhaitez faire selon la classe que vous avez commencé de bien analyser et leur demande. 

Vos méthodes se sont peut être modernisées, numérisées, rendant autonomes plus les élèves responsables sans doute plus de leur travail puisque chacun a travaillé à la maison et dehors ou presque de mars à juin 2020 lors de leur confinement  .  La rentrée s’est faite sous le signe de la reprise du travail et cela malgré la présence toujours d’un virus qui change le Covid 19. Une deuxième vague semble s’exercer avec l’approche de l’hiver. Soyez prudent pour tout autre aspect de votre santé. 

Il faut travailler en suivant les consignes sanitaires du moment c’est évident. Toujours avoir une grande prudence et vigilance et éviter de voir trop de monde et rester plutôt entre soi à très peu sachant qui vous avez pu croiser. 

Il nous faudra donc travailler surtout qu’on soit élève, professeur ou de toute autre profession pour que l’Economie reprenne c’est le maître-mot de nos dirigeants qui ont donné beaucoup d’argent partout dans tous les secteurs mais qui souhaitent avoir des résultats de notre part, de la créativité, de l’embauche, de la reprise économique.

Nous sommes solidaires nous les professeurs en formant nos futurs acteurs économiques de la société française post Covid que sont nos élèves. 

Il y aura eu un monde d’avant le Covid et un d’après. Donnons-lui de belles valeurs. 

Notre travail doit être motivant, doit donner de l’espoir à nos élèves, doit leur permettre de se cultiver, de s’éduquer, de s’élever, de se hisser dans l’échelle sociale, d’être un citoyen créatif et équilibré, humain et attentif .

Le monde doit changer en bien c’est évident après tant de tensions, de drames, de violences de toutes sortes qui ont été chez nous en France sur notre peuple qui doit se montrer uni dans l’adversité et la réussite d’un nouveau modèle économique et moral devant éradiquer l’islamisme terroriste qui prend des formes lâches et insidieuses ne nous trompons pas, ne nous laissons pas séduire par des valeurs qui n’aboutiraient qu’à la destruction de notre peuple français devant retrouver son sourire, son harmonie, sa pensée, sa parole, son art de la conversation,  sa créativité, son épanouissement en quête d’un bonheur accessible à chacun par le mérite, le travail, la reconnaissance de chacun et le respect en l’autre, ne laissant pas seuls les abandonnés de la société.  A chacun de savoir parler aux gens isolés accompagnés de gens compétents dans leur aide.

 A nous de surmonter cette épreuve car c’est est une. J’ai confiance en chacun de vous pour aider le moral de nos enfants, de nos élèves, de nos travailleurs, de ceux qui travaillent pour les autres dans l’ombre et la discrétion. Sachons remercier et être reconnaissants. Retenons nos paroles, ne calomnions plus, la parole doit être pesée. 

faites le point sur votre classe relisez les articles sur : faire le point de sa classe… avant des vacances . On adaptera à sa situation du moment. 

Notez sur votre carnet de notes l’évolution de chaque élève, voyez où vous voulez le mener par un certain nombre d’exercices. Je vous remercie pour eux. N’oubliez pas de noter comment était l’atmosphère de votre classe et votre travail en sera facilité dans quelques jours où vous continuerez de travailler si vous avez des corrections à faire. Prenez des temps de repos au milieu de ces corrections que vous répartirez pour ne pas être trop chargé à un moment. Relisez l’article : vos outils de travail. 

Notez vos méthodes pédagogiques ou les textes qui vous permettront de faire avancer, progresser les élèves et à l’oral et à l’écrit. Vous leur avez donné des textes à lire ou une oeuvre à commencer. Voyez comment l’aborder par rapport à des événements qu’ils ont pu vivre et comment avoir une pensée de plus en plus juste. C’est important la justesse de la pensée. Aidez les à voir toutes les facettes d’un même problème ou d’une même réalité. Ainsi seront-ils tolérants les uns envers les autres. 

Revoyez des cours sur nos grands auteurs, l’histoire littéraire, des aspects de sujets que vous avez pu leur proposer pour qu’ils rédigent de mieux en mieux. Sachez les faire se corriger par écrit régulièrement et pour la façon dont ils expliquent un auteur, une pensée et pour la façon dont ils vont se corriger pour leur style, leur orthographe à maîtriser régulièrement en se relisant toutes les 5 lignes par exemple. 

Préparez les textes de votre rentrée dès maintenant en les répartissant selon la progression qui est la vôtre et suivant les compositions qu’ils auront à faire ou les oraux qu’ils auront à passer ( on peut attendre un peu pour l’oral mais vous, prévoyez – la cette progression de textes  ) .

Merci d’être nombreux certains jours à me lire. J’espère que ces astuces vous aident vous permettant d’avoir du temps pour vous dans une société difficile de plus en plus .  Revoyez votre gestion du temps, protégez-vous, espérez toujours.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Comment faire vos cours en attendant? après le confinement ? L’oral du bac.

Vous avez dû vous  adapter aux événements ? Vous l’avez fait , Vous allez continuer sur votre  lignée en 1 ère avec les textes que vous leur avez fait choisir . Vous saurez s’il y a un oral ou pas à la fin du mois mais en attendant faites travailler l’oral! 

Il s’agit de la moitié des textes qui étaient au départ. Qu’avez-vous gardé? Préparez bien leur liste : il faut être prêt même si vous ne savez pas! Faites les passer en video … cela doit être possible .

Faites bien comprendre que ça vaut le coup pour eux d’avoir si peu de textes, donc que ce soit leur première motivation! elle est toute faite! 15  textes au lieu de 22. Qu’ils profitent de cette aubaine dans cet espace temps qui a tout arrêté…Que les bons élèves continuent d’être excellents motivez-les ceux-là! ils le méritent, donnez leur d’autres lectures, d’autres recherches sur les auteurs, un écrit aussi sur un texte de façon un peu spontanée.  

Que vous vous serviez d’un article qui appartient certes à l’oral par le passé en l’adaptant au temps qui est celui de l’épreuve présente. 

Le brouillon à l’oral du Bac . 

Pour les secondes,  vous continuez l’écrit mais en leur permettant de temps en temps de préparer un oral pour qu’ils s’exercent . Que l’écrit soit premier pour eux, approfondissez aussi la dissertation comme pour les premières en principe vous avez fait l’explication de texte . Sinon vous alternez  . Qu’ils soient clairs dans l’expression par rapport au jugement qu’ils ont d’un texte. Ils auront ainsi de bonnes bases écrites pour la rentrée… 

Se reporter au brouillon à l’oral du bac. Notez cette expression et relisez à partir d’un texte précis . L’oral permet de bien résumer , de bien mettre les idées importantes. 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Il faut continuer d’être amoureux des livres et se rendre chez son libraire

Il faut être amoureux des livres

Et de son ou de sa  Libraire et se rendre dans des Librairies et ne pas acheter en ligne sans toucher, sans voir, sans regarder un livre, sans parler à son Libraire qui parfois rajoute des commentaires à ses livres. Apprenez à commander un livre et apprenez-le aux élèves et aux parents. 

 Votre travail de professeur de Lettres est alors très facilité car il est bon que vous parliez livres classiques mais aussi modernes dans vos cours. Cela distrait d’une explication un peu rigide et vos lycéens seront attentifs et passionnés. Vous aurez alors pour vous votre auditoire… plus de problème de manque d’intérêt au cours. C’est interdit.

Les bouquinistes  à Paris, il faut s’y promener un jour … le long de la Seine.

Les marchands de livres anciens : entrez dans leurs boutiques !  Quelles cavernes d’Ali Baba souvent !

Relisez mes article dont vous avez le titre cliquez dans ce titre et lisez-les et faites aussi votre article pour un cours prochain… à noter sur votre cahier pédagogique de cours.

En voici les titres. Vous notez le début du titre ou le mot Libraire .

– Vos auteurs contemporains français : un lecteur un livre.

– Vous et votre Libraire : vos adresses indispensables

– Les écrivains les plus lus en France

– A la recherche d’auteurs contemporains

– Une liste bibliographique qui fera plaisir aux Parents de vos élèves.

– Des livres de fin d’année 2016 à lire ou à offrir

– Les Prix littéraires. Lire nos auteurs actuels selon nos goûts

Au début on n’a pas tout lu, on ne peut tout lire :

Ma grande astuce c’est : «  Ecoutez » alors la façon dont on vous parle d’un livre !

Et ne dites jamais que vous n’avez pas lu le livre mais vous devez mettre en valeur la personne ou l’élève  qui vous raconte le livre c’est tout ce qu’on vous demande comme professeur de Lettres.

Et …lisez un peu d’un livre plutôt que pas du tout

mais

Admettez que vous savez d’emblée que vous ne pouvez avoir tout lu.

On verra … plus tard quand vous aurez accumulé tant de titres et de textes que vous serez un puits de sciences littéraires et vous serez surpris vous-mêmes.

Chaque quartier, chaque arrondissement de grandes villes en possèdent de belles librairies

Chaque ville, chaque village, chaque bord de l’eau parfois

Elles se nichent à des endroits curieux, impossibles, inimaginables selon la passion de son Libraire.

C’est pourquoi vous ne pourrez jamais cliquer sur des ventes en ligne de livres sur mon site à moins d’être à des lieues d’un libraire, mais je veux que vous soyez en contact avec les livres et avec les libraires ou le ou la libraire.

Ceux-ci aiment leur métier. Ils sont indispensables, ils sont le dernier maillon et vous ne pourrez jamais cliquer sur un énorme vendeur en ligne sur mon site pour acheter ces bijoux uniques et personnels que sont les livres qui ont besoin de paroles, de mots, d’amour, de tendresse .

Allez sur rechercher sur mon site astucesdeprof.com et noter Libraire, livre ou le début d’un titre d’astucesdeprof.com  ce que vous souhaitez et cliquez dans chacun de ces articles que j’ai aimés écrire et que je vous demande de compléter avec le nom de votre Libraire adoré ou de vos libraires chez qui vous regardez les dernières parutions et qui se donnent le mal de donner un petit résumé et une appréciation. Il ou Elle vous aidera beaucoup.

Donnez les adresses de vos libraires en ville.

Sachez qu’à l’émission la Grande Librairie le Mercredi maintenant sur la 5 vous avez toujours le moment du Libraire donc quand je vous ai nommé dans mes articles-astuces un certain nombre de libraires en 2015 je n’oublie pas tous ceux que je pourrais rajouter et que j’ai rajoutés depuis  . j’ai pu vous en faire rencontrer grâce au facebook de mon site astucesdeprof. com

Aimons nos Libraires pour être bons Professeurs de Lettres et cultivés et donnons le goût à nos élèves d’aller chez eux. Très bonne occupation en plus . Il faut s’y rendre avec votre petit carnet de titres de livres à lire ou pas!  Vous pouvez vous y rendre surtout en ce moment où des livres ont des prix décernés en 2018 mais il y a encore tous les autres livres qui vous attendent avec leurs auteurs hommes et femmes vivants ou morts qui ont écrit pour vous. Trouvez votre auteur, trouvez vos centres d’intérêts et savoir si vous voulez livre un petit ou un gros livre. Vous avez tous les droits. . La littérature est éternelle vous le savez, elle vous rendra libre et vous permettra d’être vous-même et d’être agréable à autrui. 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Des textes pour l’été : A une passante de Charles Baudelaire

 

A une passante

La rue assourdissante autour de moi hurlait.
Longue, mince, en grand deuil, douleur majestueuse,
Une femme passa, d’une main fastueuse
Soulevant, balançant le feston et l’ourlet ;

Agile et noble, avec sa jambe de statue.
Moi, je buvais, crispé comme un extravagant,
Dans son œil, ciel livide où germe l’ouragan,
La douceur qui fascine et le plaisir qui tue.

Un éclair… puis la nuit ! – Fugitive beauté
Dont le regard m’a fait soudainement renaître,
Ne te verrai-je plus que dans l’éternité ?

Ailleurs, bien loin d’ici ! trop tard ! jamais peut-être !
Car j’ignore où tu fuis, tu ne sais où je vais,
Ô toi que j’eusse aimée, ô toi qui le savais !

Baudelaire
Les Fleurs du mal, 1857

 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Des textes pour l’été à lire ou à apprendre

Recueil : les contemplations (1856)

Victor Hugo (1802-1885)

titre : le premier vers : Elle était déchaussée, elle était décoiffée.

Un de mes élèves Tom VOLF  avait aimé beaucoup ce poème : je vous le donne. Cet élève a pu faire de la chanson et se présenter en spectacle dans des cabarets ou caves parisiens, il a fait par la suite de la très belle photographie au grand Nord ou de personnes  et a réalisé adulte un événement récent  : l’exposition sur Maris Callas à la Seine Musicale. On est parfois heureux d’avoir des élèves  plein de ressources et croyez-moi, cela fait très plaisir et on est très fier. C’est un aspect de votre enseignement : vous en aurez d’autres , pensez-y. 

Demandez à vos élèves ce qu’ils aiment… c’est une bonne idée que le partage des coups de coeur poétiques et cela donnera de la vie à vos cours. 

Elle était déchaussée, elle était décoiffée,
Assise, les pieds nus, parmi les joncs penchants ;
Moi qui passais par là, je crus voir une fée,
Et je lui dis : Veux-tu t’en venir dans les champs ?

Elle me regarda de ce regard suprême
Qui reste à la beauté quand nous en triomphons,
Et je lui dis : Veux-tu, c’est le mois où l’on aime,
Veux-tu nous en aller sous les arbres profonds ?

Elle essuya ses pieds à l’herbe de la rive ;
Elle me regarda pour la seconde fois,
Et la belle folâtre alors devint pensive.
Oh ! comme les oiseaux chantaient au fond des bois !

Comme l’eau caressait doucement le rivage !
Je vis venir à moi, dans les grands roseaux verts,
La belle fille heureuse, effarée et sauvage,
Ses cheveux dans ses yeux, et riant au travers.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

A la recherche d’auteurs contemporains

Je sais que vous êtes à la recherche incessante des auteurs contemporains à connaître et que vous vous dites mais je ne l’ai pas lu … et vous angoissez. Je réponds à votre question dans vous et votre libraire. Faites des résumés cependant de livres non encore complètement lus ou pas du tout lus! vous les lirez les étés qui suivront …

Il faut  surtout faire des bons choix d’auteurs (reportez-vous à la liste de mes écrivains hommes et femmes sur rechercher sur le site d’astucesdeprof.com  au moment de suggérer des titres et d’offrir un livre au moment des fêtes de Noël et du jour de l’an : des livres permettent d’offrir des Etrennes à des parents spécifiques qui ne sont pas vos enfants : filleuls, neveux … Dites-vous que si vous choisissez un Prix littéraire, une même personne risque de le recevoir plusieurs fois :  gardez alors le ticket de caisse pour qu’elle puisse l’échanger contre un autre titre.

Merci pour eux.

Vous relirez l’article sur vous et votre libraire ou vos libraires.

Cliquez dans le titre que vous aurez noté dans « rechercher sur le site » d’astucesdeprof.com

Qu’est-ce qu’un auteur contemporain?

C’est un auteur qui est né dans la deuxième moitié du 20 ème siècle ou qui est alors très jeune et très doué et qui a pu se faire connaître à 17 ans! Dites-vous qu’on se fait éditer aux environs de 25 et plutôt parfois 40, 50 ou 60 ans et jusqu’à la veille ou l’avant veille de sa mort car l’écriture est un moyen d’expression vital même si on n’est pas auteur.  Si on est un auteur tardif ce qui arrive souvent vous aurez et des auteurs jeunes et des auteurs âgés ce qui est le cas en France.  Les siècles passés  et à la période du romantisme on écrivait jeune à 20 ans , l’on était poète et la poésie est le fait on le remarque de jeunes gens quoiqu’une poésie d’âge mûr existe à notre époque.   On pouvait mourir assez jeune avant le 20 ème siècle mais de nos jours il n’y a pas d’âge âgé pour publier . .. On prend le temps d’écrire ou alors on écrit pour dompter une maladie et parfois cela aide à la guérison ou parfois c’est un témoignage admirable d’une personne ayant l’épreuve de la maladie. 

Dites-vous qu’on ne se fait éditer que vers l’âge adulte : à partir de 20 ans et plutôt plus tardivement. On peut être édité aussi à compte d’auteur. On peut mettre son écrit sur socle numérique. Tant de moyens selon nos finances, nos relations, notre talent, notre chance. Il y a des Prix : Prix Nobel le plus grand, Prix Goncourt, Prix Médicis, Prix Femina, Prix des jeunes lycéens …. et d’autres que vous me rappellerez absolument  qui permettent de vous faire connaître en tant qu’auteur et qui facilite les ventes. De se présenter sur les medias est essentiel mais je dis toujours que vous pouvez demander à vos libraires tous les autres auteurs.

Le seul moyen de connaître les auteurs contemporains : allez chez votre libraire , regardez la télévision et écoutez la radio . Les moments littéraires sont très bien faits. 

On appelle  genre littéraire  : romans, essais, dramaturgie, poésie .

Parfois vous avez des résumés bien utiles pour vous et vous ne lirez que les pages du début, un peu du milieu un peu de la fin car je vous l’ai dit vous ne pouvez tout lire mais sachez parler d’un livre non lu.

Leur demander des catalogues par éditeur ou par genre littéraire s’ils peuvent vous en procurer et savoir par eux leurs ventes de livres d’auteurs contemporains par genre.

A partir des Prix littéraires, les passages à la Télévision, à la radio.

Notez sur un carnet lorsque vous écoutez ou voyez la Grande librairie du point de vue purement littéraire, car il y a d’autres genres que nous n’abordons pas du tout à astucesdeprof. com axé sur l’obtention du bac de français en France , dans les DOM TOM et dans les lycées français à l’étranger.

Nous vous recommandons d’établir régulièrement des listes de livres conseillés par des gens à la même sensibilité de lecteurs et pour un public d’un âge qui est celui du niveau de classe de vos élèves : pour notre site de 15 à 19 ans pour les lycéens du secondaires.

Vous pouvez par vos élèves avoir des titres de livres que lisent leurs parents, leurs grands parents, des adultes… vous ajoutez alors selon votre jugement et l’adaptation à votre cours et selon les listes d’auteurs contemporains de vos manuels scolaires. On peut être auteurs vivants dans les manuels. Auparavant il fallait 50 ans pour savoir si un auteur pouvait être considéré comme un bon auteur, et c’est ce qui est difficile dans notre très grands nombres d’œuvres parues pour se faire un jugement valable d ‘où la nécessité de fureter dans les librairies.

Vous allez me dire : et les bandes dessinées . Elles peuvent faire l’objet d’un article si vous le souhaitez par vous-mêmes à plusieurs ou seuls. Je vous laisse de l’espace. 

Vous avez dans certains quartiers des librairies spécialisées en BD, manga, comics

Il en est une qui vous permettra d’avoir une grande culture  et où vous trouvez tout à Paris 16 ème

 BD 16 

43 rue de la pompe 75116 Paris  

tél : 01 40 72 64 53

qui sera ouverte presque non stop jusqu’à dimanche compris et après Noel pour les fêtes de l’an neuf 2018 .

mail : bd_16@hotmail.fr

Elles ont du succès et peuvent être très bien dessinées et avec du texte, très littéraires, c’est à vous de nous les indiquer et de justifier votre choix « littéraire » et d’intérêt du sujet et des dessins. Il faut suivre son temps et c’est de la Lecture.

Vous êtes les bienvenus sur notre site  pour nous faire connaître les librairies de  BD mangas au moment des fêtes, de vos villes ainsi que  les librairies générales où vous aimez aller. 

 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Comment apprendre à traiter un sujet : un portrait

Créer un sujet : sur le portrait

Ce type de sujet ne correspond plus en 2019-2020 au programme de seconde première. Par contre vous pouvez peut être l’utiliser en 3 ème pour apprendre à raconter, à détailler des aspects de la personne et physique et morale ou pour un commentaire de 20 lignes .  Il pourra peut être vous servir un jour ou vous permettre une certaine documentation pour une dissertation future puisque le sujet d’invention n’existe plus. Seule la dissertation (avec 3 sujets proposés au choix) et naturellement le commentaire sur des textes choisis par l’Education Nationale . Vous choisissez parmi eux . Vous n’avez plus à chercher. Par contre cette année vous créerez vos sujets ensemble et des modèles ont été préparés dans des livres que vous ne prenez pas dans les annales des élèves. Attention. Il faut être subtil et logique dans le choix des textes pour qu’ils ne fassent pas de la « copie ». Soyez vigilants. Donc Créez des sujets à partir comme je vous l’ai souvent dit de sujets proches mais pas identiques pour qu’on puisse créer ses réponses.

Apprendre à traiter un sujet  quand on est professeur de Lettres c’est un moment essentiel d’un aspect pédagogique de votre métier . Il faut faire faire des exercices de recherches d’idées,  laisser écrire chaque élève, lancer une phrase de début et la faire copier afin que chacun continue ,  laisser le temps suffisant. Vous aurez noter ce temps. On arrêtera cet exercice que l’élève continuera chez lui. A noter sur le cahier de texte. 

Le portrait : on le rencontre chez Balzac, chez Hugo,

chez les auteurs du 19 ème siècle.  Dans tout bon roman l’auteur se devait de brosser un portrait physique puis moral  du personnage principal que l’on présentait, que l’on mettait en situation , les personnages secondaires étaient aussi très bien décrits quand ils apparaissaient dans l’histoire .  N’oubliez pas que la photo n’a existé qu’à la fin du 19 ème siècle et de façon beaucoup plus à l’unité que maintenant et que le portrait soit en gravure ou en caricature ou en peinture était l’expression de l’époque . Donc il fallait décrire.   C’est moins vrai  de nos jours… et si le portrait est moins minutieux, il peut exister encore dans les grandes lignes et surtout permettre de dégager l’aspect moral d’un être humain. Il se fait donc mais d’une autre manière et de façon éclatée .

 Je vous donne des pistes à partir de grands auteurs qui ont écrit des portraits : 

Un texte de Balzac : le portrait de Vautrin 

Nous sommes à la pension Vauquer où réside le fameux Vautrin . On décrit un certain nombre de personnages à table tout simplement chez Madame Vauquer une tenancière de pension de famille pour personnes peu riches…

 Entre ces deux personnages et les autres, Vautrin, l’homme de quarante ans, à favoris peints, servait de transition. Il était un de ces gens dont le peuple dit : Voilà un fameux gaillard ! Il avait les épaules larges, le buste bien développé, les muscles apparents, des mains épaisses, carrées et fortement marquées aux phalanges par des bouquets de poils touffus et d’un roux ardent. Sa figure, rayée par des rides prématurées, offrait des signes de dureté que démentaient ses manières souples et liantes. Sa voix de basse-taille, en harmonie avec sa grosse gaieté, ne déplaisait point. Il était obligeant et rieur. Si quelque serrure allait mal, il l’avait bientôt démontée, rafistolée, huilée, limée, remontée, en disant : Ça me connaît.  » Il connaissait tout d’ailleurs, les vaisseaux, la mer, la France, l’étranger, les affaires, les hommes, les événements, les lois, les hôtels et les prisons. Si quelqu’un se plaignait par trop, il lui offrait aussitôt ses services. Il avait prêté plusieurs fois de l’argent à madame Vauquer et à quelques pensionnaires ; mais ses obligés seraient morts plutôt que de ne pas le lui rendre, tant, malgré son air bonhomme, il imprimait de crainte par un certain regard profond et plein de résolution. A la manière dont il lançait un jet de salive, il annonçait un sang-froid imperturbable qui ne devait pas le faire reculer devant un crime pour sortir d’une position équivoque. Comme un juge sévère, son oeil semblait aller au fond de toutes les questions, de toutes les consciences, de tous les sentiments . 

Un texte de Victor Hugo : Esmeralda 

Dans un vaste espace laissé libre entre la foule et le feu, une jeune fille dansait.
Si cette jeune fille était un être humain, ou une fée, ou un ange, c’est ce que Gringoire, tout philosophe sceptique, tout poète ironique qu’il était, ne put décider dans le premier moment tant il fut fasciné par cette éblouissante vision.

Elle n’était pas grande, mais elle le semblait, tant sa fine taille s’élançait hardiment. Elle était brune, mais on devinait que le jour sa peau devait avoir ce beau reflet doré des andalouses et des romaines. Son petit pied aussi était andalou, car il était tout ensemble à l’étroit et à l’aise dans sa gracieuse chaussure. Elle dansait, elle tournait, elle tourbillonnait sur un vieux tapis de Perse, jeté négligemment sous ses pieds ; et chaque fois qu’en tournoyant sa rayonnante figure passait devant vous, ses grands yeux noirs vous jetaient un éclair.
Autour d’elle tous les regards étaient fixes, toutes les bouches ouvertes ; et en effet, tandis qu’elle dansait ainsi, au bourdonnement du tambour de basque que ses deux bras ronds et purs élevaient au-dessus de sa tête, mince, frêle et vive comme une guêpe, avec son corsage d’or sans pli, sa robe bariolée qui se gonflait, avec ses épaules nues, ses jambes fines que sa jupe découvrait par moments, ses cheveux noirs, ses yeux de flamme, c’était une surnaturelle créature.

A partir d’une personne rencontrée célèbre  ou pas de l’élève

A partir du physique on peut imaginer sa vie, sa raison sociale, la surprise par rapport à celle-ci si on connaît mieux.

une personne très bien vêtue, ou un pauvre sans domicile fixe peuvent faire l’objet de portraits.

Une description de quelqu’un hors norme, hors mode, qui crée sa mode, sa typologie… là description du vêtement, de la silhouette et revenir au portrait.

 

Plan à proposer  et constitution du devoir avec les points indispensables  à faire trouver par les élèves d’après les textes étudiés en exemple.

Une introduction

Situer le personnage dans un cadre. 

  • La personne elle-même , la nommer, qui est-elle par rapport à l’élève. 
  • La mettre en situation
  • Décrire une silhouette, la démarche, donner l’ensemble puis des détails : ce qu’on voit de  plus près un peu comme le ferait le  zoom en photo.
  • Les traits , les cheveux la couleur , la coiffure  la coupe, les rajouts , le visage, les yeux la couleur, les traits , le teint, le nez, la peau : lisse, ridée. 

Les mains, les jambes, la taille , des traits qui vous sont importants.

Le ton de voix

L’attitude

le comportement

les vêtements

mettre en situation le personnage dont on fait le portrait

par une petite histoire ou plusieurs anecdotes

une conclusion.

Rencontre-t -on souvent ce type de personne ?

Savoir clore et montrer que c’est une personne au trait de caractère éternel mais extraordinaire ou exceptionnelle , un peu unique en son genre.

Travail préparatoire 

Avant l’exercice, il faudra faire relire  en exemple des portraits choisis chez nos grands auteurs des passages de Balzac, de Zola, de Stendhal, de Molière, de La Bruyère…  et chez des contemporains dans des manuels scolaires.

Ayez 3 ou 4 portraits : pourquoi ne pas faire faire le portrait d’un grand chanteur ou d’une chanteuse  : je pense à Johnny Halliday qui vient de décéder, d’acteurs ou d’actrices (Mireille Darc, Jeanne Moreau, Danielle Darrieux, Jean Rochefort ) ,  d’un auteur (je pense à jean d’Ormesson : autre portrait possible à faire …. ou d’autres auteurs bien vivants  que vous voyez à la Grande Librairie : pourquoi pas le portrait d’Amélie Nothomb…? ou des acteurs que vous connaissez bien en vie!  tel que Pierre Richard (qui peut faire l’objet d’un portrait) , tel que Jugnot (le père du jeune Jugnot : on peut être acteur de père en fils) … il faut dire que les gens vivent plus longtemps et que là nous avons une série de personnes qui ont eu souvent une longue vie grâce aux progrès de la médecine mais c’est vrai que tous ces décès attristent ceux qui les subissent … peuvent nous attrister… il faut savoir exprimer ses sentiments aussi en Littérature. 

Ou alors on établit des portraits grâce aux romans du 19 ème siècle.

L’homme qui rit de Victor Hugo et dans les Misérables : Jean Valjean et monseigneur Myriel . Victor Hugo décrit longuement ses personnages. Retrouvez les références et les moments . 

Notre Dame de Paris du même Hugo : vous avez le portrait de Quasimodo et d’Esmeralda.

Balzac : des hommes , des femmes de son époque

extraits du Lys dans la vallée : portrait de Félix de Vandenesse et de Madame de Mortsauf.

Vous pouvez faire faire notre portrait ou celui de proches : oncle, grand-père ou femmes de la famille.

d’après des romans actuels : je pense à  La petite barbare d’Astrid Manfredi .

le portrait de cette petite jeune femme coquette, perchée sur hauts talons, aimant les fringues…. dépensant sans compter pour la mode et son apparence,  au coeur de pierre… manipulant les hommes et les êtres humains, n’ayant aucune morale .

La symphonie pastorale de Gide le portrait  du pasteur et de  la jeune fille aveugle

Thérèse Desqueyroux : vous pouvez la faire décrire ou s’inspirer d’elle de François Mauriac…

Le grand Meaulnes  d’Alain Fournier :  Augustin Meaulnes… face à françois Sorel.

Créez donc votre sujet sur le portrait à partir de vos lectures personnelles. N’oubliez pas de construire le corrigé en même temps que le sujet du devoir sur le portrait. Définissez bien si vous le voulez beaucoup axé sur le physique et lié naturellement au côté moral et psychologique.

Cet article se transformera grâce aux compléments des textes sur les portraits que vous me citerez ou d’apports personnels que vous aurez pu écrire. 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Une liste bibliographique qui fera plaisir aux parents

Faites aimer lire. Que ceux qui aiment lire continuent d’apprécier la lecture. Ne les dégoutez pas. 

Demandez en début d’année ce qu’ils lisent sur un petit papier propre et qu’ils résument le livre, l’intérêt. Etablissez une liste avec des titres : pas trop. Faites faire des photocopies quand le secrétariat a le temps de tirer votre liste.                                             

Notez certains titres : ils pourront se trouver sur votre liste. Pourquoi pas? cela vous donne de la matière.

  1. des titres d’oeuvres essentielles.
  2. des titres qui correspondent en complément à votre programme.
  3. des titres chez vos libraires (voir astuces : vous et votre libraire).
  4. faire aimer lire
  5. de façon simple donnez les livres que vous avez aimés et qu’ils vous parlent d’un livre qu’ils ont vu chez le libraire. et on prend la référence. un élève pourra résumer un livre qu’il aura aimé.

Vous répartissez en somme les livres qu’ils ont au programme  mais qu’ils aient  aussi des livres qu’ils aiment pendant des vacances. Qu’ils sachent  lire les textes à expliquer, à analyser. Vous leur donnez une méthode.

Comment lire mieux et plus vite : faites des cours de vitesse et compréhension de lecture ça occupe, c’est utile. vous donnez le sens des mots.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+