La dernière ligne droite . Bien anticiper la liste de l’oral de français, savoir quel type de sujet à l’écrit faire prendre aux élèves.

Pour ne pas paniquer en mai  à la fin des cours et au moment où on doit avoir fixé la liste des textes pour l’oral ,  il faut anticiper et ne pas créer le mécontentement des élèves, il faut bien préparer avec eux vos listes  et c’est dès maintenant que vous devez l’anticiper avec des textes précis que vous ferez même si c’est en point d’interrogation avec les pages précises de textes restants et possibles à faire dans votre temps imparti. Ne surestimez pas votre travail.

La préparation de la liste de l’oral de français est  un travail de titan car il reflète la réalité de votre travail et la présentation administrative de cette liste permettra aux élèves d’avoir une bonne note correspondant à cette réalité d’apprentissage et de jugements personnels des élèves sur les textes. 

J’ai vu trop faire des rajouts au dernier moment peu appréciés des élèves  . Ce n’est pas digne des professeurs. On ne met pas un texte non préparé et tant pis s’il y a moins de textes que chez les autres professeurs. Vous ferez mieux l’an prochain.

Il faut préparer maintenant au moins partiellement et ponctuellement dès le début de vos cours de premier trimestre théoriquement  cette liste de textes qui sera très bien présentée et  en totalité à la fin,  à la date demandée par votre lycée qui apposera son seau et la remettra à l’élève par votre intermédiaire en principe . En ce moment, vous préparez le schéma. Qu’il n’y ait plus qu’à compléter mais que ce soit fait.  Vous la tapez ou la faites faire par ou le Secrétariat ou un élève ou un parent  et  vous laissez en attente quelques textes suivant votre agenda et vos heures de cours – en vérifiant  que les élèves aient bien préparé chaque texte .

Préparez bien vos Elèves : Anticipez avec eux afin qu’ils sachent où vous les menez. Il s’agit là d’un travail de présentation d’une liste de textes étudiés toute l’année et qui demande au moins un travail ou de recopie par les élèves ou d’un membre de leur famille ou de projet précis  préparé et donné au Secrétariat :  en concertation avec celui-ci.

Soyez organisé dans le temps car ils doivent gérer plusieurs classes : soyez alors compréhensifs en prenant le Temps : ne faites jamais les choses à la va-vite, et au dernier moment  c’est la moindre des politesses et surtout fixez les dates aussi en concertation avec la personne qui vous fait la liste (élève, parent d’élève, secrétariat)  et vous les donne en nombre précis + 2 ou 3 exemplaires . En fait suivez bien votre agenda . Tous les systèmes existent. A vous de vous adapter. 

Le nombre de textes doit être déjà fixé  (entre 26 et 32, entre 35 et 40 textes pour l’oral  me semblent trop, laissez-en de côté . Remarque :  vous laisserez sans doute sur une année scolaire de 10 à 16 textes préparés  en trop . Ces  textes  sont compris avec  plus ou moins de textes complémentaires bien répertoriés .  Vous regardez et suivez les consignes de l’Education Nationale sur son site education.gouv.fr

Voir à  » rechercher sur le site « astucesdeprof.com  « vos liens internet ».

Voir aussi auprès de vos Collègues suivant les établissements et les sections que vous avez pour l’Oral de français  le nombre de textes conseillé. Ne faites pas trop de zèle! en rajoutant des textes de dernier moment au détriment du savoir des élèves. Ils vous en voudront. Vous aurez des problèmes de disciplines ou de tenue de classe. Evitez donc ce problème qui existe et gardez votre calme. Travail à faire ensemble et de façon concertée.  Donc c’est à vous de bien préparer et d’anticiper. C’est un schéma à établir chaque en visant chaque fin de trimestre. C’est difficile  les premières années. Après vous placerez bien l’étude de vos textes que vous accumulerez sur un cahier de préparation de cours au fil de votre enseignement.  Prenez conseil auprès d’ autres professeurs plus anciens dans l’établissement.

Voir  à rechercher sur mon site astucesdeprof.com  : l’oral au bac de français.

Souvent des élèves prennent des cours particuliers et c’est une bonne idée. Sachez que beaucoup prennent des cours à l’extérieur pour réussir leur oral et ça se comprend mais on observera alors  la qualité de votre travail avec eux et surtout la mise en place de méthodes efficaces qui seront les vôtres pour cette réussite aux examens. 

Planifiez vos cours pour le 2 ème trimestre de façon très précise et prévoyez en « gros » le 3 ème trimestre.

Notez des textes toujours au crayon pour pouvoir gommer et rectifier  pour 1 ou 2 cours. Titre – quitte à le changer si vous le devez.

Calculez bien le nombre de séances au moins de 6 pour une séquence tel jour fixe de votre cours afin que les élèves soient bien entraînés. Notez bien la séance de 2 heures de suite : exercices, devoir.  Là vous avez du temps. Ils pourront finir un devoir chez eux ou faire un exercice par moitié de temps . Donnez un corpus pas trop long : une moitié de corpus j’allais dire et vous leur demandez de travailler 1 h 30 le temps de s’installer. Vous recueillerez les feuilles. Voir astuces sur rechercher sur le site : réponse à une question de corpus

Notez la date du devoir sur table ou de la préparation au bac écrit. Ne rajoutez pas en plus un devoir que vous feriez faire  s’il y en a un de prévu par le lycée

 Par contre, préparez bien les élèves en fonction de ce devoir sur table (DST) qui est donné par un de vos collègues ou auquel vous aurez participé.

Vous en connaîtrez les types de sujet demandés, la teneur, la partie d’Histoire Littéraire qui aura été à réviser pour celui-ci.

Vous préparerez pour chaque type de sujet une méthodologie,

Vous ferez faire des exercices partiels du sujet que choisira l’élève pour qu’il soit comme dans les conditions d’examen ou presque. Il doit avoir une facilité à écrire de plus en plus, une facilité à exprimer ses idées. Vous leur faites formuler et corriger. L’élève doit être capable de se corriger  sur 2 plans : la correction de la phrase qui doit correspondre à une réflexion ou à un résumé d’une pensée d’auteur, à la mise en valeur du style de l’auteur par des citations bien choisies et l’apport de champs lexicaux selon le type de sujet : dissertation, texte d’invention, commentaire, réécriture pour les sections L.

Même si l’exercice ne dure que la moitié du temps il faut qu’ils soient préparés. C’est à vous de les préparer et qu’ils s’exercent souvent chez eux . Exercices non notés que vous exigez d’eux pour la préparation d’examens écrits ou oraux.

Vous leur apprendrez à gérer leur temps d’écriture et à leur faire prendre conscience qu’il faut se relire, écrire en plusieurs fois ou en une fois. 

Un devoir qui se prépare chez soi et que l’on rend suppose au moins 7 heures de travail sur les 15 jours  de préparation et 1 h et demi de mise au propre au moins. Il ne faut pas aller vite dans ce type d’exercice. A répartir avec toutes les autres matières.

Cet exercice à la maison permettra d’être au point le jour de l’examen. Il suppose du travail dans le calme et non entrecoupé par des interruptions diverses de réseaux sociaux ou de téléphone  quand on travaille .

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Comme un lundi, ou un jour de rentrée en plus

Moi je serais vous

Demain je préparerai un début de cours, une rentrée comme vos élèves ne s’ attendent pas à avoir surtout si vous avez quitté vos classes de façon difficile. N’ayez pas de rancune ni  de rancœur… redémarrez bien. Reprenez à zéro.

 Dites un bonjour détendu en leur racontant un épisode quasi personnel de votre vie ou le début d’un livre ou d’un roman qui vous a plu : le début du  » Rouge et le Noir » de qui ? au fait : on fait deviner Stendhal, le début de » l’Education Sentimentale  » : de qui ?on fait deviner Flaubert … Vous leur racontez le début d’un livre au programme classique pour qu’ils aient envie de le lire… Vous aurez préparé cette narration chez vous en copiant sur une fiche des moments de votre récit. Cela se prépare aussi. 

Souvenez-vous : une rentrée. Rappelez-vous : c’est épouvantable  pour les Elèves mais aussi pour Vous mais de cela ils s’en moquent! On est cruel avec un professeur . Utilisez le jeu de rôle de temps à autre et ici c’est le moment : sachez vous mettre  à la place de l’autre, de l’élève . Vous imaginez ce qu’ils ressentent et vous comprendrez bien des choses. Si vous croyez qu’avec vos propres enfants si vous en avez,  il n’y a pas de ces difficultés,  vous vous trompez! ou vous avez de la chance et remerciez-les. 

Alors, comment changer cette difficulté d’aborder son cours en un moment positif et même d’agréable? 

 Respirez ! Dites-vous que votre auditoire est sympathique et qu’il attend beaucoup de vous . Ne l’ennuyez pas et ne le faites pas bailler . Changez votre vision de la classe et n’ayez plus d’a-priori.

Soyez dé- ten- du. Regardez-vous chez vous dans un miroir –  en étant ou assis ou debout. Encore une fois, étudiez vos expressions, vos tons de voix aussi comme un acteur. Evitez toujours la monotonie. Remettez-vous souvent en question. 

Souriez un peu en étant sûr de vous, en étant ferme… qu’il n’y ait pas de flottement.

Tiens j’ai lu un livre … vous racontez mais vous l’avez préparé ce récit, ce résumé. 

Ils se diront  : ah ! nous n’avons pas cours… nous n’allons pas écrire. Vous savez à tous les cours , ils écrivent beaucoup trop . Lorsqu’ils se disent cela : vous avez gagné… par contre vous les ferez écrire chez eux, au calme . Vous leur apprendrez à écrire sans fond bruyant , en sachant arrêter les jeux ordinateurs quand il le faut.

A vous aussi de les éduquer fermement sur ce point : il faut savoir se restreindre dans les jeux pour être bon élève et prendre le temps d’écrire, de savoir rédiger, de savoir corriger l’orthographe la langue française exigeant une bonne orthographe qui est un critère social.  Il leur faut retrouver du Temps qu’ils n’ont plus avec leurs portables, leurs tablettes, leurs jeux video qui sont des loisirs  qu’il faut les traiter comme tels . Il faut savoir leur mettre des priorités. Nous ferons un travail important d’éducation.

« Ah ! j’ai vu un film … »  or ce film a un rapport avec Churchill or il se trouve que vous lisez la biographie de Clémentine Churchill par Philippe Alexandre et Béatrix de l’Aulnoit.  » Et vous quel livre aimeriez-vous leur raconter ? » Notez-le vite et votre début de cours sera fait et  ils seront stupéfaits de la façon dont vous l’abordez. Pas assommant votre cours. Vous essayez donc de vous servir de lectures que vous avez aimées pour faire passer un message, pour faire des liens avec d’autres livres, d’autres auteurs, d’autres systèmes d’idées. 

Et après ? Et bien,  vous leur demandez ce qu’ils ont fait et s’ils ont quelque chose à raconter même si c’est un voyage et que cela apparaît de la géographie et bien soit  : il y a une façon de raconter de façon littéraire un voyage et vous en profitez pour parler des romans qui retracent des voyages au 18 ème siècle par exemple  avec Bernardin de St Pierre ou au 19 ème siècle avec Chateaubriand ou avec Stendhal  . On évoque les carnets de voyage qui ont existé au 19 ème siècle et même au 18 ème. On peut citer Baudelaire et son joli poème : l’invitation au voyage.  Ces voyages qui se sont développés au 20 ème et 21 ème siècle grâce à l’avion  et qu’on l’on essaie de rendre accessibles à beaucoup quoique ces voyages puissent coûter très chers parfois même si on peut profiter de promotions attractives des mois d’avance. Tout est bon pour aborder un genre littéraire dans les descriptions et certains lèveront le doigt et répondront.

 On aura fait de l’Histoire Littéraire. Qu’ils sachent que vous pouvez interroger 5 élèves . Les autres sauront se taire… et au cas vous poursuivrez à un cours prochain. Utilisez la liste alphabétique . 

Et tout à coup faites raconter une anecdote, mesurez les mots, rendez agréable leur prestation c’est à eux de prendre la parole . Il faut savoir aussi partager la parole avec des expériences que l’on apprend à raconter.  Après tout, c’est un début d’oral du bac que vous allez faire sans en avoir l’air.

On écoute bien l’élève, puis on reprend un peu ce qu’il dit, si ce qu’il dit ne va pas on passe à un autres. Et tout à coup faites-leur résumer un livre, un film. Vous leur dites : préparez votre plan et votre formulation  par rapport aux idées chronologiques dans votre tête  pendant 5 minutes. On se tait et on réfléchit! 

Après ces prestations orales,  vous leur faites répondre au travail qu’ils avaient à faire . Vous prévenez qu’on continuera au  prochain cours si vous n’avez pas de temps et vous faites noter sur le cahier de texte , il faut qu’ils sachent qu’il est toujours utile de faire son travail et même de l’améliorer.

Ou vous leur rendez des copies si vous jugez que vous avez assez de temps et que vous êtes prêts pour un résumé des notes obtenues au devoir que vous rappelez bien.  Vous donnez bien les notes en prononçant bien chaque nom  et sur un rythme assez rapide.   Ils seront stupéfaits que vous les ayez ces copies et leurs notes… auxquelles ils tiennent tant et là vous aurez de bons débuts de cours pour cette rentrée.  Vous aurez bien noté toutes les notes sur votre carnet en double.  Vous faites une analyse des notes pour juger des niveaux de chacun et des améliorations à apporter ou des progrès réaliser à faire constater aussi. Il n’y a pas que l’échec qu’il faut mentionner. 

Voici un type de phrases de conversation devant la classe ... que vous avez répétée chez vous ou dans les transports à voix haute ou basse.

Moi, je vais vous dire ce que je lis : je lis « la comtesse Greffulhe  », l’ombre des Guermantes de Laure Hillerin qui a servi de modèle à la duchesse de Guermantes : de qui est le livre : à la recherche du Temps Perdu ? J’en profite pour relire Marcel Proust et le faire lire en extraits choisis que je choisis avec soin … on a alors une vision de la société au début du 20 ème siècle dans des châteaux ou en Normandie à Cabourg… ou ailleurs…qu’on définit. 

Usez des questions-réponses.

 La comtesse Greffulhe ( incarnée par un personnage :  la duchesse de Guermantes chez Marcel Proust ) était une femme ravissante, dont on a retrouvé les robes que faisaient des couturiers : pas de mode standardisée à l’époque, elle était mariée à un homme très riche, peu sympathique même si on pouvait croire au début qu’ils seraient heureux… Elle a permis à quantité de musiciens de se faire connaître , elle était une sorte de producteur avant la lettre. Elle a crée un Salon où se rencontraient les beaux esprits ou les esprits de son siècle le 20 ème siècle. Le début et la fin du 19 ème. On définira alors ce qu’étaient les Salons, sortes d’académies dirigées par des femmes riches et cultivées qui recevaient des gens de tous bords politiques ou de pensées et dont on parle dès le 18 ème siècle du temps de Voltaire. 

Je vous ai dit ce que je lisais en ce moment avec d’autres romans plus contemporains mais vous notez aussi les livres ou extraits de livres que vous avez lus en vacances ou pendant vos heures de lectures que vous devez avoir absolument dans votre semaine ou dans des semaines de vacances. Vous vous faites un carnet de lecture ou de livres dont vous avez entendus parler déjà. On ne peut pas tout lire mais faites parler de bons lecteurs qui vous entourent et prenez des notes. Parlez-en à vos élèves et donnez des titres de livres.

 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Pendant votre trajet : Passer en revue vos classes dans votre tête

Pendant votre trajet , soyez détendu c’est très important  et en même temps déroulez votre journée dans votre tête. 

La veille , vous avez fait une fiche pour le lendemain et chaque jour ainsi : vous les placerez dans une boite  avec l’année, le lycée,  les classes, les heures, les annonces importantes pour celles-ci. Vous la prenez avec vous et la remettez dans sa boite. 

Ayez bien en tête votre journée

A chaque journée : une fiche avec vos heures comme sur un agenda

Vos classes

Une visibilité évidente.  Les rendez-vous, visite au secrétariat, voir tel autre professeur ou la Direction parfois. Un conseil de classe, un rendez-vous de parent, un déjeuner dehors. 

Votre cours du jour, son début , un peu du contenu, cours,  texte, page, lignes .  

Fin des cours  à telle heure  moins 5 minutes avant pour donner travail ou dire qu’on a fini ce qu’on fera au prochain cours ou au retour des vacances : vous leur souhaitez de bonnes vacances. Là,  ils se diront que vous êtes sympathique. Soyez normaux dans vos rapports humains. Au retour vous leur parlerez de leurs vacances… Sachez être agréable et ferme. Après on travaille. Ils le sauront. Donnez en somme des conditions de travail satisfaisantes comme plus tard dans un bureau idéal. 

Donnez du  travail  pour le jour de la rentrée : un travail non noté (vous prévenez mais il doit être fait : vous interrogerez de toutes façons)  pour ce jour-là et un travail noté pour quelques jours après à recopier très proprement d’un travail réalisé pendant un moment de leurs vacances. Vous leur donnez une méthode de travail avec des jours et des heures de travail précis.  A chaque fois ou vous proposez une réflexion à noter sur cahier de texte absolument ou vous donnez un extrait de texte dans le livre . N’oubliez pas d’ici vendredi vacances de février de donner du travail suffisamment mais pas trop non plus en seconde, première, …  pour les journées du retour . Il  y a les autres matières … mais qu’ils fassent un travail agréable  (lecture, un court passage, compréhension, réponse à des questions) et rédaction d’un écrit (voir Facebook du jour) . 

Bien commencer votre cours, reformulez le début de chacun

Qu’ils sachent ce qu’ils vont faire. Vous leur rappelez gentiment.

Bien clore votre cours. Tout cours doit se terminer. Vous le dites !

Voir la gestion du temps dans mes astuces, minuter votre cours.

Il faut savoir partir, quitter ses élèves. 

Pour Telle classe vous vous dites dans votre tête pendant votre transport  : 

Ce que vous faites ce matin 

les méthodes que vous allez leur proposer .

Faites sortir à l’heure vos élèves.

Pas de punitions juste une remontrance et l’annonce au cas d’être sérieux au cours prochain sans colère à froid  . Voyez cet aspect avec la Direction. N’en faites pas à votre tête. Vous êtes dans une communauté de vie.  

Soyez donc toujours avant l’heure pour faire sortir  à l’heure . Vous noterez l’attitude et le nom de certains , vous ne retardez pas.  Si vous avez des rendez-vous avec des parents que ça ne traîne pas . Pas plus de 10 minutes  et on se dit au revoir. C’est à vous de dire au revoir. Pas de réunionnite aigue qui perd du temps des autres et soyez très aimable et rassurant en même temps dites ce que vous souhaitez du parent et écoutez ce qu’ils disent . Merci pour tous.

Vous avez une deuxième heure : telle autre classe vous la visualisez, vous remettez en route cette classe pour que tout se passe bien.

S’il y a une heure de battement entre deux cours profitez pour perfectionner un cours suivant et noter ce qui n’a pas été au précédent. Que ça ne recommence pas. Proposez vous des solutions mais pas de discours moral! ça ne passe pas. Intéressez tout de suite les élèves à votre cours sans maugréer… on repart à zéro d’un bon pied bon oeil. On tourne en dérision l’attitude d’un qui vous ennuie on n’y prête pas attention ou on rebondit… trouvez mais n’enfoncez pas en disant arrêtez ça ne marche pas… vous nommez la personne dans le silence et vous lui dites que penses tu de ce passage quitte à le faire relire. Vous le faites travailler!

 

Gérez     bien      votre       temps 

 Et   celui      de      vos       élèves

 

Soyez un professeur à l’heure. Ne retardez ni les autres professeurs, ni la vie familiale des parents de vos élèves. 

Pensez à ce que vous direz de façon précise .

Voyez qui vous interrogerez .

Comment vous  reprendrez l’élève dans sa formulation de réponse.

Faites bien l’exercice pour que vous n’ayez pas toujours raison et que vous alliez assez souvent dans le sens de l’élève…

Sachez rectifier délicatement la pensée d’un élève intimidé.

Essayez de trouver leurs centres d’intérêt pour qu’ils puissent faire un devoir sur un sujet de votre choix (un seul) afin qu’ils rédigent convenablement et bien pour les jours qui suivent la rentrée.

Prévoyez un seul sujet très précis et pas 3 au choix. Qu’ils écrivent une page ou plus bien écrite sur un aspect ou d’un texte ou d’un sujet libre donné par vous . Qu’ils s’expriment librement mais sous votre direction.

Ce devoir de vacances sera fait pour qu’ils rédigent  un aspect de leur vie hors scolarité   ils montreront la façon dont ils peuvent exprimer des souhaits,  ou parler de leurs loisirs, de  leurs occupations manuelles ou autres . Ils pourront évoquer  des rencontres et faire des analyses sociologiques précises . Il faut qu’ils s’expriment par écrit pourquoi ne pas faire écrire  une lettre de remerciement à une invitation avec les marques de la Lettre. Exercice utile s’il en est dans la vie de tous les jours.   Ils peuvent taper sur ordinateur et vous présenter une version imprimée avec leur nom et classe et qu’ils prennent un temps de correction de la phrase, qu’ils relisent pour l’orthographe, toutes les 10 lignes au moins très sérieusement .

Qu’ils notent au crayon dans la marge  le temps passé à la correction de leur copie, qu’ils en comprennent l’enjeu.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Mes voeux 2018 à mes chers professeurs de Lettres en lycée et aux lecteurs d’astucesdeprof.com

Les bons voeux de la petite mascotte de mon site de formation astucesdeprof.com

Les voici pour 2018 en ce dernier jour du mois de janvier! Il est temps. 

J’en avais placés  sur mon  facebook du site astucesdeprof.com que vous pouvez toujours utiliser.  Utilisez-le de façon spontanée et vous pouvez modifier parfois votre écrit vous le savez avec les trois petits points … permettant de  » modifier  » : on corrige, on rectifie une phrase qui ne plait pas, on corrige une faute, un accord. Les mêmes petits points existent dans les commentaires aux réseaux sociaux relisez-vous et corrigez les fautes. 

Dites-moi vos expériences de jeunes professeurs de lettres en seconde, en première pour nous permettre de voir l’évolution de l’enseignement des lettres et de nous les faire partager. Je souhaite des jeunes professeurs qui me répondent … Le site fonctionne depuis avril 2015. j’ai écrit 132 astuces pour vous. Un peu à Votre tour. J’ai plus de 69 600 vues depuis avril 2015 … Merci à Vous tous qui me suivez . Je suis très touchée de votre fidélité. 

Je corrigerai  certains articles clés s’il faut pour vous gagner du temps mais soumettez-moi vos idées au moins sur des nouveaux textes ou séquences à étudier, sur des méthodes pédagogiques  à compléter. 

J’essaie et je ferais encore des versions courtes de mes premières astuces pour que votre lecture en soit facilitée.  Vous pourriez me fournir ou partager des  photos et des videos personnelles de classes . Merci de me suggérer les sujets que vous aimeriez trouver . C’est la demande de 2018 que je vous fais afin que ce site soit vraiment un blog  : avoir quelques jeunes professeurs et des plus anciens avec beaucoup d’expérience qui nous permettent de dynamiser notre enseignement  et de faire réussir nos élèves au bac de français. Vous m’écrivez directement en ce moment sur mon adresse mail astucesdeprof@gmail.com ou vous utilisez  le commentaire du Facebook du même site astucesdeprof.com 

Que voudrais-je voir? des résumés, des compte-rendus de pièce de théâtre du 20 ème et 21 ème siècle, des avis sur des essais, des romans, des écrits de toutes sortes, poésies, et puis des imbrications  d’oeuvres littéraires françaises classiques et contemporaines entre elles avec le théâtre et le cinéma, cinéma merveilleux français, chansons et poésies, romans et cinéma. Par mail, je peux vous répondre  si vous complétez ou écrivez un article astuce. 

Aimez écrire, faites aimer écrire. Cultivez-vous, cultivez-nous. Le Facebook du site  peut être un pilier de nos savoirs contemporains et d’événements tant chez les éditeurs, les libraires, les auteurs… les artistes liés à l’écriture, les peintres, les musiciens, les sculpteurs, les architectes… je vous souhaite d’accéder à la Beauté dans tous ces domaines et à la Perfection et d’y faire accéder vos lycéens. 

 Je vous souhaite l’Esprit clair pour cette nouvelle année ainsi que toujours cette passion pour votre métier , sa transmission et cette façon unique que vous avez de faire aimer la littérature selon vos critères et des critères objectifs que vous vous fixez chaque année.

Ayez toujours cette curiosité juvénile, cette admiration sans borne et passionnée. Aimez des livres, faites-aimer les livres, faites aimer écrire encore et toujours sur des sujets qui plaisent, que vous sentez qu’ils plaisent à vos élèves. Les sujets créez-les chaque année :  il faut de beaux sujets… Vraiment! 

Des Biographies peuvent être le moyen d’apprécier des êtres, des époques… 

Biographies par d’autres auteurs, autobiographies par l’auteur lui-même, des romans . Faites l’historique  du roman , de la poésie, du théâtre.

Faites écrire  des essais à plusieurs,  faites rimer vos élèves, faites leur faire de la poésie en prose, en vers libres ou permettez-leur qu’ils fassent des sonnets ou des formes classiques, qu’ils sachent faire des dialogues,  faites étudier des scènes de théâtre classique ,  et aussi les auteurs contemporains : Laurent Gaudé , Brisville, Eric emmanuel Schmitt.  Faites leur étudier  des mises en scène de Jean Luc Moreau…Théâtre contemporain… tous les genres sont à apprécier. Faites nous les connaître. 

 

Bonne année foisonnante de lectures et de créativités professorales. 

 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Rappel du cours d’Explication de texte : du commentaire

Le commentaire :

Préparez ce type de cours. Répétez vos phrases chez vous… répétez les listes de mots : champs lexicaux pour les présenter dans une phrase globale avec des mots de liaison  et qu’ils ne soient pas qu’une simple liste… modulez votre voix… Soyez comme un acteur.

Un cours d’explication, d’analyse, de commentaire cela se répète chez soi… il faut intéresser l’auditoire et ne pas l’endormir ou le lasser. C’est un exercice périlleux. 

  • Revoir mes articles et écrivez sur rechercher sur mon site astucesdeprof.com  : vos différents types de cours
  • L’explication de texte
  • Copie à rendre
  • le brouillon à l’oral du bac

Vous pourrez adapter en lisant ces astuces des méthodes, vos méthodes et  utiliser certains types de phrases

Certes,  il ne faut pas faire de  « par cœur » mais essayer de trouver des idées à chaque nouveau cours…

Reprenez vos propres cours d’élèves : il n’y a pas mieux et vous adaptez en gérant le cours.

Il y a à côté de l’explication (ou commentaire ) l’analyse suivie de texte .

  • Vous pouvez étudier l’ explication de texte en cliquant dans mon site coup de cœur etudes-litteraires.com
  • Ecoutez youtube.com les tutors du bac de français

Vous avec un professeur qui commente parfaitement le poème : demain dès l’aube de Victor Hugo, quand il marche pour aller retrouver sa fille, la tombe de sa fille … et non pas une femme aimée comme on peut le croire… certes c’est sa fille. Mais il ne faut pas faire d’erreur.

Il ne faut donc faire attention aux a-priori. Apprenez aux élèves à ne pas faire d’erreurs de contresens pour le jour du bac. S’ils sont dans l’incertitude qu’ils soient très prudents.

Une autre approche sur youtube.com est faite par une jeune femme pour un texte réaliste dont elle donne le plan. 

Il faut faire relever des mots, les relier entre eux, ni trop ni trop peu. Mettre ce qu’on a compris de façon spontanée. Vous faites travailler vos élèves en colonnes et vous leur montrer comment les introduire. Vous leur apprenez de façon précise et vous leur laissez du temps.

  A un moment, vous êtes obligés de les arrêter. 5 minutes avant la fin vous expliquez ce que vous souhaitez d’eux pour le prochain cours : vous donnez un devoir écrit ou une partie de devoir écrit qui  se fera sans trop de peine . 

Votre travail d’explication  commence et finit  de façon immuable :

Faire son introduction  (voir à l’article dans astucesdeprof.com et notez les mot introduction  sur « rechercher sur le site ») et on commence toujours à donner des éléments de sa conclusion pendant que l’on travaille le plan en 2 ou 3 parties .

On va se charger des axes : quelles sont les grandes idées du texte ? Elles constitueront ces fameux axes.  On les note et c’est grâce à ces  2 ou 3 axes que l’on peut relever de façon mesurée , en nombre raisonnable les mots qui leur correspondent et permettent de  répondre aux questions que vous avez posées pour les faire « avancer » afin de conclure sur l’intérêt du texte.

Il ne s’agit pas de faire pour l’élève ou de faire copier le devoir par l’élève.

Il faut l’amener  à  écrire, à écrire relativement vite et que ses idées soient bien transcrites grâce à des exercices progressifs et précis que vous noterez selon sa progression et non en mettant de très mauvaises notes qui le désespèreront …

il faut un début à tout… comme je l’indique dans mon site astucesdeprof.com avec le travail du plan ainsi que de l’introduction et de la conclusion que vous ferez rédiger souvent.

Il faut que l’élève comprenne qu’il faut s’exercer. Vous lancez souvent la phrase mais après vous ne devez pas faire le devoir pour l’élève. D’écrire ou de rédiger est un apprentissage douloureux pour pas mal d’élèves , plus faciles pour d’autres. Ils voudraient recopier des copies… Non . On peut s’imprégner de corrigés mais il faut que l’écrit soit celui de la personne.

Votre mission : A vous d’être tuteurs de ces élèves , ni trop ni trop peu dans la façon d’écrire et de rédiger, dans la façon de les faire se corriger et de se servir d’un  brouillon. 

Je vous propose de choisir un texte de Rousseau dans les Confessions pour leur faire réaliser un commentaire. 

Un poèmes de Baudelaire ou de Verlaine, de Musset ou de Lamartine ou de Hugo encore lui peuvent être d’excellents supports pour faire un commentaire. 

Un texte issu d’un roman ou d’un conte de Flaubert , de Stendhal, de Balzac, de Zola, de Maupassant, de George Sand  aussi. 

Regardez quelques corrigés pour leur donner des morceaux de paragraphes ou des types de phrases quand même.

Faites leur bien trouver les grands axes :

Très souvent je suivais cette méthode

1er axe : le sens  premier ou général du texte et on donne un titre :  La présentation, la situation, le décor…

2ème axe : Le sens approfondi, second  du texte .  En quoi cette situation est-elle nouvelle, intéressante, émouvante? l’ atmosphère en est-elle  pesante, légère, amoureuse? Concernant un  personnage et ses pensées…. on donne un titre à chaque axe pour mieux préparer son travail. 

3ème axe : En quoi  l’auteur apporte-t-il quelque chose de nouveau, de novateur, en quoi ce thème  éternel est-il  toujours présent ? et comment on le règle de nos jours ? (voir pour tout ce qui concerne l’Education chez Rousseau ou chez un autre auteur.

Notez le mot Education sur  » rechercher sur le site »  et cliquez dans le titre. Relisez le mode d’emploi de mon site astucesdeprof.com écrit par la petite Mascotte à lunettes que vous connaissez bien maintenant et à qui vous faites confiance et … bon courage et bonnes vacances de Noël à tous.

Vous trouverez dans l’article  Séquence : des idées de regroupements de textes des idées de textes sur tel ou tel sujet.

Cette année vous étudierez des textes de jean d’Ormesson , de son histoire littéraire .

Un grand amoureux de la littérature et de la belle langue française. Vous pouvez trouver une mine de sujets traités par notre académicien qui vient de disparaître après une longue et belle vie d’écrivain  si cultivé.

Reprenez donc vos cours d’élèves et déclamez-les ou du moins prononcez-les bien devant une glace avec des fiches et des types de phrases toutes faites. .

Lancez-vous chaque fois que c’est utile, et notez-vous, notez votre cours qui vient de finir  : oui en mettant  M (moyen ) , Bien (bien)   ou AB (assez bien) ou TB (très bien) ! comme vous le faites pour vos élèves dont vous suivez les progrès ou les manques  et vous ferez  ainsi des progrès sans cesse…!  

Parlez de vos doutes à un collègue compréhensif.  

Dites-nous vos avancées… et soyez heureux de vous . . . Vous rendrez les autres heureux c’est-à-dire vos élèves. Tachez de voir avec eux s’ils suivent bien l’élan du texte crée par son auteur . Il faudra toujours  trouver la  beauté du texte , l’ intérêt, l’efficacité du style …et que vos élèves  se forgent une opinion sur tous ces éléments constitutifs d’un auteur à travers un texte.  

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

A la recherche d’auteurs contemporains

Je sais que vous êtes à la recherche incessante des auteurs contemporains à connaître et que vous vous dites mais je ne l’ai pas lu … et vous angoissez. Je réponds à votre question dans vous et votre libraire. Faites des résumés cependant de livres non encore complètement lus ou pas du tout lus! vous les lirez les étés qui suivront …

Il faut  surtout faire des bons choix d’auteurs (reportez-vous à la liste de mes écrivains hommes et femmes sur rechercher sur le site d’astucesdeprof.com  au moment de suggérer des titres et d’offrir un livre au moment des fêtes de Noël et du jour de l’an : des livres permettent d’offrir des Etrennes à des parents spécifiques qui ne sont pas vos enfants : filleuls, neveux … Dites-vous que si vous choisissez un Prix littéraire, une même personne risque de le recevoir plusieurs fois :  gardez alors le ticket de caisse pour qu’elle puisse l’échanger contre un autre titre.

Merci pour eux.

Vous relirez l’article sur vous et votre libraire ou vos libraires.

Cliquez dans le titre que vous aurez noté dans « rechercher sur le site » d’astucesdeprof.com

Qu’est-ce qu’un auteur contemporain?

C’est un auteur qui est né dans la deuxième moitié du 20 ème siècle ou qui est alors très jeune et très doué et qui a pu se faire connaître à 17 ans! Dites-vous qu’on se fait éditer aux environs de 25 et plutôt parfois 40, 50 ou 60 ans et jusqu’à la veille ou l’avant veille de sa mort car l’écriture est un moyen d’expression vital même si on n’est pas auteur.  Si on est un auteur tardif ce qui arrive souvent vous aurez et des auteurs jeunes et des auteurs âgés ce qui est le cas en France.  Les siècles passés  et à la période du romantisme on écrivait jeune à 20 ans , l’on était poète et la poésie est le fait on le remarque de jeunes gens quoiqu’une poésie d’âge mûr existe à notre époque.   On pouvait mourir assez jeune avant le 20 ème siècle mais de nos jours il n’y a pas d’âge âgé pour publier . .. On prend le temps d’écrire ou alors on écrit pour dompter une maladie et parfois cela aide à la guérison ou parfois c’est un témoignage admirable d’une personne ayant l’épreuve de la maladie. 

Dites-vous qu’on ne se fait éditer que vers l’âge adulte : à partir de 20 ans et plutôt plus tardivement. On peut être édité aussi à compte d’auteur. On peut mettre son écrit sur socle numérique. Tant de moyens selon nos finances, nos relations, notre talent, notre chance. Il y a des Prix : Prix Nobel le plus grand, Prix Goncourt, Prix Médicis, Prix Femina, Prix des jeunes lycéens …. et d’autres que vous me rappellerez absolument  qui permettent de vous faire connaître en tant qu’auteur et qui facilite les ventes. De se présenter sur les medias est essentiel mais je dis toujours que vous pouvez demander à vos libraires tous les autres auteurs.

Le seul moyen de connaître les auteurs contemporains : allez chez votre libraire , regardez la télévision et écoutez la radio . Les moments littéraires sont très bien faits. 

On appelle  genre littéraire  : romans, essais, dramaturgie, poésie .

Parfois vous avez des résumés bien utiles pour vous et vous ne lirez que les pages du début, un peu du milieu un peu de la fin car je vous l’ai dit vous ne pouvez tout lire mais sachez parler d’un livre non lu.

Leur demander des catalogues par éditeur ou par genre littéraire s’ils peuvent vous en procurer et savoir par eux leurs ventes de livres d’auteurs contemporains par genre.

A partir des Prix littéraires, les passages à la Télévision, à la radio.

Notez sur un carnet lorsque vous écoutez ou voyez la Grande librairie du point de vue purement littéraire, car il y a d’autres genres que nous n’abordons pas du tout à astucesdeprof. com axé sur l’obtention du bac de français en France , dans les DOM TOM et dans les lycées français à l’étranger.

Nous vous recommandons d’établir régulièrement des listes de livres conseillés par des gens à la même sensibilité de lecteurs et pour un public d’un âge qui est celui du niveau de classe de vos élèves : pour notre site de 15 à 19 ans pour les lycéens du secondaires.

Vous pouvez par vos élèves avoir des titres de livres que lisent leurs parents, leurs grands parents, des adultes… vous ajoutez alors selon votre jugement et l’adaptation à votre cours et selon les listes d’auteurs contemporains de vos manuels scolaires. On peut être auteurs vivants dans les manuels. Auparavant il fallait 50 ans pour savoir si un auteur pouvait être considéré comme un bon auteur, et c’est ce qui est difficile dans notre très grands nombres d’œuvres parues pour se faire un jugement valable d ‘où la nécessité de fureter dans les librairies.

Vous allez me dire : et les bandes dessinées . Elles peuvent faire l’objet d’un article si vous le souhaitez par vous-mêmes à plusieurs ou seuls. Je vous laisse de l’espace. 

Vous avez dans certains quartiers des librairies spécialisées en BD, manga, comics

Il en est une qui vous permettra d’avoir une grande culture  et où vous trouvez tout à Paris 16 ème

 BD 16 

43 rue de la pompe 75116 Paris  

tél : 01 40 72 64 53

qui sera ouverte presque non stop jusqu’à dimanche compris et après Noel pour les fêtes de l’an neuf 2018 .

mail : bd_16@hotmail.fr

Elles ont du succès et peuvent être très bien dessinées et avec du texte, très littéraires, c’est à vous de nous les indiquer et de justifier votre choix « littéraire » et d’intérêt du sujet et des dessins. Il faut suivre son temps et c’est de la Lecture.

Vous êtes les bienvenus sur notre site  pour nous faire connaître les librairies de  BD mangas au moment des fêtes, de vos villes ainsi que  les librairies générales où vous aimez aller. 

 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Comment apprendre à traiter un sujet : un portrait

Créer un sujet : sur le portrait

Apprendre à traiter un sujet  quand on est professeur de Lettres c’est un moment essentiel d’un aspect pédagogique de votre métier . Il faut faire faire des exercices de recherches d’idées, il faut laisser écrire chaque élève, lancer une phrase de début et la faire copier pour qu’ils continuent , leur laisser le temps

Le portrait : on le rencontre chez Balzac, chez Hugo,

chez les auteurs du 19 ème siècle.  Dans tout bon roman l’auteur se devait de brosser un portrait physique puis moral  du personnage principal que l’on présentait, que l’on mettait en situation , les personnages secondaires étaient aussi très bien décrits quand ils apparaissaient dans l’histoire .  N’oubliez pas que la photo n’a existé qu’à la fin du 19 ème siècle et de façon beaucoup plus à l’unité que maintenant et que le portrait soit en gravure ou en caricature soit en peinture existait toujours. Donc il fallait décrire.   C’est moins vrai  de nos jours… et si le portrait est moins minutieux il peut exister encore dans les grandes lignes et surtout permettre de dégager l’aspect moral d’un être humain. Il se fait donc mais d’une autre manière et de façon éclatée .

 Je vous donne des pistes à partir de grands auteurs qui ont écrit des portraits : 

Un texte de Balzac : le portrait de Vautrin 

Nous sommes à la pension Vauquer où réside le fameux Vautrin . On décrit un certain nombre de personnages à table tout simplement chez Madame Vauquer une tenancière de pension de famille pour personnes peu riches…

 Entre ces deux personnages et les autres, Vautrin, l’homme de quarante ans, à favoris peints, servait de transition. Il était un de ces gens dont le peuple dit : Voilà un fameux gaillard ! Il avait les épaules larges, le buste bien développé, les muscles apparents, des mains épaisses, carrées et fortement marquées aux phalanges par des bouquets de poils touffus et d’un roux ardent. Sa figure, rayée par des rides prématurées, offrait des signes de dureté que démentaient ses manières souples et liantes. Sa voix de basse-taille, en harmonie avec sa grosse gaieté, ne déplaisait point. Il était obligeant et rieur. Si quelque serrure allait mal, il l’avait bientôt démontée, rafistolée, huilée, limée, remontée, en disant : Ça me connaît.  » Il connaissait tout d’ailleurs, les vaisseaux, la mer, la France, l’étranger, les affaires, les hommes, les événements, les lois, les hôtels et les prisons. Si quelqu’un se plaignait par trop, il lui offrait aussitôt ses services. Il avait prêté plusieurs fois de l’argent à madame Vauquer et à quelques pensionnaires ; mais ses obligés seraient morts plutôt que de ne pas le lui rendre, tant, malgré son air bonhomme, il imprimait de crainte par un certain regard profond et plein de résolution. A la manière dont il lançait un jet de salive, il annonçait un sang-froid imperturbable qui ne devait pas le faire reculer devant un crime pour sortir d’une position équivoque. Comme un juge sévère, son oeil semblait aller au fond de toutes les questions, de toutes les consciences, de tous les sentiments . 

Un texte de Victor Hugo : Esmeralda 

Dans un vaste espace laissé libre entre la foule et le feu, une jeune fille dansait.
Si cette jeune fille était un être humain, ou une fée, ou un ange, c’est ce que Gringoire, tout philosophe sceptique, tout poète ironique qu’il était, ne put décider dans le premier moment tant il fut fasciné par cette éblouissante vision.

Elle n’était pas grande, mais elle le semblait, tant sa fine taille s’élançait hardiment. Elle était brune, mais on devinait que le jour sa peau devait avoir ce beau reflet doré des andalouses et des romaines. Son petit pied aussi était andalou, car il était tout ensemble à l’étroit et à l’aise dans sa gracieuse chaussure. Elle dansait, elle tournait, elle tourbillonnait sur un vieux tapis de Perse, jeté négligemment sous ses pieds ; et chaque fois qu’en tournoyant sa rayonnante figure passait devant vous, ses grands yeux noirs vous jetaient un éclair.
Autour d’elle tous les regards étaient fixes, toutes les bouches ouvertes ; et en effet, tandis qu’elle dansait ainsi, au bourdonnement du tambour de basque que ses deux bras ronds et purs élevaient au-dessus de sa tête, mince, frêle et vive comme une guêpe, avec son corsage d’or sans pli, sa robe bariolée qui se gonflait, avec ses épaules nues, ses jambes fines que sa jupe découvrait par moments, ses cheveux noirs, ses yeux de flamme, c’était une surnaturelle créature.

A partir d’une personne rencontrée célèbre  ou pas de l’élève

A partir du physique on peut imaginer sa vie, sa raison sociale, la surprise par rapport à celle-ci si on connaît mieux.

une personne très bien vêtue, ou un pauvre sans domicile fixe peuvent faire l’objet de portraits.

Une description de quelqu’un hors norme, hors mode, qui crée sa mode, sa typologie… là description du vêtement, de la silhouette et revenir au portrait.

 

Plan à proposer  et constitution du devoir avec les points indispensables  à faire trouver par les élèves d’après les textes étudiés en exemple.

Une introduction

Situer le personnage dans un cadre. 

  • La personne elle-même , la nommer, qui est-elle par rapport à l’élève. 
  • La mettre en situation
  • Décrire une silhouette, la démarche des détails puis décrire ce qu’on voit de  plus près un peu comme un zoom réalisé en photo.
  • Les traits , les cheveux la couleur , la coiffure  la coupe, les rajouts , le visage, les yeux la couleur, les traits , le teint, le nez, la peau : lisse, ridée 

Les mains, les jambes, la taille , des traits qui vous sont importants.

Le ton de voix

L’attitude

le comportement

les vêtements

mettre en situation le personnage dont on fait le portrait

par une petite histoire ou plusieurs anecdotes

une conclusion.

Rencontre-t -on souvent ce type de personne ?

Savoir clore et montrer que c’est une personne au trait de caractère éternel mais extraordinaire ou exceptionnelle , un peu unique en son genre.

Travail préparatoire 

Avant l’exercice il faudra faire relire  en exemple des portraits choisis chez nos grands auteurs des passages de Balzac, de Zola, de Stendhal, de Molière, de La Bruyère…  et chez des contemporains dans des manuels scolaires.

Ayez 3 ou 4 portraits : pourquoi ne pas faire faire le portrait d’un grand chanteur ou d’une chanteuse  : je pense à Johnny Halliday qui vient de décéder, d’acteurs ou d’actrices (Mireille Darc, Jeanne Moreau, Danielle Darrieux, Jean Rochefort ) ,  d’un auteur (je pense à jean d’Ormesson : autre portrait possible à faire …. ou d’autres auteurs bien vivants  que vous voyez à la Grande Librairie : pourquoi pas le portrait d’Amélie Nothomb…? ou des acteurs que vous connaissez bien en vie!  tel que Pierre Richard (qui peut faire l’objet d’un portrait) , tel que Jugnot (le père du jeune Jugnot : on peut être acteur de père en fils) … il faut dire que les gens vivent plus longtemps et que là nous avons une série de personnes qui ont eu souvent une longue vie grâce aux progrès de la médecine mais c’est vrai que tous ces décès attristent ceux qui les subissent … peuvent nous attrister… il faut savoir exprimer ses sentiments aussi en Littérature. 

Ou alors on établit des portraits grâce aux romans du 19 ème siècle.

L’homme qui rit de Victor Hugo et dans les Misérables : Jean Valjean et monseigneur Myriel . Victor Hugo décrit longuement ses personnages. Retrouvez les références et les moments . 

Notre Dame de Paris du même Hugo : vous avez le portrait de Quasimodo et d’Esmeralda.

Balzac : des hommes , des femmes de son époque

extraits du Lys dans la vallée : portrait de Félix de Vandenesse et de Madame de Mortsauf.

Vous pouvez faire faire notre portrait ou celui de proches : oncle, grand-père ou femmes de la famille.

d’après des romans actuels : je pense à  La petite barbare d’Astrid Manfredi .

le portrait de cette petite jeune femme coquette, perchée sur hauts talons, aimant les fringues…. dépensant sans compter pour la mode et son apparence au coeur de pierre… manipulant les hommes et les êtres humains, n’ayant aucune morale .

La symphonie pastorale de Gide le portrait  du pasteur et de  la jeune fille aveugle

Thérèse Desqueyroux : vous pouvez la faire décrire ou s’inspirer d’elle de François Mauriac…

Le grand Meaulnes  d’Alain Fournier :  Augustin Meaulnes… face à françois Sorel.

Créez donc votre sujet sur le portrait à partir de vos lectures personnelles. N’oubliez pas de construire le corrigé en même temps que le sujet du devoir sur le portrait. Définissez bien si vous le voulez beaucoup axé sur le physique et lié naturellement au côté moral et psychologique.

Cet article se transformera grâce aux compléments des textes sur les portraits que vous me citerez ou d’apports personnels écrits pas vous.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

L’aspect pédagogique de vos cours

Des lecteurs, des Professeurs de lycée français de mon site me demandent (depuis le Congo) quels sont les soutiens pédagogiques dont ils peuvent disposer.

Je suppose qu’ils ont les noms des éditeurs de manuels scolaires littéraires auxquels il faudrait s’adresser : Voyez chez :

Bordas, Nathan, Belin, Magnard, Hachette, Hatier.

Mettez vous en contact avec eux ou par la poste ou par réseau.

Limitez-vous à votre manuel de lycée, parfois aidez-vous d’autres manuels scolaires des autres éditeurs .Vous disposez de cahiers d’exercices pour les élèves. Utilisez-les parfois pour certains niveaux. Ils me font penser aux livrets de devoirs de vacances. l’élève le tient à son rythme en général ou le travaille en petit groupe. Pour rédiger, répondre à des questions, de tels cahiers d’exercices peuvent être utiles. Prenez aussi les annales corrigées des examens quand on est en 3 ème ou en 1ère en Lettres.  Essayez d’avoir le manuel du professeur pour des réponses ou des corrections pour faire votre cours. Vous ajoutez les petits classiques ou Bordas, ou Hachette ou Larousse pour les pièces de théâtres et des extraits choisis d’oeuvres : romans, lettres, essais  . Si vous ne pouvez vous connecter , demandez que l’on vous envoie des manuels scolaires, des spécimens, des classiques de la littérature française au programme des niveaux de vos classes . Demandez aussi de l’aide pédagogique adaptée à vos écoles.

Des ouvrages de pure pédagogie que l’on trouve sur le réseau canopé existent suivant les niveaux de vos classes : le réseau de création et d’accompagnement pédagogique . Vous pouvez disposer de specimen gratuits. A Paris l’ancien centre national d’éducation pédagogique CNDP rue du Four s’est transformé en réseau canopé. Vous pouvez vous connecter alors et trouver les anciens moyens pédagogiques : livres sur la pédagogie, livres de textes, d’exercices …

Connectez-vous à :

reseau-canope.fr

Ils vous rendront un grand service. Ils sont là pour vous.

Peut-être pourrez-vous vous mettre en contact avec des pédagogues du service canopé de façon spécifique par rapport à vos pays francophones ou français préparant le bac de français et auparavant les spécificités de la classe de seconde, première en français avec les programmes et des séquences.

Mon site astucesdeprof.com site crée par moi en 2014 puis retravaillé en 2015, a été crée par moi, Marie-Laure Lenoir, professeur de lettres à la retraite . J’ai voulu aider de jeunes professeurs afin que ce site puisse être une possibilité de répondre à leurs questions d’urgence concernant leur enseignement.

Le facebook du site astucesdeprof.com devrait vous permettre par la suite de partager des savoir-faire au moins au niveau de seconde première préparation au bac de français. Il est très ciblé à ce niveau. Les textes sont de littérature spécifiquement française. On peut se servir d’idées pour d’autres niveaux de lettres ou d’autres savoir-faire pour des personnes qui feraient des conférences. 

Savoir faire un bon cours, suppose des préalables.

Vous devez suivre le programme. Lisez le B.O bulletin officiel sur le site du ministère de l’éducation nationale de l’année concernée pour votre matière. Demandez à votre Direction ou au secrétariat de votre Lycée.

Faites-vous aider par les sites que je vous donne de l’éducation nationale qui se mettent en place depuis quelques années. Vous avez des devoirs, des corrections, des aspects pratiques par les académies françaises régionales.

Et utilisez des liens : notez à rechercher sur mon site d’astucesdeprof. com vos liens numériques utiles, et vos liens avec vos libraires. C’est là que vous aurez les noms des éditeurs scolaires : éditeurs de manuels pédagogique, de livres du professeur, de cahiers d’exercices progressifs pour les élèves… et des livres de pure pédagogie.

Notez le mot pédagogie à rechercher sur mon site astucesdeprof.com

Cliquez dans le titre, vous aurez des articles qui peuvent vous aider.

Il faut être créatif dans votre métier à partir de données d’autres professeurs. Mais dites-vous que la création de cours demande du temps et que cela s’apprend de mieux en mieux au fil du temps tant pour s’exprimer oralement devant un auditoire dont il faut analyser les caractéristiques.

Vous compulsez aussi :

education.gouv.fr

eduscol.education.fr

Avec tous ces éléments, je pense que vous allez bien redémarrer après ces petites vacances de Toussaint. Bonne rentrée. La deuxième moitié du premier trimestre est important. Prenez bien le rythme de la classe.

 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Une liste bibliographique qui fera plaisir aux parents

Faites aimer lire. Que ceux qui aiment lire continuent d’apprécier la lecture. Ne les dégoutez pas. 

Demandez en début d’année ce qu’ils lisent sur un petit papier propre et qu’ils résument le livre, l’intérêt. Etablissez une liste avec des titres : pas trop. Faites faire des photocopies quand le secrétariat a le temps de tirer votre liste.                                             

Notez certains titres : ils pourront se trouver sur votre liste. Pourquoi pas? cela vous donne de la matière.

  1. des titres d’oeuvres essentielles.
  2. des titres qui correspondent en complément à votre programme.
  3. des titres chez vos libraires (voir astuces : vous et votre libraire).
  4. faire aimer lire
  5. de façon simple donnez les livres que vous avez aimés et qu’ils vous parlent d’un livre qu’ils ont vu chez le libraire. et on prend la référence. un élève pourra résumer un livre qu’il aura aimé.

Vous répartissez en somme les livres qu’ils ont au programme  mais qu’ils aient  aussi des livres qu’ils aiment pendant des vacances. Qu’ils sachent  lire les textes à expliquer, à analyser. Vous leur donnez une méthode.

Comment lire mieux et plus vite : faites des cours de vitesse et compréhension de lecture ça occupe, c’est utile. vous donnez le sens des mots.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

le titre de mes astuces p.12

Liste de mes titres d’astuces p. 12

  • Le salon Educatec-Educatice du 15 au 17 novembre 2017.
  • Une liste bibliographique qui fera plaisir aux parents.
  • l’aspect pédagogique de vos cours.
  • comment apprendre à traiter un sujet : un portrait 
  • à la recherche d’auteurs contemporains
  • mes voeux 2018 à mes chers professeurs de lettres en lycée et aux lecteurs d’astucesdeprof.com
  • pendant votre trajet : passer en revue votre journée dans votre tête 
  • comme un lundi ou en plus un jour de rentrée. 
  • la dernière ligne droite . Bien anticiper la liste de l’oral de français, savoir quel type de sujet à l’écrit faire prendre à l’élève. 

 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+