le titre de mes astuces p. 10

 

Cet article sur mon site astucesdeprof.com  intitulé le titre de mes astuces p. 10 est précédé de 9 autres pages de  10 titres chacune  rassemblant les titres des articles-astuces pédagogiques pour la formation de professeurs de Lettres en seconde première, préparant au bac de français.

Vous pouvez noter un titre de votre choix dans la liste : le titre de mes astuces de la p 10   ou  alors vous notez le début du titre , ou un mot : cours, écrit, oral, séquence, sujet, histoire littéraire française ou  auteur français avec son siècle , même contemporain du 20 ème et 21 ème siècle .  Vous cliquez dans le titre et l’article-astuce apparait. Des savoirs-faire pédagogiques dans votre discipline et au niveau lycée  vous seront proposés. Ils peuvent être adaptables à d’autres matières, ou à d’autres niveaux. 

 

1 – Vos auteurs contemporains français : un lecteur un livre

2 – Les sujets de l’épreuve écrite 2016

3 – Faites vos fiches de préparations de cours pour la rentrée

4 – Vos liens internet utiles pour la rentrée 2016

5 – Votre prérentrée

6 – le bilan de votre rentrée deux mois après : Des façons de  résoudre toutes vos difficultés : les vôtres et les leurs 

7- Le salon Educatec-Educatice du 16 au 18 novembre 2016 à la Porte de Versailles.

8 – Les femmes auteurs – les auteurs hommes français  du 21ème siècle

9 – Des réponses à des attitudes d’élèves dans votre classe

 

Les  articles actuels rassemblent les années 2015 et 2016. Vous pouvez cliquer dans le mois où vous vous trouvez et en général ces articles répondront à vos questions du moment. Ils sont relus régulièrement pour être à jour. Vous pouvez toujours commenter une astuce même ancienne. Nous vous attendons avec plaisir en utilisant l’adresse mail : astucesdeprof@gmail.com

Sachez cliquez directement sur le site astucesdeprof.com dans  » les liens coup de coeur » et surtout  dans  » les astuces utiles » à toute rentrée.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

vos liens internet utiles pour la rentrée 2016

De la préparation de vos cours 2016-2017

la BNF rue de Richelieu
la BNF rue de Richelieu

A la suite de la lecture de mon article, je vous propose de vous diriger entre autres en tapant sur rechercher sur le site à : « vos outils de travail » qui vous permettront de  gérer toute cette documentation pour constituer vos cours de lettres.

Au début, limitez vous absolument à des textes connus ou que vous aimez à découvrir sur un même sujet et c’est avec le temps que vous accumulerez des documents pour créer vos cours qui ne doivent pas être différents dans l’esprit chaque année mais qui doivent évoluer selon les programmes, les élèves, le type de lycée dans lequel vous êtes, la région, le pays.

Le but étant d’amener à une bonne culture et à une bonne expression tous vos élèves même ceux qui malheureusement n’auront pas de diplômes mais qui sont intelligents. Ne rabaissez jamais un élève. Il a toujours d’autres qualités et c’est grâce à cela qu’il vous appréciera. Certes votre objectif c’est de leur faire avoir des notes correctes, voir de très bonnes notes. Ayez toujours aussi grand plaisir à transmettre vos connaissances et à leur faire partager.

Faites un contrat dès le premier cours ou assez vite avec vos élèves à savoir que vous exigez le silence pour écouter et  prendre des notes. Vous leur dites tout cela calmement mais fermement : qu’ils sachent le mode d’emploi de votre cours avec un plan de votre cours  type , avec leur fourniture ou le matériel que vous précisez : cahier, classeur, agenda, livres .

Vous disposerez de  deux types de pédagogie que vous alternerez  : la passive au départ où on écoute et qu’on interrompt que sur votre ordre et l’active dans laquelle vous faites travailler en très petits groupes. Notez sur rechercher sur le site :  pédagogie.

« Sachez parler de livres que vous n’avez pas lus » : vous lancez un élève qui, lui, l’a lu et vous rectifiez parfois sa formulation et vous faites partager. Vous ne dites surtout jamais que vous n’avez pas lu. Par contre lorsque vous expliquez un texte, travaillez-le bien même si vous n’avez lu toute l’oeuvre, lisez en des passages début, milieu, fin pour avoir l’esprit de l’oeuvre.

Préparez tout cours autour de textes que vous lisez attentivement même et surtout si vous avez peu de temps et vous préparerez alors une nouvelle séquence  . Vous leur indiquerez en retour le schéma de vos premiers cours. Vous préparerez au moins pendant une durée de 30 minutes à 1 h 30 votre cours chez vous en répétant des plans, des phrases, en imaginant questionner des élèves. Vous imaginez des situations que vous avez vécues élève. Soyez acteur aussi de votre cours et dans votre cours. N’arrivez pas même quand vous serez à l’aise sans au moins un schéma et des pages précises à lire et des noms d’élèves à interroger. Ne venez pas avec le même cours tous les ans. Faites évoluer votre cours en fonction de votre classe.

Sachez travailler avec le numérique en ne vous déplaçant plus forcément dans les bibliothèques cependant n’hésitez pas à en  visiter à l’occasion . Elles sont aussi un bon lieu de préparation de cours … Allez dans les bibliothèques ou les médiathèques de vos  villes, des villes étrangères . On est ébloui . C’est indispensable.

2052400510bd001hjpg

Bibliothèque BNF François Mitterand à Paris

Allez vous documenter que vous soyez professeurs ou visiteurs de mon site astucesdeprof.com sur : bnf.fr et gallica.bnf.fr

Car il faut travailler avec le numérique et noter vraiment les copies de vos élèves de façon différente en tenant compte de leurs recherches et sur internet et dans les livres tels qu’encyclopédies, dictionnaires, livres de littérature doivent être toujours compulsés, tenus en main. Ils peuvent exister aussi en version numérique. Les deux modes se doivent dès lors de pouvoir coexister et être utilisés de façon pédagogique.

Donc sachons évoluer avec le numérique en utilisant toujours le Livre pour nos élèves.

Qu’ils s’aident eux aussi des sites internet qui leur sont destinés en leur expliquant que c’est eux qui doivent reprendre la rédaction des pensées, des idées sur un texte avec leur formulation plus maladroite, mais qu’elle soit la leur, qu’ils écrivent spontanément le plus possible, qu’ils aient des feuilles de classeur pour le brouillon même propre, j’insiste et qu’ils aient un cahier de brouillon (et pas de feuilles volantes) qu’ils écrivent sur leur ordinateur mais en se corrigeant et là ils apprendront à formuler par écrit, à se corriger du point de vue de la syntaxe, de l’orthographe, de la présentation.

Utilisez mes liens utiles ou mes liens coup de coeur sur mon site astucesdeprof.com : commentairecompose.fr et un dernier s’est proposé en juin 2016 : lyceenet.fr pour des francophones.

Les sites pour élèves sont exclusivement pour eux pas pour vous professeurs. Ne perdez pas votre temps.

Voici donc les sites de travail pour professeurs de Lettre en lycée :

eduscol.education.fr

www.ac-paris.fr

pedagogie.ac-aix-marseille.fr

Quantité d’exemples de cours, d’applications vous sont donnés. Adaptez-les à vous et répétez et minutez chez vous, à voix haute plusieurs fois des phrases que vous notez au début : c’est cela votre cours d’explications de textes avec les citations des champs lexicaux entre autres .

Prévoyez toujours aussi sur votre cahier de cours un certain nombre d’exercices avec les références ou des textes précis du livre avec la page ou les photocopies que vous aurez préparées ou que vous aurez fait faire aux élèves : vous ferez ainsi des économies de papier . Il y aura des parties d’exercices à faire par écrit ou oralement.

www.cahiers-pedagogiques.com

Et naturellement vous compulsez toujours le site de l’Education Nationale :

education.gouv.fr

Vous remarquerez que des académies proposent des applications pour les professeurs de Lettres (pas pour les élèves j’insiste) : explications de textes, séquences. L’Académie de Paris,  Versailles,  Grenoble, Besançon, Rennes, Aix, Marseille  sont très actives pour vous aider depuis des années. 

Votre cours doit être vraiment le vôtre. Vous l’écrirez et le réécrirez en faisant un bon plan et un bon minutage de cours . Je tiens à cet aspect . Mais une confirmation d’autres façons de faire de vos collègues vous est indispensable dans les débuts de vos cours. Que cela vous aide simplement.

Je vous propose maintenant un site pour les noms d’oeuvres et d’auteurs très utile : www.babelio.com

Gérez en peu de temps internet. Sachez vous donner des heures de recherche rapide et efficace d’ internet à des heures en sachant vous arrêter et en travaillant par vous-même. 

Prenez le temps pour vos lectures ou relectures d’oeuvres . Vous  prenez des notes ou vous recopiez à la main ou sur clavier des passages qui serviront à vos cours. La compréhension du texte par l’élève est première dans votre pédagogie c’est elle qui fera grandir sa pensée . A votre niveau, la vie de l’auteur avec quelques titres est tracée dans les grandes lignes . En seconde et en première, c’est le texte qui importe pour la formation de la pensée et du jugement. Cliquez sur Google : noms d’auteurs français. Vous trouverez des articles sur mon site un certain nombre d’auteurs et des études. Vous  notez le nom sur rechercher sur mon site d’ astucesdeprof.com

Voici le site de l’Enseignement Privé très porté sur la pédagogie et la pédagogie avec le numérique :
www.ec75.org

Voici le site général de l’Education Nationale ci-dessous : pour les programmes et les informations à regarder assez régulièrement.

education.gouv.fr

Et relisez le B.O. 2010 dans le site ci-dessus.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Faites vos fiches de préparations de cours pour la rentrée

Conseils pour préparer un ensemble de cours pour le début d’année scolaire.

Ne pas rester dans le vague ou l’à peu près en se disant : on verra bien demain. Pas d’improvisation.  Ayez toujours sous les yeux un schéma, une fiche que vous aurez préparée avant, aux vacances justement. Vous allez orienter votre cours selon vous, vos connaissances qui vont s’élargir au fil du temps, les améliorations à apporter en fonction des différents élèves, auditoires que vous aurez et dont vous aurez noté les réflexions ou les comportements. Relevez des aspects de votre cours ou des réactions après chaque cours ou chaque conférence. 

Mode d’une fiche à établir sur ordinateur ou recopiée d’un écrit à la main que vous permuterez selon les années ou les trimestres.

Titre : un texte.  Nom de  l’ édition , date de l’édition, ou du manuel, siècle .
Titre : la vie d’un auteur : (vérifier l’orthographe) prénom, nom, date, milieu social, région, son œuvre : plus ou moins grande, sur tel sujet surtout.
Titre sur un thème ou un objet d’études  : regroupement de textes.

L’an dernier a été la première année de vos niveaux seconde ou première : vous entamez la seconde année. Vous avez d’autres niveaux de classe que vous travaillez aussi de façon précise et chronologique par rapport au temps scolaire, aux devoirs, aux rendus de devoirs. Vous répartissez les temps de travail par niveaux…(cliquez mes astuces dans Archives  du  « mois scolaire » où vous êtes  : vous choisissez des articles). 

 Mon site  s’occupe de vos niveaux seconde première préparation au bac de français. Vous aurez des informations, des soutiens en utilisant le facebook astucesdeprof sur mon site astucesdeprof.com

Mon site vous sera utile les 3 premières années de votre enseignement à ces niveaux, puis pour le renouvellement  de vos cours . Il faudra toujours les faire évoluer afin de les améliorer et de les adapter à des événements plus ou moins d’actualité,  en référence avec nos auteurs et à leurs réflexions sur tel sujet humaniste, émotionnel ou culturel…  important pour le développement de notre Civilisation et de notre Culture française.

Vous repérerez les moments qui ont été positifs dans vos cours, vous critiquerez ceux qui n’ont pas fonctionné comme on dit dans notre jargon de professeur. Vous rédigez votre carnet pédagogique et tenez à jour votre cahier de texte avec des cours d’avance datés même s’il peut  y avoir du changement.  

Vous avez pu obtenir des textes d’autres collègues ou élèves qui correspondent à des séquences . Vous ferez des adaptations au fur et à mesure, en temps voulu sur le terrain.  Si vous avez donné des cours particuliers, conservez  bien les listes d’oral du bac des lycées de vos élèves particuliers  augmentant ainsi vos références et vous permettant d’améliorer votre propre liste de textes à l’oral du bac (qui doit être bien claire et tapée par les élèves ou leurs familles ou le secrétariat  ou vous mi mai fin mai . Créez vous un dossier de textes possibles ou faits ou à faire  pour mes élèves de 1ère  .  Vous leur préparez des listes de textes trimestrielles provisoires et finalisées mi mai ou à la date prévue avec le tampon du lycée. Ne faites pas du dernier moment ou le moins possible juste pour rectification et relecture. Il faut que la liste soit impeccable. 

Préparez bien d’avance une bonne dizaine de fiches de textes que vous connaissez parfaitement , que vous répèterez chez vous pour un auditoire d’élèves moyens… ou bons et qui peuvent vous permettre de prendre une classe du jour au lendemain :  je dis bien du jour au lendemain. On ne vous l’a pas appris. Vous devez savoir être capable de faire votre cours dès le premier jour d’une nomination impromptue à un poste… au pied levé, OUI.

Avec mon site astucesdeprof.com vous saurez répondre présent et être efficace.

Demandez toujours au secrétariat la liste des noms d’ élèves que vous photocopiez en plusieurs exemplaires . Notez le mot « secrétariat » sur rechercher sur le site. Vous relirez l’article. Faites comme si vous étiez à l’aise et vous le serez.

Donc, ayez un bon premier cours avec un bon premier texte à analyser ou à expliquer qui plaise absolument à votre auditoire et pas un texte  complexe ou hermétique. Qu’ils entrent en littérature française avec plaisir! Avec une introduction à la littérature bien faite juste avant. 

Pour éviter d’être académique mais personnel, notez les idées essentielles : partez d’elles.
Pour le style, notez la façon dont l’auteur rédige. Notez bien les mots, sans que ce soit lassant. Etablissez bien les liens entre les groupements de mots.  Insistez sur cet exercice long à établir. Préparez aussi cet aspect oral de votre cours sur les champs lexicaux sur une fiche et leur intérêt . Présentez la façon dont vous les faites trouver aux élèves. 

Autour de ces textes que vous connaissez très bien vous allez construire vos séquences. Regarder et noter à  rechercher sur le site le mot : séquence.

 Relisez le » Mode d’emploi », et le  » A propos » de mon site astucesdeprof.com

Je vous soutiens ici par mon site. Si vous êtes nommés au dernier moment,là, vous m’écrivez avec le commentaire ou par facebook du site et je vous réponds immédiatement.

Il faut que vous fassiez cours et qu’on ne sache pas que vous avez été prévenu 2 jours avant ! et même si vous avez votre nomination depuis longtemps il faut savoir ce que vous faites comme premiers cours.  Ca m’est arrivé souvent de remplacer au pied levé des cours car j’ai fait beaucoup de remplacements . Je peux vous dire que c’est une véritable école de vie professionnelle d’où l’intérêt de mon site pour vous.

Vous avez des paramètres fixes.
Vous disposez de la liste de la classe (indispensable, vous allez au secrétariat ) .
Vous avez un auditoire, vous avez une seconde ou une première.
Tâchez de savoir la composition de la classe : le nombre d’élèves, le nombre de garçons, de filles (on ne fait pas tout à fait le même cours suivant qu’il y a plus de garçons ou de filles : vous verrez) . Vous analyserez un peu le caractère du groupe classe! que l’on a par ses réactions à des phrases, à des comportements…! Soyez prudents et ne provoquez pas pour éviter des réactions  d’élèves que vous ne maitriseriez pas. Notez les réactions!  

Ecrivez sur rechercher sur le site à Accueil :
Comment préparer votre premier cours.
Gestion du cours.
Minutage du cours.
Cours de rentrée .

Vous établissez vos études, analyses de texte comme pour l’oral du bac quand vous étiez élèves : rechercher sur mon site : oral du bac.
Faire 3 fiches au moins pour 3 premiers cours ou des cours pris en cours de route.
Textes : idée, plan minutage sur ce texte
L’an dernier vous avez fait tel sujet : vous allez l’approfondir.
Vous remplacez un professeur : faites faire le dernier texte qu’il a fait en correction un peu plus tard  dans une ou 2 semaines et là , vous expliquerez que vous prenez vos textes en respectant les arrivées des séquences par rapport au professeur .  Parlez vous entre Professeurs de Lettres de même niveau.  

Vous remplacez un professeur aux débuts d’année ou en cours d’année. Vous ferez votre premier cours avec vos fiches toutes faites. Vous devez changer d’objet d’étude  à un moment  vous le pourrez et vous annoncerez de façon précise votre orientation du cours par rapport au professeur précédent en respectant la personne que vous remplacez et qu’ils retrouveront peut être ou pas . 

Il y a des grands sujets qui reviennent en littérature, sur différents siècles

Servez vous de livres fort bien faits . Je vous en ai parlé sur le facebook du site astucesdeprof d’ouvrages tels que :
Les revues du Monde de l’Education : préparation au bac de français
Utilisez les annales corrigées qui aident mais vous établirez votre propre corrigé ou celui d’ un professeur plus ancien.  Ayez toujours le corrigé d’un sujet quand vous créez et donnez un sujet .

Faites prendre conscience à vos élèves de la façon dont est faite l’information, qu’il faut vérifier l’information, qu’il ne faut pas dire n’importe quoi comme l’on fait, qu’il faut retenir l’information, qu’il faut la modérer, qu’il faut éviter de critiquer dans tous les sens. C’est le gros travail que nous avons à faire, à leur faire faire. Avoir le sens critique, ne pas suivre le dernier qui a parlé ! ne pas être influencé, avoir sa propre conscience et réflexion sur des sujets. Relisez dans mon site :  » le poids des mots ». 

On fera des fiches de définition : on essaiera de se donner une définition sur le roman :

Le roman tel qu’on l’entend : une histoire chronologique d’un personnage ou de plusieurs .
Sur la façon dont le roman est un reflet de la société.
Le nouveau roman axé sur le style.

On fera des fiches  sur la vie d’auteurs.

La société on en fera donc une analyse : on pourra travailler en lien avec le professeur d’Histoire ou soi-même faire de l’Histoire ou de la Sociologie, ou même de l’Economie !

Fiches du roman et de ses liens avec le cinéma : extraits,  des scenarii célèbres.

Etablissez  des fiches sur la façon de poser des questions aux élèves, des questions précises, ouvertes .

 Faites des fiches sur le Théâtre :  on pourra ouvrir le théâtre à des exercices de style, à la création de Scenarii. Définition sur le théâtre : théâtre classique avec la règle des 3 unités.  Fiches sur : Le nouveau théâtre

Faites des fiches sur la  Poésie de même : on préparera donc des analyses de textes de poésie de façon très minutée.

On préparera des fiches de questions aux élèves qui  vous serviront au moment de  l’entretien à l’oral du bac français. 

Mes 118 astuces en mars 2017  vous parleront pratiquement de tous les aspects de votre enseignement. Référez-vous à mon site astucesdeprof.com  et notez sur rechercher sur le site un mot concernant votre moment, ou le type de cours à faire ou cliquez sur le mois scolaire à Archives

J’espère vous gagner du temps et que vous puissiez commencer calmement dès maintenant vos cours et ses orientations.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Les Figures de style

Préalable  à mon étude sur les figures de style.

En français, il y a des mots qui peuvent avoir plusieurs sens suivant leurs utilisations.

On dit qu’un mot  est polysémique.

Un mot a ainsi un sens concret et un sens figuré .

la discipline qui consiste à connaître les sens du mot s’appelle la sémantique : le mot ayant plusieurs sèmes.

C’est pourquoi il faut souvent compulser le dictionnaire et « interpréter » les sens dans une étude : analyse ou commentaire de texte.

Ce cours sur les figures de style permet de comprendre qu’on peut « interpréter » un texte selon les périodes de notre vie différemment. En même temps il faut être le plus objectif et impartial possible pour donner les ou la possibilité de sens et pouvoir ainsi vraiment communiquer et partager nos idées . Ce sont les oppositions de langage, les manques de langage  qui créent la guerre c’est pourquoi tous les peuples dits civilisés demandent l’accès à l’école pour chaque enfant puisque notre but c’est de rendre un enfant adulte, responsable, heureux dans sa vie et celle des autres.

L’étude de la Littérature n’est pas figée et demande de la réflexion tout au cours de notre scolarité et de notre vie adulte. Ainsi vous ouvrez des possibilités de lire toute la vie de l’élève. Vous aurez intéressé l’élève à son cours… de Français. Et c’est essentiel pour la direction de vos cours.

D’où notre travail dans les analyses de textes ?

Mais alors comment savoir si nous avons raison ?

Certes, il faut envisager un certain nombre de sens d’où notre travail d’écoute des sens possibles. Cette prise de conscience de multiplicité des sens consiste dans la démarche suivante : 

Il faut donc savoir quel est le sens du mot dans tel cas de figure.

Il faut donc bien les utiliser et en comprendre le ou les  sens.

A chaque figure de style que je vous propose, vous trouverez les exemples dans vos études de texte de façon personnelle. Ainsi votre travail sera enrichi et plaisant à constituer. Je vous les nomme par ordre de fréquence. 

Votre cours ou vos moments de cours nommeront les figures de style et permettront aux élèves de les introduire grâce à des phrases données par vous et qu’ils amélioreront.  

1. Les figures de style : leurs noms, des exemples qu’ils trouveront aussi.

2. Des phrases d’introduction pour les annoncer dans les explications de textes écrites.

Vous utiliserez pour créer votre cours selon vos niveaux de classe cet ouvrage. Vous aurez aussi vos manuels scolaires suffisant pour expliquer ces figures de style et bien les nommer : elles ont des noms qui amuseront vos élèves et qui leur permettront d’impressionner leurs parents et amis.  

Ch IV : les détournements de sens

Dans  l’introduction à l’analyse Stylistique

Par Catherine Fromilhague et Anne Sancier.

Chez Dunod 1991.

A partir des textes à lire ou à apprendre voici de façon pratique et amusante les façons dont vous analysez les figures de style. Utilisez sur  le site  un de mes liens coup de coeur : études-litteraires.com et apprenez par coeur régulièrement un exemple et le nom de sa figure de style et trouvez  un  exemple à vous. Faites vous de petites fiches et placez les figures de style dans votre conversation. « Tu n’es pas bête » : c’est une litote ! signifie  » tu es intelligent »  et dans les mots croisés on donne souvent les définitions pour le nom de figure de style  du genre » anaphore », « périphrase ».  Vous aurez des phrases pour  introduire les figures de style dans vos devoirs.

Des noms des figures de style

La gradation

L’action est mise en valeur par l’accumulation des verbes de mouvement.

Dans la fable de la Fontaine : Perrette et le pot au lait .

Tous les enfants connaissent la précipitation de Perrette et l’extrême vivacité des verbes utilisée par La Fontaine…. vous leur ferez recopier et apprendre. Vous ferez faire un petit paragraphe écrit utilisant la gradation.

Ou alors vous prenez la phrase par la fin en commençant par :  » le fabuliste  sait décrire à merveille une scène et voilà comment des verbes nous présentent la figure de Perrette cassant tout « … et on cite le vers… et on se souviendra de la gradation avec la succession des noms qui représentent sa fortune étalée, disparue dans sa chute : 

v. 23 Le lait tombe ; adieu veau, vache, cochon, couvée.

On remarquera les 2 sons en « v » et les 2 sons en « co » avec cette gradation descendante ou décroissante par rapport à la taille de l’animal  : la 2 ème étant grande : la vache et la dernière toute petite et fragile : la couvée d’oiseaux.  veau : le petit, et la couvée en fin de vers , objet d’espérance avec la croissance de l’animal . Vous apprenez à développer dans le détail l’importance de chaque mot. On fera s’exercer l’élève à ces développements d’images stylistiques.

Autre exemple de gradation : tirade du nez dans Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand que je vous conseille de voir et de lire un peu .

« C’est un roc !… c’est un pic !… c’est un cap !…

Que dis-je, c’est un cap ?… c’est une péninsule ! « 

L’anaphore : « Rome » dans Horace va être reprise 4 fois en tête des 4 premiers vers et Camille accuse Rome

Se rapporter au texte d’Horace : Camille qui aurait dû se contrôler, et féliciter son frère d’avoir purifié Rome, l’accuse de la mort de son amant (au sens de fiancé) et dans son extrême colère et tristesse, elle utilise avec violence le nom de la ville qui roule son R par 4 fois : Rome, Rome, Rome, Rome.

L’anaphore : Elle est utilisée dans les discours. Nous nous souvenons de 

« Et moi Président… disait le président François  Hollande « afin de se faire élire.

Il donnait tous les points de son programme politique de futur Président de la République française.

L’utilisation des adjectifs pour caractériser une Ville est aussi frappante dans le poème de Musset .

Dans Venise la Rouge…

Autre aspect d’explication stylistique : le bruit…

Il faut bien distinguer les consonnes des voyelles. Il faudra distinguer les allitérations et les assonances dans la musicalité des poésies ou des poèmes plus ou moins classiques.

les allitérations… révèlent les consonnes qui font des bruits : les sifflements du s répétés, tels des « serpents ». dans Racine , les sons en « ou » dans Venise la Rouge de Musset ou les roulements des R dans Horace : Rome… par Camille.

Ou les assonnances : les répétitions de voyelles.

 La litote

Va je ne te hais point dans le Cid par Chimène.

Veut dire je t’aime … à Rodrigue qui vient de tuer Don Gormas : Père de Chimène.

On dit apparemment l’inverse de ce qu’on voudrait dire.

Il n’est pas grand signifie … il est petit.

Il n’est pas mince : il est gros.

Avec la litote vous vous permettez de ne pas « blesser » la personne. C’est bien. Eviter de faire de la peine est une bonne attitude.

Le parallélisme 

certains titres de romans sont des parallélismes :

ex : Vent d’Est, Vent d’Ouest

La périphrase : on utilise plus de mot qu’il ne faut pour parler d’une ville

ex : La Venise du Nord : pour Amsterdam qui a des canaux comme Venise elle située au sud de l’Europe, au nord de L’Italie.

La Ville-Lumière  : pour Paris  toujours très illuminée.

l’antithèse : un autre titre de roman est une antithèse  : 2 notions qui s’opposent.

L’Etre et le Néant  de Jean Paul Saurtre.

La comparaison : avec l’adverbe comme ou avec un outil de comparaison pareil à, semblable à

Vous apprenez la définition ci-dessus : vous soulignez le mot grammatical et vous expliquez sans faire de contresens.

de Baudelaire dans Correspondances :

«  Il est des parfums frais comme des chairs d’enfants ».

ou encore

« le rêve de l’homme est semblable

aux illusions de la mer « . de Toulet 

ou encore  de Musset :

C’était, dans la nuit brune

Sur le clocher jauni

la lune

Comme un point sur un i  

la lune le comparé

le i le comparant

l’outil de comparaison comme

vous expliquez…

La métaphore : image sans outil de comparaison grammaticale.

toujours du Musset

Etoile qui descends sur la verte colline

Triste larme d’argent du manteau de la nuit

pas d’outil de comparaison : la larme d’argent : comme une triste larme d’argent le contient implicitement. L’Etoile est personnifiée. Elle a une majuscule.

La métonymie : on utilise la partie pour le tout, l’abstrait vers le concret

Votre professeur vous dira  : Prenez votre Lagarde et Michard  : les noms des auteurs du livre représentent ce  » livre d’histoire littéraire  » très prisé pendant des générations et qu’on réédite.

 ex : Le dernier Françoise Sagan est intéressant mais triste  : pour expliquer qu’il s’agit du dernier roman de cette femme auteur très célèbre à son époque à la fin du 20 ème siècle. Elle a écrit  » Bonjour Tristesse ».

on pourrait dire le dernier Goncourt… (prix Goncourt) : métonymie.

La synecdoque : on utilise le tout pour la partie, le concret pour aller vers l’abstrait .

« Les cuivres et les bois se déchaînèrent » pour parler des instruments d’un orchestre au moment de l’audition d’un morceau de musique. (on prend le concret  : ici les instruments pour l’abstrait : la musique donnée par l’orchestre.

autre exemple de synecdoque :

extrait de Ruy Blas :

Je le dis, vous pouvez vous confier , madame, 

A mon bras comme reine, à  mon coeur comme femme « .  Victor Hugo 

on parle d’un élément concret pour parler d’une idée abstraite : mon bras correspond à la vaillance, au courage, le coeur correspondra à l’amour que la personne qui dit ces mots porte à la personne aimée.

expliquez ces images et nommez à quelle classe sociale elles correspondent :

ce sont des synecdoques : un symbole pour un métier

l’épée :  la noblesse

le goupillon : le clergé, l’église

le barreau :  la magistrature

Les synesthésies : associations de sensations multiples différentes appartenant soit à la vue, soit à l’ouïe, soit au toucher… en même temps.

Chez Baudelaire : le poème Correspondances est un exemple.

La personnification : un nom propre : une personne représente un symbole.

La Beauté avec un grand B majuscule.

L’antiphrase montre une opposition, une contradiction, un contraste.

Elle est souvent ironique

ex : C’est du joli !

ex : c’est une soirée vraiment réussie! (alors qu’elle ne l’est pas du tout réussie) ironique.

Le chiasme est la façon dont on croise des mots se répétant à certaines places. 

Sur 2 vers : croisement du 1 er mot qui se répète au 2 ème vers en bout de ligne.

Le mot de la fin du vers aussi avec le mot du début du vers d’après.

L’hyperbole : souvent présente : c’est une exagération. L’auteur exagère. Il augmente le sens d’un mot pour exprimer son idée avec colère, violence, dénonciation.

ex : un vent à décorner les boeufs.

explication à fournir : les cornes des boeufs étant réputées à être solides, si le vent les décorne c’est que celui-ci est extrêmement fort. Pesez bien vos mots.

 ex : je suis mort de fatigue 

L’oxymore : réunion de 2 mots d’habitude pas utilisés ainsi et opposés dans leur sens.

Le soleil noir : je suis le veuf l’inconsolé Verlaine.

La terre est bleue comme une orange… Eluard

Mon mal est délicieux 

« L’homme fort et blond au type allemand était un foudre d’indécision » Belleto

 Comment expliquer : un foudre  suppose une quantité. Or cela annule l’indécision : manque de décision) il y a là une opposition totale entre les 2 termes. Donc,  cet homme puissant n’avait pas un physique qui correspondait à un caractère faible et pas du tout autoritaire. Il y a donc une contradiction chez cet homme.

La métaphore : image au sens général qui est une comparaison.

Les poèmes sont emplies de métaphores

Les essais philosophiques aussi avec l’Antiquité  et les personnifications qu’elle utilise. La personnification commence toujours par une majuscule

ex de personnification :

de Zola : la cathédrale explique tout a tout enfanté et conserve tout. 

( Elle est la mère, la reine, énorme au milieu du petit tas des maisons basses, pareilles à une couvée abritée frileusement sous ses ailes de pierre.)

Cet article pourra être complété par vous. Je recopierai votre réponse  en fonction des manques à cet article  . Je ne vous en donne ici qu’un schéma à parfaire ensemble avec la classe. 

 Retrouvez les titres de mes 118 astuces dans les pages  en notant sur rechercher sur le site :  titres de mes astuces de la p. 1 à 11 les dernières  parues. 

Taper le mot « notation »  sur rechercher sur mon site et  « écrit » ou  » oral  » aussi si vous avez besoin de critères précis ou cliquez sur les astuces utiles. Vous aurez des réponses avec les articles ayant ces mots-clés. Vous cliquez dans le titre et retenez d’autres titres au besoin à lire aussi.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Horace : acte 4 scène 5 . Camille et Horace : Rome l’unique objet de mon ressentiment…

 La façon de régler un conflit est-elle de tirer au sort les représentants de chaque état ennemi? Le sort a choisi 3 frères de Rome contre 3 d’Albe or deux belles sœurs appartiennent aux deux familles : … par union ou par fiançailles. Sabine une Curiace est la femme d’un Horace et Camille une Horace aime Curiace que son frère vient de tuer dans la scène fameuse que je vous donne.

Dans Horace de Corneille ils sont 3 à représenter Rome et 3 à représenter Albe. Ainsi évitera-t-on une guerre impliquant deux armées avec des populations civiles martyres . Le vainqueur donnera l’état vainqueur, le vaincu de même sera l’état vaincu. Et seuls 6 hommes seront concernés au lieu d’un grand nombre de populations civiles et militaires . Une solution assez unique en son genre. Corneille l’a relatée en tragédie.

horace

le serment des Horaces de Jacques-Louis David 

Reportez vous au site de l’ina  pour voir une video de nos tragédies classiques. 

Camille la soeur d’Horace aime Curiace or Horace vient de  tuer Curiace l’amant (au sens de fiancé) de sa sœur.

Camille devrait honorer Horace en héros  puisqu’il est le vainqueur et qu’il a sauvé Rome.

Il est évident qu’elle ne le peut et Horace va se mettre dans une colère folle qui va le mener à tuer sa sœur ( c’est un fratricide) après qu’elle aura deshonoré Rome par cette tirade célèbre que l’on apprenait par cœur. Il n’y a donc jamais de bonne façon de faire la paix idéale c’est-à-dire sans morts… Dilemme cornélien ici encore qui se finit par la mort caractéristique dans la tragédie. Elle devait choisir Rome et point son amour… !

Et voilà la fameuse tirade dont les R roulent comme un roulement de tambours …à tel point qu’Horace ne va plus  supporter de les entendre. Ici vous ferez mettre en évidence l’anaphore répétée sur les 4 premiers vers : Rome, Rome, Rome, Rome . Vous jouerez sur ces Rom’ qui résonnent de plus en plus forts et qui ne se disent jamais sur le même ton et sur l’adjectif possessif : « ton » et « mon » qui va se généraliser à tout un pays l’Italie  et à deux mondes qui s’opposent l’Orient et L’Occident  comme nous les avons opposés en ce moment… entre le moyen Orient et L’Europe…. Rien n’est nouveau. Seules les apparences changent.

La tragédie ne fait toujours que commencer… mais là, de nos jours, elle est pervertie, barbare, lâche. Il n’y a pas de déclaration de guerre, on a été pris par la surprise et la  terreur et aucune pitié ne se fait sentir par l’ennemi  sur la mort par tuerie, sur les blessures horribles, mutilantes, douloureuses  qu’il engendre de façon honteuse,  sur des civiles non impliqués qui allaient bien la minute précédant l’acte terroriste. Horreur et Honte à eux. j’écris ce passage aux lendemains de l’acte terroriste perpétré à l’aéroport de Bruxelles et dans le métro de la sortie des instances européennes le 22 mars 2016. Le 13 novembre 2015 , Paris avait été atteinte au Bataclan et sur les terrasses de café du 10 ème arrondissement, avec une attaque déjouée au stade de France où des milliers de personnes étaient réunies , et aussi avant dans les bureaux du journal satirique Charlie hebdo où des journalistes et du personnel ont été tués dans leur travail . L’Europe et les pays en voie de démocratie et de liberté sont donc ciblés, objets de leurs jalousies et de leurs haines. Que leurs coeurs s’ouvrent et comprennent…qu’il faut arrêter…leurs violences. Paix. Silence. Arrêtez. Stop.

Revenons à  Corneille : 4 notions étaient essentielles et présentes par 2  : Devoir et Vertu  : la vertu c’était le courage et l’Honneur et l’Amour. Nous sommes exactement à l’opposé dans le terrorisme. C’est le refus des Valeurs.  C’est le refus du face à face, et le refus de langage médiateur. Camille par contre est comme l’une de ces terroristes, elle déteste Rome puisqu’on lui a tué l’homme qu’elle aime et veut se venger en faisant s’unir l’Orient et L’Occident contre Rome que son frère a défendue! la réaction d’Horace va donc être fatale . Il ne peut plus entendre sa soeur. 

Camille

Rome l’unique objet de mon ressentiment !

Rome à qui vient ton bras d’immoler mon amant !

Rome qui t’a vu naître et que ton cœur adore !

Rome enfin que je hais parce qu’elle t’honore !

Puissent tous ces voisins ensemble conjurés

Saper ses fondements encore mal assurés !

Et , si ce n’est assez de toute l’Italie,

Que l’Orient contre elle à l’Occident s’allie ;

Que cent peuples unis des bouts de l’univers

Passent pour la détruire et les monts et les mers !

Qu’elle-même sur soi renverse ses murailles

Et de ses propres mains déchire ses entrailles 

Que le courroux du ciel allumé par mes vœux

Fasse pleuvoir sur elle un déluge de feux.

Puissé-je de mes yeux y voir tomber ce foudre ,

Voir ses maisons en cendres et tes lauriers en poudre,

Voir le dernier Romain à son dernier soupir,

Moi seule en être cause,  et mourir de plaisir.

 

Horace, mettant l’épée à la main, et poursuivant sa sœur qui s’enfuit .

C’est trop, ma patience à la raison fait place ;

Va dedans les enfers plaindre ton Curiace.

Camille, blessée, derrière le théâtre.

Ah ! traître

Horace

Ainsi reçoive un châtiment soudain

Quiconque ose pleurer un ennemi romain.

 

Versification :

On comptera 2 syllabes pour pati (passi-) ence

Et pour Curi-ace : cela s’appelle une diérèse

Lorsqu’il y a 2 voyelles on peut dédoubler ou compter une syllabe

Si c’est un alexandrin ici vous dédoubler la voyelle.

Entre Camille et Horace, l’alexandrin existe bien sur les 2 personnes

Camille 2 syllabes (traitre, le e muet à la fin de la ligne) le vers continuant avec Horace

Avec Horace : il prononce son vers sur 10 syllabes. Vous voyez alors toujours si le E est muet à l’intérieur d’un vers et qu’il compte à la fin de celui-ci. Soyez toujours logique dans la versification classique : partez du mètre voulu par l’auteur et corrigez vous selon que l’on prononce ou pas telle voyelle.

 

Cette tirade peut être un modèle d’écriture en poème classique ou en poème libre sur les événements actuels tragiques pour certains élèves qui seraient amenés à écrire sur ces événements. Vous jugez de la parution mais elle permettra à certains de s’exprimer par écrit , peut être pas tous. Mais vous serez surpris de leur production  que l’on ne soupçonnait pas et de leur façon de s’exprimer si bien à cette occasion . Vous pouvez éventuellement faire lire tout haut un texte réussi. Que la lecture soit bien faite par quelqu’un qui lit bien. Vous pouvez mettre un avis favorable qui pourrait augmenter la note d’un élève lors de la fin de trimestre.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

un type de sujet : le sujet d’invention

Mon site ne consiste pas en des corrigés de devoir pour élèves . Il existe un grand nombre de sites pour les élèves.  Il faut les choisir écrits par des professeurs ou des étudiants en lettres commençant l’enseignement.  C’est le seul conseil que je vous donne.

 Mon site astucesdeprof.com s’ adresse au professeur afin que celui-ci stimule et dirige l’écrit de ses élèves à partir de son cours déjà bien préparé, structuré et minuté :  j’y tiens. Préparez bien le schéma de votre cours de méthodologie par écrit. Répétez-le. Améliorez-le au fil de votre carrière en agrémentant le côté technique d’un savoir d’histoire littéraire ou d’apport de texte complémentaire bien choisi. Il ne faut jamais s’ennuyer à votre cours. Approchez de l’art de la conversation et de l’histoire. Ne soyez pas monotone.

sur rechercher sur le site notez :  la gestion du cours, le minutage du cours, préparer votre premier cours. Relevez les noms des articles qui répondront à vos questions et lisez-les. 

Je vous propose une méthode que naturellement des élèves suivront par l’intermédiaire d’un professeur ou d’un adulte compétent qui laissera absolument l’élève écrire seul en lui proposant un schéma, des indications.  Il lui donnera la possibilité de développer  ses idées en lui lançant des types de phrases s’il bloque.

Celui-ci devra apprendre à écrire spontanément puis à suivre ses idées, à en ajouter, en allongeant les phrases, en n’omettant pas l’importance de la ponctuation,  à les amener logiquement selon un plan, un schéma, une chronologie pour que son texte devienne émouvant et percutant dans le cas du discours que nous développons ci-dessous.   Il faut que l’élève trouve la tonalité de son texte.

Mes astuces vous permettent d’aborder les types de sujets aux moments propices par rapport aux dates des devoirs trimestriels et de vos devoirs tous les 15 jours suivant les objets d’étude : tout votre travail résidant dans l’établissement d’un  agenda strict que vous pouvez certes faire évoluer et adapter en fonction du rythme plus ou moins rapide de votre classe. Ce rythme de la classe est une notion essentielle pour l’évolution de vos cours. Il changera tous les ans. Au bout de 3 ans vous aurez un ensemble de cours bien cohérents et vous continuerez sans cesse de vous améliorer et d’analyser les situations. 

Vous vous reportez à l’astuce : le choix du sujet. 

En seconde votre rôle est important car vous créez les bases solides pour la 1ère. Soyez très exigeant. Parlez entre collègues de même niveau. Evoquez vos sujets, écoutez-vous les uns les autres sans vous couper la parole. Exercice fructueux entre adultes. 

Nous étudierons le discours  pour répondre à un type de recherche qu’on m’a demandé : prononcer pour un sujet d’invention le discours lors de l’enterrement du Père Goriot d’après Balzac afin de rappeler aux filles du Père Goriot quels auraient dû être leurs devoirs envers leur Père. Sans donner le corrigé, je vous propose de réfléchir sur des éléments précis.  Inventez votre méthode pour apprendre à écrire un discours. Vous partagerez avec vos élèves les réponses que vous formulerez ensemble.

Le texte d’invention suppose toujours une présentation précise suivant des consignes à respecter. 

Il faut donc présenter votre copie de la façon suivante . Il faut limiter le discours : on donnera en général une indication du nombre de pages qu’il faudra suivre ( d’1 page et demi à plus).  On donnera un titre :  Discours à l’occasion de…  Prononcé le 28 février 1836 ? On mettra la date supposée et l’année fictive mais logique selon le contexte  . On conserve en effet les discours dans les archives familiales, amicales  ou nationales ou internationales. A l’attention de : aux amis et à la famille du Père Goriot. Noter : Adressé à   son seul ami Rastignac.  On mettra en avant l’ami fidèle jusqu’au bout.

On rassemblera les connaissances que l’on a sur le personnage du livre  .

L’on partira de ces données lues dans le roman de Balzac .On  fera des rappels concernant sa fin de vie, et sa vie. On mentionnera les amis  : il en avait peu dans sa grande vieillesse. Les noter. Ceux de la Pension Vauquer et l’on s’apercevra de la faible présence de ses 2 filles qui l’ont abandonné ou presque et qui vont à reculons voir  leur père. Les élèves auront relevé des passages sur les rares visites de ses filles dans une fiche de lecture préalable, leur état d’esprit.  Vous aurez bien programmé votre agenda par rapport au sujet d’invention pour que les élèves aient leurs éléments de réponse que vous chercherez ensemble lors de cours de préparation à l’écrit  par groupe. 

 Vous devez faire glisser des connaissances ou des réflexions de lecture dans le texte du discours, de la portée du discours sur l’auditoire prévisible que vous pouvez mentionner . Etudiez ce mot « portée » pour bien écrire.

 

un bal
un bal

Reportez-vous  à mes liens coup de coeur  au site études-litteraires.com dans lequel vous adaptez votre recherche sur le texte d’invention et les différentes formes qu’il présente dont le discours ici. 

Dans certaines familles une personne : un oncle, un grand père, une grand mère, un ami souvent le même  sont très doués pour dire un mot à l’assemblée lors d’un mariage. Qu’ils prennent en exemple alors les textes de cette personne.

 

le Père Goriot
le Père Goriot

C’est donc  par le sujet d’invention comme je vous l’ai dit  qu’un élève qui écrit bien, donnera bien l’émotion qu’on attend, et soulèvera des questions concernant  l’attitude des enfants par rapport à leurs parents qu’ils osent juger . Balzac dansLe Père Goriot dénonce par un récit réaliste l’attitude indifférente des filles devenues de grandes dames dans la société . Elles sont  devenues insupportables et cruelles envers leur Père qui a tout fait pour elles. Il ne faut pas trop dire la vérité par risque de blesser mais la faire deviner à mots couverts dans le discours destiné à un public qui sort de la sphère privée.   Il faut mettre en valeur les qualités du  Père et  la présence de Rastignac présent jusqu’au bout.  On décrira l’impossibilité des filles à aimer spontanément leur Père en évitant de les attaquer de front mais en montrant que si elles avaient été plus naturelles, leur présence aurait été douce auprès de ce père aimant.

La portée du discours

Un discours doit être plein de  tact et de  pudeur tout en dénonçant une situation et en glorifiant certains . 

Vous devrez alors prononcer le mot  de respect que tout enfant ( devenu adulte) se doit de porter à son parent. On montrera la situation par rapport au personnage concerné, sa discrétion, sa bonté malgré le manque d’affection de ses filles. On partira de l’aspect positif du personnage principal mort.    On fera comprendre en employant un pronom impersonnel : qu’il ne faut jamais renier son père, qu’il faut tâcher de l’écouter, de le comprendre et sans doute de parler ensemble, de ne pas le juger sans avoir de retour . Vous faites trouver par vos élèves les  adjectifs que vous mettrez en évidence.  Dans le discours ou le sermon qui s’adresse à un auditoire particulier plus ou moins nombreux, mais concernés par les mêmes faits  .

La documentation à fournir : d’autres lectures complémentaires. 

Le discours est à caractère moral : on pourra lire des discours d’hommes politiques : du Général de Gaulle dans ses Mémoires. Le sermon proche du discours est à caractère religieux et moral  : il faudra adapter son vocabulaire.

On pourra relire le Discours aux Morts dans la guerre de Troie n’aura pas lieu de Jean Giraudoux pour apprécier un certain style. On se reportera aussi aux Sermons de Bossuet : l’enterrement de Turenne ou la mort d’Henriette d’Angleterre :  » Madame se meurt, Madame est morte . »

Ces lectures effectuées, on sera en mesure de mieux écrire et l’on se mettra à faire son discours sur ce sujet du respect des enfants  (devenus adultes) envers leurs parents.  On insistera sur leur présence indispensable et naturelle dans les vieux jours de leurs parents même si l’on se fait aider par d’autres personnes ce qui est souhaitable mais de la nécessité d’ être toujours présents de façon régulière auprès de ses parents. Si des personnes s’occupent des soins du corps ce n’est pas pour autant qu’il ne faut pas être présents dans ces longs moments de fin de vie…Ce discours a donc une portée qui va jusqu’à nos jours. On fait donc une ouverture sur notre siècle alors que Balzac a écrit son Père Goriot il y a environ 2 siècles .

Une réflexion philosophique, une morale

Cela suppose tout un état d’esprit et de se faire aider si l’on ne parvient pas à assumer et oser dire qu’on a du mal à voir son parent vieillir ou être malade ainsi mais être là et écouter et ne plus juger. Qu’il ne suffit pas d’actes sociaux mais d’actes intimes de rapprochement et non pas de dissensions qui peuvent demeurer dans des cas d’exceptions. 

 On mettra en valeur le Père, puis on rappellera l’attitude des filles : de Delphine de Nucingen qui a épousé un banquier et de sa soeur  qui n’auront pas été au chevet de leur père ou bien peu en se forçant,  prises par le brillant de la société dans laquelle elles ont  évolué, elles, venant d’un milieu simple qu’elles ont fui et dont elles ont honte. Il faudra faire comprendre qu’il ne faut jamais avoir honte de son milieu d’origine et qu’on peut se construire grâce à celui-ci. 

On utilisera un ton lyrique ou ému. On utilisera des exclamations et des façons de penser intimes et intérieures et on pourra rapporter les réflexions du voisinage.  On pourra prendre un ton outragé et savoir si elles peuvent obtenir le pardon…! mais ce sera trop tard . Il faudra en tirer une morale ou une leçon et faire en sorte de faire réfléchir l’auditoire à agir autrement dans un cas semblable.

Les remerciements en toute fin. 

On remerciera l’ami discret présent dans la fin de vie de ce Père à l’agonie . On pourra remercier dans d’autres cas un nombre plus grand de personnes sans toutefois faire de listes trop grandes : des remerciements à un membre de la famille présent, des remerciements aux personnels de santé présents puisque beaucoup sont soignés par eux soit chez eux soit dans des lieux de fin de vie. 

Pour obtenir des résultats à ce sujet d’invention,  il faut que vous imposiez ce sujet plusieurs fois sans la possibilité des 2 autres. En seconde c’est facile à faire, en première vous le proposez 2 fois par trimestre  pour écrire tout simplement avec des consignes. 

N. B. Pour les 2 autres types de sujets : sur « rechercher sur le site » entrez des mots : la dissertation, l’analyse de texte, le commentaire ou le mot cours et vous obtiendrez un certain nombre d’articles qui vous permettront d’avoir des savoirs-faire .

 PS : étant donné que le discours est tombé cette année, (incroyable j’ai visé juste!  cela m’arrive parfois)  je ne pense pas qu’il soit redonné l’an prochain ou alors un discours comme je l’ai fait ci-dessus pour une fête, un mariage, un anniversaire qui sait? . Cependant,  il peut être donné dans une autre section! et est un excellent exercice d’écriture. 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

La versification : méthode sur les stances du Cid de Rodrigue. Mémorisation.

Préalable important  à l’étude du Cid écrit en 1636. Il nous faut connaître l’histoire de l’Espagne pour comprendre la nôtre (près de 4 siècles après) .

Retrouvons une culture qui peut nous aider à vivre tous ensemble venant d’horizons et de religions diverses qui étaient mentionnées dans nos œuvres françaises et européennes depuis longtemps .

L’Espagne a été musulmane jusqu’au 14 ème siècle par moitié dans la moitié sud. C’est Isabelle la Catholique qui a fait répandre le catholicisme partout et unifier l’Espagne.  Voyez Cordoue avec sa mosquée et sa cathédrale à l’intérieur du même lieu.

la versification avec les stances du CidCet édifice est quand même parlant : il est répertorié à l’Unesco d’ailleurs et l’imbrication de la cathédrale dans la mosquée est quand même pleine de sens. On la nomme la mosquée cathédrale de Cordoue. Ayons cet édifice en tête et apprécions nous les uns les autres sans chercher à dominer. On voit en entrant les arcs arrondis d’un lieu qui est une ancienne mosquée .  Puis surprise, on continuera plus loin et l’on voit de l’art gothique… correspondant à la religion catholique qui est un lieu de culte. 

De même en Espagne, il faudra leur apprendre que les Juifs ont dû se convertir au catholicisme. Donc réfléchissons aux suprématies de certaines religions sur d’autres à des temps de l’histoire et sachons analyser historiquement ce qui se passe sous nos yeux au 21 ème siècle.

la mosquée cathédrale de Cordoue
La partie cathédrale à Cordoue

 

 

versification stances du Cid

 

imbrication de 2 arts religieux dans un même édifice à Cordoue

Imbrication de 2 arts religieux dans un même édifice à Cordoue

 

Depuis 10 ans ou 15 ans surtout et bien avant avec les passages à la décolonisation où l’apport des peuples venant d’Afrique ont pu être musulmans en majorité et chrétiens, l’Europe a changé de façon extrême et change encore.  Nous assistons à ce changement et il va falloir le gérer pour garder notre identité.  On avait converti beaucoup de peuples au christianisme : catholicisme et protestantisme. Donc la notion de laïcité devra être développée dans le respect des religions de chacun ou de l’absence de croyance (athéisme)  pour montrer qu’elle doit permettre de faire vivre ensemble des gens de différentes religions ou sans religion et qu’il ne faut surtout pas faire dominer une religion par rapport à une autre dans la sphère publique de notre vie.  Cependant il n’est pas question de perdre une religion le christianisme qui est le ciment de notre culture européenne et qui est la composante de toute notre littérature française . Il faut savoir équilibrer notre vie et donner aux hommes et femmes de France tous les possibles afin de permettre l’épanouissement de ceux-ci et de celles-ci et faire en sorte qu’aucune religion ne  suscite la violence . Une morale laïque devra être bien comprise et définie.  

Relisons le Cid à cette lumière de cette réflexion. 

Ecoutons la video sur facebook du site astuces de prof dite par notre très grand Gérard Philipe. 

Avec des textes comme le Cid : à la fin vous avez le retour du Cid qui a lutté contre les Maures profitez de rappeler l’histoire de façon vraie et nette.

De venger son père n’existe plus guère. La tragédie ne se fera plus sur ses sujets. On pourrait analyser les sujets qui ont forgé les tragédies (d’après l’antiquité et les guerres) si vous êtes dans la séquence du Théâtre au 17 ème siècle. La tragédie il faudra la définir et  établir des listes, faire des recherches en groupe sur le genre et le mot.  Ce sera très intéressant. Vous canaliserez, vous orienterez de façon objective leurs réponses.  Mais cet exercice  leur plaira en ne dépassant pas. Il   faut avoir du tact. Mais la littérature pourra les rendre observateurs et tolérants.

Le Cid

Dans l’acte 1 sc 6

Don Rodrigue va devoir venger son père de l’humiliation porté par le père de Chimène à son égard.

 Rappelons ce que dit Don Diègue  : 

Acte 1 sc 5

Ne réplique point, je connais ton amour ;

Mais qui peut vivre infâme est indigne du jour.

Plus l’offenseur est cher, et plus grande est l’offense,

Enfin tu sais l’affront, et tu tiens la vengeance :

Je ne te dis plus rien. Venge-moi, venge-toi ;

Montre-toi digne fils d’un père tel que moi.

Accablé des malheurs où le destin me range,

Je vais les déplorer : va, cours, vole, et nous venge.

A l’acte 1, sc. 6 ,  Don Rodrigue va déclamer ses fameuses stances du Cid. 

Je vous conseille de faire apprendre par cœur la 2 ème stance à défaut de regrouper les stances selon la mémoire de vos élèves. Certains ont des facilités, d’autres moins. Faites apprendre en fonction de leurs capacités. C’est un conseil pour ne pas angoisser vos élèves. Il faut que le cours de théâtre soit un plaisir. Chacun son rythme. (vous notez les  très doués).

 Mais qu’ils sachent au moins une ou 2 stances : nous apprenions les 4 stances sur plusieurs cours . Sachez évaluer les apprentissages par cœur de vos élèves… mais faites travailler avec le ton, le rythme ces stances au moins à la lecture. Quand on sait par cœur, on peut interpréter, se laisser à la fougue, au doute, au lyrisme, à la grandeur, à la misère… que vos élèves s’éclatent en disant ces vers d’un autre âge ! et là vous relevez les mots qui reviennent : « infâme », digne fils, malheurs…. Et vous commencez ainsi l’analyse de texte qui se fera très bien au cours. Vos élèves peuvent alors noter les mots qui surgissent et préparer ainsi leur analyse de texte ou leur commentaire. L’analyse du texte se fera sur un passage de votre choix de 20 vers qui pourra servir à l’oral du bac de français.

La versification. Sachons compter les vers et connaître le nom de ces types de vers.

Vous prenez un peu de temps sur plusieurs séances : ils s’amuseront et sauront faire des vers. Apprenez leur à faire eux-mêmes des poèmes qui riment et qui ont une versification dite classique (voir les traités de versifications)  ainsi qu’à produire  des poèmes en prose ou en vers libres. 

Revenons à la versification dite classique.

Comptons ensemble les syllabes (pieds), sachons faire remarquer les élisions de deux voyelles proches , les e muets, les liaisons à bien faire (alors que nous les omettons le plus souvent ) , comptons sur nos doigts . Une syllabe par doigt. Vous faites cet exercice ensemble. Il  fonctionne très bien.

Chaque stance est composée de 10 vers : l’un octosyllabe, 4 alexandrins, 1 de 6 pieds, 1 décasyllabe, 1 de 6 pieds, 2 de 10 pieds ou décasyllabes. 

On appelle pieds ou syllabes le son qui compte 1 que l’on additionne aux suivants. Lorsque 2 voyelles se suivent à la fin d’un mot et au début d’un autre mot,  on peut en « avaler » une, On peut au contraire faire compter un pied (ou syllabe) de plus lorsque vous voyez qu’il y a tel mètre on comptera un pied de plus s’il en manque un. 

Per/cé/ jus/ques/ au/ fond/ du /cœur /(8 pieds octosyllabes)

D’une/ at/tein/te im/pré/vue/ aus/si/ bien /que /mor/telle (12 pieds alexandrins)

on comptera sur ses doigts comme si on jouait du piano! pour avoir chaque syllabe et comprendre les élisions, les E  muets (on note avec une virgule)

e muet élision e i ( 2 voyelles : une est « avalée » : le e est avalé) :

e muet à la fin de  mortelle ( « le » ne compte pas on laisse l en suspens ).

 

Les rimes suivent 3 types de schéma possible :

Quant aux rimes les 4 premiers vers des stances,

elles suivent le schéma abba : rimes embrassées,

puis les 2 suivantes sont des rimes suivies sur le schéma aa bb

 puis les 4 dernières : les rimes alternées ou croisées sur le schéma abab.

Ces lettres « a « correspondant à une rime que l’on retrouve toujours en » a « et de même pour « b » qui correspond à un autre type de rime à chaque fois finissant par le même son. On peut créer une autre rime de type « c » qui rimerait différemment.  Il existait dans les écoles aux siècles passés où on faisait beaucoup de poèmes des traités de versification. Il en  existe toujours. Il s’agit de poèmes à formes fixes que nous définirons dans une autre astuce ou que vous pourrez nous mentionner. Vous devez bien connaître ces règles afin de les transmettre de façon naturelle à vos élèves. Vous y reporter régulièrement et les revoir  dans vos manuels scolaires en livres ou sous forme numérique. 

Voici à apprendre les fameuses Stances du Cid de Corneille.

 

Percé jusques au fond du coeur (8)

D’une atteinte imprévue aussi bien que mortelle,(12) 

Misérable vengeur d’une juste querelle, (12)

Et malheureux objet d’une injuste rigueur,(12)

Je demeure immobile, et mon âme abattue (12)

Cède au coup qui me tue.(6 vers de 6 pieds )

Si près de voir mon feu récompensé,(10 décasyllabes)

O Dieu, l’étrange peine ! (6) (e muet )

En cet affront mon père est l’offensé,(10)

Et l’offenseur le père de Chimène ! (10)

 

Que je sens de rudes combats !

Contre mon propre honneur mon amour s’intéresse :

Il faut venger un père, et perdre une maîtresse :

L’un m’anime le cœur, l’autre retient mon bras.

Réduit au triste choix ou de trahir ma flamme,

Ou de vivre en infâme,

Des deux côtés mon mal est infini.

O Dieu, l’étrange peine !

Faut-il laisser un affront impuni ?

Faut-il punir le père de Chimène ?

 

Père, maîtresse, honneur, amour,

Noble et dure contrainte, aimable tyrannie,

Tous mes plaisirs sont morts, ou ma gloire ternie.

L’un me rend malheureux, l’autre indigne du jour.

Cher et cruel espoir d’une âme généreuse,

Mais ensemble amoureuse,

Digne ennemi de mon plus grand bonheur,

Fer qui causes ma peine,

M’es tu donné pour venger mon honneur ?

M’es-tu donné pour perdre ma Chimène ?

 

Il vaut mieux courir au trépas.

Je dois à ma maîtresse aussi bien qu’à mon père :

J’attire en me vengeant sa haine et sa colère ;

J’attire ses mépris en ne me vengeant pas ;

A mon plus doux espoir l’un me rend infidèle,

Et l’autre indigne d’elle.

Mon mal augmente à le vouloir guérir ;

Tout redouble ma peine.

 

Mourir sans tirer ma raison !

Rechercher un trépas si mortel à ma gloire !

Endurer que L’Espagne impute à ma mémoire

D’avoir mal soutenu l’honneur de ma maison !

Respecter un amour dont mon âme égarée

Voit la perte assurée !

N’écoutons plus ce penser suborneur,

Qui ne sert qu’à ma peine.

Allons, mon bras, sauvons du moins l’honneur,

Puisqu’après tout il faut perdre Chimène.

 

Oui, mon esprit s’était déçu.

Je dois tout à mon père avant qu’à ma maîtresse.

Que je meure au combat, ou meure de tristesse,

Je rendrai mon sang pur comme je l’ai reçu.

Je m’accuse déjà de trop de négligence :

Courons à la vengeance ;

Et tout honteux d’avoir tant balancé,

Ne soyons plus en peine,

Puisqu’aujourd’hui mon père est l’offensé,

Si l’offenseur est père de Chimène.

 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

le titre de mes astuces p.9

 

 

Noter le titre au choix d’un des articles sur rechercher sur le site. Cliquez dans le titre pour le lire. 

1) Un texte à lire ou à apprendre : Venise de Musset 

2) Des livres de fin d’année 2015 à lire ou à offrir 

3) Des titres d’articles utiles pour votre 2ème trimestre 2016

4) le Salon Educatec-Educatice du 9 au 11 mars 2016 à la Porte de Versailles

5) Appel à quelques professeurs : merci de compléter mes articles avec des cas précis

6) Un morceau de bravoure de la littérature française : la tirade de Don Diègue

7) La versification : méthode sur les stances du Cid Rodrigue . Mémorisation et approches d’analyse de texte.

8) un type de sujet : le texte d’invention

9) Horace acte 4 sc 5 : Camille et Horace : Rome l’unique objet de mon ressentiment

10) les figures de style

 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Les temps des réunions : comment les préparer ?

Un préalable : parlons de vos heures qui se surajoutent à vos heures de cours et de transports et qui sont à noter sur votre agenda professionnel  à rendre compatible avec votre agenda personnel avec les temps de trajet : j’insiste sur ce point   . Sachez partir de chez vous ou d’un lieu à l’heure décidée par vous. Vous trouvez une phrase rapide et polie et vous êtes prête à partir ayant préparé votre cartable ou votre travail. Tout se prépare pour ne pas être toujours en état de précipitation.

En plus de vos cours à assurer, vous aurez des réunions de parents d’élèves .

Vous pourrez aussi faire des sorties d’élèves mais si vous le souhaitez et que vous vous en sentiez capables . Vous n’êtes jamais obligés d’en faire, ni de participer à des fêtes d’écoles. Vous pouvez y passer ainsi vous verrez les élèves et leurs parents sous un autre angle  mais vous n’êtes pas du tout obligés d’y participer. Ce sont pour les familles d’abord. 

 Vous pouvez informer des spectacles et que vos élèves aillent de leur côté si vous ne tenez pas à accompagner vos élèves.  Vous proposez alors des spectacles de façon très précise : date, heure, lieux  dans vos villes  sur les cahiers de texte bien à l’avance.  

Les premières années ne faites pas trop d’activités et limitez-vous à  vos préparations de cours. Donnez aussi des titres de livres facultatifs  à lire et naturellement précisez les textes obligatoires à lire pendant les vacances : les parents vous remercieront. 

Parlons des réunions de parents d’élèves qui ont un caractère obligatoire. Si vous ne pouviez venir à l’une d’elles vous vous excusez auprès de la Direction avant.

Vous allez donc y participer  et la première fois vous ne savez pas trop quel rôle tenir mais sachez qu’il est important pour les parents de connaître l’enseignant qui est face à leur enfant  :  Vous arrivez  à l’heure. Soyez à votre avantage le jour de la réunion. Vous serez en « représentation ».

Vous aurez sans doute déjà utilisé en temps utile pour l’élève le carnet de correspondance même avec ses parents en  seconde, ou au niveau bac de français . Vous leur avez signalé sans doute le plus tôt possible au bout de moins d’ un mois …  les difficultés que vous avez constatées chez leur enfant au plan de l’écrit en français. Vous avez pu leur fournir des solutions  : proposition de soutien par l’école et horaires ou travail à l’école  ou cours particuliers extérieurs car le jeune ne doit pas continuer d’avoir du mal à rédiger. Il faut l’aider sur quelques semaines au moins et qu’il écrive régulièrement, qu’il se serve du brouillon, qu’il ne recopie pas mais crée ses phrases. On pourra commencer par des exercices de simples rédactions pour aller vers des réponses à des questions de textes puis au devoir à préparer.

Soyez vigilants et réactifs pour ces élèves. Que vous ne perdiez pas de temps surtout. Que les parents vous répondent bien et puissent communiquer sur une difficulté ou sur la façon de travailler de leur enfant et que vous continuiiez le travail sur de bonnes bases. 

Revenons à la réunion de façon normale  quand elle aura lieu  : vous devez connaître  bien toute votre classe. Vous leur montrez comment vous avez démarré l’année , quel va être votre programme dans ses grandes lignes et votre progression (vous êtes précis mais pas lent ) , vous dites  ce que vous attendez de leur enfant à l’écrit et à l’oral et comment il doit travailler le français.  Préparez un petit discours de 5 à 10 minutes pour votre matière si la direction vous le demande. Répétez-le chez vous. 

S’il y a beaucoup de parents , vous leur parlerez à chacun de 3 à 5 minutes pas plus .  Si vous les rencontrez individuellement sur rendez-vous,  vous ne restez pas plus de 10 minutes avec des références précises sur votre élève et c’est vous qui leur dites au revoir. Votre lycée pourra vous aider dans vos temps de rencontres. 

Vous partirez à l’heure aussi pour que les parents n’aient pas des réunions trop longues le soir. Dites-vous que les parents sont réservés et que c’est à vous de diriger leur venue et leur départ pour voir un autre enseignant. 

Regardez votre montre discrètement et ne parlez pas trop. Ecoutez.  Il faut qu’ils obtiennent grâce à vous des réponses à leurs questions par rapport à leur enfant : Vous expliquez vos objectifs. Vous parlez de la lecture des oeuvres. Constituez chaque année une liste de livres du programme plus une liste de livres à lire avant des vacances que liront plus les parents mais ils seront rassurés et il faut faire plaisir aux parents : indiquez date et édition du livre .  Sachez qu’indirectement vous apprendrez beaucoup de choses aux parents! mais c’est l’élève, leur enfant qu’il faudra faire réussir! 

Vous  leur demandez si votre élève parvient à lire et s’il lit bien d’avance et pas au dernier moment  les oeuvres que vous donnez à la classe 3 semaines au moins avant pour qu’ils étalent  leur lecture de façon régulière . Voyez avec ses parents s’il répartit bien son temps de lecture et qu’au cas le parent aide à commencer une lecture assez tôt (il faudra voir avec les parents le temps que le jeune passe à des jeux ordinateurs quitte à faire comprendre qu’il faut donner des temps de jeux limités (il faut rendre vigilants les parents à cette difficulté des jeux sur tablette ou à interdire à certains moments )   et qu’il  établisse un agenda afin de réserver tel temps à la lecture, comme on peut le faire pour un temps de télévision s’il y a une émission proposée ou un film tiré d’un roman par un professeur car la télévision doit être aussi un outil pédagogique. Ils pourront en discuter ensemble. Le parent doit discuter avec son enfant de son temps de loisirs. Il doit rendre autonome son enfant et le  responsabilisé dans son travail mais ne pas sans cesse dire à son enfant : tu travailles? l’enfant rentre comme le parent d’un lieu de travail. Il faut se détendre avant. Donc encore de la gestion du temps repos, repas constitué  ou goûter léger et travail.

Photocopiez encore une fois comme pour les corrections la liste de noms de vos élèves. Notez bien les noms ( nom différent de l’enfant et nom du parent, faites épeler le nom).  Sachez qui a la garde parentale  : c’est très important pour votre responsabilité : à voir avec le professeur principal . Rien d’indiscret ne doit transparaître sachez-le. 

 Le professeur principal peut vous être utile avant la réunion  si vous avez un souci avec un élève. Il a accès à des dossiers, doit rester discret mais peut vous aider à comprendre une situation familiale  ou un état de santé qui pourrait perturber l’élève. Mais ne tombez jamais ni  dans la pitié ni dans la compassion et sachez que vous devez l’aider scolairement  : vous vous occupez de l’élève. Il faut l’aider lui et mettre à l’aise la famille.  Ne pensez pas pour les autres : soyez à votre place.

Soyez psychologue et diplomate vous êtes peut-être parent vous- même.

Apprenez à ne pas tout dire de son enfant à un parent si  vos propos risquent de se retourner contre l’élève à la maison. Si un élève a deux lieux de vie, rappelez le rôle du parent  pour que son enfant n’oublie pas ses cahiers, ses devoirs, ses livres en fin de séjour .  Ce sont des choses qui arrivent et vous ne devez pas  punir. Ne mettez jamais un zéro dans cette situation difficile.  Elle est à envisager. Dites ce qui est positif. Si un parent perdait son calme,  gardez votre calme  ou faîtes vous aider s’il y avait un problème. Ne vous mettez pas en danger. Cela peut arriver. Soyez prudent et faites-vous aider. Parlez. Ne restez pas dans le silence d’une situation grave ou pour vous ou pour un élève. Vous pouvez être dans un contexte difficile. Il faut vous protéger. De façon habituelle,  vous êtes dans de bonnes conditions pédagogiques et tant mieux.

 Mettez quelques appréciations au crayon devant les notes de vos élèves et ainsi quand le parent viendra vous saurez parler de l’élève .Vous préparez bien votre réunion de votre classe. Vous notez les progressions des élèves ou les baisses avec un + ou un –

Si un parent ou des parents ne venaient pas à la réunion de parents : prenez rendez-vous sur le carnet de correspondance de l’élève un jour. Proposez 2 moments différents. Si un parent vous envahit même par gentillesse, vous lui dites que vous êtes pris.     Adaptez-vous parfois  au  parent pour le bien de l’élève . Certains ne parlent pas notre langue. Notez-le sur votre carnet. Soyez très respectueux envers eux. L’élève aura d’autant plus de mérite à bien travailler. Vous notez les erreurs qu’il pourrait faire dues à son bilinguisme si cela arrive ce qui n’est pas forcé .

C’est de l’élève dont il s’agit dans votre métier. Ne parlez pas de ses parents à un collègue. Vous n’aimeriez pas en tant que parent que l’on vous juge.  Vous devez vous créer une déontologie de discrétion et de distance par rapport à ce que vous savez d’un élève. Voyez la bonne volonté de l’élève.  Vous leur donnez une solution pour que l’élève fasse des progrès : un meilleur emploi du temps, supprimer des activités , lui demander qu’il suive des soutiens en français pendant un certain temps , l’inciter à lire et  qu’il ait des endroits calmes dans la maison ou l’appartement pour le travail (sans télévision ouverte toute la journée : savoir l’éteindre, sans musique tout le temps aux oreilles, savoir ne faire qu’une activité : ça va plus vite et savoir limiter naturellement les jeux ordinateurs et surtout savoir faire arrêter un jeu à n’importe quel moment pour travailler ). 

Vous devez élever au meilleur niveau l’élève  dans le respect de celui-ci et de sa famille. Ne comparez pas non plus des frères et soeurs dans leur travail que vous avez pu avoir d’une fratrie.  Ici c’est le côté éducatif de l’enfant en question  dont on s’occupe.  

Vous relevez donc les notes, les progrès dans votre matière.

Vous notez les baisses de note et de travail sans doute insuffisant mais à faire justifier. 

astuce : pour que la réunion vous soit utile après : prenez des notes courtes sur votre petit carnet avec le prénom et le nom de l’élève et  vous notez quelque chose d’important pour vous que vous avez appris de lui qui puisse vous faire comprendre sa situation, son mode de vie  après un entretien afin de ne pas oublier .  Vous accueillerez aimablement ensuite le parent suivant. Vous regardez toujours à deux moments discrètement votre montre et soyez attentif à ces parents intimidés ou quelque fois à l’aise et pouvant aider au niveau des associations de l’école. 

Notez d’avance ce que vous allez dire à un parent pour tel élève. Si vous avez les deux parents vous vous adresserez tantôt à l’un tantôt à l’autre et aux deux. Soyez donc à même de vous adapter à toute situation et cela vous intéressera et plaira aux parents soucieux de l’avenir de leur enfant pensez-y. 

Dites une fois seulement un aspect du comportement de l’élève aux parents . Ecoutez : cela peut faire du bien aux parents d’un enfant en difficulté de s’exprimer et d’avoir des solutions  . Quand un élève ne pose pas de problèmes faites-leur  compliments ,  ils seront très contents et que ça continue.

Notez l’élève ou les élèves qui mettent en difficulté votre cours et là vous demandez la fermeté des parents pour que la tenue de leur enfant change après la visite qu’ils vous auront faite.Vous verrez s’il ne faut pas séparer dans la classe un élève d’un autre qui l’incite à parler sans les agresser. Ils sont peut être très amis. Expliquez-leur pourquoi vous les séparez.  Vous aurez demandé le soutien des conseillers d’éducation pour que tel élève ne perturbe pas votre cours si vous êtes débutant. Trouvez des modes de tenue de classe avec le surveillant général ou  même avec le Directeur. Vous pouvez demander la visite impromptue d’un surveillant  pour vous aider.  Les élèves verront que vous êtes soutenus. Mais c’est vous qui demandez. Demandez bien ce que vous souhaitez concernant l’élève difficile et s’il y a un véritable problème de comportement demandez des explications ou demandez à ce qu’ils voient avec une psychologue . Que la réunion vous serve. Mais n’accablez jamais trop les parents!

Trouvez des méthodes pour un élève moyen ou médiocre. Vous essaierez de mettre de appréciations après le conseil de classe avec des phrases claires de façon à orienter le travail de l »élève de façon précise. Ne mettez pas :  peut mieux faire!   mais « du travail plus intense  » ou une « méthode à mieux maîtriser » . Préparez et faites évoluer vos appréciations : vous travaillerez l’aspect synthétique de vos appréciations. Demandez à des collègues. Utilisez celles qui vous correspondent . Vous gagnerez du temps.

Donc le premier contact avec les parents est important. Vous orienterez un peu différemment vos cours peut-être après une réunion. A un deuxième moment de l’année ainsi vous ferez le point avec eux à nouveau .  Vous même tâcherez ou d’insister sur des points de votre cours si vous avez tendance à aller trop vite ou à essayer d’être plus intéressant en ne vous attardant pas trop sur certains points du cours inutilement. 

Vous apprendrez à gérer vos rencontres et vos réunions de parents. N’angoissez pas les parents, ils le sont bien assez  la plupart du temps. Ils souhaitent tant que leur enfant réussisse! Dites vous qu’ils viennent souvent intimidés et qu’ils espèrent entendre du bien de leur enfant . Donnez d’abord les aspects positifs de l’élève puis ensuite ce qui ne va pas et les remédiations possibles. Procédez toujours ainsi entre vous entre adultes. Vous dites le positif et ensuite ce qui ne va pas et vous demandez un changement . Les rapports humains s’en trouvent  améliorer. Croyez-moi.  Félicitez quand l’élève est bon et dites du bien des élèves : ça leur fera plaisir et que cela continue. Complimentez et sachez trouver les solutions et surtout que les parents rendent autonomes leurs enfants dans leur travail : c’est le meilleur service à rendre à leurs enfants mais qu’ils discutent avec leur enfant sur ce point. Qu’ils s’arrangent pour qu’ils travaillent, préparent seuls en les mettant dans des conditions optimales de calme et de répartitions des activités comme pour vous : activités et loisirs mais pas tout à la fois. 

il faut apprendre aux parents à laisser autonome leurs enfants en les soumettant à un travail de gestion du temps de l’élève : travail, loisirs.

Par contre si vous voyez que les parents font le travail pour leurs enfants dites leur de ne plus le faire . S’ils veulent réfléchir sur des aspects de votre cours c’est très bien mais c’est pour eux : ils peuvent  discuter avec leurs enfants sur un livre mais que ce soit l’élève qui rédige, qu’ils les aident à bien clarifier leur penser mais qu’ils n’écrivent pas à leur place : qu’ils les aident à trouver les documents, à rédiger, à lancer des premières phrases, à les aider à faire un plan ou à préparer leurs fiches de lectures.  Qu’ils leur montrent qu’écrire demande de l’exercice, de la répétition, de savoir se servir du brouillon, qu’il faut changer une phrase, un mot qui corresponde bien à la pensée d’un auteur que l’on rappelle.

Montrez comment limiter internet, dites-leur que leurs enfants ne doivent pas  recopier des devoirs sur internet, qu’ils peuvent lire des façons d’écrire mais que surtout ils relisent le texte et qu’ils s’expriment même maladroitement au début mais que ce soit leurs phrases qui doivent être écrites et reformulées  : qu’ils soient conscients que de la recopie n’est pas fructueuse ,  qu’ils partent de leur propre style et le travaillent . Il vaut mieux que l’élève lise des parties du livre s’ils ont trop de travail mais qu’ils les lisent eux-mêmes en lisant bien le passage qui précède  pour introduire avec leurs phrases le devoir à faire. Ils font un résumé du passage et ils écrivent.  Il faut qu’ils apprennent à trouver des idées et à les rédiger même mal.  C’est le plus gros du travail. C’est par l’exercice répété et maladroit qu’ils écriront de mieux en mieux. Qu’ils tiennent un cahier d’écriture quotidienne comme un journal. Qu’ils sachent utiliser le brouillon pour refaire leurs phrase, corriger pour l’orthographe.  Sur tous nouveaux supports, sur ordinateur, même par courriel et par messages écrits, par facebook   qu’ils fassent l’effort dorénavant de  relire aussi pour la correction de l’orthographe et pour la correction de la phrase dès qu’il s’agit d’un écrit que d’autres peuvent lire et ils sont nombreux par les réseaux sociaux . Pensez que les fautes d’orthographe et de grammaire se lisent par des milliers de personnes. Soyez stricts au moins pour vous et pour chacun de vos élèves. Qu’ils prennent le temps de corriger je vous l’assure. De même oralement, faites corriger les fautes de grammaire . Vous, Professeurs,  êtes détenteurs de la langue française comme vos élèves. S’ils font une remarque sur une façon de vous exprimer, il faut que vous vous corrigiez ou que vous vous rectifiiez au besoin. De même pour leurs propres expressions toujours à améliorer. Ne laissez pas des façons de dire erronées. 

Vous pourrez lire à la suite de cet article :  comment faire faire des progrès à vos élèves : vous notez le mot  :  » progrès  »  sur rechercher sur le site. 

 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Vos lieux de travail

Vos lieux de travail 

Il y aura chez vous qui sera votre lieu de travail à condition de n’être pas dérangé et de pouvoir travailler au moins 2 heures de suite, vous rangez avant pour ne pas être dans le fouillis et vous vous habillez toujours pour être au travail. Sortez si c’est le matin au moins 1/4 d’heure pour vous aérer et marcher un peu. Vous travaillerez mieux après.  Arrêtez toute activité de maison. Cependant, respectez des heures de repas.

Ayez une bonne hygiène alimentaire : votre intelligence a besoin de « nourriture ». Ne sautez pas de repas.  Vos repas devront être équilibrés,  à heure fixée par vous selon vos horaires de travail et là vous pouvez déjeuner avec des collègues ou entre amis ou seul, pas en famille chez vous car là vous perdez du temps pour votre travail. Vous réserverez d’autres moments que les jours de travail plein pour les avoir à déjeuner. Vous devez avoir vraiment vos heures de travail et ne pas être trop diversifié. Soyez ferme sur vos heures de travail : qu’on ne se dise  pas que vous êtes disponible sous prétexte que vous êtes à la maison. Attention à ces dérapages fréquents et au regard des autres qui vont se dire que vous êtes chez vous donc disponible et qu’à la limite vous ne travaillez pas! Il faut savoir rendre aussi sa maison un lieu de travail « sérieux » et fermez votre porte aux autres. Tant pis.

Faites vous une pièce bureau à vous très fonctionnelle ou au moins un coin bureau bien à vous. C’est un art de travailler chez soi. Sachez vite prendre le pli d’avoir des heures strictes (à mettre sur votre agenda). Ayez bien des gardes d’enfants à des heures fixes surtout si vous avez de jeunes enfants et travaillez vraiment quand vos enfants plus grands sont absents. Il y a des facilités à être chez soi, mais attention à ne pas s’éparpiller. 

Vous répèterez des cours dans vos lieux de transports, vous vous occuperez des appréciations pour un conseil de classe dans la salle de professeur, vous irez dans des lieux pour vous documenter tels que la médiathèque ou la bibliothèque.

tumblr_ks6uzjmOWy1qa6h1co1_500-1

Vous pourrez aller dans les cafés (brasseries) dans les grandes villes pour corriger ou lire ou préparer un cours afin de sortir de chez vous : beaucoup d’écrivains allaient au café travailler. Jean Paul Sartre et Simone de Beauvoir en sont un exemple dans les années 50 au Café de Flore à St Germain des Près dans le 6 ème arrondissement. La place du café des 2 Magots s’appelle Place Sartre-Beauvoir (Philosophes et écrivains). Ce quartier à Paris est axé sur les grands écrivains qui ont hanté Paris au  19 ème siècle et qui montaient à Paris et ceux du  20 ème siècle :  rue St-Benoit un Hôtel de luxe s’appelle : Bel-Ami, un collège se nomme : Jacques Prévert .

Vous pouvez lire sur facebook F :  astucesdeprof l’article sur les cafés de st Germain des Près que j’ai publié le 2 novembre 2015. Vous pouvez lire sur facebook du site des articles sur des auteurs, sur la ville de Paris, sur mes parutions d’articles, sur vos parutions, textes, poèmes, sur des annonces de films issus de romans,  sur des annonces de pièces de théâtre classiques ou modernes. Ce facebook du site devient de plus en plus le vôtre : que ce soit vous professeurs, vous auteurs, ou maisons d’éditions ou publications de personnes dont nous « partageons » les publications  telles que celles de Raphaël Lahlou (journaliste à Corsica Porto Vecchio) ou des annonces d’Eric Emmanuel Schmitt. Nous sommes heureux de faire partager des publications de Charles Aznavour, de chanteurs de grande qualité, de radios : telles que france culture, d’émissions de TV telle LGL la grande Librairie ou d’autres émissions sur les livres.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+