Vos outils de travail

Cahier de préparation de cours  : cahier du cours du jour épuré.

Schéma de votre cours :  titres de plan,  mots, numéro de la page, de la ligne. Remarques concernant la façon dont s’est déroulé votre cours. Mentions pour remédier à certains points du cours et/ou écrivez sur votre ordinateur. Soit sur une cahier, soit sur votre tablette. Il faut vivre avec son temps. Je prenais les deux modes : cahier ou fiche sur mon bureau , pourquoi pas un schéma sur ordinateur portable? Tout est possible. Il faut que vous ayez un canevas, un schéma visible pour votre déroulement de cours. 

Cahier concernant les élèves.

Indiquez  chaque début d’année le Lycée, la classe, l’année  : Nom des élèves. Notes. Vos  impressions rapides sur eux. Leur façon de travailler, de  s’intéresser au cours , bons, moyens, en  progrès, leur points à améliorer.

Ce cahier constituera votre C.V et servira pour regrouper les  éléments de personnel de votre secrétariat personnel de l’année et établir les liens utiles à ce secrétariat    : vos lycées, les téléphones, le nom du Directeur ou de la Directrice . Apprenez à vous présenter au Directeur ou à la Directrice , n’hésitez pas à questionner ou à parler de votre métier par rapport à la vision globale éducative de l’établissement,  soyez en bon rapport avec le personnel administratif : il vous rend d’énormes services : photocopies, préparation des dossiers, conseils de classe : le travail qu’on vous demande pour donner vos appréciations aux bonnes dates. Connaître les calendriers .   Vous noterez les adresses des personnes du Lycée avec qui vous êtes en rapport : conseillère d’éducation, surveillant avec qui vous devez communiquer sur l’attitude des élèves. Vous aurez parfois des liens avec les personnes qui proposeront l’orientation de l’élève. Intéressez-vous y.

Mon conseil : savoir communiquer avec toute personne de l’établissement . Il faut toujours avoir une vision globale d’un établissement et voir où vous êtes placé. Il faut comprendre les liens que vous avez entre vous et plus ils sont agréables, mieux c’est. Apprenez tous à  vous connaître  et à bien vous situer dans le respect de votre travail et sans perdre de temps.

Mettez les éléments de  votre carrière, les adresses utiles, les téléphones, mails et adresse du lycée, votre échelon,  vos feuilles de paie, votre progression en salaire, vos caisses de retraites, vos assurances maladie, les liens avec l’éducation nationale, les interruptions pour causes personnelles ou de maladie.Vous pouvez faire à un moment un autre métier soit en même temps soit vous changez de situation et vous revenez après à celle-ci. Tout doit être noté avec les liens : caisse de retraite ou cotisations personnelles ou création d’économies pour l’avenir surtout si votre cursus est irrégulier ou indépendant. On sera mobile.  Une vie passe vite. Faites votre secrétariat tous les 3 mois sur une année.

En même temps,  vous entrerez vos notes sur ordinateur ( logiciel Excel ou le vôtre) quitte à mettre un demi-point en plus ou en moins. 

A certains cours choisis par vous (on ne donne pas de notes à chaque cours mais on notera les attitudes) : vous aurez un système de notation que vous mettez au crayon en face du nom des élèves s’ils sont interrogés à l’oral.

A l’écrit si vous faites faire un devoir partiel avec une notation qui peut entrer dans la moyenne de l’élève si le travail est effectif et satisfaisant. Là, mettez vos notes au moment même de l’exercice. 

Du nombre des notes. On ne note pas tout exercice. Vous prévenez les élèves quand un exercice est noté. Vous leur donner le temps ou de le préparer en classe ou à la maison. Vous demandez aux autres professeurs le nombre de notes qu’ils vous conseillent de donner et les notes obligatoires avec les dates. Là soyez en phase avec le secrétariat et travaillez en fonction de ces dates. Ne vous rajoutez pas trop de corrections par zèle. Il faut que vous sachiez faire faire des exercices au brouillon non notés aux élèves. Tout n’est pas noté dans la vie scolaire. Mesurez bien mes réflexions pour que vous n’ayez pas « trop  » de travail. Vous en aurez déjà bien assezn’en rajoutez pas. 

Vous établirez en général un nombre raisonnable de notes pour chaque élève. Vous ne braderez pas les notes. Vous ne mettez pas un 0 dans les moyennes comme je vous l’ai dit qui serait une « punition » pour une attitude. Si le devoir vaut 1 ou 2 , c’est rare 0 ou alors un non rendu.  Vous prenez l’élève à part vous donnez une punition précise et vous vous faites aider par un surveillant général pour que cela ne recommence pas  si c’est grave : il prend le relais mais agissez vite. Vous donnez un  travail à faire, à compléter, à corriger. Que la punition soit bien faite et  « non notée » (elle ne doit pas vous donner du travail) qu’elle serve au travail de l’élève qui doit savoir que vous la regarderez un temps pour lui montrer la gravité de son attitude.  Vous la considérerez au moment du rendu et mettrez « vu » avec une observation sur le comportement à venir sur la copie. Ils sont déjà grands: le carnet de correspondance ne peut être utilisé sauf exception grave. Par contre vous notez le comportement de l’élève sur votre cahier de cours et vous voyez si son attitude s’améliore. C’est un contrat que vous devez passer à deux. Prenez le temps de parler à l’élève ou au début ou à la fin d’un cours. Je vous conseille de ne pas laisser des comportements de classe inadmissibles. Soyez fermes. 

Les moyennes se font très vite. Vous n’entrez que les notes prévues par vous et laissez à l’abandon d’autres qui peuvent permettre ce demi-point de plus.

Vous pouvez toujours acheter un carnet de notes à l’ancienne mais vous les notez aussi  sur un logiciel qu’on vous conseille : moi j’avais pris Excel.

Ayez encore les 2 supports mais trouvez votre organisation (avec le développement de l’ordinateur c’est différent)  : cahier : avec votre écriture et possibilité de rectifier et mettre sur  ordinateur quand vos notes sont bien fixées par vous. On met un certain temps à noter comme on souhaite. Mais c’est normal. En général dans les débuts on peut être assez généreux ou alors très négatif si on est effaré de la présentation ou de l’orthographe!

Soyez patient et ne déprimez pas vos élèves même et surtout s’ils n’ont pas de bons résultats. Reconnaissez leurs efforts. Faites des exercices progressifs avec des notations progressives et pas trop « nulles » dans leurs notes! Prenez le temps d’expliquer la présentation d’une copie, de la correction de l’orthographe et de la phrase (syntaxe correcte). Inscrivez bien vos notes au moment de l’exercice et dites la à l’élève si elle est orale. Mettez des + ou des – si vous n’êtes pas sûrs mais mettez une note très vite car le temps passe très vite, on oublie. Prenez toujours 2 minutes pour bien mettre vos notes en face du nom d’un élève interrogé (à l’oral)  ou à un écrit en classe. 

Vous rendez vos notes et vos appréciations de bulletins un peu avant la date.

Soyez régulièrement en lien avec le Secrétariat. Ils vous facilitent votre travail.  Vous êtes très poli et amical avec eux.

Votre cahier avec l’agenda toujours présent vous permettra de recopier sur le cahier de texte de classe ou sur ordinateur  régulièrement à la fin du cours les lectures à préparer ou à faire ou les exercices écrits. Vous noterez aussi  les remarques concernant le cours  à relire chez vous pour améliorer  votre cours prochain. 

Cahier-agenda très précis avec travail pour la fois d’après : Savoir toujours ce que l’on donne et le noter depuis chez vous. Il permet de commencer votre prochain cours.

Mettre pour telle date très précise chez vous sur votre carnet quitte à la mettre au crayon si vous changez au dernier moment ou ayez toujours un agenda sous les yeux. Mettre la page du texte. Il ne faut pas que vous soyez hésitant dans le travail à donner. Ce travail est à préparer chez soi et pas au dernier moment sauf avec l’expérience. 

La précision de la façon dont vous donnez le travail est  la condition pour que vos élèves  reviennent à chaque cours ayant lu le texte et répondu à quelques questions écrites : c’est essentiel.

Si le cahier de texte de classe  est sur ordinateur vous y inscrirez le travail.

il faudrait accepter que les élèves prennent leur travail sur leur iphone s’ils en ont un et réguler la façon dont ils ont le droit de se servir de leur ordinateur en classe. Cela va évoluer très vite. Il est des moments où l’ordinateur de l’élève ou la tablette pourra servir l’élève dans la communication. Pas de temps perdu alors et permission du téléphone et interdiction à d’autres moments c’est évident. Il faudra savoir gérer cet outil de progrès.

Si le cahier de texte est encore un cahier , vous le tenez bien par écrit au moment où vous donnez le travail ou très vite en salle de classe ou de professeurs. Tâchez de contacter les professeurs dans la salle de classe avec des questions précises au début de votre carrière. Ne leur faites pas perdre de temps mais posez leur des questions sur le travail de professeur dans telle classe. Présentez vous vite à quelques uns qui vous seront utiles . Vous ferez une progression par trimestre par rapport à une série de textes en général sur un auteur ou sur différents auteurs appartenant à un genre littéraire  (roman, poésie, théâtre, essai ). Pour améliorer le niveau et qu’il n’y ait pas de surprise mauvaise pour les élèves et qu’ils soient bien préparés pour un type de devoir.

Répartition du travail à donner. Faire en sorte que les élèves comprennent vos évaluations et/ou vos notations : communiquer avec l’Ecole sur ce qu’on attend de vous. Tous les 15 jours : Les DST (devoirs sur table)  leurs dates.

 Bien demander au Secrétariat  le planning des devoirs. Vos préparations de cours et de devoirs se feront à partir de ces dates : 8 jours avant ,15 jours avant le devoir noté portant sur le travail précédant le devoir. 

Ne pas donner  ni trop de travail  (vous seriez débordé)  ni pas assez (les parents sont rassurés que vous en donniez et ils ont raison). Bien voir avec le délégué de classe pour que le devoir de français ne tombe pas en même temps que d’autres devoirs d’autres matières. Ne pas donner de punitions écrites que vous devriez corriger. Une punition doit être utile à l’élève. Si vous faites recopier une faute, : faites-le copier pas plus de 5 à 10 fois et faites utiliser le mot dans une phrase créée par l’élève.  Faites faire un travail mesuré et intelligent. Ne restez pas sur des punitions stupides. Dans vos copies je vous conseille de noter le mot bien orthographié dans la marge (sauf le jour de copie d’examen où on ne rend pas la copie à l’élève : vous soulignez en rouge la faute). Ne laissez pas sans solution. Et que l’élève recopie 2 fois le mot. il deviendra bon en orthographe avec cette méthode. 

Quand vous demandez de refaire un devoir ou de corriger un passage, vous demanderez la copie de l’élève, vous la regarderez et mettrez : vu .

Corrigez en temps voulu les copies. On vous appréciera. 

Votre carnet de notes : sur ordinateur, mais aussi sur un carnet de notes ou sur des listes d’élèves que vous avez photocopiées et que vous classez soigneusement par date. 

Je peux vous dire que votre rigueur vous permettra d’avoir une bonne tenue de cours. Notez bien le nom des élèves, connaissez les vite,  leurs niveaux, leur comportement.

Si vous donnez des punitions si elles existent,  qu’elles soient justes et utiles et concernant aussi celui qui a fauté. Les élèves apprécieront la  façon dont vous remarquez leurs progrès et la façon dont vous faites progresser certains. Faites-vous toujours un certain nombre de remarques  sur le comportement et sur le travail de l’élève et sur vous-même dans une situation donnée.

Professeurs de seconde première, j’attends vos témoignages et  je vous en remercie à l’avance. Ecrivez-les dans les commentaires, par mail ou sur f par facebook du site  à une astuce. N’oubliez pas de  noter votre région ou votre ville.  

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+