Horace : acte 4 scène 5 . Camille et Horace : Rome l’unique objet de mon ressentiment…

 La façon de régler un conflit est-elle de tirer au sort les représentants de chaque état ennemi? Le sort a choisi 3 frères de Rome contre 3 d’Albe or deux belles sœurs appartiennent aux deux familles : … par union ou par fiançailles. Sabine une Curiace est la femme d’un Horace et Camille une Horace aime Curiace que son frère vient de tuer dans la scène fameuse que je vous donne.

Dans Horace de Corneille ils sont 3 à représenter Rome et 3 à représenter Albe. Ainsi évitera-t-on une guerre impliquant deux armées avec des populations civiles martyres . Le vainqueur donnera l’état vainqueur, le vaincu de même sera l’état vaincu. Et seuls 6 hommes seront concernés au lieu d’un grand nombre de populations civiles et militaires . Une solution assez unique en son genre. Corneille l’a relatée en tragédie.

horace

le serment des Horaces de Jacques-Louis David 

Reportez vous au site de l’ina  pour voir une video de nos tragédies classiques. 

Camille la soeur d’Horace aime Curiace or Horace vient de  tuer Curiace l’amant (au sens de fiancé) de sa sœur.

Camille devrait honorer Horace en héros  puisqu’il est le vainqueur et qu’il a sauvé Rome.

Il est évident qu’elle ne le peut et Horace va se mettre dans une colère folle qui va le mener à tuer sa sœur ( c’est un fratricide) après qu’elle aura deshonoré Rome par cette tirade célèbre que l’on apprenait par cœur. Il n’y a donc jamais de bonne façon de faire la paix idéale c’est-à-dire sans morts… Dilemme cornélien ici encore qui se finit par la mort caractéristique dans la tragédie. Elle devait choisir Rome et point son amour… !

Et voilà la fameuse tirade dont les R roulent comme un roulement de tambours …à tel point qu’Horace ne va plus  supporter de les entendre. Ici vous ferez mettre en évidence l’anaphore répétée sur les 4 premiers vers : Rome, Rome, Rome, Rome . Vous jouerez sur ces Rom’ qui résonnent de plus en plus forts et qui ne se disent jamais sur le même ton et sur l’adjectif possessif : « ton » et « mon » qui va se généraliser à tout un pays l’Italie  et à deux mondes qui s’opposent l’Orient et L’Occident  comme nous les avons opposés en ce moment… entre le moyen Orient et L’Europe…. Rien n’est nouveau. Seules les apparences changent.

La tragédie ne fait toujours que commencer… mais là, de nos jours, elle est pervertie, barbare, lâche. Il n’y a pas de déclaration de guerre, on a été pris par la surprise et la  terreur et aucune pitié ne se fait sentir par l’ennemi  sur la mort par tuerie, sur les blessures horribles, mutilantes, douloureuses  qu’il engendre de façon honteuse,  sur des civiles non impliqués qui allaient bien la minute précédant l’acte terroriste. Horreur et Honte à eux. j’écris ce passage aux lendemains de l’acte terroriste perpétré à l’aéroport de Bruxelles et dans le métro de la sortie des instances européennes le 22 mars 2016. Le 13 novembre 2015 , Paris avait été atteinte au Bataclan et sur les terrasses de café du 10 ème arrondissement, avec une attaque déjouée au stade de France où des milliers de personnes étaient réunies , et aussi avant dans les bureaux du journal satirique Charlie hebdo où des journalistes et du personnel ont été tués dans leur travail . L’Europe et les pays en voie de démocratie et de liberté sont donc ciblés, objets de leurs jalousies et de leurs haines. Que leurs coeurs s’ouvrent et comprennent…qu’il faut arrêter…leurs violences. Paix. Silence. Arrêtez. Stop.

Revenons à  Corneille : 4 notions étaient essentielles et présentes par 2  : Devoir et Vertu  : la vertu c’était le courage et l’Honneur et l’Amour. Nous sommes exactement à l’opposé dans le terrorisme. C’est le refus des Valeurs.  C’est le refus du face à face, et le refus de langage médiateur. Camille par contre est comme l’une de ces terroristes, elle déteste Rome puisqu’on lui a tué l’homme qu’elle aime et veut se venger en faisant s’unir l’Orient et L’Occident contre Rome que son frère a défendue! la réaction d’Horace va donc être fatale . Il ne peut plus entendre sa soeur. 

Camille

Rome l’unique objet de mon ressentiment !

Rome à qui vient ton bras d’immoler mon amant !

Rome qui t’a vu naître et que ton cœur adore !

Rome enfin que je hais parce qu’elle t’honore !

Puissent tous ces voisins ensemble conjurés

Saper ses fondements encore mal assurés !

Et , si ce n’est assez de toute l’Italie,

Que l’Orient contre elle à l’Occident s’allie ;

Que cent peuples unis des bouts de l’univers

Passent pour la détruire et les monts et les mers !

Qu’elle-même sur soi renverse ses murailles

Et de ses propres mains déchire ses entrailles 

Que le courroux du ciel allumé par mes vœux

Fasse pleuvoir sur elle un déluge de feux.

Puissé-je de mes yeux y voir tomber ce foudre ,

Voir ses maisons en cendres et tes lauriers en poudre,

Voir le dernier Romain à son dernier soupir,

Moi seule en être cause,  et mourir de plaisir.

 

Horace, mettant l’épée à la main, et poursuivant sa sœur qui s’enfuit .

C’est trop, ma patience à la raison fait place ;

Va dedans les enfers plaindre ton Curiace.

Camille, blessée, derrière le théâtre.

Ah ! traître

Horace

Ainsi reçoive un châtiment soudain

Quiconque ose pleurer un ennemi romain.

 

Versification :

On comptera 2 syllabes pour pati (passi-) ence

Et pour Curi-ace : cela s’appelle une diérèse

Lorsqu’il y a 2 voyelles on peut dédoubler ou compter une syllabe

comment compter évaluer le e : le e muet

Ro/ me( e)n/fin/ que/ je/ hais/ par/ce/ qu’el/le/ t’ho/nor(e)’

Donc retombez toujours sur vos 12 pieds et si vous en avez 13 c’est qu’il y a un e muet à la fin d’un vers ou 2 e l’un à la suite avec deux mots séparés et qu’il faut « avaler » ! Rome(enfin)  qu’il faut considérer et d’autres e qu’il faut compter à l’intérieur du vers

Si c’est un alexandrin ici vous dédoubler la voyelle.

Entre Camille et Horace, l’alexandrin existe bien sur les 2 personnes

Camille 2 syllabes (traitre, le e muet à la fin de la ligne) le vers continuant avec Horace

Avec Horace : il prononce son vers sur 10 syllabes. Vous voyez alors toujours si le E est muet à l’intérieur d’un vers et qu’il compte à la fin de celui-ci. Soyez toujours logique dans la versification classique : partez du mètre voulu par l’auteur et corrigez-vous selon que l’on prononce ou pas telle voyelle.

 

Cette tirade peut être un modèle d’écriture en poème classique ou en poème libre sur les événements actuels tragiques pour certains élèves qui seraient amenés à écrire sur ces événements. Vous jugez de la parution mais elle permettra à certains de s’exprimer par écrit , peut être pas tous. Mais vous serez surpris de leur production  que l’on ne soupçonnait pas et de leur façon de s’exprimer si bien à cette occasion . Vous pouvez éventuellement faire lire tout haut un texte réussi. Que la lecture soit bien faite par quelqu’un qui lit bien. Vous pouvez mettre un avis favorable qui pourrait augmenter la note d’un élève lors de la fin de trimestre.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

One thought on “Horace : acte 4 scène 5 . Camille et Horace : Rome l’unique objet de mon ressentiment…

  1. adminprof Auteur du post

    un lecteur se demande si les hommes politiques ne devraient pas prendre exemple sur la solution proposée par les Horace et les Curiace, de représentants limités de chacun des camps pour résoudre leurs litiges ou leurs guerres.

Laisser un commentaire