Faites le point sur votre classe

Faire le point avec la classe de Seconde ou de Première que vous avez.

Repérez vos élèves : Faites travailler, interroger un tel ou un tel et notez le.

Prévenez les familles et faites du soutien si difficultés à l’écrit.

Proposez des cours de soutien ou des petits cours mais pas par vous. Ne jamais donner une leçon à un élève de votre classe s’il arrive de donner des leçons à l’extérieur .

Obligez vous à cette déontologie.  `

Vous êtes là pour les faire progresser et leur faire aimer le français.  Détectez vite s’il y a une  difficulté et donnez des solutions aux parents des élèves qui ont du mal au bout d’un mois et demi.

Faites vraiment des exercices très progressifs et notez-les normalement en adaptant à l’exercice et en ne mettant pas des notes basses : car vous dévalorisez l’élève qui n’a plus confiance. Ces notes n’entreront pas forcément dans la moyenne. 

Vous dites à la direction que vos exercices si les élèves ont des notes correctes sont des exercices transitoires.

On a tendance à donner de mauvaises notes  : cela ne peut convenir et décourage l’élève. Il ne faut pas agir de la sorte mais préparer vos élèves pour un type d’exercice au début et noter sur une partie de devoir.

Une note n’ entre dans la moyenne de l’élève que si elle est justifiée car il faut savoir que  les notes de seconde et première comptent pour toute entrée dans une grande école attention. Un zéro mis en punition, ou une mauvaise note d’un devoir dont vous n’avez pas fait assez la préparation ne convient pas et peut vous poser des difficultés au niveau de la classe entière et des rapports avec les parents et les élèves. Comprenez la politique de l’Ecole qu’il faut suivre en sachant faire entrer des notes justifiées dans la moyenne, il faut également parler de votre notation au niveau de l’école : des réunions devraient avoir lieu  . Il ne faut donc pas que vous entriez dans la moyenne toute note comme je l’ai dit.  Il y va de leur avenir. Soyez en conscients. 

Parfois dans des lycées de haut niveau, des notes basses empêchent de passer un concours. Il ne faut donc pas exagérer en mettant de mauvaises notes pour élever un établissement . Avec les bons élèves et parfois un bon a une note excellente qu’on ne comprend pas.  il faut donc toujours évaluer justement  et bien prévenir que l’exercice a une note qui entre dans la moyenne et préparer les élèves en fonction de cet objectif. Ne jamais prendre en traître ou en punition. Ce n’est pas digne de vous et ça ne peut que vous créer des problèmes de disciplines, pensez-y. Il faut être honnête avec vos élèves. 

Si vous avez un ou plusieurs problèmes de discipline qui peuvent venir de la notation ou d’injustices autres avec une classe,  je vous prie de signaler tout de suite au conseiller d’éducation ou au surveillant général de niveau avec la situation ou les situations précises car il ne faut pas que vous subissiez de pressions de la part d’élève. Vous notez la situation telle qu’elle s’est passée.  Il faudra analyser la situation, les façons de remédier, et sans doute la mise à l’écart momentanée d’un élève avec du travail à l’appui.

Il faut de la rigueur, du respect de vous, du respect des élèves, de l’intérêt et toujours amené de la curiosité dans le savoir. Ne faites pas un cours ennuyeux… c’est souvent cela qui se passe.

Transformez votre cours pour rendre actif un élève puis un autre mais de façon disciplinée et répétez les façons de faire et ce que vous attendez d’eux aussi. Vous reprendrez immédiatement votre cours. Vous devez rester dans votre discipline et ne pas parler d’autres choses. Gardez votre ligne directrice.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+