Pour une heure de cours d’explication de texte : gérez votre temps.

Pour une heure de cours (55minutes) : ici  l’explication de texte :  Ayez ce schéma qui peut s’adapter à beaucoup de matières.  

L’accueil 

  • 5 minutes  

L’introduction du cours.

Rappel de la fin du cours précédent si nécessaire.

15 minutes

Support de votre explication du texte intitulé, de tel auteur,  court résumé qui précède le passage.

Numéro de la Page du texte dans le livre ou Lignes de la photocopie.

Vos explications au fil du texte. de questions -réponses  aux élèves.

Temps d’écouter et de faire reformuler leurs réponses.

10 minutes 

Pour des réponses orales aux questions où les élèves lèvent le doigt : savoir choisir des élèves différents par cours. Souvent c’est le même qui répond, il faut en trouver d’autres ! que les autres sachent vraiment écouter : c’est difficile et qu’ils répondent à leur tour. Cela s’apprend. Ils seront heureux. 

 

  • 10 minutes :

Pour des réponses écrites  aux questions essentielles du texte.

Les conditions de création du texte.

Types de textes.

Epoque, siècle… (voir articles : histoire littéraire, auteurs français) 

Vivacité, lenteur, intérêt  du style : faire écrire parfois à la manière de … pour bien écrire. 

 

  • 10minutes

De l’oral à l’écrit :

Vous pourrez au début soit leur dicter un résumé, une réflexion,  soit vous les laisserez écrire en leur laissant du temps – faites de la pédagogie dite active- ils s’habitueront. Qu’ils se corrigent pour la correction de la phrase, pour l’orthographe quand même! Vous les y aiderez encore et toujours : les pluriels, les conjugaisons, les temps, (futur, passé simple, passé composé)  les modes (conditionnel, subjonctif) ,  les ponctuations, les majuscules, les accents…

  Ils continueront chez eux avec des questions que vous leur donnerez régulièrement. Répondre tant de lignes au moins.  Il faut qu’ils écrivent absolument et qu’ils corrigent ensuite leur phrase ou et leur orthographe.

 

  • 5 minutes

Donner le travail . Vérifiez que chacun écrive. 

Faire noter précisément le travail : page , questions…à faire pour tel jour.

  • Ecrire sur telle réflexion ou Rédiger plus telle réponse à telle question  : nombre de lignes demandées par réponse.
  • Donnez-leur une notion du  temps passé pour  ce travail personnel dans cette matière . 
Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Comment créer votre cours sur une oeuvre : objet d’étude

Pour créer ou recréer chaque fois qu’il faut un cours sur une oeuvre : objet d’étude,  la méthode devra être la suivante.

Prendre le temps de lire ou relire tranquillement l’oeuvre . Eventuellement, avant vous relisez la biographie de l’auteur mais dans les grandes lignes . Vous en notez sur une feuille près de vous ou sur ordinateur les grandes dates et oeuvres ou vous écrivez sur un cahier de préparation de cours. Je préfère l’écriture à la main dans un cahier bien à vous …et vous murmurez votre cours … ainsi vous jouez votre rôle de professeur, vous le mimez.

 Vous écrivez sur la page de droite et gardez la page de gauche libre pour compléter  à d’autres moments  et avec  les oeuvres majeures de l’auteur qui pourraient être en rapport avec celle que vous allez lire.

Vous comptez une heure de préparation de cours minimum et plus au fil des cours. Pour Victor hugo ou Baudelaire, Apollinaire : vos poètes et d’autres.

Dites -nous où vous en êtes de vos oeuvres.

Soyez tranquille chez vous à un moment où votre esprit est vraiment disponible, une heure bien à vous et fermez le téléphone , ou dehors mais pas en plein soleil, attention à votre vue .

 

Entrez dans l’oeuvre, relisez si vous n’accrochez pas .

 

Pour Victor Hugo , Les Contemplations  que vous avez à faire étudier cette année sur 4 livres, notez par écrit et répétez- les :  les titres des livres, puis à l’intérieur des livres, donnez quelques titres – vous notez tous les poèmes que vous pouvez connaître déjà avec les souvenirs de l’école… il y en a des célèbres.

Il y a quand même 260 pages de poèmes certes pas aussi remplis les uns que les autres. Vous en faites choisir aux élèves aussi pour qu’ils ne  lisent pas tout  au début car leur lecture pour un jeune du 21 ème siècle  est  ardu mais une bonne partie. Notre langue s’étant beaucoup appauvrie. Votre travail de professeur est de l’enrichir cette langue auprès des élèves et d’en montrer la saveur. 

 

Sur l’intimité de la vie en famille.

Sur sa fille, sur des scènes de deuil : il a perdu sa fille et il ne peut s’en détacher de ce deuil. On croit qu’il s’agit d’une femme aimée, car il en parle comme de l’aimée,  et beaucoup d’élèves ont  fait ce contresens : il pleure toute sa vie sa fille chérie.

 il a pu écrire beaucoup de poèmes sur les femmes, vous verrez, il était l’âge venant, pas du tout très  jeune où il fut très sérieux un coureur de jupons comme on dit …. Il eut une maîtresse reconnue par sa propre femme à qui il avait été fidèle longtemps, mais elle pas, elle l’avait trompée avec un écrivain Sainte Beuve … on ne divorçait pas à l’époque . Il eut 4 enfants de sa femme et il échangea des lettres nos les jours à sa  Juliette Drouet  qui s’était arrangée pour ne pas vivre très loin de chez lui même en exil à Guernesey à Hauteville House. 

Il subvenait  ainsi aux besoins de  ses 2 femmes et de  ses 3  enfants restants (4 avec sa fille récemment mariée )  qui n’avaient pas beaucoup de situations! Le livre de Max Gallo sur Victor Hugo en 2 tomes est fort intéressant et nous montrent que la femme de Victor Hugo : Adèle savait fort bien s’occuper d’éditer les livres de son mari en Belgique , pays de la liberté pour Victor Hugo exilé de France dans les îles anglo Normandes n’ayant pas été aimé de Napoléon 3 qu’il appelle d’ailleurs Napoléon le Petit . Il avait beaucoup aimé Napoléon et avait écrit un nombre considérables de poèmes sur lui

Il a gagné sa vie de ses poèmes,  de ses romans, de ses pièces de théâtre!

Donc vous avez à côté de vous un cahier : j’aime bien qu’on écrive et qu’on ait une feuille , après vous retaperez si vous allez vite comme moi qui ai appris le clavier ancien et qui tape avec tous mes doigts!  vous notez page  tant tel poème , vous les regroupez . Vous donnez la date d’édition des poèmes …

Quand vous choisissez un poème pour des élèves choisissez 20 vers plutôt dans un ensemble que vous pouvez faire lire dans son entier ou partiellement.

Sachez envisager une oeuvre quand vous avez peu de temps avec des passages bien choisis. La deuxième année sera plus complète mais préparez bien vos élèves à des passages connus d’eux. Ne les prenez jamais en traîtres.

Vous étudiez avec eux tout de suite, la valeur du poème en question, plus ou moins dense, plus ou moins intense, léger ou sérieux allant même jusqu’à une réflexion sociale, politique même ou émotionnelle.

 

il y a des sentiments auxquels il faudra faire référence, laissez les expressions des élèves libres et sincères. Victor Hugo est quand même admirable,

 

Faites de la versification . Voyez les figures de style s’il y en a . Allez sur mon article : la versification (l’exemple étant pris chez Corneille le Cid ou Horace du même auteur.

 

Je vous laisse réfléchir à la façon dont vous aimez aborder l’oeuvre et améliorez vous à chaque fois selon votre auditoire, en présence ou en visio conférence.

 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

D’autres départements ont été confinés en France…

Nous allons avoir des vacances communes toutes zones confondues. Peut-être est ce une expérience intéressante? mais cette année 2021, nous restons là où nous sommes  confinés, il n’y a pas de possibilités d’aller d’un territoire à un autre pour éviter les transmissions d’un variant bien virulent . Les territoires étant fermés sauf dérogation exceptionnelle vue la transmission du variant anglais .  Merci du sérieux que vous apportez à la non transmission par des âges plus jeunes en ne vous regroupant pas .

Les gens plus âgés ayant toujours intérêt d’être confinés sérieusement c’est évident. Patience. Nous pouvons donc nous centrer sur notre travail et le perfectionner et en même temps connaître notre région ou celle où l’on est sans s’éparpiller. Faisons  faire  des rédactions , des descriptions, des constats sur ces événements que nous vivons, plutôt des non événements…réfléchissons professeurs et élèves  et mettons cela de façon correcte, juste, intéressante, avec du style sur des feuilles libres . Que tous nous rédigions et que nous imaginions le monde d’après Covid et les aspects positifs que nous devrons garder par rapport à une réflexion sur nos comportements sociaux. 

On aura eu une semaine à faire du travail en conférence, chez soi .

Les petits n’auront pas été à l’école. Ceux que les parents ne peuvent pas garder sont allés parfois dans une autre école dans lesquelles on a pu les regrouper et bien s’en occuper.

Le Ministre de la Santé et de l’Education Nationale  ne veulent pas pénaliser les parents  qui n’auraient aucune solution de garde d’enfants par rapport à un contexte familial ou à un logement trop petit . Pensons à changer la société et faisons que tout le monde soit bien logé …

ni les enfants qui ne doivent pas perdre leur temps à la maison .

Ces enfants auront appris à travailler par visio-conférence  ou à réaliser des projets, à répondre à des questions, à savoir gérer leur temps pour savoir combien doit durer un travail.

Pendant les vacances vous aurez pu leur dire de revoir des lectures, de faire des écrits sur leurs textes qu’ils doivent présenter à l’oral , à un oral que vous leur ferez passer et que vous noterez. Revoir la notation de l’oral.

Vous pourrez les faire relire leurs textes à présenter et surtout qu’ils fassent leur des textes qu’ils ont eu parfois du mal à comprendre, qu’ils fassent un travail de fiches, de mise au point claire.  Qu’ils revoient des notions d’histoire littéraire . Qu’ils aient absolument un point de vue personnel sur chacun des textes, sur les auteurs en question, sur le siècle. Que leur pensée soit juste . Faites-les bien prendre conscience de leur bon jugement et sur l’attrait d’un texte, ou sur le style agréable d’un auteur.

Relisez Hugo , profitez de relire ces poèmes

Faites faire des fiches sur les objets d’étude, sur les périodes concernées, sur la force de la pensée des auteurs. Qu’ils mettent bien les pages, les références, des citations au besoin, des liens par rapports aux différents textes concernés.

Revoir la méthode de l’Oral, du brouillon écrit à l’Oral.

 

 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

3 ème confinement de 16 départements au nord de la France : le variant anglais du Covid

19 mars 2021 : Au bout d’un an de Covid et de 2 confinement voici le 3 ème aménagement d’un confinement par territoires un peu la moitié nord de la France, la région Rhône Alpes, et Nice qui continue d’avoir ce variant anglais  comme on dit suivant les mouvances de ce variant par rapport au premier Covid  .

Le couvre feu existe toujours mais à 19 heures, une heure de plus avec les jours qui rallongent . Notre vie nous demande de suivre plus la nature . Nous dormons plus ne nous couchant plus tard. C’est bien cela .

Les commerces non essentiels sont fermés à nouveau. Voyez les informations car il peut y avoir des évolutions par cas  . Ecoutez la radio pour l’information  chaque matin, france info, radio bleu, sud radio …. et tant d’autres  et regardez de temps à autres Télématin sur la 2 de 6 h 30 à 9 h 25 : je conseille ce moment de conversation unique au monde.  

Ayez  toujours sur vous une carte personnelle écrite par vous ou taper à la machine.

je vous conseille avec votre nom, adresse actuelle, du moment où vous avez l’autorisation de faire 10 km autour de chez vous, ayez aussi le numéro de  téléphone portable  fiable d’une personne qui ouvre son téléphone en cas d’urgence pour vous : si un enfant répond plus que votre conjoint, donnez le nom de l’enfant ou de l’ami adulte ou pas . Vous pouvez avoir une crise cardiaque et ayez votre carte vitale et carte d’identité avec vous avec l’adresse du moment!  et grâce à cela on pourra voir si vous êtes cas contact…

Donc c’est à nous de devenir responsables de notre santé, nous avons appris cela de façon très précise et ces comportements pourront s’adapter à la situation redevenue normale ou avec des virus qui continueront d’exister. Je vous parle des populations qui habitent les grandes villes et Paris. On continue les gestes barrières et surtout le masque dès qu’on croise ou qu’on est avec quelqu’un qu’on ne connait pas … à distance. Soyez vigilants sur qui vous avez pu rencontrer. Evitez les groupes, marchez au moins dehors  on vous le permet! et c’est très bien. 

Vous téléphonez si vous commencez un symptôme : n’allez pas en classe même vous professeur, faites vous tester et que les élèves soient testés :  on vous dira … donc il faut se soigner toujours 2 jours et très vite voir un médecin si la fièvre ne baisse pas  , tout n’est pas une urgence et une maladie c’est 2 jours de fièvre et du repos chez soi sans manger avec la famille! pareil pour le covid là c’est plus. Donc si vous êtes confinés vous vous soignez chez vous en vous retirant des autres dans votre chambre… et mangez à part.

En tout cas, la pandémie n’est pas finie même si on l’espère sans cesse. Tout un pays est concerné même si beaucoup se sentent au point pour être sérieux et que d’autres le seraient moins.  Il faut donc s’adapter, vivre avec et surtout ne pas sans cesse critiquer, on s’adapte un point c’est tout et le principal c’est d’avoir du bon sens et de se sentir responsable de soi par rapport aux autres et au phénomène de masse où ce virus se complait.

La vie d’avant ne peut revenir du jour au lendemain, il va falloir vivre encore en nombre restreint, ou s’arranger pour ne pas voir de monde comme on dit. Il faut du bon sens et de la patience.

Mais pendant ce temps voyez ce qui est positif de notre nouvelle vie.

Savoir qu’il faut être bien logé… avoir de l’espace pour que chacun en ait…Le covid a mis en évidence tout ce qui n’allait pas dans notre société de progrès technologique et numérique. Le côté accueil, le côté espace a été omis trop de temps… on est arrivé à des écarts de conforts, de fortune… et là l’Etat pallie momentanément toutes ces injustices mais ne peut pas tout non plus. Nous sommes aussi partie prenante. Evitons que les pauvretés s’aggravent, soyons généreux quand on peut. 

Savoir sortir de chez soi tous les jours, matin et après midi on marche, heures de repas assez précis , avoir des heures de travail et surtout ne pas rester en pyjama pour travailler, il faut s’habiller dès qu’on a la notion de travail , de rencontre par ordinateur. Pas de pyjama sauf une à deux matinées par semaine jusqu’à 10 heures et pas plus.

Faites un emploi du temps de chez vous et de sorties en fonction de vos impératifs de travail et de vos repas et de vos pauses, de votre vie à vous familiale ou de célibataire  . On ne fait pas du non stop à la maison. C’est le bagne. Cela s’apprend d’être à la maison.

 Les autres matins soyez habillés jusqu’au chaussures pour sortir chercher le pain! ou à la dernière minute vous avez le droit de sortir et vous sortez pour aérer votre cerveau et ne pas déprimer : vous vous promenez le tour du pâté de maison à heures autres que les gens le matin et l’après midi vous faites une grande marche voilà : là vous ne déprimez pas.  Parlez un peu à une personne par moment dehors que vous rencontrez. 

On est moins dans l’urgence et le stress, on n’est plus dans les transports en commun qui nous fatiguaient, il faudra en tenir compte de la distance du travail et de l’habitation, on est plus à se parler les uns les autres en famille, par contre les gens seuls peuvent être très seuls, parlez-leur je vous le dis comme à la campagne! confinez-vous à deux ! en vous testant avant … soyez toujours polis puisqu’on est à distance, il faudra le garder cet aspect de politesse dire bonjour, regarder la personne quand on lui parle, ne baissez pas le nez en marchant , soyez disponible, ! souriez derrière le masque, évitez la violence à force de ne pas trouver les mots justes ...

C’est par manque de mots que les gens se mettent en colère : faites vérifier cela chez vos élèves donc ils s’exprimeront mieux et ne donneront pas le coup de poing ou de couteau! … revoyez l’article sur le poids des mots avec Beaumarchais dans astucesdeprof.com 

Donc cette donnée faite mais avec la nouvelle donnée que ce virus change et se balade plus… soyez toujours avec vos gestes barrières et confinez vous aussi les autres tranches d’âge. Nous les plus âgés on est habitué et du moment qu’on n’est pas malades on est heureux et bientôt vaccinés en étant prudents  sur les qualités de tel vaccin plus adapté à un âge ou pas ou à vos pathologies, dites bien vos pathologies.

Ceux qui se sont confinés ailleurs et venant des zones confinés ayez la politesse de rester confiner sur votre lieu de résidence secondaire ou d’amis ou de famille et après vivez avec la liberté que vous aurez choisie mais avec les gestes barrières. Il faut être prudent quand vous avez changé de territoire pour le nouveau territoire, n’allez pas dans des  petits groupes  de gens non connus de vous,  éloignez-vous toujours au moins  10 jours ou plus selon ce qu’on vous dit.  Si vous aviez un symptôme cachez vous tout de suite et prévenez ceux que vous avez côtoyé pour le Covid . Pour d’autres pathologie restez chez vous aussi… sans la faire attraper à quelqu’un et faites vous soigner les pathologies de  longue durée, prenez bien vos rendez-vous. N’annulez pas. 

 

En tant que professeur vous allez avoir des classes à nombres réduits et à temps différents un jour sur 2 , les élèves faisant du travail chez eux. Organisez les biens. Prenez le temps de donner le travail sur l’agenda de texte et qu’ils fassent avec vous leur répartition de travail déjà en français . Apprenez leur. Cela fera l’objet d’un grand moment qui leur gagnera du temps … vous leur expliquez de faire leur agenda de travail : lecture du cours ou exercices, et apprentissage des leçons, cela s’apprend les leçons … avec un crayon sur un brouillon! 

Donnez du travail mais pas un nombre exorbitant d’exercices : soyez mesurés  avec une masse normale ni trop ni pas assez . Voyez le temps qu’ils passent dans chaque matière pour un travail avec une moyenne de temps commun, les lents et les rapides : ils notent l’heure de début : ainsi vous verrez à quelle heure ils se mettent au travail ,  vous donnez tant d’exercices et vous acceptez mais après avoir donné qu’un nombre ne soit pas fait mais que ce soit fait par eux et bien fait : ils mettent le temps passé ca leur montre leur exigence  et vous trouvez des méthodes pour que vous sachiez qu’ils lisent, écrivent, répondent à des questions par écrit n’oubliez pas . Vous leur dites le temps qu’ils doivent passer  et à quelles heures de la journée ou éventuellement parfois après le dîner si on rédige tranquillement mais il faut commencer la journée…  car il y a les autres matières.

Voyez aussi où vous en êtes de vos objets d’étude : nous sommes mi mars, voyez où en sont les autres professeurs de lettres au besoin. Posez vous des questions d’agenda du reste de votre programme et de mises au point de certains aspects de l’écrit ou de l’oral à faire jusqu’à fin mai … Faites bien donner les méthodes de l’écrit, de l’oral, voyez les manques, voyez les points à compléter. Je vous parlerai de certaines oeuvres dans les semaines à venir. La façon dont vous les avez étudiées.  Y en a t il où vous avez eu du mal? 

Regardez l’article sur l’histoire littéraire sur mon site astucesdeprof.com

Regardez les liens  utiles de site que je vous ai placées à coup de coeur   et allez sur les sites de l’éducation nationale à Lettres seconde première 

 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Les Fausses Confidences de Marivaux : Acte 1 sc.14

 

Les Fausses Confidences de Marivaux

Méthode sur l’étude de l’ Acte 1 sc 14  en classe.

Un schéma que vous complèterez, des éléments que vous supprimerez, je vous propose une mise en notes de votre cours d’explication de textes pour ne rien oublier. Vous surlignerez les mots importants en couleur. 

1ère partie : découpage du texte

Dans l’introduction de la lecture méthodique, on résume quelque peu l’action par rapport au personnage important. On résume Dubois, serviteur habile : sa  stratégie est de faire des  fausses confidences afin de susciter des réactions chez Amarinte et chez  Dorante , amoureux de cette dernière.

Dubois : dialogue, fait naître le trouble chez Araminte.

Joue sur la curiosité de sa maîtresse. Il feint de ne pas savoir comment c’est arrivé .

Dorante chez Araminte.

des réponses par M Remy.

Le valet s’arrange pour que la veuve aime Dorante . Il connaît les cœurs et parle d’égal à égal ce qui est rare en ce siècle.

On analyse alors par lignes qu’on a regroupées, par étapes dans la pensée.

Il faut apprendre à découper un texte . On explique en général à l’oral sur 20 lignes. Donc leur apprendre à  trouver  la partie suivante d’une autre.

Vous laissez le temps qu’il faut dans un temps de travail personnel et silencieux  : de telle ligne à telle ligne (l) de tel vers à tel vers (v .). Ensuite,  on donne un titre à ce passage en classe  et on explique plus amplement .

De la :

l. 1 – 9

l. 10 -19

l.20 -36

l. 37 à la fin

 

2ème partie :  Une question importante  à poser aux élèves.

Ils  vont y  répondre avec précision , notez le prénom de l’élève à interroger. Notez sur votre carnet de notes au crayon   (notes orales provisoires ou pas)  et une observation…pour vous souvenir.

Comment le dialogue est-il mené ?

Le jeu de scène : comique

Vous préparez vos liens , vos types de phrase débutants ou pas!

On introduira par un verbe : « on observera le jeu de scène  » : il est timbré !

il faut donc adapter sa lecture méthodique ou analytique.

  • Dubois mène le jeu (dialogue)
  • Réaction d’Araminte : son trouble.

Le rôle du Valet : Arlequin . Vous rappellerez souvent les rapports du valet et du Maître ou  de la soubrette  à la Maitresse.

Il est un véritable confident , elle est une confidente,  presque un ami ou une amie, dans les rapports amoureux car très proche du maître ou de la maîtresse au 18 ème siècle .

Un discours bien construit . 

On fait recopier ou on lit des phrases très bien construites : on en fait l’analyse stylistique, lexicologique,  grammaticale ou syntaxique

  • les phrases : on utilise pour entrer sa phrase : « on remarque » les subordonnées, le parallélisme de la phrase, le rythme ternaire, les notions de temps : il y a 6 mois. La ponctuation et on lit la phrase.
  • la Folie dès la phrase d’introduction : il est « fou », et le champ lexical qui témoigne de cette folie. Dubois montre cet amour démesuré dont Araminte fait l’objet . Elle-même est troublée.

Comment Dubois sème t-il le trouble chez la jeune femme ?

les élèves répondront toujours de  façon à ce qu’ils s’écoutent !  et qu’ils se complètent dans l’analyse de l’évolution des personnages dans la pièce. L’intérêt sur le plan humain toujours éternel qu’il doive comprendre.

Il faut donc montrer comment Dubois manipule Araminte.

Rythme, ponctuation, rythme plus rapide.

Etude du « dépit  »titre d’une œuvre aussi .

Dubois a une grande expérience du cœur humain et attise la curiosité de la jeune Veuve.

Bien préparer la conclusion de votre scène. A rédiger. A répéter aussi .

On a pu voir la stratégie de Dubois pour faire aimer Dorante à Araminte.

 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Comment faire vos cours en attendant? après le confinement ? L’oral du bac.

Vous avez dû vous  adapter aux événements ? Vous l’avez fait , Vous allez continuer sur votre  lignée en 1 ère avec les textes que vous leur avez fait choisir . Vous saurez s’il y a un oral ou pas à la fin du mois mais en attendant faites travailler l’oral! 

Il s’agit de la moitié des textes qui étaient au départ. Qu’avez-vous gardé? Préparez bien leur liste : il faut être prêt même si vous ne savez pas! Faites les passer en video … cela doit être possible .

Faites bien comprendre que ça vaut le coup pour eux d’avoir si peu de textes, donc que ce soit leur première motivation! elle est toute faite! 15  textes au lieu de 22. Qu’ils profitent de cette aubaine dans cet espace temps qui a tout arrêté…Que les bons élèves continuent d’être excellents motivez-les ceux-là! ils le méritent, donnez leur d’autres lectures, d’autres recherches sur les auteurs, un écrit aussi sur un texte de façon un peu spontanée.  

Que vous vous serviez d’un article qui appartient certes à l’oral par le passé en l’adaptant au temps qui est celui de l’épreuve présente. 

Le brouillon à l’oral du Bac . 

Pour les secondes,  vous continuez l’écrit mais en leur permettant de temps en temps de préparer un oral pour qu’ils s’exercent . Que l’écrit soit premier pour eux, approfondissez aussi la dissertation comme pour les premières en principe vous avez fait l’explication de texte . Sinon vous alternez  . Qu’ils soient clairs dans l’expression par rapport au jugement qu’ils ont d’un texte. Ils auront ainsi de bonnes bases écrites pour la rentrée… 

Se reporter au brouillon à l’oral du bac. Notez cette expression et relisez à partir d’un texte précis . L’oral permet de bien résumer , de bien mettre les idées importantes. 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Rentrée après les vacances de Pâques ou de Printemps

Prévoyez avec vos premières un agenda bien  strict et qu’ils notent les dates précises  avec des rendus d’écrits (des notes obligatoires orales et écrites tous les 15 jours et des exercices pour eux tout le temps, aboutissant sur l’oral des textes que vous avez prévus pour l’oral du bac. Fin Mai, les élèves doivent avoir leur liste complète et même mi mai.  Vous demandez la date au secrétariat pour pouvoir tirer toutes les listes bien à temps.

Notez rendez-vous avec le secrétariat .

Vous prévoyez quelques beaux textes  et surtout qui seront bien préparés, ne leur laissez jamais de textes non préparés avec vous. Ca ne se fait pas!. Ils ne seront pas contents et vous risquez d’avoir des réactions de rébellion .

Ayez le nombre prévu  de textes. Mais vous étudierez sans doute plus de textes et vous ne garderez que ceux que vous estimez bien préparés par les élèves.  Voyez un peu avec certains professeurs les possibilités d’inclure des savoirs avec d’autres textes  . Voyez aussi les méthodes de travail pour la dissertation et l’analyse de texte ou commentaire  avec eux afin que la façon de travailler et la façon de noter soit homogène pour le contrôle continu. Il faudra s’adapter aux instructions puisque nous sommes  avec les difficultés qu’engendre la Covid 19. 

En seconde, faites bien avancer leur écrit pour qu’en première ils soient bien préparés et éventuellement  mettez-vous en rapport avec le professeur de lettres de 1 ère. Travaillez en lien même s’ils n’ont pas ce professeur …

Trouvez une unité dans le choix de vos textes, trouvez des liens. Voyez les textes d’illustrations de vos textes principaux.

Que vos élèves soient satisfaits de vous et vous d’eux. C’est le but. Vous vous sentirez alors plus détendus, vous disant que vous avez atteint l’objectif de les rendre au point le jour même de l’examen s’il y a des épreuves ressemblant à un examen (l’an dernier , c’est la première fois que les épreuves et la terminale ont été en contrôle continu vous le savez) . Il se peut que vous fassiez passer des oraux : vous voyez en temps voulu.  

Donnez-leur des clés de réussite de bonne lecture, de compréhension , de ne pas faire de faux sens ou de contresens , de bien choisir leur sujet et de ne pas en changer surtout. Aucune perte de temps n’est possible.

15 minutes pour lire les sujets avec crayon en main, une feuille de brouillon pour jeter les idées. Savoir les ordonner ensuite. Des exercices à refaire avec chaque texte.

Revoir les textes sur les séquences, sur choisir son sujet, traiter un sujet écrit, depuis 2019 avec la réforme  Blanquer, vous ferez travailler  la dissertation : il y aura le choix entre 2 sujets de dissertation et  un  commentaire .

 

Revoyez les articles :  Ecrit, Oral, Histoire littéraire, figures de style. Et lisez les astuces qui vous intéressent et complétez-les avec des phrases bien à vous que vous répétez chez vous…

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Améliorons le travail écrit et oral de nos lycéens

Faisons le point avec nos élèves et pour eux.

Rappelez bien à vos Lycéens comment doit être présentée et rédigée une copie.

Relisez l’article sur la présentation de la Copie. 

Analysons ensemble leurs points forts et leurs points faibles à partir d’une copie pour l’écrit, à partir du brouillon de l’oral pour l’oral et du temps de prestation simulé :

ils peuvent être à 2 . Un joue le professeur, l’autre joue l’élève! En temps de Covid ou de maladie, on ne fera pas ce type d’exercice à deux . 

Commençons toujours par les points forts et par la reconnaissance de leur travail.

Il faut les faire écrire sur le cahier de brouillon, écrire pour que la copie soit propre, puis recopier .

S’ils ne travaillent pas efficacement trouvons la raison et expliquons ce qu’il faut changer dans leur méthode. Ne les humiliez pas.

Solutions pour bien travailler en français à  la maison :  fermer le téléphone, être au calme, sans jeu, sans musique pour lire un texte, avoir un crayon pour noter sur le cahier de brouillon les idées en relisant bien la question… s’il s’agit d’une réponse à une question, se dire :  je travaille de 18 h à 20 h ou de 21 h à 22 h 30  mais pas plus tard de 15 h à 17 h s’il y a un temps de libre . Répartir son travail avec les autres matières. 

Savoir se donner des heures pour la discipline à travailler plus telle semaine ou répartir son temps quitte à reporter d’autres activités. Se garder des Temps  de lecture aussi. Noter ces moments. 

Ne pas se coucher tard si l’on peut.  Relire sans cesse le texte ou des parties de textes et noter au crayon ou au stylo sur le cahie r de brouillon telle idée, ou telle autre et ensuite en tirer les conclusions.

 

Où en sont-ils de l’écrit ? Savent-ils rédiger la réponse à la  question du Corpus . Avec la réforme Blanquer il n’y a plus ce type de question mais on peut s’exercer de cette façon à l’explication d’un texte si on le souhaite. 

Savent-ils donner exactement la pensée de l’auteur ? Il est important de savoir ce que dit l’auteur, après de dire si ce qu’il dit est encore susceptible de nous intéresser de nos jours ? le rapport au temps dans la pensée est passionnant et éternel…

Savent-ils faire une introduction et une conclusion ? Elles sont toujours à travailler régulièrement. Il faut en rédiger souvent. Dites-vous qu’une introduction bien posée (qu’on rectifie au cours de notre développement parfois) doit aboutir à une conclusion qui montre que l’élève a fait le tour du texte et qu’il a proposé une lecture qui puisse satisfaire son lecteur, vous le  professeur qui lit sa copie.

Temps  du travail pour rendre une copie. Revoir la méthode et le temps absolument à passer. (long et rendre une copie propre pour que le jour de l’examen cela soit fait dans le temps imparti. )

Il faut que sa  copie soit agréable à lire, aérée, qu’il l’ait relue, corrigée.

                                                                                                              Faites donner des parties de devoir ou des devoirs à faire (sur 7 heures de préparation et de rendu) sur 2 semaines.

Qu’elle soit un aboutissement de la compréhension du texte à étudier et de l’intérêt de l’œuvre de l’auteur dont il doit connaître la vie et l’œuvre .

Il faut qu’il soit satisfait de son travail à la fin et surtout corriger l’expression au fur et à mesure, et l’orthographe toutes les 5 lignes   listez les fautes avec eux qu’ils font :  faites leur utiliser le mot juste .

  • Revoir la réponse à la question du Corpus. N’est plus au programme 
  •   en 2019 lors de la réforme Blanquer.
  • Cependant pour des types d’explications de niveau supérieur ou pour une conférence, pourquoi ne pas appliquer le plan qui suit  pour répondre aux points communs à plusieurs textes à confronter? 

 

  •  Savoir faire une Introduction
  • Savoir faire une conclusion
  • Savoir faire un plan de commentaire de texte
  • L’oral
  • Le brouillon pour préparer l’Oral

Vous trouverez les explications dans les articles-astuces de mon site astucesdeprof.com

Vous pouvez les améliorer, les adapter ces façons de faire c’est évident et merci de  compléter nos méthodes ou de les simplifier.

Autant de points qu’il faut bien préciser et faire faire à nos lycéens de seconde et en première :  il faut les faire rédiger pour des devoirs au moins 2 heures de suite sur les 3 heures et quart du sujet à traiter que l’on a pris le temps de choisir vite et définitivement.

Il  faut savoir travailler le jour de l’examen ou du devoir qui compte ou de la Composition,  donc faites faire des exercices pas forcément notés dans la moyenne des notes mais faites en faire car on a souvent le nez en l’air pour écrire et il faut les stimuler. 

Débloquez-les en leur donnant un début de phrase , je vous le conseille.  On est en mars, ou en avril,  il faut qu’ils commencent à bien rédiger … et à travailler pour le jour de l’examen ou du contrôle écrit. Il faut avoir une bonne note aussi le jour du contrôle ou de l’examen . Il faut avoir aussi une bonne note aux contrôles continus n’oubliez pas… 

De même commencez à préparer des élèves à l’oral : cela peut être une détente par petits groupes.  Laissez-les parler pour le commentaire préparé chez eux puis faites avec le même élève un entretien sur un sujet prévu chez eux. 10 minutes chacun. Les autres préparent par écrit , car vous pouvez en faire passer un et faire un cours théorique.

A chaque trimestre, il faut faire le point, savoir remédier à chaque étape pour que chaque lycéen puisse réussir. C’est votre but  et surtout il faut qu’il soit conscient de ses atouts et de ses manques. Pensez aux atouts avant de dire ce qui ne va pas  car il ne faut pas déprimer l’élève.

Respectez-le dans son travail, il vous respectera. Soyez méthodique il vous remerciera, faites régulièrement des reprises d’aspects de travail écrit, oral, répétez ce qu’il faut de fois pour obtenir un bon résultat.

Interrogez les bons élèves pour qu’ils lisent des phrases de leur copie. Que les autres fixent leur attention.  Faites recopier certaines phrases … expliquer qu’il faut partir de son expression et non pas de copie mais qu’il faut recommencer et se faire aider d’un meilleur que soi.

Que cela devienne un jeu d’être bon en français.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Les Figures de style

Préalable  à mon étude sur les figures de style.

En français, il y a des mots qui peuvent avoir plusieurs sens suivant leurs utilisations.

On dit qu’un mot  est polysémique.

Un mot a ainsi un sens concret et un sens figuré .

la discipline qui consiste à connaître les sens du mot s’appelle la sémantique : le mot ayant plusieurs sèmes.

C’est pourquoi il faut souvent compulser le dictionnaire et « interpréter » les sens dans une étude : analyse ou commentaire de texte.

Ce cours sur les figures de style permet de comprendre qu’on peut « interpréter » un texte selon les périodes de notre vie différemment. En même temps il faut être le plus objectif et impartial possible pour donner les ou la possibilité de sens et pouvoir ainsi vraiment communiquer et partager nos idées . Ce sont les oppositions de langage, les manques de langage  qui créent la guerre c’est pourquoi tous les peuples dits civilisés demandent l’accès à l’école pour chaque enfant puisque notre but c’est de rendre un enfant adulte, responsable, heureux dans sa vie et celle des autres.

L’étude de la Littérature n’est pas figée et demande de la réflexion tout au cours de notre scolarité et de notre vie adulte. Ainsi vous ouvrez des possibilités de lire toute la vie de l’élève. Vous aurez intéressé l’élève à son cours… de Français. Et c’est essentiel pour la direction de vos cours.

D’où notre travail dans les analyses de textes ?

Mais alors comment savoir si nous avons raison ?

Certes, il faut envisager un certain nombre de sens d’où notre travail d’écoute des sens possibles. Cette prise de conscience de multiplicité des sens consiste dans la démarche suivante : 

Il faut donc savoir quel est le sens du mot dans tel cas de figure.

Il faut donc bien les utiliser et en comprendre le ou les  sens.

A chaque figure de style que je vous propose, vous trouverez les exemples dans vos études de texte de façon personnelle. Ainsi votre travail sera enrichi et plaisant à constituer. Je vous les nomme par ordre de fréquence. 

Votre cours ou vos moments de cours nommeront les figures de style et permettront aux élèves de les introduire grâce à des phrases données par vous et qu’ils amélioreront.  

1. Les figures de style : leurs noms, des exemples qu’ils trouveront aussi.

2. Des phrases d’introduction pour les annoncer dans les explications de textes écrites.

Vous utiliserez pour créer votre cours selon vos niveaux de classe cet ouvrage. Vous aurez aussi vos manuels scolaires suffisant pour expliquer ces figures de style et bien les nommer : elles ont des noms qui amuseront vos élèves et qui leur permettront d’impressionner leurs parents et amis.  

Ch IV : les détournements de sens

Dans  l’introduction à l’analyse Stylistique

Par Catherine Fromilhague et Anne Sancier.

Chez Dunod 1991.

A partir des textes à lire ou à apprendre voici de façon pratique et amusante les façons dont vous analysez les figures de style. Utilisez sur  le site  un de mes liens coup de coeur : études-litteraires.com et apprenez par coeur régulièrement un exemple et le nom de sa figure de style et trouvez  un  exemple à vous. Faites vous de petites fiches et placez les figures de style dans votre conversation. « Tu n’es pas bête » : c’est une litote ! signifie  » tu es intelligent »  et dans les mots croisés on donne souvent les définitions pour le nom de figure de style  du genre » anaphore », « périphrase ».  Vous aurez des phrases pour  introduire les figures de style dans vos devoirs.

Des noms des figures de style

La gradation

L’action est mise en valeur par l’accumulation des verbes de mouvement.

Dans la fable de la Fontaine : Perrette et le pot au lait .

Tous les enfants connaissent la précipitation de Perrette et l’extrême vivacité des verbes utilisée par La Fontaine…. vous leur ferez recopier et apprendre. Vous ferez faire un petit paragraphe écrit utilisant la gradation.

Ou alors vous prenez la phrase par la fin en commençant par :  » le fabuliste  sait décrire à merveille une scène et voilà comment des verbes nous présentent la figure de Perrette cassant tout « … et on cite le vers… et on se souviendra de la gradation avec la succession des noms qui représentent sa fortune étalée, disparue dans sa chute : 

v. 23 Le lait tombe ; adieu veau, vache, cochon, couvée.

On remarquera les 2 sons en « v » et les 2 sons en « co » avec cette gradation descendante ou décroissante par rapport à la taille de l’animal  : la 2 ème étant grande : la vache et la dernière toute petite et fragile : la couvée d’oiseaux.  veau : le petit, et la couvée en fin de vers , objet d’espérance avec la croissance de l’animal . Vous apprenez à développer dans le détail l’importance de chaque mot. On fera s’exercer l’élève à ces développements d’images stylistiques.

Autre exemple de gradation : tirade du nez dans Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand que je vous conseille de voir et de lire un peu .

« C’est un roc !… c’est un pic !… c’est un cap !…

Que dis-je, c’est un cap ?… c’est une péninsule ! « 

L’anaphore : « Rome » dans Horace va être reprise 4 fois en tête des 4 premiers vers et Camille accuse Rome

Se rapporter au texte d’Horace : Camille qui aurait dû se contrôler, et féliciter son frère d’avoir purifié Rome, l’accuse de la mort de son amant (au sens de fiancé) et dans son extrême colère et tristesse, elle utilise avec violence le nom de la ville qui roule son R par 4 fois : Rome, Rome, Rome, Rome.

L’anaphore : Elle est utilisée dans les discours. Nous nous souvenons de 

« Et moi Président… disait le président François  Hollande « afin de se faire élire.

Il donnait tous les points de son programme politique de futur Président de la République française.

L’utilisation des adjectifs pour caractériser une Ville est aussi frappante dans le poème de Musset .

Dans Venise la Rouge…

Autre aspect d’explication stylistique : le bruit…

Il faut bien distinguer les consonnes des voyelles. Il faudra distinguer les allitérations et les assonances dans la musicalité des poésies ou des poèmes plus ou moins classiques.

les allitérations… révèlent les consonnes qui font des bruits : les sifflements du s répétés, tels des « serpents ». dans Racine , les sons en « ou » dans Venise la Rouge de Musset ou les roulements des R dans Horace : Rome… par Camille.

Ou les assonnances : les répétitions de voyelles.

 La litote

Va je ne te hais point dans le Cid par Chimène.

Veut dire je t’aime … à Rodrigue qui vient de tuer Don Gormas : Père de Chimère.

On dit apparemment l’inverse de ce qu’on voudrait dire.

Il n’est pas grand signifie … il est petit.

Il n’est pas mince : il est gros.

Avec la litote vous vous permettez de ne pas « blesser » la personne. C’est bien. Eviter de faire de la peine est une bonne attitude.

Le parallélisme 

certains titres de romans sont des parallélismes :

ex : Vent d’Est, Vent d’Ouest

La périphrase : on utilise plus de mot qu’il ne faut pour parler d’une ville

ex : La Venise du Nord : pour Amsterdam qui a des canaux comme Venise elle située au sud de l’Europe, au nord de L’Italie.

La Ville-Lumière  : pour Paris  toujours très illuminée.

l’antithèse : un autre titre de roman est une antithèse  : 2 notions qui s’opposent.

L’Etre et le Néant  de Jean Paul Saurtre.

La comparaison : avec l’adverbe comme ou avec un outil de comparaison pareil à, semblable à

Vous apprenez la définition ci-dessus : vous soulignez le mot grammatical et vous expliquez sans faire de contresens.

de Baudelaire dans Correspondances :

«  Il est des parfums frais comme des chairs d’enfants ».

ou encore

« le rêve de l’homme est semblable

aux illusions de la mer « . de Toulet 

ou encore  de Musset :

C’était, dans la nuit brune

Sur le clocher jauni

la lune

Comme un point sur un i  

la lune le comparé

le i le comparant

l’outil de comparaison comme

vous expliquez…

La métaphore : image sans outil de comparaison grammaticale.

toujours du Musset

Etoile qui descends sur la verte colline

Triste larme d’argent du manteau de la nuit

pas d’outil de comparaison : la larme d’argent : comme une triste larme d’argent le contient implicitement. L’Etoile est personnifiée. Elle a une majuscule.

La métonymie : on utilise la partie pour le tout, l’abstrait vers le concret

Votre professeur vous dira  : Prenez votre Lagarde et Michard  : les noms des auteurs du livre représentent ce  » livre d’histoire littéraire  » très prisé pendant des générations et qu’on réédite.

 ex : Le dernier Françoise Sagan est intéressant mais triste  : pour expliquer qu’il s’agit du dernier roman de cette femme auteur très célèbre à son époque à la fin du 20 ème siècle. Elle a écrit  » Bonjour Tristesse ».

on pourrait dire le dernier Goncourt… (prix Goncourt) : métonymie.

La synecdoque : on utilise le tout pour la partie, le concret pour aller vers l’abstrait .

« Les cuivres et les bois se déchaînèrent » pour parler des instruments d’un orchestre au moment de l’audition d’un morceau de musique. (on prend le concret  : ici les instruments pour l’abstrait : la musique donnée par l’orchestre.

autre exemple de synecdoque :

extrait de Ruy Blas :

Je le dis, vous pouvez vous confier , madame, 

A mon bras comme reine, à  mon coeur comme femme « .  Victor Hugo 

on parle d’un élément concret pour parler d’une idée abstraite : mon bras correspond à la vaillance, au courage, le coeur correspondra à l’amour que la personne qui dit ces mots porte à la personne aimée.

expliquez ces images et nommez à quelle classe sociale elles correspondent :

ce sont des synecdoques : un symbole pour un métier

l’épée :  la noblesse

le goupillon : le clergé, l’église

le barreau :  la magistrature

Les synesthésies : associations de sensations multiples différentes appartenant soit à la vue, soit à l’ouïe, soit au toucher… en même temps.

Chez Baudelaire : le poème Correspondances est un exemple.

La personnification : un nom propre : une personne représente un symbole.

La Beauté avec un grand B majuscule.

L’antiphrase montre une opposition, une contradiction, un contraste.

Elle est souvent ironique

ex : C’est du joli !

ex : c’est une soirée vraiment réussie! (alors qu’elle ne l’est pas du tout réussie) ironique.

Le chiasme est la façon dont on croise des mots se répétant à certaines places. 

Sur 2 vers : croisement du 1 er mot qui se répète au 2 ème vers en bout de ligne.

Le mot de la fin du vers aussi avec le mot du début du vers d’après.

L’hyperbole : souvent présente : c’est une exagération. L’auteur exagère. Il augmente le sens d’un mot pour exprimer son idée avec colère, violence, dénonciation.

ex : un vent à décorner les boeufs.

explication à fournir : les cornes des boeufs étant réputées à être solides, si le vent les décorne c’est que celui-ci est extrêmement fort. Pesez bien vos mots.

 ex : je suis mort de fatigue 

L’oxymore : réunion de 2 mots d’habitude pas utilisés ainsi et opposés dans leur sens.

Le soleil noir : je suis le veuf l’inconsolé Verlaine.

La terre est bleue comme une orange… Eluard

Mon mal est délicieux 

« L’homme fort et blond au type allemand était un foudre d’indécision » Belleto

 Comment expliquer : un foudre  suppose une quantité. Or cela annule l’indécision : manque de décision) il y a là une opposition totale entre les 2 termes. Donc,  cet homme puissant n’avait pas un physique qui correspondait à un caractère faible et pas du tout autoritaire. Il y a donc une contradiction chez cet homme.

La métaphore : image au sens général qui est une comparaison.

Les poèmes sont emplies de métaphores

Les essais philosophiques aussi avec l’Antiquité  et les personnifications qu’elle utilise. La personnification commence toujours par une majuscule

ex de personnification :

de Zola : la cathédrale explique tout a tout enfanté et conserve tout. 

( Elle est la mère, la reine, énorme au milieu du petit tas des maisons basses, pareilles à une couvée abritée frileusement sous ses ailes de pierre.)

Cet article pourra être complété par vous. Je recopierai votre réponse  en fonction des manques à cet article  . Je ne vous en donne ici qu’un schéma à parfaire ensemble avec la classe. 

 Retrouvez les titres de mes 177 astuces dans les pages  en notant sur rechercher sur le site :  titres de mes astuces de la p. 1 à 15 les dernières  parues. 

Taper le mot « notation »  sur rechercher sur mon site et  « écrit » ou  » oral  » aussi si vous avez besoin de critères précis ou cliquez sur les astuces utiles. Vous aurez des réponses avec les articles ayant ces mots-clés. Vous cliquez dans le titre et retenez d’autres titres au besoin à lire aussi.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

La notation : le barème ( version 1)

 Voici les étapes de la notation des copies avec le barème uniquement.

Vous lirez dans « Astuces Utiles » l’article  sur

 le temps de la correction rédigée de façon  plus approfondie.

Vous aurez compris qu‘il faut donner une notation juste et justifiée et que vous devez considérer le travail de correcteur de façon très rigoureuse et pas à la va-vite. Vous laisserez au crayon la note jusqu’à la relecture finale de certaines copies.

Le relevé des notes doit être préparé en pensant au Conseil de Classe.

Vous émettez des jugements de valeur sur les élèves précisément. 

Faites le relevé des notes sur votre ordinateur.

Faites vos moyennes de classe sur un logiciel Excel .

 

Le barème de notation sur 20 en première que je vous propose peut vous aider en attendant d’avoir crée votre système de notation. Il  s’applique  spécifiquement   à   des copies de devoir de français de lycéens de seconde et  de première cycle long .  Vous pouvez l’adapter à d’autres sections et à d’autres niveaux en concertation.

 En seconde, on sera plus indulgent et on fera des exercices progressifs et partiels évalués comme tels. Puis les devoirs définitifs entreront dans la moyenne et seront notés comme on pourra vous le demander.

Vous déciderez si chaque partie du devoir vaut plus que la moyenne ou moins puis vous additionnez les 3 notes et la notez au crayon. Voyez l’article entier pour plus de compréhension.

Sur 4 : l’introduction

Sur 12 : le développement   sur 6 pour 2 parties, sur 4 pour 3 parties

Sur 4 : la conclusion 

A l’examen du bac de français des consignes seront données au correcteur .

Cette année en 2021, il n’y aura pas pour la seconde année d’examen au niveau national : on l’a appris. (janvier 2021)  seules quelques épreuves peuvent prétendre à  un Oral.

Les copies sont anonymes, le nom du candidat et les informations  étant repliés .

 

Pour être un bon correcteur il faut avoir une certaine culture

le site : www.babelio.com contient des titres et des résumés  de  livres contemporains du 20ème et 21 ème siècle ainsi que des classiques qui peuvent vous aider lors vos corrections. 

Vous pouvez cliquer sur mon lien coup de coeur alalettre.com  sur mon site astucesdeprof.com

Vous pouvez tirer parti des sujets pour mettre de côté des titres de livres lus par les élèves qu’ils citent! Ainsi vous augmentez vos connaissances. Je vous dis que la progression d’un professeur vient souvent de l’échange de connaissances entre lui  et ses élèves ou leurs parents à qui ils parlent pour faire un devoir ! . C’est un bon moyen de communiquer entre nous tous et vous établissez et complétez  alors des lexiques avec les titres d’oeuvres et les noms des auteurs et leurs siècles.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+