Comment créer votre cours sur une oeuvre : objet d’étude

Pour créer ou recréer chaque fois qu’il faut un cours sur une oeuvre : objet d’étude,  la méthode devra être la suivante.

Prendre le temps de lire ou relire tranquillement l’oeuvre . Eventuellement, avant vous relisez la biographie de l’auteur mais dans les grandes lignes . Vous en notez sur une feuille près de vous ou sur ordinateur les grandes dates et oeuvres ou vous écrivez sur un cahier de préparation de cours. Je préfère l’écriture à la main dans un cahier bien à vous …et vous murmurez votre cours … ainsi vous jouez votre rôle de professeur, vous le mimez.

 Vous écrivez sur la page de droite et gardez la page de gauche libre pour compléter  à d’autres moments  et avec  les oeuvres majeures de l’auteur qui pourraient être en rapport avec celle que vous allez lire.

Vous comptez une heure de préparation de cours minimum et plus au fil des cours. Pour Victor hugo ou Baudelaire, Apollinaire : vos poètes et d’autres.

Dites -nous où vous en êtes de vos oeuvres.

Soyez tranquille chez vous à un moment où votre esprit est vraiment disponible, une heure bien à vous et fermez le téléphone , ou dehors mais pas en plein soleil, attention à votre vue .

 

Entrez dans l’oeuvre, relisez si vous n’accrochez pas .

 

Pour Victor Hugo , Les Contemplations  que vous avez à faire étudier cette année sur 4 livres, notez par écrit et répétez- les :  les titres des livres, puis à l’intérieur des livres, donnez quelques titres – vous notez tous les poèmes que vous pouvez connaître déjà avec les souvenirs de l’école… il y en a des célèbres.

Il y a quand même 260 pages de poèmes certes pas aussi remplis les uns que les autres. Vous en faites choisir aux élèves aussi pour qu’ils ne  lisent pas tout  au début car leur lecture pour un jeune du 21 ème siècle  est  ardu mais une bonne partie. Notre langue s’étant beaucoup appauvrie. Votre travail de professeur est de l’enrichir cette langue auprès des élèves et d’en montrer la saveur. 

 

Sur l’intimité de la vie en famille.

Sur sa fille, sur des scènes de deuil : il a perdu sa fille et il ne peut s’en détacher de ce deuil. On croit qu’il s’agit d’une femme aimée, car il en parle comme de l’aimée,  et beaucoup d’élèves ont  fait ce contresens : il pleure toute sa vie sa fille chérie.

 il a pu écrire beaucoup de poèmes sur les femmes, vous verrez, il était l’âge venant, pas du tout très  jeune où il fut très sérieux un coureur de jupons comme on dit …. Il eut une maîtresse reconnue par sa propre femme à qui il avait été fidèle longtemps, mais elle pas, elle l’avait trompée avec un écrivain Sainte Beuve … on ne divorçait pas à l’époque . Il eut 4 enfants de sa femme et il échangea des lettres nos les jours à sa  Juliette Drouet  qui s’était arrangée pour ne pas vivre très loin de chez lui même en exil à Guernesey à Hauteville House. 

Il subvenait  ainsi aux besoins de  ses 2 femmes et de  ses 3  enfants restants (4 avec sa fille récemment mariée )  qui n’avaient pas beaucoup de situations! Le livre de Max Gallo sur Victor Hugo en 2 tomes est fort intéressant et nous montrent que la femme de Victor Hugo : Adèle savait fort bien s’occuper d’éditer les livres de son mari en Belgique , pays de la liberté pour Victor Hugo exilé de France dans les îles anglo Normandes n’ayant pas été aimé de Napoléon 3 qu’il appelle d’ailleurs Napoléon le Petit . Il avait beaucoup aimé Napoléon et avait écrit un nombre considérables de poèmes sur lui

Il a gagné sa vie de ses poèmes,  de ses romans, de ses pièces de théâtre!

Donc vous avez à côté de vous un cahier : j’aime bien qu’on écrive et qu’on ait une feuille , après vous retaperez si vous allez vite comme moi qui ai appris le clavier ancien et qui tape avec tous mes doigts!  vous notez page  tant tel poème , vous les regroupez . Vous donnez la date d’édition des poèmes …

Quand vous choisissez un poème pour des élèves choisissez 20 vers plutôt dans un ensemble que vous pouvez faire lire dans son entier ou partiellement.

Sachez envisager une oeuvre quand vous avez peu de temps avec des passages bien choisis. La deuxième année sera plus complète mais préparez bien vos élèves à des passages connus d’eux. Ne les prenez jamais en traîtres.

Vous étudiez avec eux tout de suite, la valeur du poème en question, plus ou moins dense, plus ou moins intense, léger ou sérieux allant même jusqu’à une réflexion sociale, politique même ou émotionnelle.

 

il y a des sentiments auxquels il faudra faire référence, laissez les expressions des élèves libres et sincères. Victor Hugo est quand même admirable,

 

Faites de la versification . Voyez les figures de style s’il y en a . Allez sur mon article : la versification (l’exemple étant pris chez Corneille le Cid ou Horace du même auteur.

 

Je vous laisse réfléchir à la façon dont vous aimez aborder l’oeuvre et améliorez vous à chaque fois selon votre auditoire, en présence ou en visio conférence.

 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+