Des livres de fin d’année 2016 à lire ou à offrir

  1. Des recommandations d’astucesdeprof en cette fin d’année 2016 et un appel à des lecteurs professeurs de Lettres en Lycée à devenir rédacteurs  de mon site.

En cette fin de trimestre de l’année 2016, à vous mes professeurs, je vous recommande mes articles dont vous cliquez les liens directement : astuces utiles et liens coups de coeur. 

Des liens de couleur bleue  suivent des articles. Vous pouvez cliquez dessus. Notez aussi les titres des articles (astuces) sur des sujets qui sont les vôtres ou en fonction des mois scolaires. Notez les titres  en question sur rechercher sur le site  et relisez les à l’occasion en cliquant dans leur titre.  

Vous pourrez dès que possible nous faire partager vos savoirs- faire en classe ou votre façon de préparer des cours avec des points précis sur des textes et leurs auteurs et nous vous en remercions.

Ce site doit être en 2017 le vôtre. J’ai besoin de vous  afin que vous puissiez nous faire partager vos astuces pour intéresser et faire progresser vos classes de secondes et premières en Lettres. Je vous en remercie. 

 Je vous souhaite une bonne fin d’année 2016 .

Ecrivez moi vos réflexions sur un article à commentaire sur contact mail : astucesdeprof@gmail.com

ou sur facebook du site astucesdeprof 

Avis à des professeurs :  je souhaite me faire aider dans la rédaction du site qui à ce jour contient 110 astuces.  J’ aurais besoin de quelques uns d’entre vous pour actualiser  l’esprit du site de formation  afin de mieux vous aider. 

Types d’articles ou de compléments d’articles :

Demande de complément d’articles à ceux existant sur : la façon de réaliser une séquence en seconde première avec leurs titres et des oeuvres qui ont pu bien fonctionner avec vos lycéens. Vous aiderez ainsi d’autres professeurs de lettres.

Des compléments d’articles concernant des savoirs faire  à l’intérieur du groupe classe pour faire travailler un aspect de l’écrit en seconde première (type étude de cas).

Des apports de textes littéraires que vous signalez entiers ou en partie en complément aux oeuvres du programme. Des possibilités d’autres oeuvres moins connues d’un même auteur.

Je ne veux pas vous donner un travail supplémentaire mais une réflexion sur votre profession et niveau de classe  peut intéresser d’autres jeunes professeurs.  J’ai besoin des avis de quelques professeurs  débutants dans le métier pour dire à quoi il sont confrontés et comment il ont résolu les difficultés  et d’autres professeurs  ayant au moins  3 ans d’ancienneté  pour rédiger des applications d’études de cas dans leurs cours ou tout simplement des idées d’études de groupements de textes.  Je pourrai éventuellement corriger dans votre sens pour que vous ne passiez pas trop de temps . Vous me direz si vous voulez signer l’article dans son entier ou pas avec pseudo ou pas  ou donner des éléments précis. On saura que l’astuce ne vient pas de moi mais d’un lecteur d’astucesdeprof.com et que  je ne fais que reprendre ses idées représentant  du vécu au présent et une situation réelle . Je fais en sorte de ne pas vous perdre de temps mais j’ai besoin qu’on  formule en des termes précis des évolutions de métier qui vous seront bénéfiques. Rien de tel que de formuler en mots des aspects de sa profession pour s’améliorer.

Ma ligne de conduite du site astucesdeprof.com est  la façon pour vous de faire de bons cours, de  vous cultiver, de vous documenter de façon rapide et efficace, de faire que l’on fasse progresser  et réussir vos élèves. Partagez vos savoirs pour surtout ne pas vous sentir seuls. C’est cela que je souhaite et rendons harmonieuses et apaisées nos classes par le savoir et la culture des Lettres . Que la classe soit un vrai lieu de vie.

Voici quelques livres que j’ai lus ou que je lis à la fin de l’année 2016

2. Des idées de livres à offrir pour les étrennes.

Réflexion sur : de vos manières de lire. De l’art de parler de livres qu’on a peu lus…

livres à lire et à offrir
livres à lire et à offrir

Comment lisez-vous? vos réponses nous intéressent aussi.

J’essaie que ces livres correspondent à des centres d’intérêt qui sont les miens du moment et je cherche qu’ils soient agréables à lire. Je garde les plus difficiles dans la durée en même temps que d’autres que je lis vite.

Quand on est professeur de lettres, il faut savoir lire en même temps plusieurs livres à des stades différents : il peut y en avoir à 5 endroits de l’appartement ou de la maison que l’on regardera de façon plus ou moins approfondies et parfois même ne lire que  des extraits avant ou après le texte que vous aurez à expliquer. Vous ne pouvez pas tout lire car vous allez saturer . Gardez pour  plus tard, vous notez les titres dans le  cahier professionnel de lectures pour plus tard… mais Sachez bien parler d’un livre que vous avez peu lu et surtout sachez expliquer les passages que vous avez retenus, car vous devez faire travailler vos élèves : ce sont eux qui sont importants pas vous (ce sont eux qui vont passer l’examen, pas vous! n’oubliez pas ceci : c’est essentiel. Vous devez mener un élève au but (même si vous ne savez pas encore tout) .   Et que…  personne ne s’en rende compte : croyez en vous à ce moment où vous affirmez que le livre est vraiment passionnant! diminuez le superlatif  au besoin (méfiez-vous quand même ! ).  Faites des fiches, retenez des citations, faites des résumés, retenez les noms des personnages…. voilà! 

Quand vous choisissez un livre voyez la mise en page, la graphie , vos centres d’intérêts, regardez surtout si vous allez le lire facilement ou si vous voulez accéder à plus difficile!  ce qui est très bien. 

3. Des livres classiques ou modernes au programme  à étudier en classe

Attention : quand vous choisissez un livre à étudier allez d’abord chez le Libraire pour savoir si l’édition du livre se fait bien. Car vous pouvez être confronté à une rupture de stock ou d’édition. Vous êtes donc prévoyant et vous ne donnez le titre à acheter qu’en ayant vérifié sans cela …changez de titre d’étude. Cela arrive… souvent. Soyez professionnel et prudent. Renseignez vous auprès du Libraire. Sinon que de problèmes avec les Parents ou les élèves qui n’ont pas de livres! Changez de titre… ou attendez la réédition …

4. Des livres pour le plaisir de lire 

Je lis aussi des livres d’auteurs canadiens. (français) ou d’auteurs francophones. Je lis aussi des romans anglais traduits.

Voici les livres que j’aime lire en ce moment : ils sont dans les premiers titres.

Jean Piat : Et… vous jouez encore !   Mémoires – chez Flammarion.

(voir  facebook du site astucesdeprof.com ) 

Passionnante cette vie de grand acteur (de la Comédie Française). Il a incarné de façon pétillante et pétulante Figaro  (on en profitera pour relire Beaumarchais : le mariage de Figaro et le Barbier de Séville et de les voir au théâtre), de façon admirable Cyrano de Bergerac (relire la pièce d’Edmond Rostand et la fameuse tirade des « nez » où il en faut une mémoire qu’il a toujours eue et même encore maintenant. Dites vous que tout ce que vous ferez apprendre à vos élèves avant l’âge de 12 ans sera acquis et vous continuez encore pour les plus grands.

Il a orienté ensuite sa carrière dans les théâtres privés, a connu Françoise Dorin (auteur de pièces de théâtre nombreuses) dont il est le mari et a joué dans ses pièces . Il continue de jouer encore d’où le titre de son livre que vous aurez plaisir à lire. Vous apprendrez beaucoup de choses. Il y a une série de textes à la fin du livre que Jean Piat nous donne à lire tant il les a dits et redits.

A incarné le personnage de Robert d’Artois dans une série historique de télévision : dans « les Rois Maudits »de Maurice Druon (dont vous pouvez lire les livres historiques).

Lisez absolument ce livre en tant que professeur de Lettres de seconde, première et donnez le à lire… Ce sera un très joli cadeau.

Vous pouvez lire selon vos désirs dans l’ordre ou dans le désordre chaque entretien d’auteur durant plus ou moins longtemps. Entretien que l’auteur fait de façon très libre comme d’habitude : on le trouvera parfois familier mais respectueux toujours du talent de la personne. Il vous ouvrira les portes des écrivains de notre siècle. Je vous le conseille en tant que jeune professeur de lettres.

Je vous ai signalé d’aller dans vos librairies pour regarder tous les titres de livres de rentrée, de premier livre et les livres qui ont obtenu des Prix : certains se lisent bien d’autres demandent du temps et supposent pour vous que vous puissiez lire plusieurs livres à la fois à divers moments de la journée d’autant que vous devez lire votre programme « classique » régulièrement ou du moins savoir bien introduire et expliquer vos textes à faire étudier à vos élèves. Donc quand vous avez du temps, et pas de correction, lisez quand même une petite demi heure par jour… selon vos obligations et espérons par plaisir et choix.

J’ai lu Astrid Manfredi : la petite barbare – Chez Belfond.

Qui révèle la vie d’une jeune femme marginale. L’écriture est très travaillée et la mise en situation du personnage intense à faire frémir. Un phénomène de société qui se libère par l’écriture.

Jean-Marie Rouart de l’Académie française est très intéressant aussi  et agréable à lire. On peut lire des romans sur des grands peintres qui faisaient partie de sa famille .

 Vous pouvez vous intéresser sur un plan personnel sur les grands auteurs canadiens tels que : 

Anne Hébert, Louis Hémon (Maria Chapdelaine), Gabrielle Roy et tant d’autres.

On lira de Denise Pérusse : Pays littéraires du Québec : guide des lieux d’écrivains.

Edition l’Hexagone/ vlb éditeur. On aura la liste de beaucoup d’auteurs.

Vous entrez dans ces grands espaces, neigeux… c’est une littérature à part entière avec sa géographie. Des descendants des français sont toujours dans ces pays du Québec et ont des liens avec des régions en Normandie.

Ce sont des livres épais, à plusieurs tomes se lisant très bien. Il existe un grand nombre d’auteurs canadiens français. A Paris vous avez 2 librairies que je connais canadiennes françaises (et anglaise) . Documentez-vous . 

Je vous ai dit que vous ne pouvez tout lire, lisez de façon normale et agréable et ne prétendez pas tout lire et tenez-vous au courant.  Furetez dans les librairies. Que vous ayez un vernis de littérature.

Il n’y a pas que les prix que vous pouvez faire lire . Faites lire des auteurs que vous voyez aussi sur les tables de libraires.

Certaines librairies font de courts résumés extraordinaires pour le lecteur : voir au Divan rue de la Convention et ailleurs à la librairie de Deauville et ailleurs encore dont vous nous donnerez l’adresse. D’autres vous aideront de façon précise sur vos choix du moment que vous leur demandez. Faites la démarche. Elle fait partie de votre profession de professeur de Lettres en seconde première et à tous niveaux et même si vous n’êtes pas professeur mais c’est plus facile de lire si vous n’êtes pas professeur car vous aurez plus le temps. Dites-nous comment vous choisissez vos livres ? Lisez vous en achetant des livres en Librairies ou en bibliothèques ou médiathèques ?

Merci de nous répondre sur commenter ou sur facebook du site astucesdeprof. com

Donnez nous de bons auteurs que vous aimez.

5. Voici les titres de certains Prix Littéraires de l’ année 2016 :

Prix Goncourt : Chanson douce de Leila Slimani

Prix Renaudot : Babylone : de Yasmina Reza 

Grand Prix du roman de l’Académie française : le dernier des nôtres . Une histoire d’amour interdite d’Adélaïde de Clermont Tonnerre.

Vous savez qu’il existe des prix des Lycéens : Delphine de Vigan a reçu ce prix.  Il existe d’autres prix, prix Médicis, prix Femina, prix interallié . Toutes les tranches d’âges sont donc représentées en littérature. Le livre papier se porte bien en même temps que le livre numérique.  A vous de choisir et d’orienter vos élèves et place à vos Libraires. 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

le titre de mes astuces p.9

 

 

Noter le titre au choix d’un des articles sur rechercher sur le site. Cliquez dans le titre pour le lire. 

1) Un texte à lire ou à apprendre : Venise de Musset 

2) Des livres de fin d’année 2015 à lire ou à offrir 

3) Des titres d’articles utiles pour votre 2ème trimestre 2016

4) le Salon Educatec-Educatice du 9 au 11 mars 2016 à la Porte de Versailles

5) Appel à quelques professeurs : merci de compléter mes articles avec des cas précis

6) Un morceau de bravoure de la littérature française : la tirade de Don Diègue

7) La versification : méthode sur les stances du Cid Rodrigue . Mémorisation et approches d’analyse de texte.

8) un type de sujet : le texte d’invention

9) Horace acte 4 sc 5 : Camille et Horace : Rome l’unique objet de mon ressentiment

10) les figures de style

 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Texte à lire ou à apprendre : Venise de Musset

 

 

ruelle à Venise la rouge

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans Venise la rouge,

Pas un bateau qui bouge,

Pas un pêcheur dans l’eau,

Pas un falot.

 

Seul, assis à la grève,

Le grand lion soulève

Sur l’horizon serein

Son pied d’airain.

 

Autour de lui par groupes,

Navires et chaloupes,

Pareils à des hérons

Couchés en rond,

 

Dorment sur l’eau qui fume,

Et croisent dans la brume,

En légers tourbillons,

Leurs pavillons.

 

La lune qui s’efface

Couvre son front qui passe

D’un nuage étoilé

Demi-voilé.

 

Ainsi, la dame abbesse

De Sainte-Croix rabaisse

Sa cape aux larges plis

Sur son surplis.

 

Et les palais antiques,

Et les graves portiques

Et les blancs escaliers

Des chevaliers,

 

Et les ponts, et les rues,

Et les mornes statues

Et le golfe mouvant

Qui tremble au vent,

 

Tout se tait, fors les gardes

Aux longues hallebardes

Qui veillent aux créneaux

Des arsenaux.

 

-Ah ! maintenant plus d’une

Attend, au clair de lune,

Quelque jeune muguet.

L’oreille au guet.

 

Pour le bal qu’on prépare,

Plus d’une qui se pare,

Met devant son miroir

Le masque noir.

 

Sur sa couche embaumée

La Vanina pâmée

Presse encore son amant

En s’endormant ;

 

Et Narcisse la folle,

Au fond de sa gondole,

S’oublie en un festin

Jusqu’au matin.

 

Et qui, dans l’Italie,

N’a son grain de folie ?

Qui ne garde aux amours

Ses plus beaux jours ?

 

Laissons la vieille horloge

Au palais du vieux doge

Lui compter de ses nuits

Les longs ennuis.

 

Comptons plutôt, ma belle,

Sur ta touche rebelle

Tant de baisers donnés…

Ou pardonnés.

 

Comptons plutôt tes charmes,

Comptons les douces larmes

Qu’à nos yeux a coûtées

La volupté !

 

Contes d’Espagne et d’Italie.

 

 strophe 6 : la dame abbesse : monastère de Venise 

 

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Verlaine, Hugo, Musset : des textes à lire et à apprendre

Voici pour nos professeurs de lettres de seconde, première bac de français  et pour nos autres lecteurs des textes connus  que l’on peut  lire à l’occasion ou  apprendre par coeur . 

Relisez le  Mode d’emploi après avoir inscrit ces mots sur rechercher sur  mon site astucesdeprof.com –   Cliquez dans l’article. 

Voici des passages bien connus de nos poètes : Verlaine, Hugo, Musset  que nous aimons.

 

Verlaine

Poète dont les vers sont d’une extrême musicalité. Dans son Art poétique, Il crée le vers impair ( 5 ou 9 pieds ou syllabes)

De la musique avant toute chose,

Et pour cela préfère l’Impair,

De la musique encore et toujours !

Voici le très célèbre poème de Verlaine que l’on se doit de savoir par coeur ou de lire parfaitement extrait de Romances sans paroles  : Ariettes Oubliées

 

Il pleure dans mon cœur

Comme il pleut sur la ville

Quelle est cette langueur

Qui pénètre mon cœur ?

O bruit doux de la pluie

Par terre et sur les toits !

Pour un cœur qui s’ennuie,

O le chant de la pluie !

Il pleure sans raison

Dans ce cœur qui s’écoeure,

Quoi ! nulle trahison ?

Ce deuil est sans raison.

C’est bien la pire peine

De ne savoir pourquoi,

Sans amour et sans haine

Mon cœur a tant de peine.

 

Vous pouvez lire ou faire apprendre quelques vers (de 10 à 20 ou plus selon les élèves) que vous choisirez après les drames vécus à Paris par tant de familles de jeunes gens disparus et tant de blessés au Bataclan et dans les restaurants … Victor Hugo, toujours lui, est le poète qui se lève. Faites écrire en vers pour ceux qui le souhaitent des textes personnels sur la Jeunesse brisée, sur la Vie, sur la Mort, sur l’espoir ou l’Espérance à retrouver. Victor Hugo a écrit Stella (l’étoile en latin) poème repris en partie.

Il aura été notre grand écrivain ayant une œuvre énorme, lui qui aura connu les révolutions et la guerre. Il écrira des oeuvres appartenant à  tous les genres : poésie, roman, théâtre… dont on a tiré des films. Ses idées seront toutes reprises :  celles sur la peine de mort  abolie en 1981 et ses combats continuent encore concernant la Justice et les réalités indicibles de la  Prison. Lisons Victor Hugo. Reportez-vous à l’article sur lui à noter sur » rechercher sur mon site ».

Nous pouvons toujours trouver un passage de Victor Hugo qui corresponde à un aspect de notre humanité deux siècles après. Il faut avancer, il est une force qui va. Relevons les mots, les images  qui nous évoquent notre situation présente.

 

Victor  Hugo

Stella

Je m’étais endormi la nuit près de la grève

Un vent frais m’éveilla, je sortis de mon rêve

J’ouvris les yeux, je vis l’étoile du matin.

Elle resplendissait au fond du ciel lointain

Dans une blancheur molle, infinie et charmante,

Aquilon, s’enfuyait emportant la tourmente

L’astre éclatant changeait la nuée en duvet,

C’était une clarté qui pensait, qui vivait

Elle apaisait l’écueil où la vague déferle.

J ‘entendis une voix qui venait de l’étoile

Et qui disait : – je suis l’astre qui vient d’abord

Je suis celle qu’on croit dans la tombe et qui sort.

J’ai lui sur le Sina, j’ai lui sur le Taygète ;

Je suis le caillou d’or et de feu que Dieu jette,

Comme avec une fronde, au front noir de la nuit.

Je suis ce qui renait quand un monde est détruit.

O nations ! je suis la Poésie ardente.

J’ai brillé sur Moïse et j’ai brillé sur Dante.

Le lion océan est amoureux de moi.

J’arrive .Levez-vous, vertu, courage, foi !

Penseurs, esprits, montez sur la tour, sentinelles !

Paupières, ouvrez-vous ! allumez-vous, prunelles !

Terre, émeus le sillon ; vie, éveille le bruit ;

Debout vous qui dormez ! – car celui qui me suit,

Car celui qui m’envoie en avant la première,

C’est l’ange Liberté, c’est le géant Lumière !

 

Le Sina : le Sinaï pour inspirer Moïse le Prophète

Le Taygète : pour inspirer Lycurgue , législateur de Sparte

Extrait des Chatiments VI,15

 

 

Musset

La nuit de décembre

 

Du temps que j’étais écolier,

Je restais un soir à veiller

Dans notre salle solitaire.

Devant ma table vint s’asseoir

Un pauvre enfant vêtu de noir,

Qui me ressemblait comme un frère.

 

Son visage était triste et beau,

A la lueur de mon flambeau,

Dans mon livre ouvert il vint lire

Il pencha son front sur ma main,

Et resta jusqu’au lendemain,

Pensif, avec un doux sourire.

 

Comme j’allais avoir quinze ans,

Je marchais un jour, à pas lents,

Dans un bois, sur une bruyère.

Au pied d’un arbre vint s’asseoir

Un jeune homme vêtu de noir,

Qui me ressemblait comme un frère.

 

Je lui demandai mon chemin ;

Il tenait un luth d’une main,

De l’autre un bouquet d’églantine.

Il me fit un salut d’ami

Et, se détournant à demi,

Me montra du doigt la colline.

 

A l’âge ou l’on croit à l’amour ,

J’étais seul dans ma chambre un jour,

Pleurant ma première misère.

Au coin de mon feu vint s’asseoir

Un étranger vêtu de noir,

Qui me ressemblait comme un frère.

 

Il était morne et soucieux ;

D’une main il montrait les cieux,

Et de l’autre il tenait un glaive.

De ma peine il semblait souffrir,

Mais il ne poussa qu’un soupir,

Et s’évanouit comme un rêve.

 

 

Je m’en suis si bien souvenu,

Que je l’ai toujours reconnu

A tous les instants de ma vie.

C’est une étrange vision

Et cependant ange ou démon,

J’ai vu partout cette ombre amie.

 

…/ …

 

Partout où j’ai voulu dormir,

Partout où j’ai voulu mourir

Partout où j’ai touché la terre

Sur ma route est venu s’asseoir

Un malheureux vêtu de noir,

Qui me ressemblait comme un frère

 

Qui donc es-tu spectre de ma jeunesse

Pèlerin que rien n’a lassé ?

Dis-moi pourquoi je te trouve sans cesse

Assis dans l’ombre où j’ai passé

Qui donc es tu, visiteur solitaire,

Hôte assidu de mes douleurs ,

Qu’as-tu donc fait pour me suivre sur terre ?

Qui donc es-tu, qui donc es-tu, mon frère

Qui n’apparait qu’au jour des pleurs ?

 

Il répondra

Ami, Je suis la Solitude.

Partager cet article :Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+